Sécurité : l'application Android de Facebook requiert les privilèges de super utilisateur
D'après des signalements

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Même si une étude de SimilarWeb – une entreprise qui fournit des services d’audience des sites web – a révélé que les visites mensuelles sur le site de Facebook ont baissé de 5,15 % le mois dernier, on est en droit de penser que le réseau social ne se porte finalement pas si mal. En effet, un sondage mené par le tandem Thomson et Reuters suggère qu’aux États-Unis, les utilisateurs restent, malgré tout, fidèles au réseau social. Toutefois, le niveau de vigilance de ces derniers vis-à-vis de Facebook passe très probablement par un maximum.

Il n’y a qu’à voir avec la déferlante de signalements sur les forums reddit et XDA Developers : l’application Android du réseau social émet des popups pour requérir les privilèges de super utilisateur.


Des utilisateurs ont levé le drapeau depuis les USA, le Royaume-Uni, l’Égypte ou encore l’Australie. Ce qu’il faut dire c’est que ces constats ne sont qu’une redite. Référence faite à un fil reddit antérieur, l’application Android de Facebook s’est mise à générer ces popups il y a une dizaine de jours sans que le phénomène attire l’attention d’une audience importante comme c’est désormais le cas.

La première vague de signalements fait suite à une mise à jour de l’application vers la version 172.0.0.12.93, ce qui laisse penser qu’il pourrait s’agir d’une erreur de programmation de la part du géant des réseaux sociaux. Le titre du plus récent des posts reddit sur le sujet est assez révélateur : les popups seraient générés toutes les dix secondes après l’ouverture d’un article proposé au sein du fil d’actualités de l’application.

Nikolaos Chrysaidos – chercheur en sécurité chez Avast – a jeté un œil au code source de l’application et est d’avis que le problème est lié à un kit de développement dont le géant des réseaux sociaux veut tirer profit au sein de son application. Le SDK qui serait à l’origine de la génération des popups est utilisé pour la détection de mécanismes de fraude publicitaire et est conçu par la société WhiteOps.

« Facebook travaille très probablement à l’intégration du kit de développement WhiteOps et les développeurs ont oublié de réimplémenter la fonctionnalité de vérification du débridage », a-t-il tweeté.


L’une des règles du test de logiciels stipule que l’absence de bogues est une utopie. Quel que soit le soft, il y a aura à un moment ou à un autre un quiproquo de ce type. Seulement, avec le scandale Cambridge analytica qui continue de planer, c’est le pire des moments pour les développeurs du géant des réseaux sociaux de « laisser passer » des coquilles pareilles. On continue d’attendre la réaction officielle de Facebook.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Faites-vous usage de l’application Android de Facebook ? Si oui, avez-vous eu droit à ces popups ? Dans le cas d’une réponse à l’affirmative, qu’avez-vous fait pour les empêcher de réapparaître ?

Voir aussi :

Conséquence scandale Cambridge Analytica : le taux de visiteurs mensuels enregistré par Facebook a baissé de 5,15 % en avril, selon SimilarWeb

Les utilisateurs de Facebook aux États-Unis semblent ne pas être disposés à abandonner le réseau social malgré le scandale C.A

Facebook est poursuivi en justice par certains de ses actionnaires à cause du scandale de Cambridge Analytica

Scandale C.A : Facebook suspend 200 applications qui auraient abusé des données personnelles de ses utilisateurs, vers une chasse aux sorcières ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil