Samsung a détrôné Intel sur un marché de semi-conducteurs en hausse de 22,2 %,
Après un règne qui aura duré 26 ans d'affilée

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Les ventes mondiales de semi-conducteurs ont atteint les 419,7 milliards de dollars en 2017, en hausse de 22,2 % par rapport à 2016, selon les résultats préliminaires de Gartner. Selon le cabinet, la pénurie a contribué à la croissance de 64 % du chiffre d'affaires des semi-conducteurs en 2017.

« Le plus grand fournisseur de mémoire, Samsung Electronics, a gagné le plus de parts de marché et a pris la première place d'Intel, il s’agit là de la première fois qu'Intel a été surpassé depuis 1992 », a déclaré Andrew Norwood, vice-président recherche chez Gartner. « La mémoire a représenté plus des deux tiers de la croissance des revenus des semi-conducteurs en 2017, et est devenue la plus grande catégorie de semi-conducteurs. »

Rappelons qu’en juillet dernier, lorsque Samsung a publié les résultats de son chiffre d’affaires portant sur le deuxième trimestre de son année fiscale, l’entreprise a pris la place d’Intel sur la période. Les statistiques avancées par Gartner ne concernent pour leur part pas un trimestre, mais une année.

Le principal moteur de la croissance des revenus de la mémoire était la hausse des prix due à une pénurie d'approvisionnement. Les prix flash NAND ont augmenté d'une année à l'autre pour la première fois, en hausse de 17 %, tandis que les prix des DRAM ont augmenté de 44 %.

Les entreprises d'équipement n'ont pas pu absorber ces hausses de prix et les ont donc répercutées sur les consommateurs, ce qui a fait grimper le prix des ordinateurs et des smartphones en 2017.

À la deuxième place, figure Intel qui a tout de même réussi à augmenter son chiffre d'affaires de 6,7 % en 2017, boosté par une croissance de 6 % du chiffre d'affaires du processeur de centre de données en raison de la demande des fournisseurs de services de cloud et de communications. Le chiffre d'affaires des processeurs PC d'Intel a progressé plus lentement de 1,9 %, mais les prix moyens des PC sont de nouveau à la hausse après des années de déclin suite au passage du marché des ordinateurs de bureau traditionnels vers les appareils deux-en-un et ultramobiles.


Si Gartner convient que son classement préliminaire peut être sujet à des variations, le baromètre précise cependant par le biais de Norwood que « le leadership de Samsung est littéralement construit sur du sable, sous la forme de silicium mémoire ». Et d’ajouter que « les prix de la mémoire vont s'affaiblir en 2018, d'abord pour le flash NAND, puis pour la DRAM en 2019, alors que la Chine augmente sa capacité de production de mémoire, nous nous attendons à ce que Samsung perde une grande partie de ses revenus. »

2017 a été une année relativement calme pour les fusions et acquisitions. L'acquisition de NXP par Qualcomm était une affaire importante qui devait être finalisée en 2017, mais n'a pas été conclue. Qualcomm prévoit toujours de conclure la transaction en 2018, mais cela a été compliqué par la tentative de rachat de Qualcomm par Broadcom.

« Les revenus combinés de Broadcom, Qualcomm et NXP se sont élevés à 41,2 milliards de dollars en 2017 – un total battu seulement par Samsung et Intel », a souligné Norwood. « Si Broadcom parvient à finaliser cette double acquisition et que les revenus de la mémoire de Samsung chutent comme prévu, alors Samsung pourrait passer à la troisième place lors du prochain repli de la mémoire en 2019. »

Source : Gartner

Et vous ?

Partagez-vous les conclusions de Gartner ?

Voir aussi :

Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s'affiche comme l'entreprise la plus rentable devant Apple
Hardware : Samsung entame la production de mémoires flash 512 Go smartphones, tablettes, à vos marques


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil