Une IA bat 15 médecins humains dans un concours de diagnostic de tumeurs cérébrales
Un autre témoignage de l'importance de l'IA dans la santé ?

Le , par Blondelle Mélina

42PARTAGES

14  0 
Un système d'intelligence artificielle (IA) a marqué 2 contre 0 face à des médecins élites dans deux tours de concours pour diagnostiquer les tumeurs cérébrales et prédire l'expansion des hématomes à Pékin.

Le système BioMind AI, développé par le centre de recherche sur les troubles neurologiques de l'hôpital Tiantan de Pékin en Chine et une équipe de recherche de la Capital Medical University, a établi des diagnostics corrects dans 87 % des 225 cas en 15 minutes, alors qu'une équipe de 15 médecins a seulement atteint une précision de 66 %.

L'IA a également donné des prédictions correctes dans 83 % des cas d'expansion d'hématome cérébral surpassant la précision de 63 % d'un groupe de médecins d'hôpitaux de renom en Chine.


La Chine a introduit une série de plans dans le développement d'applications IA au cours des dernières années. En effet, en 2017, le Conseil d'État a publié un plan de développement de la nouvelle génération d'intelligence artificielle. Ce qui a été suivi par le ministère de l'Industrie et des technologies de l'information avec un autre plan d'action triennal pour promouvoir le développement de l'IA. Le plan d'action proposait de développer des systèmes de diagnostic assistés par imagerie médicale pour soutenir la médecine dans divers domaines.

Pour justifier la victoire de l'IA face aux médecins de renom, Gao Peiyi, chef du département de radiologie à l'hôpital de Tiantan, une institution de premier plan en neurologie et en neurochirurgie rappelle que l'IA tire son intelligence des informations que les développeurs lui ont fournies. Les systèmes d'intelligence artificielle ayant participé au concours étaient alimentés par des dizaines de milliers d'images de maladies liées au système nerveux que l'hôpital de Tiantan a archivées au cours des 10 dernières années. Ce qui a permis à l'IA de diagnostiquer des maladies neurologiques communes telles que le méningiome et le gliome très rapidement. « Les résultats pour les médecins humains étaient tout à fait normaux et même meilleurs que la précision moyenne dans les hôpitaux ordinaires », a-t-il déclaré.

Quel rapport entre l'IA et les progrès de la médecine ?

Dr. Lin Yi, qui a participé et a perdu au deuxième tour, a déclaré qu'elle accueille l'IA, car ce n'est pas une menace, mais un « ami ». L'IA permettra non seulement de réduire la charge de travail, mais aussi de pousser les médecins à continuer à apprendre et à améliorer leurs compétences, a déclaré Lin.

Le Dr Paul Parizel, ancien président de la société européenne de radiologie et un autre membre du jury ont également convenu que l'IA ne remplacera pas les médecins, mais fonctionnera plutôt comme le GPS pour les conducteurs.

Le Dr Gauden Galea, représentant de l'Organisation mondiale de la santé en Chine, a déclaré que l'IA est un outil passionnant pour les soins de santé, mais encore aux stades primitifs. Avec la taille de sa population et l'énorme volume de données médicales numériques accessibles, la Chine a un avantage unique dans le développement de l'IA médicale, selon Galea.

Bian Xiuwu, académicien à l'académie chinoise des sciences et membre du jury de la compétition, a déclaré qu'il n'y a jamais eu de réponse correcte absolue pour diagnostiquer les maladies en développement, et que l'IA servirait seulement d'assistant aux médecins pour donner des résultats préliminaires.

Wang Yongjun, vice-président exécutif de l'hôpital de Tiantan, a déclaré qu'il ne se souciait pas vraiment de savoir qui allait gagner, car le concours n'avait jamais pour but de mettre les humains au défi de la technologie, mais d'aider les médecins à apprendre. « J'espère que grâce à cette compétition, les médecins pourront faire l'expérience de la puissance de l'intelligence artificielle, particulièrement pour certains médecins sceptiques sur l'intelligence artificielle, espérant qu'ils pourront mieux comprendre l'intelligence artificielle et éliminer leurs craintes ».

Source : Xinhua

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Quelle place donnez-vous à l'IA dans la médecine et dans tous les domaines en général ?

Voir aussi :

Des experts prédisent que l'IA va dominer les humains dans moins de 50 ans, selon une étude menée par les deux universités Harvard et Yale
USA : l'IA pourrait remplacer la moitié des employés du secteur bancaire la prochaine décennie, selon des experts de l'industrie
Une IA aurait permis de commencer à percer les mystères entourant le manuscrit de Voynich, considéré comme le plus important cryptogramme non résolu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de benjani13
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 13:35
Ryvega> Au contraire l'IA (ou autre système informatique) devrait aider à détecter des maladies rares ou difficilement détectable. Un médecin n'a pas besoin d'une IA quand y a une grosse masse noire bien visible sur une radio. C'est quand il n'y a que des traces très faibles ou un ensemble de symptômes peu équivoques que le médecin peut passer à coter d'un problème sérieux sous-jacent. C'est là que l'IA doit entrer en jeu en soutien et lever une alerte en disant "De l'ensemble des scénarios sur lesquels j'ai été entrainé, j'en déduis que tel cause pourrait entrainer cet ensemble de signaux faibles".

L'IA doit permettre un second diagnostique à comparer et non remplacer le médecin.
3  0 
Avatar de nadege78
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/07/2018 à 17:10
L'avenir c'est le diagnostic et le soin par une I.A. et non pas par un médecin faillible, obsédé par l'argent, fatigué par des journées et des permanences interminables et ayant parfois un a priori sur le patient (hypocondriaque, alcoolique, sidaïque, etc). Prétendre que l'humain peut être meilleur dans cette science exacte, c'est être clairement rétrograde.
Vous avez une piètre opinion des médecins, votre analyse est bourrée de préjugés.
D'où vous vient le postulat que la médecine est une science exacte ?

L'IA ne peut être qu'une aide au diagnostic, soigner un symptôme, ce n'est pas soigner une maladie.
On parle de plus en plus de télé-médecine, pour justifier la fermeture de petits hôpitaux.
J'aimerai bien voir si vous ne serez pas angoissé en cas d'accident ou de maladie de vous retrouver uniquement devant des machines.
3  0 
Avatar de requinham
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 14:46
Appelez Dr House ! mais sincèrement, l'IA n'est pas là pour battre l'humain ! loin de ça, elle est là pour l'aider et le compléter. Donc au lieu d'organiser ce genre de concours inutiles. Mettez l'IA au service des médecins et dites nous quel est le résultat sur une années ? A t on moins de patients ou non ?
1  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 18:22
Ce qui m'interpelle le plus, c'est encore le titre : "Une intelligence artificielle bat 15 médecins humains ..."
Donc ce qu'il faut vraiment comprendre c'est que bientôt on pourra se faire examiner et soigner par une I.A. accessible via le Web et quelques périphériques USB à brancher sur l'ordinateur afin de permettre à celui-ci de vous osculter. Ça, ça serait le vrai progrès.

Ensuite, je note dans l'article :
la précision de 63 % d'un groupe de médecins d'hôpitaux de renom
Et un des commentaires :
Appelez Dr House !
Mais il faut savoir que si vous aviez regardé la série, Dr House ne découvre jamais le bon diagnostic du premier coup. Il, lui et son équipe, fait une série de faux diagnostics, de traitements inutiles voire dangereux, se traduisant parfois par le décès du patient, avant de faire le bon diagnostic, parfois post-mortel, parfois fatal (parce qu'incurable).

Donc je sais pas vous, mais je préfère l'I.A. à Dr House.

L'avenir c'est le diagnostic et le soin par une I.A. et non pas par un médecin faillible, obsédé par l'argent, fatigué par des journées et des permanences interminables et ayant parfois un a priori sur le patient (hypocondriaque, alcoolique, sidaïque, etc). Prétendre que l'humain peut être meilleur dans cette science exacte, c'est être clairement rétrograde.
1  0 
Avatar de clorr
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/07/2018 à 14:55
Comme le soulignent certains commentaires, arrêtez de jouer a l'opposition humain/IA ! L'IA n'en a rien à faire de battre un humain, pas plus que votre calculette ne se réjouit de faire un calcul dont vous êtes incapable !

Autre chose qui est incroyable, c'est de voir à quel point les gens ont peur qu'on leur pique leur travail. Le capitalisme a-t-il donc tellement réussi à faire le chemin dans vos têtes que vous n'arrivez plus à voir que si les outils et les machines ont été inventés, c'est pour nous faciliter le travail voire nous en soulager ? Même Keynes, qui est loin d'être un méchant communiste voulant libérer les masses, imaginait une semaine de travail de 15h en 2030 ! Alors que vous vous battiez pour une juste répartition des richesses créées, je peux comprendre, mais que vous vous sentiez menacés par le fait qu'une machine fasse le boulot à votre place, là je comprends pas...
1  0 
Avatar de jpiotrowski
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/07/2018 à 21:03
Citation Envoyé par nadege78 Voir le message
Vous avez une piètre opinion des médecins, votre analyse est bourrée de préjugés.
D'où vous vient le postulat que la médecine est une science exacte ?

L'IA ne peut être qu'une aide au diagnostic, soigner un symptôme, ce n'est pas soigner une maladie.
On parle de plus en plus de télé-médecine, pour justifier la fermeture de petits hôpitaux.
J'aimerai bien voir si vous ne serez pas angoissé en cas d'accident ou de maladie de vous retrouver uniquement devant des machines.
Pour la télémédecine, encore faudrait-il que l'internet très haut débit et hautement sécurisé soit généralisé...On en est loin...
1  0 
Avatar de Hervé Autret
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/08/2018 à 17:19
Citation Envoyé par jpiotrowski Voir le message
Pour la télémédecine, encore faudrait-il que l'internet très haut débit et hautement sécurisé soit généralisé...On en est loin...
Alias "On est encore loin du mur : on peut donc tranquillement continuer à foncer dessus en klaxonant".

En d'autres termes, vous semblez repousser l'argument de Nadege78 mais en fait vous répondez que ce n'est qu'une question de temps.

De fait, la classe dominante (les gros capitalistes, pour résumer) prend de plus en plus de pouvoir sur la société en écartant le plus possible l'humain "ordinaire" (entendez: non mandaté par une entreprise) de la prise de décision.

L'érosion constante de notre souveraineté sur nous-même est déjà stressante en soi, or l'IA est un moyen très puissant d'accélérer ce mouvement.

Par ailleurs, que ces IA soient biaisées ou non est presque une question auxiliaire de ce point de vue, mais elle est tout aussi stressante. En effet l'influence d'une IA malhonnête(ment programmée) dans le cadre d'une généralisation de ces IA à toute la médecine deviendrait énorme car le poids du médecin paraît d'office moindre que celui de la machine, vu les taux de succès respectifs rapportés par l'article.

De plus, comme il faudra bien payer les bidules (à moins qu'ils ne soient en licence libre, donc découplés de la loi du marché pure et dure et qu'il puissent tourner sur le PC modeste du médecin standard ) , le risque est que le nombre de médecin par habitant baisse encore et que la machine _potentiellement biaisée_ prenne encore davntage d'emprise.

Après c'est comme la pierre taillée des préhistos : ils pouvaient s'en servir pour couper du bois et faire des abris ou pour chasser, aussi bien que pour agresser le voisin (air connu, je sais). Là c'était une affaire individuelle, d'autant que la capacité de réfléchir avant d'agir ne date pas d'aujourd'hu et sachant que le voisin avait en général le même genre de cartes en main.

Mais dans un monde où le fabricant de remèdes Bayer a été autorisé à lier son destin à celui du fabricant de poison Monsanto, pouvant ainsi former un trust de fait qui ne dit pas son nom (potentiellement hein, on sait que ces gens-là sont raisonnables...), je trouve également que non, il n'y aurait pas de quoi se réjouir sans retenue de voir les toubibs remplacés par des bécanes.
1  0 
Avatar de mach1974
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 15:27
Bonjour,
Ca fait dix ans que les réseaux de neurones sont utilisés pour détecter des fractures ou des tumeurs avec les milliers / millions de clichés dans le monde . Ce n'est pas nouveau maintenant la simple image ne suffit à remplacer une biopsie
0  0 
Avatar de devman1
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 16:22
Qu'en pensez-vous ?
Je suis désolé de le dire mais on dirait qu'il y a un lobby de promotion de l'IA qui s'est formé et qui a la propension à toujours opposer l'humain aux "IA" pourquoi opposer au lieu de composer parce il faut se préparer maintenant il y aura des personnes malveillantes qui vont utiliser IA pour servi leurs intérêts pernicieux. En attendant la fameuse "singularité", donc je doute qu'elle puisse voir le jour, l'IA devra servir l'humanité ceci encadré par des lois bien faites.
Quelle place donnez-vous à l'IA dans la médecine et dans tous les domaines en général ?
l'IA doit être un outil au service de la société dans tous les domaines dans lesquels elle interagira, qui dit outil dit avoir un bouton ON et un bouton OFF, car entre de mauvaise main cela pourra devenir un sérieux problème.

la création initial du concept de virus informatique au départ était vu comme du divertissement mais s'est totalement transformé et devenu problématique avec toutes les formes d'attaques que nous avons aujourd'hui.
0  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/07/2018 à 22:04
"un concours de diagnostic de tumeurs cérébrales'
Il y a pas à dire, les medecins, ils savent rigoler. J'ose pas imaginer pour les gynécos ou les Proctologues...
1  1 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web