La consommation d'énergie du Bitcoin pourrait dépasser les 7 GW d'ici quelques années
Soit 0,5% de la consommation électrique mondiale d'ici fin 2018

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
La consommation en électricité du Bitcoin pourrait atteindre 7.67 GW d’ici quelques années, d’après Alex de Vries, spécialiste en Blockchain. Estimée aujourd’hui à au moins 2.55 GW, elle pourrait avoisiner dans un futur proche la consommation de pays tels que l’Australie avec 8.2 GW prédit Alex. Cette consommation serait due à la nature même du système qui maintient la crypto monnaie. Le Bitcoin est extrêmement gourmand en énergie du fait de sa conception, car la devise électronique nécessite une énorme quantité de calculs de hachage pour se conformer à son principe qui est de traiter les transactions financières sans intermédiaires (peer-to-peer). La production de la crypto monnaie repose sur de puissants serveurs qui conservent dans des registres les transactions déjà effectuées et les mettent à jour avec les nouvelles. Il est impératif d’avoir des nœuds dits de « minage » permettant de vérifier les transactions afin de garantir la fiabilité du système. Pour ce faire, le créateur de la monnaie, le nommé Nakamoto, a mis en place une chaîne continue de preuve de travail basée sur le hachage permettant d’horodater les transactions. La preuve de travail implique spécifiquement « l’analyse pour une valeur qui, lorsqu’elle est hachée, avec par exemple le SHA-256, produit un résultat qui commence par un nombre de bits zéro ». Le nombre de tentatives pour trouver un tel hachage, fait toutes les secondes, est appelé « hashrate ». Selon Alex, il n’est pas possible d’observer ce « hashrate » directement, mais il est par contre déductible en se basant sur la difficulté d’extraction et le temps réel nécessaire aux calculs. Ces calculs nécessitent naturellement beaucoup d’énergie.


Pour évaluer, la consommation en termes de puissance du Réseau Bitcoin, le chercheur affirme que la principale approche depuis quelques années est de mesurer l’efficacité des divers matériels utilisés. « En particulier, les informations sur la puissance de calcul du réseau total peuvent être utilisées pour déterminer une limite inférieure pour la consommation d’électricité de Bitcoin ». Selon Alex, en combinant les données sur les machines de minage de Bitcoin, qui atteignent des efficacités de 0,098 joule par Gigahash et le fait que le réseau Bitcoin produit au total 26 quintillions (1030) de hachages par seconde, une limite inférieure de 2,55 GW est obtenue. Le spécialiste en Blockchain affirme qu’il était capable de prédire la future consommation d’énergie de Bitcoin en utilisant des modèles économiques dans lesquels le Bitcoin peut être considéré comme une « marchandise virtuelle avec un marché concurrentiel de producteurs ».

Cette évaluation de la consommation en énergie a soulevé un débat au sein de la communauté. En effet, des experts opposent à cette hausse de la consommation énergétique de la crypto monnaie, l’objectif final qui est d’offrir une monnaie sécurisée. « Ce réseau peer-to-peer a essentiellement des nœuds participants qui gardent une copie des transactions, mais il a aussi des nœuds qui font une fonction spéciale appelée Mining, où ils passent à travers des hachages cryptographiques afin de valider la sécurité des transactions tout en ayant un investissement personnel d’énergie nécessaire pour faire ce calcul afin de garantir qu’ils jouent selon les règles », argumente Andreas M Antonopoulos, un conférencier et expert en Blockchain. Il rappelle que l’objectif des crypto monnaies telles que le Bitcoin est l’accès global d’un système de paiements et de devises complètement décentralisé et dépourvu d’attaches géopolitiques, ce qui représente une application utile. « Certains diront que c’est l’une des applications les plus utiles du 21ème siècle, dans quel cas est-ce un gaspillage d’énergie ou est-ce un très bon investissement d’énergie ? Vous ne pouvez pas faire la sécurité de Bitcoin sans l’énergie », ajoute-t-il. D’après Andreas, l’énergie utilisée est investie pour garantir la sécurité, la décentralisation et l’immuabilité des monnaies.

Source : Cell.com, CasePodcast

Et vous ?

Selon vous, un compromis peut-il être trouvé entre la fiabilité du système et sa consommation en énergie ?

