Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Blanquer veut faire adopter un « article législatif » pour interdire les téléphones portables au collège
Dès la prochaine rentrée

Le , par Coriolan

162PARTAGES

13  0 
En décembre dernier, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé son intention de renforcer l’interdiction des téléphones portables, une promesse tenue par le président Emmanuel Macron lors de sa campagne.


Jean-Michel Blanquer

Quelques semaines après, le ministre est revenu ce lundi pour donner plus de détails sur cette question. Il a rappelé que les téléphones portables seront bel et bien interdits à partir de la rentrée scolaire de 2018. Pour cela, il souhaite que cette interdiction fasse l’objet « d’un article législatif », autrement dit, adopter une loi pour faire appliquer l’interdiction du téléphone portable dans les collèges.

« Les téléphones portables seront interdits à partir de septembre prochain dans les collèges, a rappelé Jean-Michel Blanquer, ce sera l'objet d'un article législatif prochainement. » Le texte sera examiné « au cours des prochaines semaines. » La « réalité effective » de l'interdiction sera « pour la rentrée prochaine. »

En ce qui concerne les modalités d’interdiction, le ministre a précisé qu’elles seront multiples selon le degré de souplesse. Les établissements pourront choisir « d’interdire tout simplement » au collégien de venir avec son téléphone portable sous peine de le voir confisqué. Une autre option, plus souple cette fois consisterait à obliger le collégien « à enfermer le téléphone, par exemple dans un petit sac spécifique dans son cartable. »

Le code de l’éducation interdit déjà l’usage du téléphone « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur » de chaque établissement, mais cette interdiction reste difficile à appliquer surtout lorsque l’on sait que huit adolescents sur dix sont équipés en smartphone, selon une étude du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Credoc). Même à l’école primaire, de plus en plus d’élèves sont dotés de smartphones.

Si le smartphone peut avoir un effet néfaste sur l’apprentissage et l’attention des élèves au milieu du cours, certains rappellent que les téléphones portables ont un intérêt pédagogique énorme si leur usage est raisonné et raisonnable, et surtout s’il est sous le contrôle de l’enseignant. Dans ces circonstances, les élèves pourront se servir de leurs smartphones pour accéder rapidement à l’information ou bien prendre en photo le tableau pour gagner du temps par exemple.
Le débat est loin d’être clos, mais le ministre semble déterminé à adopter ce texte, ce qui annonce un changement rude pour les jeunes au collège. Rendez-vous donc en septembre prochain pour savoir quelles seront les conséquences effectives de ce changement.

Source : franceinfo - Le Monde

Et vous ?

Pensez-vous qu'une énième loi est nécessaire pour interdire l'usage du téléphone à l'école ?

Voir aussi :

Réforme du bac : Blanquer supprime les séries au lycée pour la voie générale, quelles conséquences sur l'enseignement supérieur en informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/08/2018 à 9:01
Sinon je proposes qu'on ne change rien à la situation actuelle parce que j'ai l'impression que les gens font une fixette sur l'utilisation des téléphones en classe.

Finalement que l'élève suive ou non le cours c'est lui qui décide, si ça gène le cours qu'on le sorte de la classe il ne gênera plus le bon déroulement du cours il sera content et quand les parents demanderont pourquoi leur cher petit trésor n'a que des notes de merde le prof leur dira tout simplement après aux parents et à l'élève de prendre leurs responsabilités.

Pourquoi l'enseignant devrait-il perdre du temps et de l'énergie à gérer des élèves qui ne veulent pas suivre le cours ?
12  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/03/2018 à 11:31
C'est toi qui va me faire rire, avec un gamin en seconde et un autre en terminale, donc sortant pour l'un du collège l'an dernier. Ma troisième est en primaire, au CM1, dans une classe de 26 élèves. Le collège elle y sera dans 2 ans.
Les 2 ainés sont dans des classes de 36 élèves. Quand moi même j'étais au lycée, 30 ans désormais, que ce soit en seconde, première, terminale, j'ai toujours été dans des classes de 36 élèves. Pourtant dans la filière "d'élite", le bac E, Maths, Sciences et techniques. C'est le même lycée au passage, donc rien n'a changé en 30 ans.

J'étais jusqu’à il y a 2 ans, élu au conseil d'administration du collège de mes gamins comme représentant "parent d'élève", donc non seulement j'ai des gosses dans ces structures, mais j'avais l'occasion de rencontrer et discuter avec à la fois les enseignants et la direction. Alors peut être que je connais un peu la réalité. Je dis pas que les portables sont absents, loin de là, je dis juste que le problème est déjà pris en compte et géré depuis longtemps.

Et puis c'est pas comme si j'avais été pion durant 7-8 ans, quand j'étais étudiant, dans différents lycées et collèges de Saône et Loire et d'Isère. Donc effectivement c'est vieux, mais toi tu connais quoi dans les faits de ce monde ? Tu parles d'où ?
Et puis tiens ma compagne est enseignante à plein temps pour la ville de Liège dans le secondaire, des gosses avec des portables, elle en voit tous les jours durant ses cours

T'as seulement une idée de comment ça marche un brouilleur gros malin ? Parce que si ça brouille ça risque aussi de brouiller le voisinage. Et c'est les opérateurs qui vont être content de gérer les plaintes des clients voisins de ces brouilleurs.
Question débile mais le même genre de question s'est posé pour les prisons. Tu crois qu'il y a des brouilleurs en prison ? Oui mais c'est comme pisser dans un violon... et t'as au moins une idée du nombre de bandes qu'il faut brouiller aujourd’hui ? Parce que ton GSM 4G de base à 100€ genre Archos, il travaille sur une dizaine de bandes de fréquences en moyenne.
https://www.nouvelobs.com/rue89/rue8...complique.html

Et c'est pas comme si c'était interdit en plus :
https://www.anfr.fr/controle-des-fre...illeurs/#menu2
Ah merde une loi et des ordonnances Pris de vitesse les macronistes

Et puis la pénurie tu la règles comment ? à coups de triques ? du STO ? Ou alors t'essaie de rendre plus attractif le métier ?

Ma compagne ici à Liège avec 15 ans d'ancienneté gagne mieux sa vie que ne peut l'espérer un prof certifié en France à la toute fin de sa carrière, même mieux que beaucoup de professeurs d'université
Mais on sent bien que toi tu connais bien ce monde, que t'es pas aigri et que t'as aucune amertume envers "ces feignasses" d'enseignants
12  2 
Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/03/2018 à 11:13
Dans le collège prêt de chez moi, l'interdiction du téléphone existe déjà depuis 3 ans, et cela marche très bien.

Le fonctionnement est simple : les téléphones doivent être éteint et invisibles. Si quelqu'un en voit un seul, il est confisqué, et charge aux parents (et uniquement aux parents) de venir le chercher.

Les élèves peuvent demander à utiliser des téléphones mise à leur disposition chez les surveillants.

Tout le monde s'y est très vite fait, parents et élèves, et il n'y a aucun soucis majeur, à peine quelques confiscations par mois : les élèves font très attention, ils n'ont pas envie que leurs parents doivent venir chercher leur téléphone.
9  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/03/2018 à 10:04
Citation Envoyé par VivienD Voir le message
Je suis certes contre le fait que les parents laissent leurs collégiens avoir un smartphone à un si jeune âge, mais "interdire tout simplement" les portables dans l'enceinte des collèges est juste stupide.
En pleine puberté ça a quand même beaucoup plus de sens de chercher à s'afficher sur les réseaux sociaux qu'à l'âge adulte.

Citation Envoyé par VivienD Voir le message

Un simple portable, avec en tout pour tout les capacités d'appeler et d'envoyer ou recevoir des SMS, permet aux parents et à leurs enfants de communiquer en cas de pépin, d'imprévu ou d'urgence, et ce, sans avoir à passer par un professeur, la vie scolaire ou le CPE.
C'est à se demander comment les générations précédentes ont fait pour survivre aux imprévus. Sans pouvoir communiquer avec leurs parents vous vous rendez compte ...
8  0 
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/06/2018 à 15:56
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Enfin là comme ça, je ne vois pas trop de solution pouvant être efficace à 100% de toutes façons.
Interdire les élèves dans les salles de classes ?
8  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/03/2018 à 9:30
L'une des solutions les plus simple serait que les parents n’achètent pas le dernier smartphone à leur enfant, mais plutôt un téléphone qui ne peut que téléphoner.
Difficile de "surfer sur le net" avec un nokia 3310, et beaucoup de mordu de jeux-vidéo ne joueront pas à snake pendant les cours.

'fin bref, c'est comme d'habitude : L'effet de masse fait que si un enfant à un smartphone, la plupart des autres en voudront, tanneront leurs parents pour, et finalement ce sera une norme d'avoir un téléphone portable. Ce sera tellement la norme que même si on les "interdit" strictement, il y aura plein de collèges/lycée où cette interdiction sera du vent : Vous avez déjà vu un professeur essayer de confisquer le téléphone à un élève d'une classe "à problème" ?
7  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 10:11
Je me demande vraiment quels parents collent un smartphone entre les mains de leurs enfants de primaire voire... de maternelle ? WTF ?

Déjà qu'au collège c'est trop tôt pour moi. Surtout au vu des risques de harcèlement sur les nouveaux réseaux sociaux des jeunes. Harcèlement scolaire qui a existé de tout temps, mais qui prend des proportions inédites à l'heure des réseaux sociaux.
7  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 17:25
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

Le ministre [...] a exprimé sa nostalgie des cours de récréation sans téléphone portable, des cours « où les enfants jouent, discutent, chahutent, où ils vivent leur vie d’enfant ».
Aujourd'hui les collégiens jouent, discutent et chahutent au travers d'applis et de jeu vidéos, nous c’était avec des billes, des marrons, des cartes Magic ou de basket...

Il m'arrive souvent de prendre le bus aux même heures que les scolaires et j'observe qu'ils utilisent davantage Internet pour interagir entre eux à l’instant T que pour atteindre une personne distante. Par exemple ils jouent en ligne sur une partie dédiée ou regardent et commentent une vidéo.

Le sus-cité ministre nostalgique adopte un discours opposé aux usages de la jeunesse actuelle... Autant pisser dans un violon.

Pour divertir, sociabiliser et stimuler les gamins il vaudrait mieux leur proposer davantage de clubs (lecture, sport, techno, etc) ou encore des ateliers de travail de type "Comment monter un club dans mon collège" ou "Comment organiser son travail à la maison". L'ennui c'est qu’interdire et faire interdire par un corps éducatif parfois à bout de souffle est moins coûteux qu'une volonté politique de réellement faire bien grandir nos gamins.
7  0 
Avatar de loukoum82
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 06/03/2018 à 8:52
certains rappellent que les téléphones portables ont un intérêt pédagogique énorme si leur usage est raisonné et raisonnable
N'immmmmmporte nawak !
C'est quoi ces conneries. Un élève n'a rien à faire sur internet pendant l'école sauf en cours d'informatique ou au CDI.
8  2 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 31/07/2018 à 10:42
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il faudrait fouiller les sacs des élèves ou utiliser un détecteur de métal.
Mais comme d'habitude des parents chiants viendraient casser les couilles :
La fouille des sacs passe mal au collège Hélène-Boucher de Chartres

Les collégiens vont continuer d'être sur leur smartphone en cours et il n'y a rien qui pourra être fait...
Je ne sais pas si tu te rend compte du temps que cela prendrais de faire passer les élèves un par un a travers un portique ou a la fouille vis à vis d'un surveillant équipé d'un détecteur. Allez on va dire que absolument personne n'a sur lui d'objet qui fait bip on prend 15 secondes par personne en moyenne sur collège de 100 étudiants ça fait grosso modo 25 minutes. Sachant que dans les collèges ou lycée ou je suis aller on était plus facilement autour de 500 en moyenne le délais moyen (de 2h05) pour filtrer tout le monde me semble suffisamment énorme et stupide pour ne pas le mettre en place.

Même a 5 seconde la "fouille" en admettant encore que personne ne bip ce qui est peu probable on prend bien 9 minutes pour 100 élèves ce qui pourrais aller et 41 minutes pour 500 eleves. Tu compte leurs dire d'être a l'établissement une heures avant pour la fouille? C'est même pas une question d'être "chiant" c'est une question de bon sens, mathématiquement c'est pas applicable a l’échelle d'établissement dépassant les 200 personnes ce qui est un peu faible.

C'est quand même dingue de faire des beau discours sur la liberté, l'infeodalité a l'Europe et après nous vendre que "pour leur bien" ou "le bien de tous" ou doit fouiller systématiquement les élèves comme des délinquants en puissance. Ça sert a rien de faire des beau discours si derrière on flic tout le monde. On en revient au même combat avec ceux qui sous prétexte qu'on pourrais tendre vers la sécurité zéros, on restreint le maximum de liberté pour gagné un semblant de "sécurité".

Interdire les portables en classes oui, mais ça peut se faire bien plus simplement avec une boite ou les élèves le dépose a l'entrée du cours et qui le récupère en sortie. Simple, efficace, et c'est une réponse bien plus proportionnelle a la "menace" qu'une fouille systématique.
6  0