Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : le service des impôts du comté de Seminole va accepter des paiements en bitcoin dès le mois prochain
Une décision qui ne fait pas l'unanimité

Le , par Stéphane le calme

102PARTAGES

4  0 
Payer ses impôts en Bitcoin, qu'en pensez-vous ?
Le collecteur d'impôts du comté de Seminole, Joel Greenberg, a déclaré que son bureau va désormais accepter le Bitcoin comme moyen de paiement pour les nouvelles cartes d'identité, plaques d'immatriculation et taxes foncières dès le mois prochain.

Selon lui, accepter le Bitcoin comme moyen de paiement va favoriser la transparence et l'exactitude des paiements.

« Nous vivons dans un monde où la technologie a créer un accès aux services sur demande ... et nous devrions nous attendre à la même chose de notre gouvernement », a-t-il assuré dans un communiqué. « L'objectif de mon mandat est de rendre notre expérience client plus rapide, plus intelligente et plus efficace, et d'amener les services gouvernementaux du 18ème siècle au 21ème siècle et l'un des moyens pour y parvenir est d'ajouter les crypto-monnaies à nos options de paiement ».

« Il n'y a pas de risque pour le contribuable », a déclaré Greenberg, dont les décisions, depuis son élection en 2016, ont parfois étonné. Par exemple, l’année dernière, Greenberg a entrepris de vendre quatre branches du bureau de collecte d’impôts pour 13,2 millions de dollars et ensuite utiliser l'argent pour acheter des centres commerciaux dans les zones en difficulté.

L'idée était de louer la plus grande partie de l'espace aux locataires et d'utiliser l'espace restant pour les opérations liés au permis de conduire pour les résidents des comtés d'Orange et de Seminole.

Néanmoins le département des recettes, qui supervise le budget de Greenberg, a estimé que cette prise de risque était sans rapport avec la fonction d'un bureau de collecte des impôts.

« La technologie Blockchain est l'avenir de toute l'industrie financière », a-t-il assuré.


Eddie Ayala, porte-parole de Scott Randolph, contrôleur fiscal du comté d'Orange, a déclaré que son bureau n'envisageait pas d'autoriser les paiements Bitcoin.

« Nous n'avons eu aucune discussion sur le sujet » , a déclaré Ayala. « Franchement, je pense que la monnaie est si volatile que je n’ai pas l’impression que ce soit logique ».

David Jordan, chef adjoint de l'administration fiscale du comté de Lake, Bob McKee, a déclaré qu'aucun contribuable n'a demandé à payer des taxes en Bitcoin. « Notre personnel aurait appelé et mentionné cela », a déclaré Jordan. Selon lui, l’idée est intéressante mais « ne figure pas sur notre liste de choses à faire ». Jordan a également dit qu'il n'était pas sûr s'il y avait une disposition légale dans la loi de Floride qui permet à un collecteur d'impôts d'accepter la crypto-monnaie comme paiement.

Mais BitPay, la société de traitement des paiements avec laquelle Greenberg a conclu un accord, a déclaré qu'elle a trouvé un consensus pour réduire la volatilité de la transaction ; elle garantit un prix pour le bitcoin pendant 15 minutes après la génération d'une facture.

« Le bureau des impôts du comté ne fera face à aucun risque de volatilité », a déclaré Jeremie Beaudry, responsable de la conformité chez BitPay.

Selon les termes de l'accord, les contribuables vont payer BitPay dans la devise via le site Web du percepteur, puis BitPay va compenser le bureau de Greenberg en espèces. Il en coûte maintenant environ 1,30 $ pour effectuer une transaction avec bitcoin. Pour les citoyens du comté de Seminole qui choisissent de payer en bitcoin, ces frais devront donc être pris en compte, en plus des frais de transaction de 1% versés à BitPay. Le comté a déclaré qu'il s'attend à ce que BitPay l'aide à régler les paiements plus rapidement et moins cher que ce qui est fait actuellement du côté des cartes de crédit traditionnels.


Greenberg, qui est un partisan de longue date de la crypto-monnaie, se montre optimiste et estime que cela aidera à réduire la fraude et le vol d'identité, car les paiements ne peuvent pas être modifiés une fois qu'ils sont faits.

« La technologie est si nouvelle et si prometteuse », a déclaré Greenberg, notant que les contribuables seraient soumis à des frais de 1 pour cent que BitPay perçoit, inférieurs aux frais facturés par les sociétés émettrices de cartes de crédit.

Il n'a pas pu citer des exemples de clients demandant à payer en crypto-monnaie, mais a assuré que certains se sont plaints des frais plus élevés associés aux banques et aux cartes de crédit.

Sean Snaith, directeur de l'Institute for Economic Competitiveness de l'Université de Floride centrale, a demandé comment les paiements bitcoin pour les taxes ou les services gouvernementaux seraient convertis en dollars et à quelle vitesse après une transaction.

« Je ne suis pas un expert en crypto-monnaie, mais je sais que le comté de Seminole ne paie pas ses employés ou ses fournisseurs en bitcoins », a-t-il noté. « Tout paiement reçu par le bureau du percepteur du comté de Seminole devrait être converti vraisemblablement en dollars. Compte tenu de la volatilité des prix des bitcoins ... Je pense qu'il y a un risque que la valeur puisse se déprécier ».

Il a noté que BitPay a parrainé un match de football collégial à Saint-Pétersbourg et que certaines entreprises de la région et concessions de stades ont accepté des paiements bitcoin.

« Je ne pense pas que bitcoin va supplanter le dollar pour ce qui concerne les moyens d'échange », a déclaré Snaith. « Je ne vois pas cela comme quelque chose qui va devenir la norme à l'avenir ».

Greenberg n'a pas reçu la permission de l'État avant de prendre la décision, a-t-il reconnu, mais il estime ne pas en avoir besoin.

Le comté de Seminole est le premier organisme gouvernemental à utiliser BitPay pour traiter les services, et les représentants de l'entreprise ont déclaré qu'ils croient que c'est la première agence gouvernementale aux États-Unis à accepter les cryptomonnaies.

Source : Orlando Sentinel

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision ?
Seriez-vous disposés à payer vos impôts en bitcoin ?
Les dispositions prises par BitPay pour réduire la volatilité du Bitcoin vous semblent-elles pertinentes ? Pourquoi ?

Voir aussi :

La consommation d'énergie du Bitcoin pourrait dépasser les 7 GW d'ici quelques années, soit 0,5% de la consommation électrique mondiale d'ici fin 2018
Le stock de bitcoin à miner sera bientôt épuisé avec seulement 4 millions de pièces restantes, la valeur de la cryptomonnaie elle augmente
Lightning Network a maintenant plus de nœuds actifs que Bitcoin Cash, deux semaines après la sortie de la bêta de Lightning Network Daemon
Bitcoin : présentation simple du fonctionnement de la technologie Lightning Network, une alternative moins onéreuse et plus rapide que blockchain
La NSA aurait lancé un programme d'espionnage visant à pister les utilisateurs de bitcoins du monde entier, d'après des documents publiés par Snowden

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !