Présidentielles russes : Poutine veut surveiller les activités Web de certaines entreprises
Et évaluer leur implication dans la politique russe

Le , par Michael Guilloux

121PARTAGES

9  0 
Ces deux dernières années, la Russie a été accusée d’avoir interféré avec les élections aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux. Cela aurait été possible en lançant des cyberattaques contre des partis que la Russie aurait voulu voir perdre les élections ou en menant des campagnes de fake news sur les plateformes de médias sociaux.

Aux États-Unis par exemple, une campagne de cyberattaque a été lancée contre le parti démocrate. Après une enquête, le gouvernement américain a accusé la Russie d’être derrière cette attaque, et un rapport de la CIA a conclu que Moscou serait intervenu dans le but de favoriser l’accession de Donald Trump à la Maison-Blanche. L’Allemagne a également accusé le gouvernement Poutine de vouloir interférer avec ses élections générales de cette année, en affirmant que le Parlement allemand a été victime d’une cyberattaque qui aurait été menée par la Russie. Le piratage qui a causé la fuite des documents internes de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron, à la veille du second tour des élections présidentielles en France, a été également attribué à des hackers liés au gouvernement russe. Dans chaque cas, le gouvernement russe a toutefois clamé son innocence, même si les États-Unis et les autres pays concernés sont convaincus du contraire.

Quoi qu’il en soit, nous approchons maintenant des prochaines élections présidentielles en Russie et Vladimir Poutine veut à son tour s’assurer qu’il n’y ait aucune ingérence étrangère dans la politique locale. En ce qui concerne ces élections, les sondages montrent que Poutine est favori et qu'il devrait être réélu sans problème en mars 2018, pour six autres années jusqu'en 2024. Le chef de l'opposition russe, Alexeï Navalny, a d’ailleurs vu sa candidature rejetée ce lundi ; les autorités ayant décidé qu'il n'était pas autorisé à se présenter à cause d'une peine de prison avec sursis.

Craignant une éventuelle ingérence étrangère, le président Vladimir Poutine a déclaré lundi que les autorités russes devraient surveiller l'activité de « certaines entreprises » sur les médias sociaux lors de l'élection présidentielle de l'année prochaine et évaluer l'ampleur de leur implication dans la politique intérieure. Il n'a toutefois pas nommé les entreprises qu'il faudrait surveiller ou dit s'il était préoccupé par les activités des entreprises étrangères ou locales.

« Nous devons examiner attentivement la manière dont certaines entreprises fonctionnent sur Internet, dans les médias sociaux et dans quelle mesure elles sont impliquées dans notre vie politique », a déclaré le président Poutine lors d'une réunion avec les dirigeants du parlement russe sur la nouvelle loi sur les « agents étrangers ».

Pour information, Poutine a signé une loi le mois dernier qui permet aux autorités de désigner des médias étrangers comme des « agents étrangers » ; une réponse à ce que Moscou a déclaré être une pression américaine inacceptable sur les médias russes. Une fois désignées, ces entreprises devront fournir des détails aux autorités russes, par exemple, sur leurs sources de financement. La Russie a même déjà désigné Radio Free Europe/Radio Liberty (RFE/RL) et Voice of America (VOA), deux organisations soutenues par les États-Unis, comme des « agents étrangers ».

« Nous devrions soigneusement analyser la manière dont [ces entreprises] fonctionnent et fonctionneront pendant l'élection présidentielle », a dit Poutine, ajoutant que cela ne devrait pas « réduire l'espace » pour la liberté sur Internet.

Source : Reuters

Et vous ?

Que pensez-vous des mesures envisagées par la Russie ?
La Russie doit-elle craindre également une ingérence étrangère lors de ses prochaines élections ?

Voir aussi :

La Russie serait derrière les cyberattaques contre En Marche avant la présidentielle française, d'après WikiLeaks
Après les États-Unis, l'Allemagne accuse la Russie de vouloir perturber ses élections, la France doit-elle craindre aussi une manipulation russe ?
Cyberattaques russes contre les USA : des détails sur le mode opératoire divulgués, Obama annonce des représailles contre la Russie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web