Mozilla annonce des gains de performance et d'autres améliorations dans Firefox Quantum avant sa sortie
Firefox 57 pourra-t-il détrôner Chrome ?

Le , par Olivier Famien, Chroniqueur Actualités
Il y a quelques mois de cela, Andreas Gal, l’ancien CTO de Mozilla annonçait ouvertement que Google a gagné la guerre des navigateurs web. Ces affirmations se fondent sur les statistiques produites par StatCounter, l’entreprise qui assure le suivi du marché des systèmes d’exploitation, des moteurs de recherche, des navigateurs web et de plusieurs autres technologies.

Selon les chiffres en possession de StatCounter, Chrome domine le marché des navigateurs web avec pour lui seul plus de 60 % de part de marché. Il est suivi de Firefox qui atteint à peine les 15 % de part de marché. Cette réalité qui ne peut être niée par Mozilla a poussé la fondation à explorer un certain nombre de voies en vue de rattraper son retard vis-à-vis de Chrome et d’autres navigateurs et même prendre le dessus sur ces ceux-ci.

La solution adoptée par Mozilla pour rendre Firefox meilleur que les autres navigateurs est Firefox Quantum (57). Avant sa sortie annoncée pour le 14 novembre, la fondation annonce déjà un certain nombre d’améliorations introduites dans cette nouvelle mouture de Firefox et qui permettraient au navigateur de renaître de ses cendres et d’afficher de meilleures performances que Chrome dans certaines circonstances.

Pour tenir ses promesses de performances, Mozilla annonce qu’à l’instar de Chrome qui a su tirer le meilleur parti des différents cœurs de processeurs, Firefox Quantum a été bâti sur le même concept afin de tirer avantage des multiples cœurs des processeurs, mais en adoptant une approche différente. Après avoir travaillé de manière acharnée sur ce problème, Mozilla a sorti Electrolysis qui permet de charger les pages des navigateurs en utilisant des processus parallèles pour accélérer le rendu.

En intégrant Electrolysis à Firefox, Mozilla indique que le navigateur était exposé à des bogues qui pourraient rendre le navigateur instable. Pour régler ce problème, l’équipe de Firefox a déplacé le compositeur dans son propre processus, ce qui a permis de stabiliser le navigateur.


Dans sa quête de rendre Firefox encore plus performant que Chrome et les autres navigateurs, l’équipe de développement de Firefox a passé en revue le DOM du navigateur en sorte que les différentes tâches exécutées par le thread principal de chaque processus ne puissent pas avoir d’influence négative sur le DOM. Dans Firefox Quantum, le DOM hiérarchise les tâches afin de ne pas être étranglé par les différentes tâches à exécuter.

Alors que l’on pourrait croire que ces gains de performances sont amplement suffisants pour donner satisfaction aux utilisateurs, Mozilla a voulu encore pousser le parallélisme plus loin, car dans les premiers travaux, lorsque les éléments des pages sont divisés pour être pris en charge par les cœurs du processeur, certains cœurs se retrouvent sans activité. Pour raffiner encore plus la gestion parallèle des tâches par les cœurs et éviter une situation de concurrence, Mozilla a créé le langage de programmation Rust qui lui a permis de concevoir Servo, un nouveau moteur de rendu.

À l’intérieur de Servo, l’équipe de Mozilla annonce un nouveau moteur de traitement du code CSS nommé Stylo. Les atouts mis en avant par Mozilla pour ce moteur CSS sont le gain de performance dans le traitement du code CSS en parallélisant le travail à travers tous les noyaux l’appareil hôte et l’ajout des fonctionnalités d’optimisation pour accroître toujours les performances du navigateur même si le moteur CSS ne fonctionnait pas en parallèle.

Enfin, Mozilla annonce pour l’an prochain WebRender qui permettra d’accroître les performances du navigateur en utilisant les processeurs graphiques des appareils pour paralléliser les tâches. Mais avant la sortie de WebRender, la Fondation a attaqué le problème sous un autre angle avec le projet Advanced Layers qui modifie le système de couches actuel de Firefox afin d’exploiter de façon optimale les GPU des appareils.

Tous ces travaux ont permis à la fondation d’implémenter un nouveau navigateur qui devrait pouvoir se hisser au niveau de Chrome sinon offrir des performances meilleures.

Au-delà des gains de performances annoncés par Mozilla, Firefox Quantum (57) sera accompagné de la fonctionnalité de sécurité de sandbox pour les utilisateurs Linux. Cette fonctionnalité permet l’isolation du navigateur et du système d’exploitation afin d’empêcher que des personnes malveillantes utilisent des failles dans le navigateur pour atteindre le système d’exploitation hôte. À noter que la version Windows de Firefox intègre déjà cette fonctionnalité. Ce sera donc l’occasion de mettre à niveau la version Linux de Firefox pour que les utilisateurs de cette plateforme puissent profiter également de cette mesure de sécurité. Avec cette fonctionnalité, Firefox rattrape son retard vis-à-vis de Chrome qui intègre depuis des années cette fonctionnalité de sécurité.

Dans Firefox pour Linux, ce sandbox se traduira par plusieurs améliorations de sécurité y compris le blocage du processus de contenu utilisé pour la lecture du système de fichiers. Toutefois, certains composants comme les bibliothèques, les informations de configuration, les thèmes et les polices pourront être lus dans certaines circonstances par le processus de contenu.

En dehors de ces nouveautés, plusieurs autres améliorations sont attendues dans cette nouvelle version de Firefox Quantum qui sortira le 14 novembre.

Source : Mozilla, Morbo

Et vous ?

Quel est votre avis sur les nouvelles fonctionnalités implémentées dans cette nouvelle version de Firefox ?

Firefox Quantum peut-il détrôner Chrome avec cette refonte de ses fonctionnalités ?

Voir aussi

Electrolysis permettrait des gains en réactivité de 400 % à 700 %, la version multiprocessus de Firefox est disponible depuis Firefox 48
Andreas Gal, l’ancien CTO de Mozilla, admet que Google a gagné la guerre des navigateurs, Firefox peut-il encore revenir dans la course ?
Quantum : le projet Mozilla pour apporter à Firefox un moteur de rendu nouvelle génération et une grande amélioration des performances
Servo, le moteur de rendu web de Mozilla écrit en Rust, est disponible en préversions Nightly pour les systèmes Mac OS X et Linux


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 7:48
que du positif dans cette version, j'ai la béta 57 et elle est génial !

Venant de Opéra et de Vivaldi la seul chose qui me manque c'est un speedial d’intégré nativement, que je trouve 1000 fois plus pratique que la page home par défaut de firefox, qui n'affiche qu'un dizaines de site max. (même remarque pour chrome, IE et Edge)
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 8:29
Pour tenir ses promesses de performances, Mozilla annonce qu’à l’instar de Chrome qui a su tirer le meilleur parti des différents cœurs de processeurs,
Mozilla a sorti Electrolysis qui permet de charger les pages des navigateurs en utilisant des processus parallèles pour accélérer le rendu.
Au contraire, Chrome et Firefox(même avec Electrolysis), tirent très mal parti des processeur multi-coeurs pour accélérer le rendu des pages.

Certes ils utilisent des processus séparés pour les onglets, mais ça sert surtout a isoler les différente fonctions du navigateur pour améliorer la sécurité, la stabilité et pour d’éviter qu'un blocage sur un point particulier ne se répercute les reste du navigateur.
Mais le gain et tout aussi notable sur un processeur mono-core, vu qu'il s'agit uniquement d'offrir un meilleur cloisonnement et pas de paralléliser les calculs complexe.

L’intérêt du muti-core avec l’architecture actuelle des navigateurs est faible car le gros du calcul, à savoir le rendu de la page, n'est pas parallélisé, à moins de charger plusieurs pages à la fois, ce qui n'est quand même pas le cas le plus courant. Mozilla a justement introduit un peu de concurrence dans la version 57 sur la gestion des CSS, mais ça reste encore limité.
Avatar de michel.bosseaux michel.bosseaux - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 10:05
Perso j'ai décidé de bloquer les mises à jour jusqu'à ce que Mozilla fournisse une API permettant aux développeurs d'extensions de réaliser quelque chose de similaire à https://addons.mozilla.org/fr/firefo...oups-panorama/ dont je ne pourrais pas me passer. L'API est prévue, depuis plusieurs mois, mais Mozilla n'a pas jugé la chose urgente. Ils vont déchanter.
Avatar de Volgaan Volgaan - Membre actif https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 14:09
Citation Envoyé par michel.bosseaux Voir le message
Perso j'ai décidé de bloquer les mises à jour jusqu'à ce que Mozilla fournisse une API permettant aux développeurs d'extensions de réaliser quelque chose de similaire à https://addons.mozilla.org/fr/firefo...oups-panorama/ dont je ne pourrais pas me passer. L'API est prévue, depuis plusieurs mois, mais Mozilla n'a pas jugé la chose urgente. Ils vont déchanter.
Tu penses vraiment que Mozilla va déchanter parce que tu auras décidé de bloquer les mises à jour ?

Je ne connais pas l'API dont il est question, mais j'imagine que le problème est lié aux WebExtensions ?
Avatar de michel.bosseaux michel.bosseaux - Membre averti https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 16:48
Citation Envoyé par Volgaan Voir le message
Tu penses vraiment que Mozilla va déchanter parce que tu auras décidé de bloquer les mises à jour ?

Je ne connais pas l'API dont il est question, mais j'imagine que le problème est lié aux WebExtensions ?
non je n'ai pas la prétention de croire que j'aie la moindre importance, mais au gré des forums j'ai pu voir les déclarations de nombres d'utilisateurs de cette extension (et d'autres) annonçant qu'ils bloquaient les mises à jour ou changeaient de navigateurs donc je suppose que ça va se voir dans les stats de Mozilla.

Et sinon oui, c'est lié aux WebExtensions, nettement moins permissives que l'ancien système, ce qui est plutôt bien, sauf qu'il manque des choses tout à fait légitimes et essentielles à des addons très utilisés.
Ca + le fait que certains développeurs d'addons en ont eu marre de devoir tout réécrire plusieurs fois de suite, il y avait déjà eu la migration vers E10 (Electrolysis, refonte "multi-processus" de Firefox), et à peine gérée cette migration, WebExtensions.
La grogne des devs est légitime. Même si la position de Mozilla l'est tout autant. Je ne critique pas la démarche, juste le fait qu'ils n'aient pas veillé à ce qu'un maximum d'addons puissent franchir le cap. Genre un mode de compatibilité provisoire, ou s'assurer que les apis nécessaires soient bien toutes là à la sortie... ça ne leur coutait pas si cher de retarder la migration définitive d'une version ou deux, en permettant un système "mixte" dans l'intervalle.
Avatar de Uther Uther - Expert éminent https://www.developpez.com
le 14/11/2017 à 17:15
Citation Envoyé par michel.bosseaux Voir le message
Ca + le fait que certains développeurs d'addons en ont eu marre de devoir tout réécrire plusieurs fois de suite, il y avait déjà eu la migration vers E10 (Electrolysis, refonte "multi-processus" de Firefox), et à peine gérée cette migration, WebExtensions.
C'est vrai mais ça fait quand même deux ans que les développeurs d'extension ont été prévenus que ça ne servait a rien de se mettre à jour pour e10s vu que Firefox allait passer définitivement aux WebExtensions.
Les développeur ont pour une grande partie fait l'autruche et se sont réveillés au dernier moment.

Et justement l’intérêt des WebExtension, c'est que c'est normalement la dernière fois que Mozilla casse la compatibilité des extensions. Malgré les évolutions lourdes à venir, vu que l'API est maintenant fixée, Mozilla peut garantir sont fonctionnement.

Citation Envoyé par michel.bosseaux Voir le message
La grogne des devs est légitime. Même si la position de Mozilla l'est tout autant. Je ne critique pas la démarche, juste le fait qu'ils n'aient pas veillé à ce qu'un maximum d'addons puissent franchir le cap.
Je pense qu'il ont essayé autant que possible mais le nombre d'API qu'il aurait fallu fournir pour permettre de garder tous les addon aurait été trop conséquent. Il faut voir que la quantité d'addon de Firefox est juste monstrueuse. Ça aurait pris des années a mettre en place, or le but des WebExtension est de permettre a Firefox de pouvoir évoluer lourdement, avec ses part de marché déclinantes, il ne peut plus se permettre d'attendre pour se rénover.

De plus certain choix limitants comme pour l'IHM, me semblent au contraire très réfléchis. Si on permet trop de personnalisation sur les petits détail susceptibles d'évoluer, ça devient trop du de pourvoir garantir la stabilité. Et s'il y a bien quelque chose susceptible d'évoluer, c'est l'IHM
Contacter le responsable de la rubrique Accueil