Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Scandale C.A : Facebook suspend 200 applications qui auraient abusé des données personnelles de ses utilisateurs
Vers une chasse aux sorcières ?

Le , par Stéphane le calme

560PARTAGES

12  0 
Suite au scandale de Cambridge Analytica qui a utilisé les données personnelles de 87 millions de ses utilisateurs à des fins de profilage, mais également pour contrer les critiques de laxisme qui lui ont été adressées, Facebook a décidé de s’exprimer et a présenté son plan d’action pour améliorer la sûreté et la confidentialité des renseignements que produisent les internautes lorsqu’ils utilisent sa plateforme.

C’est Ime Archibong, VP of Product Partnerships de Facebook, qui a pris la parole dans un billet de blog :

« Comme l'a expliqué Mark, Facebook étudiera toutes les applications ayant eu accès à de grandes quantités d'informations avant que ne soit appliquée la modification des règles de notre plateforme en 2014, ce qui réduira considérablement l'accès aux applications de données. Il a également précisé que, s’il arrive que nous soyons indécis face à des applications individuelles, alors nous allons effectuer des audits - et toute application qui a refusé ou échoué à un audit serait interdite sur Facebook.

« Le processus d'enquête comporte deux phases. Tout d'abord, un examen complet pour identifier chaque application qui a eu accès à cette quantité de données Facebook. Ensuite, lorsque nous sommes indécis, nous menons des entretiens, faisons des demandes d'informations - une série de questions détaillées sur l'application et les données auxquelles elle a accès - et effectuons des audits pouvant inclure des inspections sur site.

« Nous avons de grandes équipes d'experts internes et externes qui travaillent dur pour étudier ces applications le plus rapidement possible. À ce jour, des milliers d'applications ont fait l'objet d'une enquête et environ 200 ont été suspendues - dans l'attente d'une enquête approfondie sur leur utilisation abusive des données. Lorsque nous trouvons des preuves que ces applications ou d'autres applications ont mal utilisé les données, nous les interdisons et en informons les utilisateurs sur une page dédiée. Cette dernière va permettre aux internautes de savoir si eux ou leurs amis ont installé une application qui a mal utilisé les données avant 2015 - tout comme nous l'avons fait pour Cambridge Analytica ».


Le test myPersonality figure parmi les applications suspendues.

Il faut préciser que le fait que Facebook a suspendu 200 applications ne signifie pas qu’il existe autant de scénarios de type Cambridge Analytica. De plus, il est possible que le nombre d’applications suspendues augmente. D’ailleurs, un porte-parole de l'entreprise a déclaré que Facebook en est encore au début de son processus d'audit. Cela signifie que Facebook prévoit d'enquêter sur des milliers d'autres applications, en plus des milliers que l'entreprise a déjà examinées.

Facebook partage des données utilisateur avec des applications depuis des années. C'est l'une des principales façons dont Facebook a grandi, surtout à ses débuts. Le problème avec cette vérification est que peu importe ce que Facebook trouve, il sera trop tard. Facebook peut interdire les acteurs malveillants, mais une fois que les données quittent les serveurs de Facebook, l'entreprise ne peut pas faire grand-chose pour les récupérer.

La même chose vaut pour la confiance des utilisateurs. Si Facebook trouve un tas d'autres scénarios de type Cambridge-Analytica qui auront eu lieu au cours de ces dernières années, il sera difficile de convaincre qui que ce soit que Facebook peut prendre en charge la protection de la vie privée des utilisateurs.

Parmi les applications qui ont été suspendues figure un quiz intitulé myPersonality. Celui-ci a été suspendu par Facebook le 7 avril au motif que le programme a peut-être violé le règlement de Facebook dans la façon de décrire comment les données sont partagées. Or, selon son enquête, les informations d’environ 3 millions de membres ont été exposées publiquement.

Page dédiée Facebook

Source : Facebook

Et vous ?

Que pensez-vous de cette stratégie ?

Voir aussi

Edward Snowden estime que Facebook est une société de surveillance qui se fait passer pour un réseau social
Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections, mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais
Scandale Cambridge Analytics : Mark Zuckerberg reconnait avoir commis des erreurs et annonce de nouvelles mesures pour éviter d'autres abus
Facebook est poursuivi en justice par certains de ses actionnaires à cause du scandale de Cambridge Analytica
Un professeur de l'université de New York appelle à démanteler les géants de la tech, les GAFA sont-ils devenus beaucoup trop puissants ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/04/2019 à 14:59
Cela arrive à tout le monde, y'a pas de quoi en faire un drame.

Tiens, pas plus tard que la semaine dernière, je me baladais tranquillement au centre-ville, et paf ! Je braque une banque par erreur.
Cela m'arrive tout le temps, je suis vraiment tête en l'air.
15  1 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/06/2018 à 18:33
On devrait faire des t-shirt

"Zuckerberg World Tour 2018"
"Amérique - 10/04/2018"
"Europe - 22/05/2018"
"Bientôt en Russie !!"

Non ?
7  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:18
Je trouve cela quand même légèrement déplacé, ils connaissaient parfaitement ce à quoi ils s'engageaient en achetant des actions de type A, plutôt que de celles de type B. Les règles du jeu ne sont pas une surprise.
S'ils ne sont pas content, pourquoi ne vendent-ils par leurs actions ?

C'est comme aller à une boulangerie, acheter une baguette de 100g, et se plaindre que celui qui achète une flûte de 200g a plus de pain en sortant...
7  0 
Avatar de halaster08
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/05/2018 à 8:11
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de cette stratégie ?
Tentative maladroite (à mon avis) de redorer son image, En virant 200 application de plus, ils montrent bien qu'il n'y avait pas que CA qui a abusé des données et que c'était open-bar pour tout le monde, difficile de leur refaire confiance après ça.
6  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/06/2018 à 8:23
Que pensez-vous de ces données collectées par Facebook ?
On doit s’offusquer parce que c'est facebook ? Ce genre de données des millions de site les récupère aussi.

Le tracking souris ça permet par exemple de créer des heatmap et de voir si une nouvelle UI est efficace ou si l'utilisateur va bien où on veut l'emmener. Rien de nouveau.
Pour le reste des données , tous les sites qui font des stats de visite ou qui ont besoin d'identifier uniquement les utilisateurs sans identification le font , encore une fois rien de nouveau.

La différence c'est que facebook le dit , pas les autres (bon y sont peut être obligé )
6  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/04/2019 à 11:15
Rien que pour le choix de la photo ça mérite +1
6  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/06/2019 à 12:23
Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
L'Italie inflige à Facebook une amende d'1,1 million de dollars

En décembre 2018, l'agence avait condamné Facebook à une amende de 10 millions d'euros pour avoir induit en erreur ses utilisateurs en raison de ses pratiques de connexion et au mois de mars de cette année, elle a mis en cause Facebook sur l'utilisation abusive des données, mais cette fois là, le géant des réseaux sociaux avait choisi de payer un montant réduit de 52000 euros dans l'espoir de régler le problème.
Il faut changer d'échelle pour tout remettre en perspective :
Je vous informe que Facebook réalise un chiffre d'affaires de 1 776 $ par seconde qui passe (24/24h sur 365j), la première amende représente 619 secondes d'activité de Facebook et la deuxième : 29 secondes.

Sous cet angle, c'est tout de suite beaucoup plus parlant, vous ne trouvez pas ?
6  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 10:22
Citation Envoyé par Fabrice Muvunga Voir le message
ces gens doivent comprendre que l'erreur est humaine.
"L'erreur"....

Et dans ce cas, finis la sitation : errare humanum est, perseverare autem diabolicum.

L'erreur est humaine, persévérer dans l'erreur est diabolique... Ce n'est pas la première fois que la vie privée est atteinte par facebook. on est dans le "perseverare" depuis longtemps.
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 24/05/2018 à 10:33
Citation Envoyé par Fabrice Muvunga Voir le message
Mark n'a pas de compte à rendre au parlement européen, ces gens doivent comprendre que l'erreur est humaine.
Ce n'est pas l'homme qui est accusé mais l'entité morale qu'est Facebook.
L'erreur est humaine mais FB n'est pas un être humain mais une entreprise avec plusieurs milliers de salariés (25000 en 2017) et, comme l'a dit AoCannaille, FB a été averti une multitude de fois de ses errances sur la gestion des données personnelles de ses utilisateurs.
A un moment donné, il est normal de rendre des comptes.
De plus, même si l'erreur est humaine, elle n'est pas excusable pour autant.

Par contre, je trouve très bien que ce soit Mark Zuckerberg en personne qui viennent s'expliquer même si son propos est creux.
Pour une fois qu'un PDG exerce réellement ses responsabilités de dirigeant, c'est assez rare pour le signaler.
5  0 
Avatar de toutwd
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/06/2018 à 15:52
Je ne comprends pas pourquoi, au seins de l'UE, ont laisse le patron de FB libre de toutes les dérives constatées, à moins qu'un petit nombre de personnes "bien placées" y trouvent leur compte au détriment du plus grand nombre...
Le seul pouvoir qu'il nous reste dans cette oligarchie, c'est de "CLÔTURER" librement son compte FB, pour ma part je l'ai fait il y a déjà un bon moment !
5  0