Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Chine veut se débarrasser des activités liées au minage des cryptomonnaies
Trop énergivores et dangereuses pour son économie à son goût

Le , par Christian Olivier

228PARTAGES

10  0 
Pékin étudie le développement du marché local du bitcoin, la monnaie virtuelle la plus en vue du moment, et des autres monnaies cryptographiques depuis quelque temps déjà. Malgré tout, le gouvernement chinois ne semble pas favorable à l’adoption de devises électroniques créées à partir de la technologie des « ;blockchains ;» qui s’échangent en ligne sans être régulées par une juridiction clairement définie. Il précise que les entreprises de minage consomment d’énormes quantités de ressources et alimentent la spéculation autour des monnaies cryptographiques.

Les régulateurs chinois ont, depuis, adopté une série de mesures non incitatives visant à circonscrire les activités de minage des monnaies cryptographiques et éviter que ce phénomène ne prenne de l’ampleur sur le marché financier local. Ces mesures doivent également permettre de lutter contre le blanchiment d’argent sur les plateformes d’échanges adossées à ces monnaies d’un nouveau genre et enrayer les fuites de capitaux hors du pays.

D’après les informations rapportées par les médias Bloomberg et Reuters, les autorités de régulation de la Chine viennent de publier un avis incitant les gouvernements locaux à « ;guider ;» les opérateurs de minage de cryptomonnaies vers une « ;sortie ordonnée ;» du marché. Cette mesure contraignante s’ajoute à la limitation annoncée par les autorités centrales concernant l’approvisionnement en électricité des acteurs impliqués dans les opérations de minages de monnaies cryptographiques.


À titre de rappel, le minage est une activité essentielle pour de nombreuses cryptomonnaies, dont le bitcoin. Elle consiste, pour les utilisateurs appelés mineurs, à mettre à contribution la puissance de calcul de leur machine pour vérifier, enregistrer et sécuriser les transactions dans la chaîne de blocs. En contrepartie, ces mineurs sont rémunérés, pour chaque nouveau bloc validé, avec des monnaies cryptographiques nouvellement créées.

Le document préconise aux destinataires du message l’usage de mesures liées à la politique foncière, à la fiscalité, au prix de l’électricité et à la protection de l’environnement pour inciter les mineurs de monnaies cryptographiques à mettre définitivement un terme à leurs activités. Il demande aussi aux organisations locales de faire remonter les informations concernant les installations de minage qui sont situées sur leur territoire et les progrès en la matière avant mercredi prochain, puis au dixième jour de chaque mois.

En février 2017, la Banque populaire de Chine (BPC) a averti les plateformes d’échange de bitcoins qu’elle durcirait ses contrôles de la monnaie électronique et leur a interdit d’effectuer des opérations de marge, une pratique spéculative permettant aux investisseurs de s’endetter pour acheter des bitcoins. Les plateformes ont été également sommées de ne pas se livrer au blanchiment d’argent ni à des pratiques qui enfreindraient les lois sur le marché des changes ou la fiscalité, au risque d’être fermées par les autorités.

En septembre, les autorités de réglementation de la Chine ont interdit l’usage des levées de fonds en cryptomonnaies et notifié officiellement les différentes plateformes d’échanges de cryptomonnaies que ces dernières devaient cesser volontairement toutes leurs activités avant le 15 septembre 2017. S’agissant de la seconde mesure évoquée, elles auraient publié des directives verbales dans ce sens afin d’inciter les entreprises concernées à liquider au plus vite leurs opérations au motif qu’elles opèrent sur le marché intérieur sans disposer d’une licence officielle octroyée par le gouvernement.


Suite à ces décisions, plusieurs plateformes d’échanges de monnaies cryptographiques, incluant BTC China, avaient annoncé leur intention d’arrêter leurs activités de trading pour leurs clients basés en Chine. Alors que la répression touchant les monnaies cryptographiques en Chine s’étend désormais aux mineurs de bitcoins, certains des plus gros acteurs de l’industrie ont commencé à transférer leurs activités à l’étranger.

Bitmain, la société mère de BTC China et Okcoin, les deux plus grandes plateformes d’échanges de monnaies cryptographiques en Chine, a annoncé qu’elle est en train d’établir son siège régional à Singapour et qu’elle développe maintenant ses activités minages aux États-Unis et au Canada. Cette information a été rapportée par Wu Jihan, le cofondateur de l’entreprise qui envisage d’autres pays d’implantation comme l’Iran ou la Russie.

Les entreprises BTC.Top et ViaBTC, classés respectivement troisième et quatrième plus importantes plateformes d’échanges de monnaies virtuelles en Chine, ont suivi le même chemin que Bitmain. La société BTC.Top s’est délocalisée au Canada, tandis que le groupe ViaBTC a transféré ses activités de minage en Islande et en Amérique, ont indiqué leurs fondateurs respectifs.

Cette décision pourrait remodeler l’industrie du minage de cryptomonnaies. En effet, les mineurs de monnaies virtuelles ont jusqu’à récemment afflué en Chine en raison du faible coût de l’électricité dans le pays, de la proximité des usines de fabrication de microprocesseurs et de la main-d’œuvre bon marché. Ils n’ont plus d’autre choix que de chercher ailleurs.

En faisant abstraction des risques financiers auxquels elles exposent, il faut signaler que les activités de minages sont très gourmandes en énergie et, en général, synonymes de gaspillage des ressources. Dans un pays qui a signé des accords de Paris sur le climat, où l’essentiel de l’électricité est fournie par des centrales thermiques au charbon et où la pollution atmosphérique atteint des records inquiétants, la promotion des activités de minage n’apparait pas comme une option viable, ne serait-ce que sur le plan écologique.

Source : Bloomberg, Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel est votre avis sur la réaction de la Chine face aux monnaies virtuelles en général ?

Voir aussi

Le minage de cryptomonnaies à l'origine d'une pénurie de cartes graphiques poussant les fabricants à proposer des solutions dédiées à cette activité
Monnaie électronique : la Chine rend les levées de fonds de type ICO illégales et invite ceux qui en ont profité à procéder à des remboursements

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/01/2018 à 14:51
Il y a des gens qui trouvent que le cour du bitcoin, ressemble à la courbe d'une bulle financière :


Il y a une légère ressemblance :


C'est peut être juste une coïncidence.
En tout cas c'est ultra rapide comme bulle.

Une bulle ça peut durer 10 ans :
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/01/2018 à 15:59
Si j'ai bien compris, il faut attendre que ça tombe à la valeur "Désespoir" pour investir. Ou vendre à découvert, mais je ne sais pas si c'est possible avec les bitcoins.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 12:16
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message
Déjà, qu'est-ce qui fait penser qu'acheter une Tesla (qui est beaucoup plus chère qu'une autre voiture) provoque moins de rejets de CO2?
J'ai justement dis exactement l'inverse.
Fabriquer une voiture ça produit beaucoup de CO2 et de pollution diverse.
Pour moi la pollution des batteries et plus grave que le CO2.
Alors peut être que le technologie évoluera et que les batteries seront plus "verte" dans le futur.
Mais pour le moment il me semble que c'est fabriqué avec des métaux et des produits chimique pas très sympa.

L'article source c'est ça :
What's the carbon footprint of ... a new car?
Making a new car creates as much carbon pollution as driving it, so it's often better to keep your old banger on the road than to upgrade to a greener model.
C'est pour les gens qui disent "Vendez votre voiture Essence et acheter une voiture électrique à la place vous diminuerez votre impact carbone" et en fait non...

J'ai cité Tesla pour la blague, parce que ça fait cool, mais c'est trop chère pour tout le monde.
L'info n'était pas là...

Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
Le bilan carbone ne veut rien dire.
Certes...
Mais l'article dit "carbon foot print" alors je répète.
3  0 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 21:38
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message
On appelle ça des "paragraphes".

Cela indique la structure du texte.
Rah punaise, arrête, j'ai mal aux côtes !
4  1 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 22:50
Rions un peu...

(Le gras c'est moi qui le rajoute)

Question adressée à liberal1 :
Citation Envoyé par cdusart Voir le message
Une question me perturbe, pourquoi mettre des lignes vides entre tes phrases ?
Réponse :
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message
On appelle ça des "paragraphes".

Cela indique la structure du texte.

Citation Envoyé par wikipédia
Un paragraphe est une section de texte en prose vouée au développement d'un point particulier souvent au moyen de plusieurs phrases, dans la continuité du précédent et du suivant.
source
À moins que liberal1 n'écrive ses paragraphes à l'encre sympathique, comme quand on était minots, à l'école ?

Ah, ça fait du bien de rire, quand on lit ce qu'on lit, des fois.
4  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 12:10
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le truc pénible c'est qu'on se focalise trop sur le CO2, il existe bien des pollutions beaucoup plus grave, on va diminuer un type de pollution pour le remplacer par pire (pour l'instant on regarde du côté de l’électrique, fabriquer et recycler une batterie ça pollue beaucoup).
Non car ces batteries ne sont pas recyclées justement.
Par contre, amnesty international lance une campagne contre le travail des enfants dans les mines du Congo pour fournir les matières premières

Voila qui relativise beaucoup l'aspect "écologique" de cette énergie, sans parler de la pollution engendrée par la production d'électricité elle-même.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ensuite il y a des études qui montre qu'acheter une voiture électrique, ça pollue plus que garder sa vieille voiture.
Si t'as voiture est vraiment en fin de vie, tu peux t'acheter une Tesla, mais si elle encore bonne, le bilan carbone est mauvais.

Et ça fait chier, tout le monde n'a pas les moyens d'acheter une voiture télémétrique neuve ! (c'est déjà chère d'acheter une Diesel d'occasion)
Le bilan carbone ne veut rien dire.
2  0 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 17:44
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message
Pourquoi cette fixette sur le CO2?
Quel indice mieux que le prix mesure le coût d'un produit tel qu'estimé par les fournisseurs?
Quoi de mieux pour mesurer la rareté?
J'espère simplement avoir à faire à un troll. Sinon pour ta culture personnelle, je t'invite à commencer par lire l'article wikipédia sur le bilan carbone, ça sera déjà un point de départ pour discuter : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_carbone
3  1 
Avatar de cdusart
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/01/2018 à 17:54
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message
Non, tu as affaire à une personne qui n'est pas un crétin inculte décébré.
Si c'est le cas, commence par lire les propos des gens, j'ai parlé d'équivalent co2. Et je réinvite te documenter sur le sujet avant de continuer plus loin la discussion.
Pour plus de facilité, je te copie colle l'introduction Wikipedia :
Le bilan carbone d'un produit ou d'une entité humaine (individu, groupe, collectivité…) est un outil de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre, devant tenir compte de l'énergie primaire et de l'énergie finale des produits et services.

Il vise à renseigner les systèmes d'échange de type Bourse du carbone, à poser les bases de solutions efficaces de réduction de la consommation énergétique, et peut optimiser la fiscalité écologique (taxe carbone…) et certains mécanismes de compensation.
Le Bilan Carbone permet également d' étudier la vulnérabilité d'une activité économique ou d'une collectivité et tout particulièrement sa dépendance aux énergies fossiles, dont le prix devrait augmenter dans les prochaines années selon les prospectivistes.

Il est développé par l'Association bilan carbone, et est notamment utilisé en France pour le calcul du Bilan des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), que l'article 26 du texte de la loi Grenelle II en France a rendu obligatoire pour un certain nombre de structures (les entreprises de plus de 500 salariés, les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants et les établissements publics de plus de 250 personnes) d'ici le 31 décembre 2012.

Depuis le 23 avril 2012, la nouvelle version 7 du bilan carbone, intégrant notamment les facteurs d'émissions de la nouvelle Base Carbone de l'ADEME et une extraction automatique des facteurs d'émissions GES, permet de répondre aux exigences de l'article 75 du texte de la loi Grenelle II.
3  1 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/01/2018 à 8:01
Citation Envoyé par cdusart Voir le message
Le bilan carbone est un indicateur. Il n'a jamais eu pour but d'être l'indicateur. On le présente / travaille avec car il est facile à établir, facile à comprendre pour le public. N'importe qui ayant un minimum de connaissances sait bien que la pollution ne se résume pas à ça.

Si vous voulez vraiment faire avancer votre propos, dites-nous ce qui a du sens à la place.
Dans ce cas cela s'appelle ni plus ni moins tromper le public, ce qui est contraire à la déontologie d'un fonctionnaire.

Qu'est ce qui a du sens ?
- la production de gaz, résidus toxiques (plombs, micro-particules, oxydes d'azotes, benzènes ...), déchets nucléaires. Pourquoi se focaliser sur un gaz qui n'est pas polluant ?
- la durée de vie (là les voitures électriques ont un net avantage)
- les matières premières a extraction polluantes (bauxite, terres rares, cobalt...)
- la consommation (déjà pris en compte dans le coût de la carte grise et des carburant, fameuse TIPP)
- taux de recyclage en fin de vie

Sans oublier le plus important:
- la part de la main d'oeuvre made in France dans l'intégralité de la chaîne

Avec ce bilan carbone, on se focalise sur ce qui a le moins d'importance, à savoir les résidus de CO².

Si au moins on faisait une analyse de cycle de vie
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 22:43
Je trouve que ce virage de la Chine vers l'écologie est une très bonne nouvelle, ils ont parfaitement raison.

Si la Chine ne devient pas écolo la planète est foutue, donc c'est un vrai message d'espoir.

PS : Chine : des milliards d’arbres pour contrer l’avancée du désert + 3 raisons de croire que la Chine sera le leader des énergies renouvelables + la Chine la poubelle du monde c'est fini !
2  0