Voir aussi

Le stock de bitcoin à miner sera bientôt épuisé avec seulement 4 millions de pièces restantes, la valeur de la cryptomonnaie augmente

Lightning Network a maintenant plus de nœuds actifs que Bitcoin Cash, deux semaines après la sortie de la bêta de Lightning Network Daemon

Bitcoin : présentation et explication simple du fonctionnement de la technologie Lightning Network, une alternative moins onéreuse et plus rapide que blockchain

La NSA aurait lancé un programme d'espionnage visant à pister les utilisateurs de bitcoins du monde entier, d'après des documents publiés par Edward Snowden

Islande : 600 ordinateurs de minage de bitcoins ont été dérobés dans une série de cambriolages survenus en décembre et janvier


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 14:01
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
La consommation en électricité du Bitcoin pourrait atteindre 7.67 GW d’ici quelques années, d’après Alex de Vries, spécialiste en Blockchain.
Avatar de emixam16 emixam16 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 14:32
J'adore les concept des cryptomonnaies mais il faut vraiment que les crypto eco-friendly soient favorisées car la situation actuelle du Bitcoin est un véritable désastre écologique.

Quand Bitcoin est sorti, c'était une idée génialissime. Le concept de Blockchain était vraiment très innovant. Mais ce n'est qu'un "premier jet" et il n'y a pas de raison de ne pas l'améliorer. Je ne comprends pas que des blockchain alternatives, qui s’avèrent meilleures sur tous les points (y compris écologiques) ne dominent pas le marché. Ça me parait vraiment irrationnel.

Le bitcoin à 10 ans, dans l'informatique, c'est une éternité. Imaginez si 10 ans après sa sortie, les gens continuaient à prioriser Windows 1.0 (à la place de Windows 95 ).
Avatar de Matthieu76 Matthieu76 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 15:38
Windows 7 à quasiment 10 ans.
Avatar de Washmid Washmid - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 15:59
Il n'est pas précisé que Andreas M Antonopoulos, outre le fait d'être "conférencier et expert en Blockchain", est également millionnaire en bitcoin.

Le désastre écologique est un mal nécessaire à l'épaississement de son porte monnaie.

Ha, et il fait également du lobby pour que le bitcoin ne soit pas régulé.

https://www.google.com/search?client=ubuntu&hs=QS1&channel=fs&biw=1920&bih=927&ei=nYj9Wu-RCcuxkwWAkoX4Dw&q=Andreas+M+Antonopoulos+donation&oq=Andreas+M+Antonopoulos+donation&gs_l=psy-ab.3..33i160k1.6844.10540.0.10796.11.10.1.0.0.0.68.556.10.10.0....0...1c.1.64.psy-ab..0.8.436...0i19k1j0i22i30i19k1j33i21k1.0.IPvVXZRekOw
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 16:09
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Le spécialiste en Blockchain affirme qu’il était capable de prédire la future consommation d’énergie de Bitcoin en utilisant des modèles économiques dans lesquels le Bitcoin peut être considéré comme une « marchandise virtuelle avec un marché concurrentiel de producteurs ».
Il est fort probable que ces prédictions soient totalement fausses...
C'est juste un gars qui dit "les machines de minage de Bitcoin atteignent des efficacités de 0,098 joule par Gigahash, le réseau Bitcoin produit au total 26 quintillions (1030) de hachages par seconde on estime la consommation électrique actuelle du minage de Bitcoin à 2.55 GW, d'après mes calculs ça devrait arriver au max à 7.67 GW".
Alors que plein de choses peuvent changer : les mineurs peuvent perdre de l’intérêt dans le bitcoin, les machines peuvent atteindre une meilleure efficacité, etc.

C'est bien sympa de faire des calculs sur la consommation électrique du minage de bitcoin dans le futur, mais aujourd'hui ce n'est surement pas la seule monnaie qui est miné.

Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
Selon vous, un compromis peut-il être trouvé entre la fiabilité du système et sa consommation en énergie ?
Le bitcoin ne va peut être pas durer éternellement, si ça se trouve dans 10 ans ça fera longtemps qu'on en parlera plus.
Mais bon les mineurs essaieront toujours de calculer le plus possible donc d'utiliser le plus de carte graphique et le plus de puissance.
Ils trouveront toujours des solutions pour faire tourner l'ensemble de leur machine à fond.

À moins que j'ai rien compris, si les nœuds de minage nécessitaient moins d'énergie pour être trouvé, est-ce que la consommation électrique des mineurs de bitcoin serait forcément moins élevé ?
Ok il faudrait moins de hashage pour trouver, ça irait plus vite, donc ça consommerait moins d'énergie, mais le temps gagné serait utilisé pour autre chose non ?
Avatar de emixam16 emixam16 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 16:27
Windows 7 à quasiment 10 ans.
C'est différent, les OS sont une technologie mature, des OS on en fait depuis très longtemps. C'est pour ça que j'avais pris Windows 1.0 et Windows 95, car à l'époque de Windows 1.0 on en était qu'aux balbutiements... Exactement comme Bitcoin. C'est un début. Un début génial et conceptuellement très puissant, mais un début quand même.

Et de fait, continuer à utiliser Bitcoin comme cryptomonnaie de référence aujourd'hui me semble contraire au sens du progrès, avec notamment des conséquences écologiques graves.

Pour ta défense, je reconnais ne pas avoir suffisamment expliqué pourquoi je faisais cette comparaison et pas Vista/Win 10 ou Win 7/Win10, ce qui a pu t'induire en erreur sur le fond de ma pensée.
Avatar de Jiji66 Jiji66 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 17:13
Citation Envoyé par Victor Vincent Voir le message
La consommation d’énergie du Bitcoin pourrait dépasser les 7 GW d'ici quelques années,
soit 0,5 % de la consommation électrique mondiale d'ici fin 2018

Et vous ?

Selon vous, un compromis peut-il être trouvé entre la fiabilité du système et sa consommation en énergie ?
La blockchain Ethereum est en train d'implémenter la "preuve de possession" en remplacement de la "preuve de travail".

Pour faire une analogie je dirais que le mécanisme fonctionne suivant cette logique :

Preuve de travail = Sécurité assurée par l'énergie (électrique) injectée dans la sécurisation du système; une tentative de corruption réussie demanderait d'injecter encore plus d'énergie et ceci de façon coordonnée.

Preuve de possession = Sécurité assurée par le cout (Ether) de la tentative de corruption du système; Les validateurs ont une portée du dommage possible moins importante que le nombre de jetons (Ether) qu'ils risquent de perdre en réalisant des validations frauduleuses.

La consommation électrique ne fait plus partie de l'équation de la sécurité de la blockchain ...

Plus en détails c'est ici :
Avatar de mcma-solutions mcma-solutions - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 18:16
Article intéressant, à ceci prêt que :

Dans la suite de phrase : "La consommation en électricité du Bitcoin pourrait... avoisiner la consommation de pays tels que l’Australie avec 8.2 GW", parle-t-on de puissance ou de consommation ?
Car la consommation d’électricité en Australie était de 238,07 TWh soit 238 070 GWh en 2015, on est donc loin du compte...
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_en_Australie

Confusion régulièrement faite l'unité GW n'exprime pas une quantité d'énergie, mais de puissance, cf BIMP (Bureau International des Poids et mesures) :
page 54 : https://www.bipm.org/utils/common/pdf/si_brochure_8_fr.pdf
plus accessible : https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/unites-de-l-energie

Pour faire encore plus expressif et bien saisir la portée de la confusion : c'est comme si vous disiez que la quantité de bière bue était égale à son degré d’alcool....

À titre d'info, pour l’électricité :
- la puissance installée en France métropolitaine été de l'ordre de 130 GW , dans le monde estimée entre 5000 et 8000 GW
(https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_en_France#Puissances_install%C3%A9es)
- l'énergie électrique produite en France est de 529 TWh soit 529 000 GWh , dans le monde de 23 PWh soit 23 000 000 GWh

soit un facteur 4000 entre puissance et consommation.... car GWh = GW * Heure ... (d'où le petit h)
Avatar de benjani13 benjani13 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 18:48
Citation Envoyé par Washmid Voir le message
Il n'est pas précisé que Andreas M Antonopoulos, outre le fait d'être "conférencier et expert en Blockchain", est également millionnaire en bitcoin.
C'est qui m'embête dans le monde des cryptomonnaies. Comme toutes les parties prenantes ont un intérêt financier, même si une personne fait la part des choses le débat est de fait présumé vicié. Beaucoup argumentent non pas pour un meilleur avenir pour ces technos mais pour un meilleur avenir de leur portefeuille.

Je suis d'accord que la consommation d'énergie demandée est absurde et ne peut pas être mise sous le tapis même si il se révèle que Bitcoin (et les autres monnaies basées sur la preuve de travail) possède toutes les vertus annoncées.
Avatar de nico84 nico84 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 17/05/2018 à 20:51
Citation Envoyé par mcma-solutions Voir le message
Dans la suite de phrase : "La consommation en électricité du Bitcoin pourrait... avoisiner la consommation de pays tels que l’Australie avec 8.2 GW", parle-t-on de puissance ou de consommation ?
Car la consommation d’électricité en Australie était de 238,07 TWh soit 238 070 GWh en 2015, on est donc loin du compte...
L'article initial parle de 29 TWh aujourd'hui et comme les ordinateurs tournent en continu il s'agit bien de 8.2GW soit 71TWh à court terme
Pour une fois il n'y a pas d'embrouille sur les unités !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil