Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google cherche à breveter l'application de compression vidéo de l'Asymetric Numeral Systems
Une démarche qui n'a pas plu à l'inventeur de la méthode

Le , par Coriolan

0PARTAGES

11  0 
L’Asymetrical Numerical Systems (ANS) est une famille des méthodes de codage entropique qui est en train de prendre le dessus actuellement sur le codage de Huffman et le codage arithmétique dans les compresseurs de données utilisés notamment par les géants comme Apple, Facebook et Google. La particularité de ce codage est sa vitesse époustouflante, il combine des caractéristiques du codage arithmétique et le codage de Huffman pour être 30 fois plus rapide. En raison de cela, ANS est utilisé dans le compresseur Zstandard de Facebook, le compresseur LZFSE d’Apple et le compresseur Draco 3D de Google. Les tests de Benchmark montrent que le codage arithmétique le plus rapide a une vitesse de décodage de l'ordre de 50 Mo/s contre 1500 Mo/s pour l’ANS. L’ANS bat également le codage de Huffman, dont l’implémentation standard zlibh de gzip a une vitesse de 300 Mo/s.

L’ANS a été introduit par Jarosław (Jarek) Duda en tant que méthode ouverte, le but étant d’éviter le même sort que le codage arithmétique, dont l’adoption a été bloquée pendant plusieurs années à cause des brevets. Cependant, certains acteurs essaient désormais de breveter des applications basiques de l’ANS, y compris Google pour le compresseur vidéo AV1.

Pour simplifier, cette solution mathématique va accélérer de façon significative l’encodage d’informations numériques. Son inventeur l’a introduite au public pour que tout le monde puisse en bénéficier gratuitement. ANS est probablement l’une des plus grandes inventions dans la compression de données depuis les 20 dernières années, mais Google cherche à breveter cette technologie pour qu’ils puissent l’utiliser spécifiquement pour les codecs vidéo.

« Une belle façon de remercier un pauvre académique de la part d’une firme de plusieurs milliards de dollars qui prône le "Don't be evil", qui exploite son [Jarek] travail gratuitement et qui les a aidés [Jarek] durant les trois dernières années » a écrit Jarek dans un forum. « À un moment donné, ils m’ont donné l’espoir d’une collaboration avec mon université, puis silence radio… probablement en raison de cette démarche de brevet. »

Selon Jarek, si jamais ce brevet général est donné à Google, les gens auront peur d’utiliser ANS pour la compression image et vidéo durant les 20 prochaines années, ce qui va la paralyser comme il a été le cas avec le codage arithmétique.

Bien que l’inventeur d’ANS soit furieux de la décision de Google, certains pensent que l’entreprise cherche surtout à se prémunir contre les patents trolls, surtout que le géant de la recherche est connu pour avoir largement contribué à AV1. De plus, Google n’a jamais eu recours à des brevets pour affecter ou tuer la compétition.

Une meilleure compression de vidéos veut dire une vitesse de chargement plus rapide et donc les gens regarderont plus de contenu (et donc plus d’annonces publicitaires). Google ne peut donc qu’encourager l’adoption de cette technologie.

Cette histoire relance le débat encore une fois sur l’efficacité du système de brevets, certains appellent à l’abolir une fois pour toutes en raison des répercussions négatives des brevets sur l’industrie. Tandis que d’autres pensent que les brevets sont bénéfiques, seulement ils ne sont pas adaptés à tout ce que les gens brevettent aujourd’hui, comme les algorithmes, les solutions logicielles et même l’ADN.

Source : encode.ru - cbloom rants

Et vous ?

Pensez-vous que les brevets de logiciels impactent négativement l'innovation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 01/09/2018 à 9:28
Donc d'un côté ils font des formats ouverts comme webp et webm et maintenant ils veulent breveter un format vidéo basé sur un algorithme du domaine public?
C'est quoi l'idée? C'est pour mettre a profit un nouveau format vidéo qui ne serait lisible que sur leur navigateur? Ou juste pour se faire du blé?

Dans tous les cas je trouve la démarche assez malsaine... j'espère que ça ne sera pas breveté à la fin.
2  0 
Avatar de singman
Membre actif https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 22:41
Il y a vraiment des gens qui parlent avant de réfléchir. Pourtant tout est donné dans l'article.
Google n'a jamais utilisé ses brevets pour les imposer aux autres. Google utilisent ses brevets pour ne pas se faire attaquer, c'est un moyen de defense.

Jarek est un pauvre bisounours qui ne comprend pas le monde dans lequel il vit. Oui Google veut breveter l'ANS car s'il ne le fait pas, d'autres le feront a sa place.
1  0 
Avatar de tarassboulba
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 9:33
Il n'y a pas 36 façons de procéder pour atteindre l'objectif que prétend vouloir atteindre ggggle avec un brevet censé les protéger:
affilier le détenteur du brevet à une association ou fondation dont l'objectif et les statuts inclus l'obligation de licence sans contrepartie des brevets qu'elle détient.
Il me semble que c'est simple et sans bavure.
Après on est libre de penser ce que l'on veut de la "politique" de brevets aux states.
A mon sens le terme brevet est malvenus pour beaucoup de son usage la-bas.
Il me semble que dans bien des cas il s'agit plus d'une licence d'exclusivité que de brevet.
Le nécessité d’inventivité et de nouveauté dans le domaine en question me semble plus que permissive, d'où l'industrie des patents trolls.
1  0 
Avatar de Axel Mattauch
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 11/09/2019 à 17:40
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
L’Office américain des brevets publie un rejet non définitif de la demande de brevet de Google,
concernant sa technique de compression de vidéo basée sur l'ANS

Il se peut que Google recherche le brevet uniquement à des fins défensives. Dans d'autres contextes, Google s'est efforcé de rendre les codecs vidéo libres de droits.
Source : EFF, rejet non définitif de la demande de brevet de Google
Si l'intention de Google est d'éviter que d'autres entreprises ne préemptent le dépôt d'un brevet apparenté, rien ne les empêche de faire une demande au nom de l'inventeur Jarosław Duda, avec un affichage formel que l'utilisation de ce brevet et de ses dérivés est et restera libre de droits?
1  0 
Avatar de Dhafer1
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 14/06/2017 à 18:12
Il me semble que les découvertes mathématiques ou bien les algorithmes ne sont pas brevetable, ni dans l'UE ni aux USA. Comment se fait-il que Google peut breveté un algorithme de compression (qui n'utilise pas un hardware spécifique qui lui est: brevetable) ?
0  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/06/2017 à 21:01
Comment ça supprimer les brevets? Supprimer tout les brevets ou proposer une nouvelle façon de faire?
0  0 
Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 14/06/2017 à 21:43
Citation Envoyé par Dhafer1 Voir le message
Il me semble que les découvertes mathématiques ou bien les algorithmes ne sont pas brevetable, ni dans l'UE ni aux USA. Comment se fait-il que Google peut breveté un algorithme de compression (qui n'utilise pas un hardware spécifique qui lui est: brevetable) ?
Pas mal d'algorithmes et de techniques sont brevetables aux US, par exemple une technique de rendu de Doom 3 (https://en.wikipedia.org/wiki/Id_Tech_4). En Europe, il faut que le logiciel soit couplé avec du matériel pour être brevetable (avoir une existence matérielle), si mes souvenirs sont exacts.
0  0 
Avatar de Xanadu
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/06/2017 à 13:51
Citation Envoyé par dourouc05 Voir le message
En Europe, il faut que le logiciel soit couplé avec du matériel pour être brevetable (avoir une existence matérielle), si mes souvenirs sont exacts.
C'est faux. Tu ne peux pas breveter du logiciel, mais tu peux breveter une méthode, donc en particulier une méthode de compression, de rendu, ou de n'importe quoi. Le brevet peut alors couvrir une implémentation logicielle (ou matérielle) de cette méthode, en tant qu'utilisation pratique. Le logiciel n'est vu que comme un container, ce qui est protégé, c'est la méthode.
0  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2017 à 16:33
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Une meilleure compression de vidéos veut dire une vitesse de chargement plus rapide et donc les gens regarderont plus de contenu (et donc plus d’annonces publicitaires). Google ne peut donc qu’encourager l’adoption de cette technologie.
Mais juste dans leurs rêves, bon sang !

Ils ne le savent pas, chez Google, que ça les fait ch13r, les gens, de se taper les pubs, et qu'ils n'attendent qu'une chose, c'est que la vidéo qu'ils ont choisie de regarder veuille bien commencer, avec bien sûr un effet de rejet des sponsors des pubs passées, donc l'inverse de l'effet escompté.

Quels boulets !
1  1 
Avatar de Zuthos
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 8:09
Pour ma part, je suis pour une suppression des brevets.

Ces derniers tue l’innovation et fragilise les entreprises novatrices.
0  0