La Russie serait derrière les cyberattaques contre En Marche avant la présidentielle française
D'après WikiLeaks

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Depuis vendredi dernier, de nombreux médias ont relayé l’information selon laquelle le site Web du mouvement « En Marche ! » a été attaqué. Dans ce que l’équipe du mouvement elle-même qualifie de « piratage massif et coordonné », plusieurs gigaoctets de données ont été extirpées de boîtes mail personnelles et professionnelles de plusieurs responsables du mouvement. Ces fichiers propagés par le biais des réseaux sociaux, notamment via Twitter avec l’aide de bots et WikiLeaks contiennent une fois de plus des informations qui orientent les regards vers des groupes de hackers russes qui seraient derrière les attaques dirigées contre le site Web du mouvement « En Marche ! ».

Au mois d’avril, la firme de sécurité Trend Micro a aidé à lever un pan du voile sur l’identité des auteurs des cyberattaques visant le site Web du mouvement « En marche ! ». Faisant suite aux déclarations de Richard Ferrand (secrétaire général du mouvement « En marche ! ») qui portait implicitement ses soupçons sur la Russie, la firme de sécurité, avait établi le lien avec un groupe de hackers russes dénommé Pawn Storm. Le mode opératoire utilisé par Pawn Storm avait permis de le lier au groupe APT 28, responsable d’une campagne de phishing dirigée contre le comité de campagne du camp démocrate à la dernière élection présidentielle américaine.

Comme cela avait été le cas dans le cadre des révélations faites par la firme Trend Micro au mois d’avril, le groupe Pawn Storm serait encore impliqué dans les cyberattaques qui ont précédé le deuxième tour de l’élection présidentielle française. En effet, les hackers auraient posté des fichiers extirpés des boîtes mail des responsables du mouvement « En Marche ! » sur le site Web archive.org. Les métadonnées au sein de ces fichiers montrent qu’un de ces hackers utilise une adresse mail du domaine gmx.de. Il s’agit là d’un mode opératoire que Trend Micro avait attribué à Pawn Storm lorsque le site Web du Christian Democratic Union (CDU) de la chancelière allemande Angela Merkel avait été attaqué en avril 2016.


Des révélations de WikiLeaks relatives aux dernières attaques du site Web du mouvement « En Marche ! » allongent cette liste de groupes de hackers russes avec la société Evrika ZAO basée à St Petersburg. WikiLeaks a publié les métadonnées au sein de l’archive Macronleaks_xls.rar (cf. image ci-dessous), un fichier apparemment édité avec une version russe de Microsoft Office. D’après le commentaire qui accompagne la publication Twitter de WikiLeaks, Evrika ZAO est un consultant en cybersécurité qui travaille pour le gouvernement russe. La société compterait même le service fédéral de la sécurité russe (FSB) parmi ses clients.


La mention de la société russe Evrika ZAO par WikiLeaks conforte encore plus l’hypothèse selon laquelle des groupes de hackers russes seraient derrière les cyberattaques dont le site du mouvement « En Marche ! » a fait l’objet. Cette fois, contrairement aux révélations de la firme Trend Micro qui se limitaient à cibler des groupes de hackers russes, WikiLeaks semble lier le Kremlin directement aux attaques dont « En Marche ! » a été victime.
Seulement, est-ce suffisant pour pointer le Kremlin du doigt ? Mounir Mahjoubi, responsable de la campagne numérique d’Emmanuel Macron s’est refusé à cet exercice lorsqu’il a déclaré que « Notre équipe n’a pas la capacité pour attribuer l’origine de ces attaques. Et il ne faut pas être dupe, la meilleure attaque est celle qui se fait passer pour quelqu’un d’autre ».

Sources : WikiLeaks, Pwn

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La Russie serait à l'origine d'attaques informatiques contre des organismes du parti des Démocrates, visant à influencer les élections aux États-Unis

Cyberattaques russes contre les USA : des détails sur le mode opératoire divulgués, Obama annonce des représailles contre la Russie


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de akoho akoho - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 8:55
Et maintenant, j'ai de plus en plus tendance à croire qu'avec toutes les info qu'il obtient, wikileaks sera aussi au même niveau que les pirates.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 9:29
Encore la propagande russe.
C'est une psychose.

Au lieu de crier aux hackeurs, pointez du doigts l'incompétence des informaticiens de Macron.

Nous vivons à une époque ou dire la vérité est passible de prison.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entendent.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 9:33
Enfin nous y voila, depuis le temps je commençais à désespérer que l'on accuse toujours pas les méchants russes d'influencer notre élection.

Finalement heureusement que Marine n'a pas gagné sinon sa leurs auraient donner ce prétexte, qu'ils ont perdu à cause des russes
Avatar de Spleeen Spleeen - Membre du Club https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 10:01
Moi c'est bizarre je remarque systématiquement l'inverse : des commentaires pro-russes alors que la news de s'y prête pas du tout. Ils ont quand même pas inventé tout ce qu'ils ont récupéré. Après qu'on les ai orienté, ça reste envisageable effectivement. Il faudra le prouver. Mais tomber dans une parano pour éviter une autre parano, c'est pas très malin.
Avatar de Thorna Thorna - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 11:50
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Au lieu de crier aux hackeurs, pointez du doigts l'incompétence des informaticiens de Macron.
Et de Clinton, et de Trump, et de tous les journaux qui sont victimes d'accès illégaux, etc. ? Oui, pourquoi pas... Mais en général c'est quand même mieux de condamner le malfrat plutôt que sa victime, non ? Ou bien c'est maintenant une nouvelle manière de voir les choses, comme une "vérité alternative" ?
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
Nous vivons à une époque ou dire la vérité est passible de prison.
Ah bon ? D'un autre côté, ça a toujours été le cas : il y a des choses que les gouvernements, depuis les premiers pharaons jusqu'à aujourd'hui, préfèrent garder secrètes. La nouveauté, c'est que dire n'importe quoi n'est plus réservé aux canaux officiels : c'est maintenant le privilège de millions de tweeteurs and Co. Et quand, après des millénaires d'habitude, les gens commençaient seulement à se méfier des affirmations officielles, on peut craindre de ne pas avoir tout ce temps à nouveau pour qu'ils comprennent que ces millions de conneries qu'on peut lire partout en sont réellement !
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:00
Citation Envoyé par Spleeen Voir le message
Moi c'est bizarre je remarque systématiquement l'inverse : des commentaires pro-russes alors que la news de s'y prête pas du tout.
Ce qui est bizarre c'est surtout l'emploi du conditionnel et de passer de "russe" dans l'article à "Russie" dans le titre. Je suis français, si je commets un délit en USA, est ce que ça engage La France ? Surtout qu'ils sont certain de rien si on en croit le représentant d'En marche...

Citation Envoyé par Spleeen Voir le message
Il faudra le prouver.
Et quand tu le fais remarquer, on t'étiquette en pro-russe...
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:59
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Et de Clinton, et de Trump, et de tous les journaux qui sont victimes d'accès illégaux, etc. ? Oui, pourquoi pas... Mais en général c'est quand même mieux de condamner le malfrat plutôt que sa victime, non ? Ou bien c'est maintenant une nouvelle manière de voir les choses, comme une "vérité alternative" ?
Le problème n'est pas d'avoir volé quelque-chose mais d'avoir révéler des choses qui dérangent.

"Vraies fausses news journalistiques"?

D'un côté Macron hurle qu'on a hacké son site et d'un autre côté que les informations révélées sont fausses.
Ha! Et maintenant on met cela sur le dos des russes!

Menaces de Macron si on échange à ce sujet sur les réseaux sociaux!
Menaces d'Hollandes avec les non Charlie! (à l'époque)
C'est ça la démocratie?

Et la CIA n'est-elle pas une organisation criminelle?
Avatar de Excellion Excellion - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 13:02
D'accord, les méchants Russes, tout ça, tout ça...

L'interdiction de propagande, 24h avant le premier tour, n'a pas franchement empêché Libé d'appeler à voter Macron. Sans que ça pour réellement problème. Mais passons, c'est pas le débat.

Quelqu'un sait ce qu'il y a réellement dans ce documents ? Et surtout, comment les pirates s'y sont pris avec tous ces spécialistes du numérique qui peuplent l'association (et non le parti politique), En Marche ?
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 13:45
C'est absolument certains que les Russes et plus précisément, probablement, le Kremlin mais rien ne pourra l'affirmer définitivement. Un ensemble de fait récents le prouvent, (leurs compétences, leurs manière de faire, le discours du président, ... ). On peux sans peine comparer la Russie de Poutine a un délinquant de rue qui nargue les policier parce qu'il n'y a pas de preuve contre lui. Et quand il y en a il nie tout en bloc...

La France a bénéficier de son retard technologique ce qui a limité l'impact de l'influence du piratage Russe (contrairement aux américains) outre d'une différence plus grande a combler et des médias anti-FN.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 13:56
C'est certain mais rien ne permet de l'affirmer... Ok...

Ou il manque un bout dans ta phrase.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil