Un lycée chinois se sert de la reconnaissance faciale pour déterminer l'attention des élèves pendant les cours
Afin d'améliorer l'enseignement

61PARTAGES

14  0 
Hangzhou Number 11 High School, un lycée de la ville de Hangzhou (province du Zhejiang, situé sur la côte est de la Chine) a utilisé une technologie de reconnaissance faciale pour surveiller l'attention des élèves en classe.

Ce sont trois caméras, placées à l'avant de la salle de classe, qui vont permettre au logiciel d’examiner les visages des élèves toutes les 30 secondes, analysant ainsi leurs expressions faciales pour détecter leur humeur.

Différents états d'âme (surpris, triste, antipathique, fâché, heureux, effrayé, neutre) sont enregistrés durant chaque cours et une moyenne est établie par cours. L’enseignant a à sa disposition un écran d'affichage sur lequel il peut voir les données en temps réel.


Le système a été installé à la fin du mois de mars dans une salle de classe, mais sera déployé dans toute l'école d'ici l'été, a déclaré le directeur Ni Ziyuan.

Certains élèves changent déjà de comportement à cause de la surveillance accrue. « Auparavant, quand j'avais des cours qui ne me plaisaient pas beaucoup, je me sentais paresseux et je faisais des siestes sur le bureau ou je feuilletais d'autres manuels », a déclaré un élève. « Seulement, depuis que les caméras ont été installé dans la salle de classe, je n'ose plus être distrait. C'est comme si deux yeux mystérieux me regardaient constamment ».

Le « système intelligent de gestion du comportement en classe » analyse également les actions des élèves, qui sont classées en : lit, écoute, écrit, se tient debout, lève la main, et est couché sur bureau.

Un écran électronique affiche également une liste de noms d'élèves qui « ne prêtent pas attention ».

Zhang Guanchao, le directeur adjoint, a estimé que cet outil est bénéfique aux enseignants qui peuvent alors changer leurs méthodes d’enseignements. Selon lui, les élèves, qui avaient de prime abord l’impression d’être surveillés, sont déjà habitués.


Les internautes chinois ont toutefois exprimé leur inquiétude face à une telle surveillance des jeunes étudiants. Sur Sina Weibo, une plateforme de médias sociaux similaire à Twitter, un utilisateur de Pékin a déclaré : « c'est plus effrayant que d'être en prison ». « Si j’étais encore à l’école, je n’aurais pu me concentrer sur rien d’autres que sur ces “yeux” », a déclaré un autre utilisateur.

De nombreux utilisateurs ont estimé que l'école violait les droits fondamentaux de ces élèves avec une telle surveillance : « ce ne sont pas des machines. Tout être humain aura des moments où son esprit vagabonde », a déclaré un utilisateur de la province du Fujian répondant au pseudonyme « Laren ».

Cependant, le directeur de l’école reste persuadé que cette technologie va permettre d’améliorer les standards de l’éducation : « c’est comme si les enseignants avaient des assistants et cela peut aider à améliorer les méthodes d’enseignements. Certains évoquent une violation du droit des élèves à la vie privée mais l’outil enregistre simplement les actions des élèves au lieu de filmer les activités en classe. Et ceux qui se concentrent sur le cours auront la note A, tandis que ceux qui laissent leur pensée vadrouiller auront la note B ».

En 2016, Xiao-Yong Wei, un professeur en sciences informatiques à l’université Sichuan (Chine), a développé un outil de reconnaissance faciale sur ses élèves pour déterminer leur niveau d’intérêt pendant sa classe. Pour être plus précis, l’outil développé par le professeur avait pour objectif d’identifier des émotions qui suggèrent que ses élèves sont stimulés ou au contraire s’ils s’ennuient.

Comme l’a expliqué le professeur, « à l’heure actuelle, nous ne prenons en compte que deux expressions faciales, mais à l’avenir il y aura des segments plus spécifiques ». Il ajoute qu’il pourrait lui être possible de créer automatiquement des groupes d’étudiants auxquels s’adresser, parce que tels élèves sont plus introvertis que tels autres, ou que telle zone de l’amphi semble concentrer les étudiants les plus dissipés.

« Quand nous établissons un corollaire de ce genre d’informations avec la façon dont nous enseignons et que nous utilisons un repère temporel, alors nous sommes en mesure de déterminer à quel moment nous avons su capter l’attention des élèves », a expliqué le professeur dans une interview accordée au Telegraph. « Alors vous pourrez vous demander si c’est une bonne façon d’enseigner tel ou tel contenu ou si ce contenu convient à la classe », a-t-il continué.

Les groupes de défense des droits de l'homme craignent que les autorités utilisent les énormes quantités d'informations collectées sur les individus pour suivre les citoyens et réprimer la dissidence. Mais les dirigeants chinois affirment que le secteur de la haute technologie est un catalyseur de la croissance future et la pierre angulaire des projets de construction d'une société de consommation moderne en une génération.

Source : Tweet People's Daily China, Hangzou

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Partagez-vous les espoirs du lycée qui voit en cette technologie un moyen pour peaufiner l'enseignement ?
Partagez-vous les craintes des groupes de défense des droits de l'homme qui pensent que l'état pourrait ajouter ces données à sa collection pour mieux surveiller le peuple ?
Du point de vue des élèves, cet outil vous semble-t-il pertinent ? Ne seront-ils pas, au contraire, moins distraits uniquement en apparence ?

Voir aussi :

USA : des associations s'érigent contre la technologie de reconnaissance faciale d'Amazon, craignant une surveillance de masse par la police
Les archives secrètes du Vatican vers la numérisation intelligente grâce à l'OCR, l'IA rend possible la reconnaissance des caractères manuscrits
L'entreprise Ticketmaster veut s'appuyer sur la reconnaissance faciale pour accélérer le processus de vérification de ses clients
Facebook pourrait être condamné à une amende de plusieurs milliards de dollars, dans le cadre du procès sur son système de reconnaissance faciale
USA : une action de groupe contre Facebook jugée recevable, l'entreprise est attaquée sur son système de reconnaissance faciale

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 10:12
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Partagez-vous les espoirs du lycée qui voit en cette technologie un moyen pour peaufiner l'enseignement ?
Ça fait peur, la Chine prend une direction étrange avec l'IA, elle est utilisé pour surveiller leur population.
C'est un peu comme la surveillance aux USA, où tous les emails, les conversations privées, les SMS sont sauvegardé quelque part.

Ça ne rigole pas "Big Borther Is Watching You", là on est complètement dans de la science fiction.
Ils vont pouvoir dire à un élève "Vous n'êtes attentif en classe que 13,27% du temps".

Ça couplé avec leur système de point où si tu n'es pas un bon citoyen tu peux perdre des droits (comme celui de prendre le train).

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Partagez-vous les craintes des groupes de défense des droits de l'homme qui pensent que l'état pourrait ajouter ces données à sa collection pour mieux surveiller le peuple ?
Le gouvernement chinois en a rien à foutre des droits de l'homme.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Du point de vue des élèves, cet outil vous semble-t-il pertinent ? Ne seront-ils pas, au contraire, moins distraits uniquement en apparence ?
Ça doit être fatigant de se savoir surveillé en permanence.
Mais ça peut forcer les élèves à être plus studieux en classe.
C'est plus une école, c'est un camps de concentration.

On se croirait trop dans Black Mirror avec l'épisode sur la note sociale :
Nosedive
Sauf que là c'est le gouvernement qui donne les notes.
Avatar de Mr-Jay
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 11:23
Une horreur sans nom, jamais je n'aurais supporté un tel équipement en étant étudiant.

Ils vont en faire des robots obligés de faire semblant d'être intéressé pour avoir une bonne note.


Il ajoute qu’il pourrait lui être possible de créer automatiquement des groupes d’étudiants auxquels s’adresser, parce que tels élèves sont plus introvertis que tels autres, ou que telle zone de l’amphi semble concentrer les étudiants les plus dissipés.
et sinon le facteur humain ça leur parle? Enseigner aux professeurs à comprendre les différentes personnalités des élèves, ça apporterais énormément.

le professeur dans une interview accordée au Telegraph. « Alors vous pourrez vous demander si c’est une bonne façon d’enseigner tel ou tel contenu ou si ce contenu convient à la classe », a-t-il continué.
Enfaîte le professeur c’est juste un robot qui à besoin d'input, relever par des capteurs et non pas un être humain ayant des sens et une capacité de jugement.

On ne peu pas demander à quelqu'un d'être attentif pendant 8h d'affilé.

A des fins d'études je ne dis pas non (ça peu apporter des choses à l'éducation), mais comme dispositif de notation et en utilisation constante la c’est un gros non.
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 13:35
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ils vont pouvoir dire à un élève "Vous n'êtes attentif en classe que 13,27% du temps".
"et vous n'avez pas toutes les facultés pour aller au collège...."

Oui c'est stressant de se sentir observé.

La Chine mais l'Europe va suivre, devient une prison gigantesque.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Le gouvernement chinois en a rien à foutre des droits de l'homme.
Bientôt nous ne pourrons plus dire ce genre de chose, ni même le penser, ni même... NON!
Ils nous forcent à penser comme eux le souhaitent avec leurs LGBTXXX, ce n'est qu'une étape.
Des dragqueens habillées en démons donnant des cours de bonnes consciences aux enfants.
Des enfants qui choisissent leur sexe.
C'est le monde à l'envers.
"Le mal devient bien et le bien devient mal."

Voir l'anglais qui avait filmé des pédophiles en sortie de tribunal qui est condamné à 13 mois de prison!
On se fout' de not'gueule.
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 13:36
pourquoi pas...
les écoles ont déja des caméras en France, pouvoir analyser notre façon d'apprendre serait un plus que j'aurais bien apprécier quand j'étais étudiant.
Savoir que je dort au bout de 15 minutes de bullshit cours magistrale par exemple

maintenant la bonne méthode serait de faire des cours intéressant, pas de forcer les élèves a s’intéresser a l'ininteressable.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 13:55
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
"et vous n'avez pas toutes les facultés pour aller au collège...."
Ben après si l'élève n'a vraiment pas le niveau c'est pas mal de bien l'orienter. (en France il y a des élèves qui arrivent au collège sans savoir lire)
Parce qu'en France on fait redoubler personne, par conséquent le niveau baisse.
Si la barre pouvait être un peu moins basse, si il pouvait y avoir un peu plus de challenge, ce serait chouette.
Les collégiens de cinquième sont tombés au niveau des élèves de CM2 de 1987

L'éducation nationale pourrait s'améliorer, par exemple souvent les professeurs méprisent les métiers manuels, il y a des profs pour qui faire un BAC Pro c'est un échec quelque part...
Alors qu'il y a beaucoup d’électriciens, de plombiers, de maçons, de charpentiers qui gagnent très bien leur vie. (plus qu'un BAC+5)
Bosser dans un bureau à bricoler des fichiers Excel toute la journée ce n'est pas plus épanouissant qu'être artisan...

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
La Chine mais l'Europe va suivre, devient une prison gigantesque.
Arf je sais pas...
Ça va être dur à faire avaler aux Européens.
Ça choque surement beaucoup moins les chinois.

En plus là il n'y a pas de prétexte à utiliser pour justifier la surveillance des visages de chaque élève.
D'habitude pour justifier la surveillance on utilise le prétexte du danger terroriste, mais là on ne peut pas.

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Bientôt nous ne pourrons plus dire ce genre de chose, ni même le penser
On pourra toujours critiquer les pays étrangers.
Quoi qu'avec la novlangue on sait jamais...

Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Ils nous forcent à penser comme eux le souhaitent
Ouais c'est clair qu'il y a une idéologie à suivre et si nous ne sommes pas d'accord nous aurons des problèmes.
C'est fini la liberté d’expression, la liberté de penser, etc.
Là il y a un gros formatage idéologique.

Nous sommes dans une dictature "molle" (qui est en fait extremement violente, mais ce n'est pas apparent).
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 14:42
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

En plus là il n'y a pas de prétexte à utiliser pour justifier la surveillance des visages de chaque élève.
C'est utile pour une sorte de veille du décrochage scolaire.
Très souvent ceux qui sont en décrochage se renferme. (vécu)

Réussir à redonner une concentration et ne pas pénaliser (ralentir) une classe entière juste parce qu'un élément est moins attentif que les autres est un peu utopique dans la pratique.
Perte de concentration dû a tout un tas de paramètre autres que le sujet d'étude lui même. Réussir à intéresser n'est pas facile. La pédagogie est un peu plus que de pouvoir captiver un auditoire.
Les exercices et contrôles continu de devoir à la maison doivent permettre de le détecter si il n'y a pas de "triche". Le temps accordé à l'aide d'un élément en difficulté ?

Hors école privé et fortement financé, je ne crois pas que cela soit possible. Il y a bien les entreprises de cours particuliers ou les aides éducateurs mais cela ne résous pas toujours le problème.
J'ai eu un prof qui m'a enseigné l'algorithmie, j'étais nul, quand il m'a enseigné la compilation, je n'étais aussi nul que cela.

J'ai bien eu plusieurs rêve briser, c'est pas pour autant que je brise ceux des autres ni même accepterai que les autres introduisent des moyens d'encore briser les rêves.

P.S. : Jeune je voulais être archéologue ou encore partir observer les animaux et faire des relevés topographiques, géologiques, biologiques, etc... . Je me suis même pas rendu compte de quand je suis devenu le médiocre informaticien que je suis. Pourtant aucun conseiller d'orientation aurait réussi a me dire, "vas y".
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 14:56
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
C'est utile pour une sorte de veille du décrochage scolaire.
Donc vous vous dites que la France pourrait un jour filmer le visage de tous ses élèves, afin d'étudier leur expression, pour dresser un profil psychologique personnalisé ?
Alors qu'on pourrait juste leur demander :
- Comment ça va l'école ?
- Je me fais chier.
Et arriver au même résultat.

Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Très souvent ceux qui sont en décrochage se renferme.
Mais ça doit être visible du coup.
Il n'y a pas besoin d'une IA pour s'en rendre compte.
Il y a bien un parent ou un professeur qui va le remarquer, non ?
Ou l'élève peut le dire.

Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
La pédagogie est un peu plus que de pouvoir captiver un auditoire.
Je pense que captiver l'auditoire c'est une des choses les plus difficiles, celui qui maîtrise ce point n'est pas loin d'être un bon pédagogue.

Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
P.S. : Jeune je voulais être archéologue ou encore partir observer les animaux et faire des relevés topographiques, géologiques, biologiques, etc...
Je connais des gens qui ont un Master en archéologie et ils n'ont jamais trouvé de boulot dans leur branche.
En France il n'y a pas tellement de budget pour ce type de recherche.
C'est difficile de trouver du travail en archéologie.

Il existe plein de formations sans déboucher professionnel, par exemple la sociologie ^^ (je rigole).
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 16:00
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Donc vous vous dites que la France pourrait un jour filmer le visage de tous ses élèves, afin d'étudier leur expression, pour dresser un profil psychologique personnalisé ?
J'ai bien eu un prof en université qui un jour a interrompu la classe en me posant furtivement une question. Il aurait juré que je dormais. Effectivement, mon attention avait baissé.
Enregistrer et conserver tout en pistant n'est peut-être pas une bonne chose, surtout hors de la classe. Les voitures ont bien un truc pour voir quand le chauffeur va s'endormir depuis quelques temps... C'est pas comme avec les trains mais cela existe et pas forcément de série.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Mais ça doit être visible du coup.

Ma dyslexie a été diagnostiqué avec 10 ans de retard. Je veux bien croire que maintenant les choses vont plus vite.
Il y a va de même pour les tests de visions et auditions.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Je pense que captiver l'auditoire c'est une des choses les plus difficiles, celui qui maîtrise ce point n'est pas loin d'être un bon pédagogue.

mais il y a quand même qui préfère apprendre seul. D'un livre à l'autre, la même choses n'est pas certaines d'avoir le même succès.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Je connais des gens qui ont un Master en archéologie et ils n'ont jamais trouvé de boulot dans leur branche.
La DRAC, j'ai appris que c'est principalement des bénévoles qui sont recherchés et en grande parti des étudiants.
Il faut payer pour y aller, 15 Euros, et après on est logé et nourri durant les fouilles (à vérifier, surtout pour la lessive et le transport).
Je crois bien que mon médecin traitant ne serait pas d'accord sans prendre plus de précaution que les autres...

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Il existe plein de formations sans déboucher professionnel, par exemple la sociologie ^^ (je rigole).
Je considère le déboucher de la formation comme étant l'acquisition d'une compétence professionnelle ou pratique (dans le cas d'un usage perso), validé ou pas, on en a au moins eu un aperçu.

Il y a quelques vieux métiers plus utiles ou presque oubliés qui n'ont plus de déboucher pro, surtout si le patrimoine historique est abandonné.
Tailleur de pierre à la façon de l'îles de Pâques est l'un d'entre eux... Tout comme les bâtisseurs de pyramides.
Avatar de LSMetag
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 16:26
Déshumanisation des enseignants. Ils ne prendront plus le temps de regarder leurs élèves et d'essayer de les comprendre. Pour la pédagogie et le contact avec les élèves on repassera. Et bien sûr l'oppression du flicage constant. Tu ne peux pas focaliser ton attention en continu. Tu satures en moyenne au bout de 10 minutes d'affilée (3 pour Trumps ^^).
Avatar de sergio_is_back
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/05/2018 à 21:31
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message

Il y a quelques vieux métiers plus utiles ou presque oubliés qui n'ont plus de déboucher pro, surtout si le patrimoine historique est abandonné.
Tailleur de pierre à la façon de l'îles de Pâques est l'un d'entre eux... Tout comme les bâtisseurs de pyramides.
Une pyramide !

Une idée à creuser ça... Pourquoi pas la proposer à Olivier Bianchi le maire de Clermont-Ferrand - La pyramide de MaillequeGrosSaufte (célèbre auvergnat, 21ième siècle Ap JC) aux dimensions de celle de Keops, en lieu et place du futur grand stade de foot de 30000 places (quand le Clermont-Foot attire en moyenne moins de 3000 spectateurs par match) et qui va nous couter 70M€ (A mon avis les résidents vont le sentir passer sur les impôts locaux), ça devrait en attirer du touriste ça !

Mais on s'éloigne du sujet là !!
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web