Performance des systèmes éducatifs : la France serait en dessous de la moyenne de l'OCDE
Avec un manque d'équité, des élèves et enseignants démotivés

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Tous les trois ans, l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) publie des statistiques sur les performances des systèmes éducatifs de ses 34 pays membres. Il s’agit entre autres, en Europe, de l’Allemagne, la France, la Suisse, le Royaume-Uni, l’Italie, Islande, l’Espagne ou encore la Belgique. En Amérique, on note le Canada, le Mexique, le Chili et les États-Unis. En Asie-Pacifique, on a aussi le Japon et la Corée, mais également l’Australie (en Océanie) et Israël (au Proche-Orient). Un classement plus large inclut également d’autres pays non membres.

Ce classement est réalisé dans le cadre du programme de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves : PISA (Program for International Student Assessment). L’objectif est de comparer les performances de différents systèmes éducatifs en évaluant les compétences acquises par les élèves en fin d'obligation scolaire (quinze ans). Ce sont les compétences de base qui sont évaluées, c'est-à-dire celles dont tout citoyen européen moyen peut avoir besoin pour réussir dans sa vie quotidienne. Il s'agit plus précisément de la compréhension de l'écrit, les mathématiques et la science. Chaque édition du classement met l’accent sur un domaine particulier.

Les jeunes sont évalués sur leurs capacités à exploiter leurs connaissances dans la vie quotidienne. Le classement PISA permet aussi d'identifier les facteurs de succès (exogènes et endogènes), tels que le milieu social économique et culturel des familles, le cadre scolaire offert par l'établissement, le système éducatif national, la motivation des élèves, l'estime qu'ils ont d'eux-mêmes ou encore les stratégies d'apprentissage qu'ils mettent en œuvre.

Pour cela, des milliers d'élèves par pays, sélectionnés de façon aléatoire dans les établissements publics ou privés, sont évalués dans des tests écrits. Les élèves et chefs d'établissements vont également remplir des questionnaires qui permettront d'établir des corrélations entre les performances et l'environnement des élèves, notamment leur accès et maitrise des TIC.

Au dernier classement publié en 2013, la France était 16e sur les 34 pays membres de l’OCDE, juste au-dessus de la note moyenne de l’OCDE. Le prochain classement PISA sera publié en décembre 2016.

Entretemps, un nouvel indicateur sur les systèmes éducatifs des pays de l’OCDE a été publié par des chercheurs français spécialisés dans le domaine de l’éducation. Le nouvel indicateur montre que le système éducatif français serait moins performant que ce qu’a laissé croire le classement PISA. La France occupe en effet la 25e place, soit un recul de 9 positions par rapport au classement PISA.

Sur une échelle de -2 à 2, le nouveau classement montre que le Canada domine largement le classement avec un score de 1,21. Le Japon et la Suisse arrivent ensuite avec respectivement 0,95 et 0,87. Notons que la note nulle représente la moyenne OCDE. Avec -0,38 comme score, la France est donc en dessous de la moyenne, mais devant le Royaume-Uni avec -0,4 à la 27e place.




Classement des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE

Le nouvel indicateur se base sur l’enquête PISA, tout en essayant d’aller plus loin. Les chercheurs notent en effet quelques limites à la méthodologie du programme PISA. « Le classement de PISA est fondé sur les performances des élèves. De là, on en déduit les performances des systèmes éducatifs, qui dépendent pourtant d'autres critères comme l'engagement des professeurs ou des élèves. Il y a un défaut dans cette logique », expliquent-ils. Et d’ajouter que le classement PISA « donne une information sur la performance des systèmes éducatifs sans dire comment les améliorer ».

En étudiant cinq différents critères, les chercheurs creusent dans les performances pour « déterminer les domaines où l'on est bon et en tirer des conclusions sur les réformes qu'il faudrait adopter ». Les critères d’évaluation sont les suivants :

  • Efficacité : ce critère mesure la capacité du système éducatif à « limiter la part d’élèves en difficulté et à maximiser la part d’élèves qui réussissent ». Suivant ce critère, la France occupe la 14e place avec un score de 0,27 ;


    Scores des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE selon le critère d'efficacité

  • Efficience : ce critère mesure l’efficacité des systèmes éducatifs (critère précédent) par rapport au budget alloué par le pays à l’éducation (primaire et secondaire). Il s’agit donc d’un critère de rentabilité des investissements de l’État. Suivant ce critère, la France est à la 12e place avec un score de 0,53 ;


    Scores des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE selon le critère d'efficience

  • Équité : ce critère mesure la capacité des pays à aider les élèves défavorisés à avoir de bons résultats. La France se situe vers le bas du classement à la 28e place sur les 34 pays membres de l’OCDE. Il faut également noter que seulement 6 % des élèves défavorisés ont pu obtenir de très bons résultats en mathématiques. Le système éducatif français a obtenu une note de -0,94 ;


    Scores des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE selon le critère d'équité

  • Engagement des enseignants : ce critère évalue la motivation des enseignants, à travers leurs statistiques d’absentéisme, et les avis que les élèves portent sur eux au sujet de leur enthousiasme et du degré de préparation de leurs cours. La France encore taxée de mauvais élève dans l’OCDE avec un score de -0,33 à la 22e place du classement ;


    Scores des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE selon le critère d'engagement des enseignants

  • Engagement des élèves : suivant ce critère, les résultats montrent que les élèves français ne sont pas plus motivés que leurs enseignants. Ils sont au contraire parmi les moins motivés de l’OCDE avec un score de -1,43 à la 31e place. Cette évaluation se base « sur les statistiques sur les retards et l'absentéisme des élèves, ainsi que les sondages sur leur sentiment de bien-être à l'école ou encore leur persévérance face aux difficultés scolaires ».


    Scores des systèmes éducatifs des pays de l'OCDE selon le critère d'engagement des élèves


Source : francetv info

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

France : les candidats à la session du brevet 2017 devront résoudre des exercices d'algorithmique lors de l'épreuve de mathématiques et technologie
France : la réforme du doctorat entrera en application dès septembre 2016, quelle en est la portée pour l'Université française ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de seedbarrett seedbarrett - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 14:00
A vrai dire, ces chiffres ne me choquent pas tant que ça, mais il serait intéressant de les comparer avec les chiffres de suicide scolaire. Je dis ça surtout vis à vis de l'efficacité, ou les pays en tête présente de (très) fort taux de suicide chez les jeunes. http://www.nautiljon.com/actualite/s...2011-2021.html

Pour l'équité, je suis malheureusement d'accord, bien que les formations en alternance ouvrent également des portes. Je vois bien dans ma promo qu'il y a des jeunes de toutes origines, et c'est un vrai plus culturellement et humainement.

L'engagement des enseignement et des élèves résultent également de tout ça, personnellement j'ai commencé à sécher très tard, et principalement parce que je m'ennuyais à vrai dire. Et même quand je séchais trop, j'arrivais à être premier de la classe, alors que justement lorsque j'étais présent à chaque cours c'était les années ou je galérais.
Je ne dis pas qu'aller en cours te rends mauvais, mais plutôt que ça traduit un désintéressement. Couplé à ça des soucis d'orientation très fréquent (mon prof de seconde me disant que j'étais tellement un bon a rien que même à l'armée ils voudraient pas de moi c'est très blessant) on à un combo gagnant du désintéressement.
Puis les programmes sont super chargés alors qu'il y a pas de temps pour les suivre ni d'argent pour les mener à bien. Les classes de 45 aussi ça aide pas, va motiver 45 ados pensant qu'aux cul et à la fête à faire des intégrales...
Avatar de imperio imperio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 14:14
Je ne vois pas comment on peut considérer le Japon et la Corée du sud comme étant de "bons" systèmes éducatifs quand on voit le taux de suicide des jeunes chez eux. Cela dit, si on ne prend en compte que les survivants, ça doit aider pas mal...
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 14:50
Oui enfin le Japon c'est un cas à part, d'autant que c'est un pays ou c'est très difficile de vivre pour plusieurs raisons comme le cout de la vie et la surpopulation dans les villes ce qui fait que tu te retrouves à vivre dans un placard, il y à donc pas que le système éducatif en cause. Par comparaison c'est quoi le taux de suicide au Canada ? Meilleure éducation ne veux pas dire obligatoirement suicide, c'est une corrélation inexacte.

Donc nonobstant quelques exceptions il en reste pas moins que la France c'est devenu un gros tas de bons à rien feignant et con, les jeunes au lieu de bosser trouvent ça intelligent d'aller casser des magasins et des hôpitaux construit à la sueur du front des anciens qui eux savait travailler, tout en appelant ça une "révolution" alors que c'est juste un ramassis de débiles qui du coup aurait mieux fait de se suicider plutôt que de pourrir la vie des honnêtes travailleurs. D'autre part on constate que l'administration française est une des pires au monde, pour savoir comment dilapider des budgets énormes pour obtenir un résultat minable, c'est surtout qu'il faut retenir de cette étude.
Avatar de seedbarrett seedbarrett - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 15:00
Tu veux parler des anciens qui détruisent les hopitaux à coup de coupe budgétaire ? Une vitre c'est grave c'est certain, mais c'est pas le débat ici.
Oui il y a aussi d'autres causes de suicides pour les jeunes, sauf qu'idéalement en étant épanouie à l'école tu est heureux, et ne va pas aller sauter du haut du gratte ciel du coin. Le taux de suicide est surement plus faible au canada, ce qui en fait un système vraiment bon, la remarque était accès sur le fait qu'un système où ses éléments se suicide n'est pas un bon système.
Par contre les français des bons a rien laisse moi rire, c'est comme dire que ce forum est infesté de bas du front en se focalisant sur le sujet à propos du PLS (Parti Libre de Sodome).
L'état qui dilapide l'argent je sais pas, y'a tellement de détournement qu'en vrai si ça se trouve on est plutôt efficace haha
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 15:13
La dernière fois que j'ai eu l’occasion de conseiller (discuté avec) un jeune étudiant, je lui ai fais la remarque que si il n'arrive plus a suivre les cours ou résoudre les exercices ou trouver un intérêt pratique a se qui lui a été enseigné qu'il devait en parler à ses enseignants qui eux seraient en mesure de l'aider pour le mieux ou le rediriger vers des aides à l’éducation.

Chose qui n'a pas vraiment été mon cas mais qui aurait fini par me rendre beaucoup plus pénible.
Tiens donc une commande manuelle. [ECHAP]
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 15:23
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
La dernière fois que j'ai eu l’occasion de conseiller (discuté avec) un jeune étudiant, je lui ai fais la remarque que si il n'arrive plus a suivre les cours ou résoudre les exercices ou trouver un intérêt pratique a se qui lui a été enseigné qu'il devait en parler à ses enseignants qui eux seraient en mesure de l'aider pour le mieux ou le rediriger vers des aides à l’éducation.
Une fois que t'es sortit de l'école primaire les "enseignants" ils n'en ont rien à carrer de ta pomme. Prenons un prof d'anglais moyen, en sus des deux mois de congés payés il prends généralement 9 mois de congés maladie fictif, ce qui fait un mois de présence réelle, pendant ce temps il cumule les travaux au black de cours particuliers et de traductions pour les entreprises, résultat il peu gagner plus de 4000 euros par mois en sus non déclaré, en fait l'éducation nationale c'est juste un complément de revenu... Plus le niveau est bas au sein de l'école plus ça fait de tunes pour les profs qui aux lieu d'aider les élèves sont tous inscrits sur les sites web ou dans des écoles privées pour proposer des cours particulier aux prix fort. Donc l'intérêt des profs c'est que le niveau à l'école soit le plus bas possible, et c'est ce qu'ils sont arrivés à faire...
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 15:35
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Une fois que t'es sortit de l'école primaire les "enseignants" ils n'en ont rien à carrer de ta pomme. Prenons un prof d'anglais moyen, en sus des deux mois de congés payés il prends généralement 9 mois de congés maladie fictif, ce qui fait un mois de présence réelle, pendant ce temps il cumule les travaux au black de cours particuliers et de traductions pour les entreprises, résultat il peu gagner plus de 4000 euros par mois en sus non déclaré, en fait l'éducation nationale c'est juste un complément de revenu... Plus le niveau est bas au sein de l'école plus ça fait de tunes pour les profs qui aux lieu d'aider les élèves sont tous inscrits sur les sites web ou dans des écoles privées pour proposer des cours particulier aux prix fort. Donc l'intérêt des profs c'est que le niveau à l'école soit le plus bas possible, et c'est ce qu'ils sont arrivés à faire...
Les agrégations, CAPES et autres écoles de formations des maitres. C'est sûr que sa aide à trouver "une bonne planque bien juteuse" dans certains cas.
Captivé l'attention n'est malheureusement pas le point fort de tous les enseignants et des livres aussi, surtout près des plus jeunes.

En parlant de pomme, Apple devrait tenté sa chance auprès des enseignants pour les aider à mieux captiver l'attention.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 17:00
les résultats montrent que les élèves français ne sont pas plus motivés que leurs enseignants. Ils sont au contraire parmi les moins motivés de l’OCDE avec un score de -1,43 à la 31e place.
La meilleur école au monde est une école ou les étudiants serons heureux d'aller à l'école le matin et détesterons les vacances.
Je préfère un enseignement qui chercherais moins la performance au profit de la motivation des principaux concernées (élèves-enseignants).

Une piste intéressante serait peut être de supprimée les spécialisations purement et simplement et de laissé le choix aux étudiants des matières qu'ils veulent étudier.
Moi par exemple j'ai du choisir entre informatique et robotique, j'ai choisit info, mais j'aurais préférer faire les 2

Au lieu de créer des informaticiens par exemple, on pourrais imaginer crée des "médecin-informaticien", faire des mélanges de cursus. Aux états Unis sa se fait dans les grandes université (MIT, harvard...).
Surtout que sa coûterait rien étant donné que souvent les université (dans les même locaux) sont Multi-disciplinaire.

Et l'étudiant apprendrais ce qu'il le passionne, sa ne peut que le motivé donc et les profs aurait moins d’élève qui n'en ont rien a foutre de leurs cours.

Dans le supérieure, les profs sont enseignant-chercheurs, et j'ai remarqué hélas que souvent ils étaient plus chercheurs que prof
Avatar de Mogwaii Mogwaii - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 17:01
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Une fois que t'es sortit de l'école primaire les "enseignants" ils n'en ont rien à carrer de ta pomme. Prenons un prof d'anglais moyen, en sus des deux mois de congés payés il prends généralement 9 mois de congés maladie fictif, ce qui fait un mois de présence réelle, pendant ce temps il cumule les travaux au black de cours particuliers et de traductions pour les entreprises, résultat il peu gagner plus de 4000 euros par mois en sus non déclaré, en fait l'éducation nationale c'est juste un complément de revenu... Plus le niveau est bas au sein de l'école plus ça fait de tunes pour les profs qui aux lieu d'aider les élèves sont tous inscrits sur les sites web ou dans des écoles privées pour proposer des cours particulier aux prix fort. Donc l'intérêt des profs c'est que le niveau à l'école soit le plus bas possible, et c'est ce qu'ils sont arrivés à faire...
Oui et le métier d'enseignant a tellement d'avantage que personne ne veut le faire ...
Aujourd'hui on est en pénurie de profs de math notamment mais c'est surement parce qu'il y a tout les avantages que vous nous citez.

Il y a des exceptions qui doivent surement procéder comme vous l'expliquez, mais en faire une généralité sur les enseignants je trouve ça un peu moche.

Vous avez la réaction typique d'une personne pensant que c'est hyper simple de gérer une classe de 28 (si ce n'est plus) élèves, ce n'est que des gosses après tout.
Et puis on pourrai aussi parler du rôle de certains parents, qui délèguent l'éducation complète de leurs enfants à l'école. Mais bon si leur gamin est nul en classe c'est surement parce que le prof est nul, pas parce que le gosse traine jusqu'à pas d'heure dehors au lieu de réviser.
Vous ne vous êtes jamais vraiment renseigné sur l'activité d'un prof mais bon, vous vous permettez de critiquer tout un système d'on vous n'y connaissez absolument rien.

Il y a des mauvais enseignants comme il y a des mauvais informaticiens, maçon, vendeur, ou autres.

Mettre la faute du mauvais système éducatif de la France sur les enseignants est débile. Ce ne sont pas eux qui propose les réformes, qui sont justement écrite par des gens qui ne se sont jamais tenus devant une salle de classe.
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 27/06/2016 à 17:37
Citation Envoyé par sazearte Voir le message
La meilleur école au monde est une école ou les étudiants serons heureux d'aller à l'école le matin et détesterons les vacances.
Bien sur, d'ailleurs je vais bientôt ouvrir une école comme ça, succès assuré auprès des étudiants ( par contre pour les employeurs potentiel j'ai un doute )

Programme proposé :
- éveil par les réflexes (3 heures de RTS sur playtation)
- sport (2 heure de match de foot à la TV, suivi des TP : 1 h de baby foot)
- esprit de compétition (concours de boisson de bières)
- activité créative (apprendre à brasser soi même sa bière et son eau de vie)
- Biologie (Apprendre à faire pousser du cannabis dans une cave ou un grenier)
- travail manuel (comment bien rouler un pétard)
- maitrise d'internet (Apprendre à maitriser Youporn et comment trouver les meilleurs sites de cul sur le net)
- Biologie (1 heure de partouze)
- Arts (comment bien filmer une partouze avec un téléphone portable)
- Community management (comment bien diffuser les vidéos de cul de tes ex qui t'on largué sur les réseaux sociaux, dit la technique du revenge porn)
- Sport (comment attraper un chat et s'en servir de ballon pour jouer au foot ou simplement l'envoyer s'écraser contre un mur pour se marrer)

Offres d'emploi IT
Ingénieur produit (FADEC militaire) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable de projets - actionneurs H/F
SAFRAN - Ile de France - MASSY / MANTES
Expert application Supply Chain & Achats H/F
Safran - Ile de France - Evry (91)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil