Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les Français auraient perdu en moyenne 3,8 points de QI en l'espace de 10 ans,
Une menace pour l'enseignement supérieur en informatique ?

Le , par Christian Olivier

21PARTAGES

21  3 
Différentes études tendent à illustrer la diminution globale du QI moyen de la population vivant dans les pays occidentaux depuis ces quinze dernières années. Les auteurs de ces recherches attribuent la responsabilité de cette tendance inquiétante à une multitude de facteurs dont le degré exact d’implication n’est pas aisé à déterminer.

En 2013, une étude focalisée sur l'Angleterre parue dans « ;Intelligence ;» a montré que les Britanniques ont perdu en moyenne 14 points de QI depuis la Seconde Révolution industrielle et que leur temps de réaction à un stimulus a augmenté. Avec l’avènement de l’ère du numérique, les Britanniques d'aujourd'hui raisonnent moins bien et pensent plus lentement que leurs ancêtres.

La France n’est pas épargnée par ce phénomène puisqu’une autre étude parue dans le média « ;Intelligence ;» montre que les Français auraient perdu en moyenne 3,8 points de QI en l’espace d’une dizaine d’années seulement (entre 1999 et 2009). Une situation qui n’est pas sans rappeler les résultats de la dernière enquête internationale TIMSS (Trends In Mathematics and Science Study) qui faisait état de la situation peu glorieuse du système éducatif français par rapport à celui d'autres pays dans le monde.

Ce déclin des QI moyens en Occident, amorcé au tournant des années 1990 et 2000, s’oppose à l’augmentation généralisée des QI moyens remarquée tout au long du XXe siècle sous l’effet des progrès des conditions sanitaires et sociales (« ;l’effet Flynn ;»). Grâce à ses recherches sur l’intelligence, le professeur émérite de l’université d’Otago en Nouvelle-Zélande, James R. Flynn, a été l’un des premiers à tirer la sonnette d’alarme en pointant du doigt le renversement de tendance.

Entre autres facteurs, cela s'expliquerait par la prolifération des perturbateurs endocriniens, dont certains entravent l'action de l'iode, qui joue un rôle primordial dans le développement du cerveau. L'industrie chimique pourrait par ailleurs être partiellement responsable de la baisse du quotient intellectuel moyen, avec le développement de molécules qui affectent le développement du cerveau. Mais, il y a aussi l'augmentation de la consommation de haschisch. Des études ont en effet montré que, contrairement à d'autres drogues comme la cocaïne, sa prise répétée a un impact négatif sur le cerveau. Les consommateurs réguliers auraient ainsi en moyenne 8 points de QI de moins que les autres.

En dehors de cela, une explication serait que les personnes ayant un QI élevé ont tendance à faire de longues études, repoussant ainsi l'âge de leur premier enfant, et réduisant le nombre d'enfants qu'ils ont par rapport aux couches plus défavorisées de la population. Leur représentation au sein de la population globale s'amoindrirait donc au fil du temps. Cette hypothèse a été notamment mise en avant par une étude génétique menée sur plus de 100 000 Islandais nés entre 1910 et 1990 et parue en décembre 2016 dans la revue PNAS.

En France, cette baisse du QI moyen est paradoxale à l'augmentation du taux de réussite aux examens nationaux. Le taux de réussite au BAC par exemple n'a pas cessé d'augmenter et en particulier durant la même période. Cela indiquerait que les épreuves ont été rendues plus faciles pour permettre aux élèves de réussir l'examen. Mais qu'en est-il des conséquences sur le système éducatif en France ? Cela ne serait-il pas une menace pour l'enseignement supérieur en informatique ?


L'évolution du taux de réussite au bac dans le temps (source : orientation-education.com)

Source : BFMTV

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Donner un smartphone à un enfant aurait le même effet que lui donner un gramme de cocaïne d'après un expert en addiction
La proximité de nos smartphones réduirait la disponibilité de nos capacités cognitives même lorsqu'on ne s'en sert pas, d'après une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CodeurPlusPlus
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 16:13
Et tous les extrême-droitards vous diront que cette baisse moyenne du QI est conséquence directe de l'immigration venant d'Afrique du Nord...

Et tous les complotistes de la santé vous diront que ça vient de la bouffe, de la vaccination, et que tout ceci est un plan orchestré par une élite sataniste pour nous affaiblir...

Et tous ceux qui pensent que dans l'école et dans le supérieur, "le niveau baisse", y verront une preuve qu'il baisse effectivement...

Par contre je ne pense pas que la baisse de QI fasse beaucoup de mal à l'informatique en général : nous utilisons tout le temps des bibliothèques et autres outils qui font le plus dur du boulot pour nous...

D'un autre côté, pour l'informatique de pointe, là, c'est pas bon signe... faut pas s'étonner si on se fait exploser par les chinois (par exemple), parce qu'il n'y a qu'en France qu'on croit qu'il n'est pas utile de se muscler le cerveau, et qu'on prend les profs pour des cons.
16  0 
Avatar de xelab
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 15:08
Mince, le scénario d'Idiocracy ne serait donc pas de la fiction?
13  0 
Avatar de M.Macfly
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 15:01
Source : BFM
Tout est dit.
13  2 
Avatar de Psycadi
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 15:21
À force de vendre du temps de cerveau disponible et de tout nivelé par le bas, ce n'est pas étonnant non?
11  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 16:37
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message


Les Français auraient perdu en moyenne 3,8 points de QI en l'espace de 10 ans
Seulement ?
Parce qu'ils n'ont pas compté les fans d'Hanouna...
12  1 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 16:41
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
De plus, je ne sais pas comment est calculé le QI, mais est-il possible que ce soit en fonction d'un contexte qui n'est plus le même aujourd'hui.
Ca l'est, le test a changé au cours des années. De plus, un gros QI ne veut pas dire que tu vas être obligatoirement brillant. Tu as des "surdoués" en situation d'échec scolaire, pro, etc...
10  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/07/2017 à 15:55
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

20% des élèves qui arrivent en 6ième ne maîtrisent pas la lecture et l'écriture :
"Un quart des enfants en 6e ne savent ni lire ni écrire" ?

C'est dommage, parce que grâce à internet on a accès à de la bonne information si on veut.
Malheureusement les jeunes regardent des "tutos makeup" et des "pranks" sur YouTube...

Alors qu'il existe des chaines YouTube qui parlent de science, d'histoire, de cinéma, de mathématiques, etc...
Le pire c'est qu'ils regardent des "let's play" !
Ils sont même pas foutu de jouer eux même !
Effectivement j'ai observé cette médiocrité en lecture/écriture chez quelques garçons d'une douzaine d'année dans l'Ariège. Ce petit monde étant franco-français cela n'a donc rien à voir avec les perturbations scolaires dans les classes du 9-3 où c'est la pétaudière (il faudrait des classes spécialisées par langue, c'est évident).

La responsabilité provient essentiellement des parents qui n'ont aucune exigence sur le niveau de savoir de leurs progéniture. Ils les collent devant la téloche et basta ! C'est la garderie gratuite. Les enseignants ne sont pas meilleurs que les parents car ils acceptent ce retard patent.

Étant infichus de lire correctement ils n'ont donc aucun plaisir à la lecture et Internet, effectivement, ne leur apporte rien car tout ce qu'on trouve sur Internet c'est de l'écrit à 95 %. C'est cela qui est grave car ce mécanisme de perte de curiosité et de volonté est irréversible et aucun éducateur ne pourra le redonner.

Dans ce petit patelin de l'Ariège ces parents qui étaient aussi mes voisins savaient que j'étais un ancien universitaire, mais pas un ne m'a demandé de donner des cours de rattrapage à leurs marmots. Au niveau économique ce n'étaient pas des lumpen mais des travailleurs correctement payés dans l'ensemble et ils étaient propriétaires de leurs pavillons. Nos parents dans le 13e arrondissement parisien de mes jeunes années étaient bien plus fauchés mais, si on commençait à accumuler un retard scolaire, ils trouvaient une institutrice à la retraite pour nous donner des cours de rattrapage.

PS : L'intelligence, même si tout le monde court après comme la sagesse dans l'Antiquité qu'il s'agisse du vieux Socrate où du joli éphèbe Charmide, personne, comme avec la sagesse, n'est fichu d'en donner une définition précise. On a donc fait des tests de QI, mais même leurs auteurs, se gardent de bien de proclamer que cela mesurerait en totalité l'intelligence. En 1968, René Zazzo avait contribué à améliorer un test de QI et avait répondu, à la fois par agacement et par défi, à des étudiants qui demandaient ce qu'était l'intelligence et comment la mesurer : "L'intelligence ? C'est ce que mesure mon test". Ce qui lui avait valu le graffiti "Le petit zazzo qui fait QI QI"
9  0 
Avatar de Greg-dev
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 17:09
On est dans un monde de plus en plus connecté où la plupart des gens ont besoin d'internet pour savoir répondre à une question, je pense que ça agit plus que l'iode pour que quelqu'un sèche devant son test de QI

Et puis avec les nouveaux métiers: influenceur, candidat de télé réalité... ça aide pas
8  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/07/2017 à 6:28
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Nous sommes dans un système où la liberté de penser, la curiosité et une certaine subversion sont de moins en moins permises. Et je ne parle pas de la possibilité de s'exprimer mais de la tranquilité à le faire.

Aujourd'hui, il est difficile de s'exposer sans prendre une avalanche de tomates car on est dans une société de jugement rapide, d'inquisition et d'indignation permanente. Donc le conformisme est de mise pour énormémement de personnes et elles ne se risquent plus à explorer d'autres façons de penser.

En général, les gens imitent l'entourage ou inculquent leurs valeurs aux bambins. A partir de là, il n'est pas étonnant que cette lobotimisation devienne une norme. Les enfants copient les parents et les parents les éduquent comme ils l'ont été.
Ici on ne risque que les pouces rouges ! Encore que bien imbibés de vaseline ça ne doit pas être trop douloureux

Wilhem Reich, un auteur que je n'apprécie pourtant pas beaucoup parlait de "peste émotionnelle". Il est aussi sorti un bouquin collectif appelé "peut-on encore débattre en France". Cette peste émotionnelle est relativement nouvelle et elle touche des sujets qui n'ont pourtant rien de politique. Si vous connaissez le jeu Skyrim j'avais remarqué qu'un gestionnaire de mods (les petits additifs qui ajoutent des améliorations graphiques, des personnages, des quêtes, etc.) fonctionnait mal alors qu'il aurait été précieux car il enfermait chaque mod dans une sorte de boîte de virtualité évitant que le jeu devienne une pétaudère. Une mauvaise gestion de la mémoire à coup sûr. J'avais expérimenté scientifiquement le problème : les mêmes mods, dans le même ordre, en manuel et, sur un autre Windows, les mêmes mods mais installés via ce gestionnaire de mods appelé Mod Organizer. Pas de souci avec l'installation manuelle et des bugs systématiques avec la version MO. Et bien il m'a été impossible de discuter de cela dans un forum de ce jeu, je n'étais qu'un idiot qui n'y avait rien compris avec la formule toute faite qu'on utilise juste sous sa forme de sigle pour lancer l'anathème : ICC (Interface Chaise Clavier et non, comme je le connaissais avant : Insufisance Cardiaque Congestive que j'avais eu l'honneur de connaître lors d'une attaque de dengue).

Sur un forum de developpez.com il ne fallait pas oser parler de territoires, c'était politically incorrect. Je suis pourtant bien placé pour savoir ce qu'il en est de ces territoires, c'est même la seule fois de ma vie où j'étais bien payé pour les étudier. En Côte d'Ivoire, les rats faisaient des dégâts dans les plantations de palmiers à huile et ça ne servaient à rien de déverser des tonnes de raticides (warfarine) sur les parcelles car, une fois le territoire libéré par la mort de son occupant, les voisins venaient occuper l'espace rendu libre et tout était à recommencer. Par extension toute bestiole en bonne santé défend son territoire et les voisins ne s'y risquent pas. Mais, chut, faut pas le dire ! En Europe être envahi est le nec plus ultra du "vivrensemble".

Sur un sujet pourtant sans connotation politique : remettre en cause le très médiatique "réchauffement anthropique de la planète" vous vaudra l'étiquette de "négationiste". Mais le plus surprenant c'est que ce supposé réchauffement devrait être accueilli avec joie vu tout ce qu'on brûle l'hiver pour pas que cela ne soit pas trop caillatoire dans nos casbas. Donc fi des économies substantielles en matière de chauffage ainsi que des nouvelles surfaces devenues cultivables. Bien incohérente la pensée unique si vous me permettez mon propos...
8  0 
Avatar de geeka
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 25/07/2017 à 15:57
L'IA pourrait redresser la barre
7  0