Une IA aurait permis de commencer à percer les mystères entourant le manuscrit de Voynich
Considéré comme le plus important cryptogramme non résolu

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Depuis sa découverte au XXe siècle, de nombreux historiens et cryptographes se sont évertués, en vain, à déchiffrer le manuscrit de Voynich (qui tire son nom de Wilfrid Michael Voynich, qui l'a découvert en 1912 dans une communauté de jésuites à Frascati, près de Rome).

Le propriétaire officiel le plus ancien de ce manuscrit était un certain Georg Baresch, un alchimiste qui vivait à Prague au XVIIe siècle. D’après des correspondances avec un autre propriétaire, Baresch était perplexe à propos de ce « Sphinx » qui a « pris de la place inutilement dans sa bibliothèque » pendant des années. Il a appris qu'Athanasius Kircher, un savant jésuite issu du collège romain, avait publié un dictionnaire copte (éthiopien) et déchiffrait les hiéroglyphes égyptiens. Aussi, il lui envoya une copie d'une partie du manuscrit à Rome par deux fois, demandant des indices.

Voici un extrait de sa lettre : « […] De tous les dessins de plantes, dont il existe un grand nombre dans le codex, et d'images variées, étoiles et autres portant l'apparition du symbolisme chimique, c'est ma conjecture que tout cela est médical, la branche la plus bénéfique de l'apprentissage pour la race humaine à part le salut des âmes. Cette tâche n'est pas indigne d'une grande intelligence. Après tout, cette chose ne peut pas être pour les masses, ce qui explique les précautions que l'auteur a prises afin d'en garder des ignorants incultes. En fait, il est facilement concevable qu'un homme de qualité soit allé en Orient en quête de la vraie médecine (il aurait compris que la médecine populaire ici en Europe est de peu de valeur). Il aurait acquis les trésors de la médecine égyptienne partie de la littérature écrite et aussi de s'associer avec des experts de l'art, les a ramenés avec lui et les a enterrés dans ce livre, dans le même manuscrit. Cela est d'autant plus plausible que le volume contient des dessins de plantes exotiques qui ont échappé à l'observation ici, en Allemagne. […] Je joins ici une ou deux lignes de l'écriture inconnue pour raviver votre mémoire de celui-ci, après avoir envoyé un dossier de caractères semblables. […] »


Après sa mort, des hypothèses veulent que le manuscrit soit passé de main en main (parmi lesquelles celles du physicien de l'Empereur Ferdinand III ou de la reine Christine de Suède) pour être par la suite vendu par le collège romain à Voynich.

Depuis lors, de nombreux cryptographes, linguistes et d’autres personnes de divers horizons ont tenté de percer les secrets du manuscrit de Voynich, mais le code obscur contenu dans ses pages a défié toute explication.

Long de 240 pages manuscrites, il est accompagné de dessins de plantes, de nus et d'observations astronomiques. À ce jour, il est considéré comme le plus important cryptogramme non résolu. Toutes sortes d'hypothèses ont été émises quant à la langue d'origine du texte : latin, italien, arabe coranique, moldave, thaï, pinyin.

Pour sa part, une équipe de chercheurs de l'université de l'Alberta (Canada), parmi lesquels Greg Kondrak et Bradley Hauer, a opté au départ pour l'arabe. Pour vérifier cette théorie, elle a choisi de s’appuyer sur une intelligence artificielle en se servant d'échantillons du texte de la « Déclaration universelle des droits de l'Homme » dans 380 langues différentes.

Kondrak et Hauer ont émis l'hypothèse que le manuscrit a été créé en utilisant des alphagrammes, un réarrangement des lettres d'un mot (ou d'une suite de mots) dans l'ordre alphabétique. À titre d'exemple, l'alphagramme de arbre est aberr. L'ensemble ainsi formé ne forme donc pas forcément un mot existant.

Contre toute attente, la machine a estimé que le manuscrit de Voynich avait été rédigé en hébreu : « Il s'est avéré que plus de 80 % des mots existaient dans un dictionnaire hébreu, mais nous ne savions pas si, pris ensemble, ils avaient un sens. »

« C'était surprenant », a déclaré Kondrak. « Rien que le fait de pouvoir dire "ceci est de l'hébreu” est un premier pas. L'étape suivante est de savoir comment le déchiffrer. »


Par la suite, Greg Kondrak et Bradley Hauer se sont tournés vers un confrère parlant hébreu pour savoir si la première phrase du texte traduite avec cet idiome était cohérente. Réponse négative. Les chercheurs ont alors tenté de convertir la phrase de l'hébreu vers l'anglais en se servant tout simplement du service Google Traduction.

La première phrase du manuscrit dirait : « She made recommendations to the priest, man of the house and me and people ». Traduite en français, cela signifie : « Elle a fait des recommandations au prêtre, à l'homme de la maison, à moi et aux gens ». Une phrase d'introduction bien curieuse, comme le reconnaît d’ailleurs Kondrak qui a estimé que « C'est une sorte de phrase étrange pour commencer un manuscrit, mais elle est tout à fait logique. »

Le chercheur a affirmé que seule la contribution d'historiens spécialisés en hébreu ancien pourrait aider à une interprétation plus cohérente de ces traductions étant donné la syntaxe atypique qui a été employée, autrement le sens complet du manuscrit de Voynich restera un mystère.

« Nous utilisons le langage humain pour communiquer avec d'autres humains, mais les ordinateurs ne comprennent pas ce langage, parce qu'il est conçu pour les gens. Il y a tellement de significations ambiguës que nous ne réalisons même pas », a déclaré Kondrak.

« Le traitement du langage naturel aide les ordinateurs à comprendre le langage humain. Nous voulons parler aux ordinateurs dans notre langue parce que c'est plus facile et plus pratique, mais il faut prendre en considération qu’il y a aussi beaucoup d'informations qui existent sous forme de mots écrits. Il suffit de regarder sur Internet, par exemple. »

Le chercheur a dit qu'il attend avec impatience d'appliquer les algorithmes qu’ils ont développés à d'autres manuscrits anciens.

Source : SA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Canular ou réelle percée ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de pierre-y pierre-y - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 30/01/2018 à 19:29
Il y a un petit côté pendule de Foucault d'Eco dans cette annonce.
Avatar de tomlev tomlev - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 30/01/2018 à 20:45
Du coup je suis allé voir la page Wikipedia du manuscrit de Voynich... c'est assez dingue cette histoire !
Par contre je suis un peu dubitatif sur la soi-disant "percée" dont parle cette news... enfin on verra bien.
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 30/01/2018 à 22:09
L'IA a dit que "c'est de l'hébreu", expression connue qui veut dire "j'y pige rien, c'est trop compliquée."

Ce texte est en bonne partie rédigé en vieux français, la première page est une liste de citations d'auteurs dont les livres n'ont pour la plupart pas survécus aux Inquisitions. Pour décrypter le texte il suffit d'utiliser un morceau de verre oblong dépoli aux dimensions appropriées, c'est une écriture cursive anamorphosée. La personne ayant rédigé ces feuillets était soit foutrement douée, et/ou atteint d'une forme partielle de cécité (probablement cataracte + myopie). Les illustrations ont apparemment peu à voir avec les textes.
Avatar de 4sStylZ 4sStylZ - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 31/01/2018 à 8:53
Il se trouve en Ebook le manuscrit. Je l’ai parcouru. On le dirait rédigé par un étudiant en art qui a ingéré de la salvia divinorium. Quoi qu’il en soit pour moi il a tout d’un canular, ou alors d’un livre dont les dessins sont des métaphores sacrément tordues.
Avatar de sergio_is_back sergio_is_back - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/01/2018 à 13:01
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Par la suite, Greg Kondrak et Bradley Hauer se sont tournés vers un confrère parlant hébreu pour savoir si la première phrase du texte traduite avec cet idiome était cohérente. Réponse négative. Les chercheurs ont alors tenté de convertir la phrase de l'hébreu vers l'anglais en se servant tout simplement du service Google Traduction.

La première phrase du manuscrit dirait : « She made recommendations to the priest, man of the house and me and people ». Traduite en français, cela signifie : « Elle a fait des recommandations au prêtre, à l'homme de la maison, à moi et aux gens ». Une phrase d'introduction bien curieuse, comme le reconnaît d’ailleurs Kondrak qui a estimé que « C'est une sorte de phrase étrange pour commencer un manuscrit, mais elle est tout à fait logique. »
C'est le retour de Jacques Pradel ?

Un mec qui parle hebreu dit que ça ne veux rien dire et google translate arrive à traduire lui ?
Là on est plus dans l'intelligence artificielle mais dans la magie C'est plus fort que le bêtisier de Roswell

Pour ceux qui ont oublié :
Avatar de agripp agripp - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 31/01/2018 à 19:26
Génial 23JFK peut déchiffrer le manuscrit avec "un morceau de verre oblong dépoli aux dimensions appropriées"... Il devrait publier sa transcription, même en vieux français, et même seulement une dizaine de lignes. Sa fortune es faite, le plus grands cryptographes se sont cassés les dents sur le manuscrit... Pourtant l'anamorphose est connue depuis des siècles. Même s'il peut seulement faire une vidéo montrant à la fois l'écriture anamorphosée et ce que l'on voit une fois qu'elle est redressée par son bout de verre, il a tout gagné.
Par ailleurs, la traduction de Google donne une phrase à peu près cohérente en français, mais passez la dans le logiciel de traduction de Google, présentez le résultat à un spécialiste de l'hébreu et je suis certain qu'il vous dira qu'elle ne signifie rien : sa structure laisse penser, si c'est de l'hébreu qu'elle a été rédigée dans une langue occidentale, puis traduite en hébreu évidemment sans respecter ni l'usage ni la grammaire, ce qui expliquerait très bien que Google la traduise mais pas l'hébraïsant...
Avatar de 23JFK 23JFK - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 01/02/2018 à 0:45
Citation Envoyé par agripp Voir le message
...

Suffit de simuler l'effet d'une telle lentille avec un logiciel retouche photo pour obtenir des résultats plus probant que tout ce que les "plus grands cryptographes" crurent décrypter.


Le résultat n'est pas merveilleux, mais certains mots ressortent déjà de manière assez lisible pour un oeil un peu habitué à l'écriture gothique manuscrite. Apparemment, l'histoire concernant une Fleur dans le premier paragraphe et une histoire de voyage d'un équipage de chevaux ayant atteint grand villar pour le second paragraphe. (page 9 du folio (scan original : http://www.bibliotecapleyades.net/ci...uscrito019.jpg)

Ouais, je n'ai peur de rien
Avatar de moritan moritan - Membre expert https://www.developpez.com
le 01/02/2018 à 12:39
Linguisticae en a déjà parlé sur sa chaine

Le problème, c'est que ce manuscrit est usine à hoax...
Avatar de Kapeutini Kapeutini - Membre du Club https://www.developpez.com
le 01/02/2018 à 15:44
Merveilleux,
Nous en avons peur mais elles peuvent nous rendre de grands services, les IA.
Il y a tout un vocabulaire à apprendre en premier, entre deep learning, système export et la famuse IA.

Il y a bien du potentiel dans cette nouvelle branche, par exemple, je travaille dans une compagnie qui fait de la distribution, un retailer dit-on en Amérique du Nord.
Et si nous mettions le savoir de nos acheteurs qui sont excellents car nous sommes dans le top des compagnies et la concurrence est rude, dans une IA, non pas pour les remplacer
mais pour les aider à faire encore mieux pour le bénéfice de nos clients.

Nous ne faisons pas comme ces grands marchands, pour ne pas citer Wall Mart, qui presse le fournisseur et l'employée, non nous avons des règles qui respectent le fournisseur
et nos employées, ces règles doivent être prises en compte aussi dans la future IA que je convoite :-)
Et on peut faire du fric tout en faisant du bien. Ce n'est pas incompatible ,la preuve cela marche pour nous.
Avatar de c_cool_la_vie c_cool_la_vie - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 06/02/2018 à 1:38
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Suffit de simuler l'effet d'une telle lentille avec un logiciel retouche photo pour obtenir des résultats plus probant que tout ce que les "plus grands cryptographes" crurent décrypter.


Le résultat n'est pas merveilleux, mais certains mots ressortent déjà de manière assez lisible pour un oeil un peu habitué à l'écriture gothique manuscrite. Apparemment, l'histoire concernant une Fleur dans le premier paragraphe et une histoire de voyage d'un équipage de chevaux ayant atteint grand villar pour le second paragraphe. (page 9 du folio (scan original : http://www.bibliotecapleyades.net/ci...uscrito019.jpg)

Ouais, je n'ai peur de rien
T’as raison !!!

Je trouve que c’est très ressemblant au gothique même si difficile à lire.
Quelle retouche photo c’est ?

J’ai tenté de lire avec un cylindre miroir (lire l’image miroir) sans aucun succès. Je ne comprends pas le type de lentille qui da ne cet effet « redressé »...

Eclaire nous !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil