Mozilla : les codecs modernes comme AV1 pourraient apporter une vidéo de meilleure qualité
Le combat contre la taxe invisible sur internet est lancé

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Un codec est un logiciel qui permet aux ingénieurs de réduire les gros fichiers multimédias et de les transmettre rapidement sur Internet. Dans les navigateurs, les codecs décodent les fichiers vidéo afin que nous puissions les lire sur nos téléphones, tablettes, ordinateurs et téléviseurs. En tant qu'utilisateurs Web, nous considérons cette performance comme acquise. Mais en réalité, les entreprises paient des millions de dollars en frais de licence pour nous apporter de la vidéo gratuite.

« Il a fallu des années aux entreprises pour mettre en place un ensemble complexe d'accords juridiques et commerciaux, de sorte que la vidéo H.264 fonctionne partout. Maintenant que l'industrie passe à l'utilisation de codecs vidéo plus efficaces, ces entreprises choisissent les technologies de prochaine génération qu'elles vont prendre en charge. La fragmentation sur le marché soulève des inquiétudes quant à savoir si notre site web préféré, où nous regardons des vidéos, continuera d'être accessible et abordable pour tous », rappelle la fondation Mozilla.

Pour concurrencer le format vidéo HEVC (la norme de compression vidéo qui était annoncée comme le successeur du H.264/MPEG-4 AVC) et pour répondre à la problématique de l’interopérabilité, en 2015, des entreprises comme Google, Netflix, Amazon, Microsoft ou plus tard Apple, se sont mises ensemble au sein de l’association Alliance for Open Media (en abrégé AOMedia, un organisme à but non lucratif qui s'emploie à définir et développer la prochaine génération de formats média ouverts, sans redevances et optimisés pour une publication sur Internet) afin de développer un format vidéo ouvert et libre de droit : AOMedia Video (en abrégé AV1), pour des usages liés à Internet tels que le streaming ou WebRTC.

« Le codec vidéo AOMedia, AV1, la première norme de compression vidéo de l'Alliance, s'efforce d'offrir une efficacité de compression améliorée par rapport aux normes actuelles de compression vidéo HEVC/H.265 et VP9, en plus de fournir à l'industrie un format vidéo open source, gratuit et interopérable. Nous sommes fiers de travailler de concert avec nos pairs et partenaires de l'industrie pour offrir plus efficacement une meilleure qualité de vidéo à plus de clients », indiquait en juillet 2017 Tian Lim, qui était alors le directeur de la technologie chez Hulu.

Le 28 mars 2018, AOMedia a annoncé la publication officielle de AV1, son codec vidéo ouvert et libre de droit.

D'après des tests commandités par AOMedia, le taux de compression moyen d'AV1 par rapport au codec concurrent H.265/HEVC ou aux codecs de la génération précédente (H.264 et VP9) est 30% supérieur.


Les principaux diffuseurs de vidéo en ligne (YouTube, Netflix...) prévoient de transcoder leurs contenus pour pouvoir utiliser AV1 dès que les appareils grand public seront adaptés. Il faut quand même noter que de ce côté, aucune date précise de déploiement n'est annoncée.

La fondation Mozilla et Bitmovin mettent en ligne fin mars 2018 une démo vidéo utilisant le codec AV1, accessible uniquement pour la version Nightly de Firefox.

Dans un billet de blog, la fondation a expliqué la raison pour laquelle elle aime AV1.

Mozilla aime AV1 pour deux raisons :
  • AV1 est libre de droits : donc tout le monde peut l'utiliser librement. Les éditeurs de logiciels peuvent l'utiliser pour créer du streaming vidéo dans leurs applications. Les développeurs Web peuvent créer leurs propres lecteurs vidéo pour leurs sites. Cela peut ouvrir des opportunités d'affaires et éliminer les barrières à l'entrée pour les entrepreneurs, les artistes et les gens ordinaires. Plus important encore, un codec sans redevance peut aider à garder la vidéo de haute qualité à un prix abordable pour tout le monde.
  • AV1 offrirait une meilleure technologie de compression que les codecs à haut rendement (environ 30% de mieux, selon une étude de l'Université d'Etat de Moscou) : pour les entreprises, cela se traduit par de plus petits fichiers vidéo qui sont plus rapides et moins chers à transmettre et occupent moins d'espace de stockage dans leurs centres de données. Pour le reste d'entre nous, nous aurons accès à une vidéo haute définition magnifique à travers les sites et services que nous connaissons et aimons déjà.

L'AV1 devrait être pris en charge en 2019 par tous les navigateurs internet et en 2020 par tous les processeurs

Source : Mozilla

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative ?
Avez-vous déjà regardé une vidéo en format AV1 ? Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Hulu rejoint l'Alliance for Open Media aux côtés de Cisco, Amazon et Netflix pour le développement d'un format vidéo exempté de redevance
Des membres de l'AOMedia travaillent sur un format d'image concurrent du HEIF déployé par Apple depuis iOS 11 pour remplacer le JPEG
Google cherche à breveter l'application de compression vidéo de l'Asymetric Numeral Systems, une démarche qui n'a pas plu à l'inventeur de la méthode


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de smarties smarties - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/07/2018 à 15:45
Intéressant mais quelles sont les performances en encodage et décodage ?
Avatar de Xinfe Xinfe - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 13/07/2018 à 12:55
C'est bien de mettre "Source : Mozilla", mais il y a aussi de très gros bouts de Wikipédia comme l'atteste les numéros de référence qui apparaissent tel quels dans l'article :

  • accessible uniquement pour la version Nightly de Firefox9.
  • L'AV1 devrait être pris en charge en 2019 par tous les navigateurs internet10
Avatar de Madmac Madmac - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 16/07/2018 à 4:31
Esr-ce que la compression entraîne une dégradation des images ?

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil