Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Royaume-Uni et la France signent des accords de coopération majeurs
Dans les domaines de la sécurité informatique, du big data et de l'IA

Le , par Christian Olivier

234PARTAGES

15  0 
Les gouvernements britannique et français ont annoncé la signature d’accords bilatéraux étalés sur cinq ans visant à soutenir le développement et la mise en œuvre de technologies stratégiques à évolution rapide comme l’intelligence artificielle, le big data, l’Internet des objets ou les systèmes autonomes. Ils contiennent un libellé réaffirmant l’engagement des deux pays au respect de la neutralité du net.


Ces accords font suite au colloque sur le digital organisé récemment à Paris, un sommet au cours duquel Mounir Mahjoubi et Matt Hancock, les ministres du numérique respectifs de la France et du Royaume-Uni ont validé un ensemble de mesures visant à renforcer les liens entre les industries numériques des deux pays.

Deux « ;Mémorandums d’Entente ;» (MoU) ont été signés au cours de cet évènement. Le premier dans le domaine de l’open source et le second pour entériner un partenariat entre les deux plus grands centres de recherche des deux pays : l’INRIA en France et l’Alan Turing Institute (le centre d’IA et de données du Royaume-Uni). Les deux entités devraient poursuivre des recherches collaboratives dans des domaines d’intérêt commun et travailler conjointement pour partager leur expertise. Ils devront, par ailleurs, organiser des ateliers conjoints et des appels de financement.

En parallèle, l’entreprise britannique Entrepreneur First, l’un des leadeurs de l’excellence britannique en matière de développement des talents technologiques, a fait part de son intention d’ouvrir un nouveau bureau à Paris et le gouvernement français s’est engagé à garantir 100 % de numérisation des démarches administratives d’ici 2022. Ces accords devraient promouvoir une coopération plus étroite des deux pays en matière de sécurité informatique et booster leur intégration mutuelle dans l’économie numérique.

L’année dernière, le Royaume-Uni est arrivé en tête des investisseurs technologiques en Europe. En décembre, Oxford Insights l’a même désigné comme le pays le mieux préparé au monde pour la mise en œuvre l’intelligence artificielle (AI). La France, de son côté, a déjà réalisé des progrès notables en encourageant la création de startups technologiques, mais beaucoup reste encore à faire au niveau de l’hexagone pour rattraper son retard sur son voisin d’outre-Manche.

Source : Gov.uk

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

La France peut-elle ravir la couronne anglaise de 1er pays technologique d'Europe, après avoir attiré le plus d'investisseurs dans la tech en 2017 ?

En 2016, la France est la 1re nation européenne en termes d'investissements étrangers au profit des entreprises technologiques, selon Tech EU

Un rapport avance que les travailleurs au Royaume-Uni sont mécontents dans leur profession à partir de 35 ans, qu'en est-il des développeurs ?

Brexit : les ressortissants de l'UE ne pourront plus circuler librement sur le sol britannique après mars 2019, quelles conséquences sur l'emploi IT ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/07/2018 à 13:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'UE ne deviendra jamais une grande nation.
Il n'y aura jamais de fraternité entre tous les peuples membres, je ne vois pas comment pourrait naître un "sentiment union-européen"... (ou alors il faudra que toute l'UE soit attaqué, parce que ce genre de chose rassemble les gens, mais ça n'arrivera pas. L'oppression rapproche les gens, mais qui va opprimer l'ensemble des nations de l'UE ?)
L'UE ça ressemble plus à une force d'occupation qu'autre chose.
1) Merci pour ta boule de cristal, peut-elle prédire les numéros du lotto car ca m'arrangerait
2) Il y a un post tu dis qu'il va y avoir des guerres et que tout les pays de l'UE ne seront pas dans le même camps et maintenant tu dis qu'il n'y aura jamais de guerre
Il faudrait essayer d'avoir un logique...
3) C'est quoi cette image dégueulasse? Es-tu obliger d'utiliser de fausse illustration?

Je me demande comment on ne supprime pas un compte d'un mec qui mets des fausses images d'Hergé ...
(Hergé n'était pas un saint et ses albums sont truffés de préjugés racials mais je ne vois pas l'utilité dans créer des faux...)
5  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 11/07/2018 à 11:48
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Même l'Europe des 6 c'était déjà trop (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas).
Oui même les régions et les départements c'est n'importe quoi de toutes façons, revenons-en aux bonnes guerres tribales, ou de clans familiaux, après tout, rien à faire des autres, y'a que la famille qui compte !

Que tu considères que l'UE actuelle ait des problèmes, je peux comprendre et je suis d'accord.
Que tu considères que l'euro n'est pas adapté, je peux l'entendre aussi.

Maintenant, il ne faut pas non plus être complètement de mauvaise foi, et arrêter de considérer que TOUS les regroupements sont mauvais.

Par exemple, peux-tu nous expliquer ce qui posait problème à l'époque de l'Europe des 6 ?

Surtout que cela ne devait pas être si "problématique" que cela, puisque c'était pendant les 30 glorieuses, qui à t'écouter, ont été la meilleur période de la France, comme quoi, cette Europe des 6 n'a pas empêcher la France de prospérer.
4  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/07/2018 à 14:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La Nation et tout ce qu'il y a l'intérieur c'est parfait.
Et tout aussi artificiel que l'UE.
4  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/07/2018 à 10:15
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
50 ans tout au plus
Je trouvais un peu lourdaud d’écrire le Saint Empire et l'Allemagne et je ne pensais que cela provoquerait des confusions. Toutefois il y a bien plusieurs siècles entre le sac du Palatinat et le massacre d'Oradour-sur-Glane. Quand a savoir qui est responsable de ces conflits et occupations successives bien malin celui qui arrivera à raccrocher les wagons!
4  0 
Avatar de ymoreau
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 12/07/2018 à 12:32
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Une nation, ce sont des siècles voire des millénaires de construction, d'histoire, et de culture. L'UE existe depuis à peine plus de 60 ans, et depuis 92 sous sa forme actuelle. Évidemment il n'y a rien de comparable car l'UE est tout simplement encore trop jeune. A moins d'être soit suffisamment libéral, soit suffisamment gauchiste pour nier l'existence des nations.

Dans quelques décennies d'intégration et de construction européennes, il en sera sans doute tout autrement. Et l'Europe deviendra plus qu'une construction hors sol.
Désolé de te contredire mais c'est loin d'être le cas partout. La guerre de Yougoslavie c'est pas si vieux, la séparation de l'Allemagne et le mur de Berlin non plus. Pour l'Alsace et la Lorraine, être français n'est pas beaucoup vieux qu'être européen.
Il y a des cultures qui datent de plusieurs millénaires oui, mais la ville de Nice a moins d'histoire commune avec la Bretagne qu'avec la Savoie et l'Italie. Les frontières des pays actuels ne sont pas tous basés sur des siècles de cohésion. Il n'y a qu'à voir les tendances indépendantistes à l'intérieur même des pays, je ne dis pas que c'est censé mais il y a clairement des fossés culturels plus récents que tu sembles le dire.

Alors oui l'Europe actuelle est encore plus jeune que ça, mais on ne compare pas des décennies et des millénaires selon moi.
5  1 
Avatar de seedbarrett
Membre actif https://www.developpez.com
Le 09/07/2018 à 19:13
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Ces accords font suite au colloque sur le digital organisé récemment à Paris, un sommet au cours duquel Mounir Mahjoubi et Matt Hancock, les ministres du numérique respectifs de la France et du Royaume-Uni ont validé un ensemble de mesures visant à renforcer les liens entre les industries numériques des deux pays.


Numérique* (bien que, je l'accorde, ce sois redondant avec le terme "ministres du numérique". Ou alors il y avait effectivement un colloque sur le digital, mais je vois pas ce que le numérique viens faire là dans ce cas !
3  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/07/2018 à 20:03
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Tu fais référence au sac du palatinat, un épisode dont personne n'a entendu parler, dans l'arrière court d'un régime qui n'existe plus.
Tous les Allemands connaissent cet épisode condamné en France par Voltaire et ayant débouché sur une coalition contre le Royaume de France, c'est de la culture générale.

Il existe encore des histoires sur Ezéchiel de Mélac que l'on raconte aux enfants pour leur faire peur (par exemple La légende de la fille d'Esslingen) et le palais des princes-électeurs à Heidelberg n'a jamais été reconstruit en devoir de mémoire.

Pour de nombreux historiens le sac du Palatinat est la source de la rivalité franco-allemande débouchant sur l’unification de l'Allemagne et les deux guerres mondiales, c'est par exemple très bien expliqué dans cet article, malheureusement rédigé en allemand.

Donc pour reboucler avec l’article je dirait une seconde fois que oui il est bon de mener des partenariats avec le RU dans ce contexte de Brexit. De Gaulle et Adenauer avaient très bien compris que l'isolement d'une nation et la monté des populismes en découlant est un terreau propice aux guerres et c'est très certainement cet état de fait qui a mené à la création de l'UE originale (et non l'UE d'aujourd'hui, qui par exemple isole les Grecs sous prétexte que le gouvernement de l’époque a maquillé les comptes publics).

Edit: l'exemple de la Suisse n'est pas adéquat, le pays étant membre de l'ONU (contrairement a ce que tu affirmes) mais surtout du Conseil de l'Europe et de l'espace Schengen.
3  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/07/2018 à 13:58
Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Tous les Allemands connaissent cet épisode condamné en France par Voltaire et ayant débouché sur une coalition contre le Royaume de France, c'est de la culture générale.

Il existe encore des histoires sur Ezéchiel de Mélac que l'on raconte aux enfants pour leur faire peur (par exemple La légende de la fille d'Esslingen) et le palais des princes-électeurs à Heidelberg n'a jamais été reconstruit en devoir de mémoire.

Pour de nombreux historiens le sac du Palatinat est la source de la rivalité franco-allemande débouchant sur l’unification de l'Allemagne et les deux guerres mondiales, c'est par exemple très bien expliqué dans cet article, malheureusement rédigé en allemand.
Étrangement, mes correspondants allemands n'ont jamais évoqué cette histoire mais se plaignaient plutôt des soutiens financiers de Richelieu à tel ou tel prince local lors de la guerre de 30 ans, histoire de faire durer les hostilités le plus longtemps possible (ce à quoi on ne peut pas leur donner tord, mais enfin cela remonte loin). J'ai plutôt l'impression que le prince de Bismarck, se contrefichait royalement de ces histoires et utilisait les guerres comme un moyen politique, la guerre franco-prusse de 1870 n'étant d'un n-ième exemple.

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Donc pour reboucler avec l’article je dirait une seconde fois que oui il est bon de mener des partenariats avec le RU dans ce contexte de Brexit. De Gaulle et Adenauer avaient très bien compris que l'isolement d'une nation et la monté des populismes en découlant est un terreau propice aux guerres et c'est très certainement cet état de fait qui a mené à la création de l'UE originale (et non l'UE d'aujourd'hui, qui par exemple isole les Grecs sous prétexte que le gouvernement de l’époque a maquillé les comptes publics).
L'Allemagne n'a été isolée qu'entre 1936 et 1949, si c'est ce que tu sous-entends, et le traité de l'Elysée est un traité d'amitié, pas de paix (d'ailleurs y a t-il un traité de paix franco-allemand ? je n'en suis pas sur).

Nous sommes d'accord qu'isoler le Royaume-Uni n'est pas de bonne politique. Tôt ou tard nous devrons faire appel aux britanniques sur telle ou telle crise, et il vaut mieux garder de bon contacts, ne serait-ce que pour des raisons commerciales. Mais comme l'UE est dirigée par un vieillard alcoolique ayant déclaré dès son arrivée que le Royaume Uni serait mieux à choisir entre l'UE et le grand large, et que lui de toute façon préférait mieux qu'ils partent, alors tout va à volo.
On pourrait étendre la chose à la Russie qu'il n'est pas bon d'isoler pour qu'elle s'allie avec la Chine et relance la course aux armements, de ce point de vue Trump fait une politique à la Nixon.

Citation Envoyé par Placide Avorton Voir le message
Edit: l'exemple de la Suisse n'est pas adéquat, le pays étant membre de l'ONU (contrairement a ce que tu affirmes) mais surtout du Conseil de l'Europe et de l'espace Schengen.
FaqueNiouse. Je n'ai jamais affirmé que la Suisse ne faisait pas partie de l'ONU (elle l'a rejoint en 2002), et le Conseil de l'Europe ne fait pas partie de l'UE. Juste qu'un conflit entre la France et la Suisse était improbable parce que la France avait ratifié la charte des nations unies, et qu'en conséquence l'UE n'était en rien responsable de la paix entre ces deux nations. Tout comme pour la France et l'Allemagne.
3  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/07/2018 à 11:01
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Non.
Généralement chaque pays a des accords avec plein d'autres pays...
Ça doit être rare des pays totalement isolé.

Quitter l'Union Européenne ça ne veut pas dire arrêter de collaborer avec les pays de l'Union Européenne.
Sortir de l'UE ça va peut être rapprocher le Royaume Uni de certains pays membres.
Mais négocier un accord commercial cela demande des années. Le brexit implique de faire table rase de 40 années d'intégration économique et de repartir de zéro, pour le meilleur comme pour le pire. Maintenant que les trolls du gouvernement UK ont claqué la porte May a de bien meilleures conditions pour négocier. Non pas avec Bruxelles enfermé dans son dogmatisme soviétique qui refuse toute négociation, mais encore une fois avec la France et l'Allemagne (qui tordront le bras à Bruxelles au besoin et ramèneront bien gentiment Barnier à la niche). La difficulté pour Theresa May c'est l'ennemi intérieur : son propre parti politique. Elle risque de se retrouver isolée au sein des tories.

L'erreur a été d'avoir accepté le Royaume-Uni dans l'union européenne en 73, sous pression des américains. Ce qu'il fallait était un accord comparable à ceux qui ont été passés avec la Suisse ou la Norvège.
2  0 
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/07/2018 à 14:16
@Jon

Si, il est sorti avec cette image-là. À l'époque, cela choquait personne vu qu'il est sorti en pleine colonisation.

D'après Wikipedia :

Dans les années 1960, Tintin au Congo connaît le même destin que Tintin au pays des Soviets : il est introuvable en librairie, les stocks étant épuisés. Les éditions Casterman n'ont en effet pas réédité l'album, car elles s'inquiètent d'une potentielle indignation de la part d'intellectuels occidentaux pro-africains, d'autant plus dans le contexte de la décolonisation de l'Afrique et de l'indépendance du Congo — la réaction des Africains est moins à craindre finalement, Tintin jouissant d'une excellente popularité sur le continent noir. Hergé avait accepté cette décision à contre-cœur, d'autant plus que 800 000 exemplaires s'étaient vendus depuis 1946. L'embarras des éditions Casterman est tel qu'elles retirent la vignette de l'album de la quatrième de couverture des Bijoux de la Castafiore, en 1963. Surpris, Hergé invite son éditeur à corriger cette erreur et à réimprimer sans attendre Tintin au Congo partout dans le monde, sauf en Afrique pour ne pas contrarier les Africains — et pourtant l'album avait déjà été réédité par une maison d'édition rwandaise dans une version en swahili, distribué à 10 000 exemplaires.

La situation reste bloquée jusqu'à la fin des années 1960, quand Hergé somme son éditeur de republier Tintin au Congo, d'autant plus que les éditions Rencontre l'ont contacté à ce sujet. Casterman accède rapidement à sa requête et procède à quelques corrections, par exemple le remplacement de « nègre » par « noir » dans les textes. L'album est à nouveau disponible en mai 1970 dans sa version en couleurs, tandis que celle en noir et blanc est rééditée trois ans plus tard au sein des Archives Hergé. Cette longue période d'hésitations est la conséquence d'attaques contre l'œuvre d'Hergé depuis plusieurs années
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web