Les puces ASIC de Samsung dédiées aux cryptominages seraient gravées en 10 nm
Des GPU du Coréen pourraient venir concurrencer ceux d'AMD et NVIDIA

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Avec l’augmentation de la valeur des monnaies virtuelles et l’explosion des activités liées au minage de ces devises virtuelles, la pression exercée par la demande de matériels utilisés pour le minage de cryptomonnaies est devenue tellement forte qu’une bulle financière s’est créée autour des meilleurs produits fournissant des ressources de calcul pour la distribution de hashrate blockchain.

L’effervescence suscitée par le boom du marché des monnaies cryptographiques incite des acteurs de l’industrie technologique toujours plus nombreux à se risquer sur ce marché versatile qui n’en demeure pas moins extrêmement rentable.
C’est dans ce contexte que la firme technologique sud-coréenne Samsung a récemment confirmé son ambition de produire et de commercialiser des puces personnalisées dédiées aux activités de minage de cryptomonnaies. Le géant technologique devrait bientôt mettre sur le marché des circuits intégrés propres à une application ou ASIC (pour application-specific integrated circuit) exploitant la technologie de gravure en 10 nm ainsi que divers autres matériels spécialisés pour les opérations de minage de cryptodevises.


Les nouveaux dispositifs évoqués seraient entrés en phase de production depuis la fin du mois dernier. Ils devraient être destinés, dans un premier temps, au marché chinois, mais aucune information n’a encore filtré concernant la manière dont ils seront utilisés.

À ce propos, un porte-parole du groupe aurait confié à un média local, en l’occurrence The Bell, que « ;Samsung exploite actuellement une fonderie qui fournit à une société chinoise spécialisée dans la cryptomonnaie des équipements et des puces ASIC. ;» Joseph Young, un analyste en finance et cryptomonnaies installé à Hong-Kong, a pour sa part confié via son compte Twitter que « Samsung (Oui Samsung) a entamé la phase de production de puces ASIC et d’autres dispositifs dédiés aux activités de minage de bitcoins et d’autres monnaies cryptographiques. ; »


Ce ne sera pas la première expérience de Samsung dans ce domaine puisque la société fournit déjà ce type de matériel à une firme russe, mais cela laisse entrevoir l’intérêt de l’entreprise sud-coréenne pour le monde de la blockchain. Samsung semble d’ailleurs accorder une attention toute particulière à l’évolution du IOTA, la monnaie cryptographique sans blockchain basée sur les objets connectés qui se veut une alternative au bitcoin.

Il faut rappeler qu’en 2017, le Sud-Coréen a mis fin aux 26 années d’hégémonie du fondeur américain Intel sur le marché des semi-conducteurs en s’affichant comme l’entreprise de semi-conducteurs la plus rentable au monde. Samsung dispose d’une offre extrêmement diversifiée sur ce marché (puces pour mobiles, mémoires de stockage, mémoires vives, etc.) et a réussi à se positionner au fil des ans comme un acteur majeur et polyvalent capable de rivaliser avec n’importe quel concurrent (Western Digital, Apple, Qualcomm, SK Hynix, Intel…).

La plupart des puces ASIC exploitées pour les opérations de minage sont actuellement conçues par le fondeur taïwanais TSMC, mais le matériel le plus prisé pour les activités de cryptominage reste les cartes graphiques (GPU) que seules les entreprises AMD et NVIDIA peuvent fournir à l’heure actuelle.

Comme cela a été rapporté par le porte-parole de l’entreprise, l’initiative du Coréen ne se limiterait pas au lancement de puces ASIC, mais concernerait une large gamme de dispositifs. La firme de Séoul pourrait ainsi envisager de concevoir et commercialiser des GPU dédiés aux activités de minage de devises cryptographiques qui viendraient concurrencer les produits des deux ténors de ce secteur, à savoir AMD et NVIDIA.

L’entrée de Samsung sur ce marché, ou du moins sa plus grande implication dans la fourniture de matériels dédiés aux activités de minage pourrait bouleverser l’ordre établi, compte tenu notamment du poids de l’entreprise dans l’industrie des semi-conducteurs, de ses ressources et de sa capacité de production.

Source : Twitter, WccfTech

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
L’entrée de Samsung sur le marché du cryptominage pourrait-elle permettre de réduire le prix des GPU ?

Voir aussi

Bitcoin : la cryptomonnaie a consommé cette année plus d'énergie que 160 pays sur un an, d'après une nouvelle étude
Le minage de cryptomonnaies est devenu un énorme moteur de croissance pour les fabricants de GPU, d'après les responsables chez NVIDIA
NVIDIA demande aux détaillants d'arrêter de vendre ses GPU GeForce aux mineurs de crytomonnaies pour contrer la pénurie et la hausse des prix des GP


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 05/02/2018 à 8:06
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
L’entrée de Samsung sur le marché du cryptominage pourrait-elle permettre de réduire le prix des GPU ?
Si leur technologie devient le nouveau standard, ouais.
J’espère que ce sera le cas, comme ça les mineurs arrêteront d'acheter des cartes graphiques.

Bon après c'est peut être juste un prétexte utilisé par Nvidia pour "justifier" pourquoi les cartes graphiques sont si chère.
Nvidia se plaint que les mineurs utilisent des cartes graphiques, mais ça doit être très lucratif pour lui.
Avatar de Nb Nb - Membre actif https://www.developpez.com
le 05/02/2018 à 20:29
Nvidia se plaint que les mineurs utilisent des cartes graphiques, mais ça doit être très lucratif pour lui.
Attention NVidia ne se plaint pas que les mineurs utilisent leurs carte, NVidia se plaint de ne pas pouvoir les leur vendre 10X plus cheres . Ils sont donc en train de remedier à cela.
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 06/02/2018 à 8:17
Citation Envoyé par Nb Voir le message
NVidia se plaint de ne pas pouvoir les leur vendre 10X plus cheres
Les prix augmentent à fond :
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Le GPU Radeon Vega 64 d’AMD a été lancé en 2017 au prix initial de 499 USD. Son tarif a rapidement augmenté dans les mois qui ont suivi sa sortie pour s’établir entre 599 et 799 USD. Actuellement, il se vend déjà à plus de 2000 USD l’unité. Du côté de NVIDIA, il est aisé de trouver une GeForce GTX 1080 Ti qui se négocie actuellement aux alentours de 1600 USD, alors que son prix initial avoisinait les 699 à 899 USD.
Du coup c'est peut être pas le meilleur moment pour s'acheter une carte graphique.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil