Les professeurs des classes prépas alertent sur le faible niveau en sciences du bac S
Une menace pour l'enseignement supérieur en informatique ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Enquêtes TIMSS, PISA, et bien d'autres études, tous les baromètres internationaux de l'éducation s'accordent sur le fait que le niveau général des Français et en sciences en particulier est en baisse ces dernières années. Et cela a encore été confirmé avec une étude publiée au mois d’octobre par l'Académie française des sciences.

Dans sa note, l’Académie des sciences a tiré la sonnette d’alarme sur le niveau en sciences des élèves de la filière S en France. Elle explique que l’enseignement des mathématiques et de la physique a été complètement dénaturé, et que la filière S a été progressivement transformée en une filière généraliste dotée d’une légère connotation scientifique. Comme conséquence, les nouveaux bacheliers S arrivent désormais dans l'enseignement supérieur scientifique sans y avoir été véritablement préparés, alors même que les besoins du pays en scientifiques et ingénieurs ne cessent de croître. Et d’après l'Académie des sciences, ce problème serait le résultat des réformes successives du lycée (2000 et 2010 en seconde).

Pendant ce temps une nouvelle réforme du bac vient d’être lancée en France. Le lundi 13 novembre, la consultation des acteurs de l’enseignement secondaire et supérieur a en effet démarré au ministère de l’Éducation nationale. On parle par exemple de la possibilité la suppression des séries S, L et ES ou la mise en place d’un lycée modulaire, entre autres idées. Mais c’est en tout cas l’occasion pour l’Union des professeurs de classes préparatoires scientifiques, d’alerter une nouvelle fois sur le faible niveau en sciences du bac S.

« Le constat est clair. Nos décideurs ont été interpellés, et c’est une chance de voir qu’une véritable concertation est ouverte pour que chacun puisse exprimer son point de vue sur la finalité du lycée », a déclaré Mickaël Prost, président de cette union, dans un entretien accordé au média Le Figaro. « Il y a un diagnostic établi depuis longtemps. La filière S ne remplit plus son rôle de formation en sciences au lycée », dit-il. Citant la note de l'Académie des sciences, il explique que c'est le caractère généraliste de la filière S, le fait qu’elle ouvre les portes à l’ensemble des formations de l’enseignement supérieur, qui en fait la filière la plus prisée aujourd’hui. « Mais cela se fait au détriment du bagage scientifique, car on peut aller moins loin sur ces sujets », regrette-t-il.

Concrètement, il estime que le problème réside dans le fait qu'on a coupé dans les derniers programmes tous liens entre les disciplines. Il affirme par exemple que la physique a été « démathisée » pour éviter de confronter les élèves aux difficultés... « On pousse les élèves à développer une seule compétence, c’est-à-dire extraire des informations d’un document, sans leur donner les moyens de comprendre les enjeux scientifiques et les liens avec les maths. Cette rupture a des conséquences importantes avec l’enseignement de la physique dans le supérieur », dit-il.

Il a donc appelé à la refondation d’une véritable filière scientifique au lycée. On parle en effet d'une réforme du bac, mais pour lui, il s'agit avant tout de réformer le lycée et une réforme du lycée ne peut se faire sans une réforme des contenus ; ce sur quoi il dit avoir beaucoup réfléchi.

Source : Le Figaro

Et vous ?

Que pensez-vous de la baisse du niveau en sciences du bac S ?
Y voyez-vous une menace pour l’enseignement supérieur en informatique ?
Que souhaitez-vous dans la réforme du bac pour que les lycéens soient mieux préparés à l’enseignement supérieur en général et en informatique en particulier ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:21
Quand j'ai entendu parlé de la réforme, j'ai cru qu'il s'alignait sur le brevet des collèges pour ce qui est l'évaluation permanente sur 3 ans. Cela va surement impliqué des épreuves "mini BAC"/nationaux à chaque trimestre pour ne pas l'être.

A cela une réduction du nombre de matière... Comme je comprend déjà les anciens qui disent que les plus jeunes ne savent plus rien de nos jours...
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre actif https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:22
Après il faut mettre en perspective avec ce qui est demandé sur la marché du travail … 90% des ingénieurs n'utilise pas le ¼ des sujets qu'ils ont appris au lycée.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:24
C'est le syndrome de la spécialisation. Mais pas un manque de culture général, épreuve faisant parti de celle des concours du secteurs publiques, comme celui de la douane, où quelques fois ils ont des besoins en informatique.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:33
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
On pousse les élèves à développer une seule compétence, c’est-à-dire extraire des informations d’un document, sans leur donner les moyens de comprendre les enjeux scientifiques et les liens avec les maths.
bref rien de bien nouveau , affirmé plus simplement ça s'appelle du bâchotage...
faire des bêtes de concours, des têtes bien pleines et non bien faites

sinon quelq'un est-il en mesure de m'expliquer la relation de Chasles par exemple dans les fonctions intégrales ?
Avatar de foetus foetus - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:37
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
sinon quelq'un est-il en mesure de m'expliquer la relation de Chasles par exemple dans les fonctions intégrales ?
Ben cela on s'en fiche, une société américaine ou allemande l'a mise dans son outil que nous on achète ou les recruteurs ne prient que par lui (<- troll )
Avatar de steflinux steflinux - Membre actif https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:38
alors même que les besoins du pays en scientifiques et ingénieurs ne cessent de croître
Selon quelle étude svp ? Je la cherche toujours...
Avatar de Darktib Darktib - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:43
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Après il faut mettre en perspective avec ce qui est demandé sur la marché du travail … 90% des ingénieurs n'utilise pas le ¼ des sujets qu'ils ont appris au lycée.
L'école n'est pas au service des employeurs... Le but de l'éducation n'est pas de former de futurs salariés (ça, c'est le rôle du processus d'embauche), mais de former des citoyens. Et cela passe par de la culture. Bien entendu, la plupart des matières ne seront pas utilisées dans la vie de tout les jours pour la majorité des gens... Seulement, cette culture permet de mieux comprendre le monde, la société, et normalement ça aide à l'ascenseur social (enfin, quand il n'est pas cassé sur d'autres sujets).

Enfin, ça fait des années qu'on sait que le bac est donné dans une pochette surprise, et que ça râle en prépa parce qu'il faut constamment baisser le niveau en réaction. Merci les abrutis qui ont voulu 85% de réussite au bac...
Avatar de SimonDecoline SimonDecoline - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 21:54
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
sinon quelq'un est-il en mesure de m'expliquer la relation de Chasles par exemple dans les fonctions intégrales ?
Oui : c'est juste une expression prétentieuse pour dire que l'intégrale sur [a,b] est égale à la somme de l'intégrale sur [a,c] et de l'intégrale sur [c,b] où c appartient à [a,b].
Service.
Avatar de marsupial marsupial - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 22:10
La spécialisation n'enseigne rien de plus. Elle spécialise et c'est dommage de perdre des acquis dont on aura besoin pour manager l'IA.
J'etais plus instruit avec mon bac qu'avec mon +2 d'il y a 25 ans.
Pour améliorer les acquis, je proposerai bien de mettre sous forme d'algorithme chaque matière.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 20/11/2017 à 22:18
C'est bien d'avoir mis IA.
Surtout que mathématique et science physique sont utilisés pour les causes à effet dans les "ensembles certains/déterministes".
Contacter le responsable de la rubrique Accueil