Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : l'administration Trump travaille à l'établissement de règles de protection de la vie privée sur Internet
Avec Facebook et Google

Le , par Patrick Ruiz

261PARTAGES

13  0 
Aux États-Unis, il n’existe pas de loi fédérale en matière de protection des données à caractère personnel. À date, seule la Californie a une longueur d’avance dans ce sens. Depuis le début de ce mois, une loi contraint les fournisseurs de services en ligne en activité dans cet État à faciliter l’accès aux informations de comptes et l’annulation des abonnements. Toutefois, des tractations en cours laissent penser que la donne pourrait changer à l’échelle du pays.

Depuis fin juin, le département du Commerce multiplie les réunions avec les représentants de géants de la Tech comme Facebook et Google. D’après les chiffres de l’Agence nationale des télécommunications et de l’information – une branche de ce département – il y a déjà 22 assises de tenues avec 80 entreprises, associations et groupes de consommateurs. L'objectif du gouvernement est de publier un premier ensemble d'idées qui décrit les droits des utilisateurs du Web, y compris les principes généraux sur la façon dont les entreprises devraient recueillir et traiter les renseignements personnels des consommateurs.


Une redite du RGPD aux États-Unis ?

Aux États-Unis, les défenseurs de la vie privée sont d’avis que l’Europe est l’exemple à suivre en matière de protection de la vie privée sur Internet. Un propos de Lindsay Walters – attachée de presse adjointe de Donald Trump – laisse entrevoir la vision gouvernementale qui encadre le projet. « Par l'intermédiaire du Conseil économique national de la Maison-Blanche, l'administration Trump vise à élaborer une politique de protection de la vie privée des consommateurs qui constitue le juste équilibre entre la vie privée et la prospérité », déclare-t-elle. Wilbur Ross – le secrétaire au Commerce – tape même plus fort sur la table en qualifiant le règlement général sur la protection des données d’obstacle au commerce international. Du côté étasunien, les propositions préliminaires de la chambre de Commerce appellent à un équilibre entre protection de la vie privée et bénéfices issus de la monétisation des données. Pour y arriver, il semblerait que les autorités américaines soient prêtes à s’inspirer du RGPD en ce qui concerne les dispositions relatives à la protection de la vie privée des utilisateurs, mais pas pour ce qui est des sanctions.

Dès l’automne, période de publication du projet de loi, la prochaine étape sera celle du Congrès. La proposition de la chambre de Commerce devrait servir de base pour rédiger la première loi sur la protection de la vie privée en ligne du pays. À la réalité, il s’agit de la deuxième tentative. En 2012, l’administration Obama s’est cassée le nez au même stade avec le privacy bill of rights, croulant sous l’action des forces de l’ombre organisées derrière les géants d’Internet. Seulement, ces derniers ont intérêt à trouver le juste milieu avec les autorités fédérales, car la Californie risque d’être une source d’inspiration pour d’autres États. Plus vite la loi issue du consensus sera adoptée et mieux ce sera pour ces entreprises. En effet, une disposition des propositions préliminaires de la chambre de Commerce empêche l’adoption de lois locales plus dures.

Source : WP

Et vous ?

Partagez-vous l’idée selon laquelle le règlement général sur la protection des données constitue un obstacle pour le commerce international ?

Pouvez-vous dresser une liste de propositions susceptibles d’établir le meilleur compromis entre protection de la vie privée et monétisation des données ?

Voir aussi :

Richard Stallman remet en cause l'efficacité du RGPD et veut plutôt une loi qui empêche les systèmes de collecter des données personnelles

Le RGPD sème la panique sur le web : certaines entreprises envoient des courriels inutiles ou illégaux, des sites bloquent les européens

Comment le RGPD est-il mis en application un mois après son entrée en vigueur ? Un tour d'horizon des solutions adoptées par les sites américains

RGPD : Google met à jour sa politique de confidentialité et donne des explications sur sa collecte et son traitement des données utilisateur

Microsoft présente ses solutions de conformité au RGPD afin d'aider les entreprises à réduire les risques en matière de conformité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/07/2018 à 18:52
Mounir Mahjoubi prêche pour un cadre numérique (source lefigaro.fr) à travers des Etats Généraux. Il a fallu 4 ans au RGPD pour aboutir. Le temps de se décider pour le cadre, le marché aura changé et peut-être rendu obsolète les tractations au sujet du cadre.
Mais ce qui ne changera pas sera le citoyen numérique. Créons lui un statut et ensuite on pourra créer un cadre autour.
2  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 30/07/2018 à 9:50
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Partagez-vous l’idée selon laquelle le règlement général sur la protection des données constitue un obstacle pour le commerce international ?
Rarement lu une déclaration aussi stupide et vide de sens
Le commerce s'est tjrs épanoui dans un cadre légal connu.
Bien au contraire, c'est la totale dérégulation qui nuit au commerce car créé un far west sans foi ni loi où seuls les plus gros survivent et cela nuit à la libre concurrence et donc, au commerce.
Il faut établir une réglementation internationale sur le sujet qui permettra aux acteurs d'y évoluer sur des bases communes.
2  0 
Avatar de Zardas
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 01/08/2018 à 12:09
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Les plateformes des médias sociaux devraient également être dans l'obligation de déterminer l'origine des postes ou des comptes
Je comprend l’intérêt d'une telle mesure, mais dans les faits ça semble assez mauvais pour l'utilisateur lambda, non ?
1  0 
Avatar de gauchiste
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/07/2018 à 21:29
excellente initiative
0  0