Pôle emploi : le chômage chez les développeurs et informaticiens toujours à la hausse en septembre 2017,
Avec un taux de +9,18 % en un an

Le , par Malick

58PARTAGES

9  0 
La récente hausse (+9,57 %) du chômage chez les développeurs et informaticiens constatée à la fin du mois d'août dernier et que nous vous annoncions semble se confirmer en cette fin du mois de septembre 2017. En effet, Pôle emploi a dernièrement publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi enregistré à la fin de ce mois de septembre en France. Cette publication, comme vous le savez, permet de faire un point sur l'évolution du chômage au cours de ces derniers mois en France et particulièrement chez les informaticiens et développeurs. Il convient toutefois de rappeler que les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) et C (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Les informations fournies par Pôle emploi montrent qu'à la fin du mois de septembre 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 475 600 sont sans emploi (catégorie A) et 2 140 300 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 615 900 personnes.

Cela dit, les statistiques relatives à l'évolution du nombre de demandeurs d’emploi en France métropolitaine se présentent comme suit :

  • Catégorie A : sur trois mois, il y a eu une légère baisse de 0,2 % (- 7600 personnes sans emploi). Sur un mois, un recul de 1,8 % (soit - 64 800 personnes sans emploi) a été enregistré alors que sur une période d'un an, on a enregistré un léger recul de 0,5 % ;
  • Catégories A, B et C : d'une manière générale, il a été constaté qu'à la fin du mois de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté sur trois mois de 1,0 % (+ 53 300 personnes). Cependant, ce nombre a respectivement connu une chute de 0,5 % (- 30 100 personnes) en un mois et une nette croissance de 2,6 % en une année.

Du côté des informaticiens et développeurs, comment se présente la situation ? Cette dernière est-elle meilleure que celle présentée pour la France en général ? Il convient de rappeler, comme le montrent les statistiques du premier trimestre et du deuxième trimestre de l'année 2017 publiées par Pôle emploi, que le taux de chômage enregistré pour ce groupe est généralement en dessous du niveau général . Pour apporter des éléments de réponse à cette interrogation, nous nous sommes intéressés au nombre de demandeurs d’emploi dans le métier M1805 (Études et développement informatique) et son évolution est illustrée par le graphique ci-après :

Évolution mensuelle du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

L'exploitation du graphique ci-dessus indique que le nombre d’informaticiens et développeurs sans emploi (catégorie A) est passé de 17 410 à 17 440 en un mois, soit une légère variation à la hausse de 0,17 % (+ 30 personnes). Sur trois mois, on constate que ce nombre a évolué de +6,67 % (+ 1090 personnes) . Remarquons également que sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi dans cette catégorie a augmenté de 8,19 % (+1320 personnes par rapport au mois de septembre de l'année 2016 où on dénombrait 16 120 demandeurs).

Le nombre total de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi (sans emploi ou exerçant une activité réduite : catégories A, B et C), quant à lui, passe de 21 520 personnes à 22 010 en un mois, soit une hausse de 2,28 % (+490 personnes). Sur trois mois, il a également connu une hausse de 6,59 % (+1360 personnes). Signalons également que sur un an, ce nombre est en hausse de 9,18 % (+1850 développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi comparé au mois de septembre 2016 où on comptait 20 160 demandeurs).

En conclusion, l'analyse du graphique ci-dessus montre que sur les trois derniers mois, le nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi croît progressivement. L'analyse des statistiques sur l'année fait apparaître que le taux de chômage chez les développeurs et les informaticiens continue d'être plus important que le niveau général avancé par Pôle emploi, ce qui voudrait dire que le chômage chez les informaticiens avance plus rapidement.

Source : Pôle emploi - Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en septembre 2017

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment expliquez-vous cette tendance à la hausse du chômage des informaticiens ?

Voir aussi

Pôle emploi : le chômage en hausse chez les développeurs et informaticiens durant l'été 2017, soit une hausse de 9,57 % en un an
Pôle emploi : le chômage recule légèrement chez les développeurs et informaticiens au deuxième trimestre, mais grimpe de 7,8 % en une année
Pôle emploi : le chômage recule chez les développeurs et informaticiens à la fin du premier trimestre 2017, mais est en hausse de 4,5 % en un an

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Omote
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 20:03
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
8  0 
Avatar de Qu3tzalify
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 23:26
Y'a t'il une corrélation avec le niveau d'études ? Est-ce que cette augmentation du chômage touche tous les niveaux (bac pro, bts, licence, iut, master, diplôme d'ingénieur ?) ?
7  0 
Avatar de phili_b
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 23:29
Citation Envoyé par Omote Voir le message
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
Ha oui ?! J'avais cru lire ici même sur ce forum que c'était le même cinéma qu'en France....
5  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/11/2017 à 13:45
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Le code ROME ? C'est une vaste plaisanterie en tout cas en ce qui concerne l'informatique. Toujours en retard d'un métro et beaucoup trop segmenté: tes 2 exemples l'illustrent bien (ton cas multi code ROME ainsi que cette liste à la Prévert).
J'ai eu des entretiens bizarres à ce sujet au niveau de ma qualification à l'ANPE. Car, justement, je ne voulais pas être cantonné dans un domaine trop étroit où je serais certain de ne jamais trouver un job. Je ne voulais même pas être limité à la seule informatique, ayant fait plein de choses dans mon existence. Mais cela ne plaisait pas aux bureaucrates soviétiques, il fallait que j'entre dans une petite case et que j'y reste. Or mon problème était de trouver un job et pas de complaire à ces bureaucrates inutiles pour justifier leur salaire.
5  0 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/11/2017 à 14:52
Citation Envoyé par Omote Voir le message
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
encore une fois c'est une argumentation qui est biaisée quand elle n'est pas carrément faussée..
oui on a certainement du mal à recruter des devs à Québec mais le marché de l'emploi n'est pas très grand et encore une fois n'est pas extensible à l'infini.
Parce qu'il y a un nombre d'entreprises limitées.
Il faut voir le nombre de postes qui sont réellement à pourvoir.
Si ce n'est qu'une cinquantaine et que dans une dimension strictement locale il n'y a que 50-100 candidats oui ça fait une problématique de l'emploi, un marché "en tension" comme on dit dans la novlangue..
Mais ça ne laisse pas de place à de nouveaux arrivants.

C'est comme la notion de réferentiel en science physique..je suis dans une voiture la perception du paysage que j'ai n'est pas du tout la même que si j'étais au bord d'une route à voir passer des voitures

Et en définitif j'en reviens à la même conclusion pour le marché de l'emploi français.
4  0 
Avatar de aurelienfr2
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/04/2018 à 11:17
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Bah t'as au minimum les vieux informaticiens qui sont sur des technos obsolètes et qui n'arrivent pas à se recaser.
Je crois que la raison est plutôt là :

Pour 2017, l'agence [Pôle Emploi] tablait sur une nouvelle progression avec 46.100 et 51.000 embauches de cadres.
Mais ce paradoxe, avec des pénuries et un chômage élevé, ne s'explique-t-il pas par le comportement des employeurs en termes de recrutement ? A savoir privilégier les jeunes, notamment pour des raisons de coûts et de prix de leurs prestations. En 2015, les cadres de moins de 6 ans d'expérience représentaient par exemple 66% des embauches.
4  0 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/04/2018 à 9:59
Cela fait belle lurette que les codes ROME sont obsolètes. Et pour cause, cela peut donner un appui à PE pour pousser un chômeur a essayé de trouver un poste qui n'est pas dans son domaine. C'est vrai qu'aller à l'autre bout de la France pour postuler pour du COBOL alors que je fais du Fortran, en sachant sciemment que je vais me faire rembarrer, ça n'amuse personne.

Par contre, la multitude de techno n'a pas son lot à voir. Si j'ai travaillé sur un ERP déployé chez 10 clients seulement, je vais quand même pas avoir ça dans ma segmentation. Que sera la base du référentiel des technos ? Peut-on mélanger .NET et java ? VB.NET et C sharp ?
4  0 
Avatar de aurelienfr2
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/04/2018 à 11:36
En France, le taux de chômage est de 9,8-10%.

L'idéal, ce serait de savoir quel est le taux de chômage :
- chez les informaticiens en général
- par catégorie d'informaticiens (ex : Développeur, DBA, Admin réseau...etc)
- niveau + fin : par catégorie de Développeur (DOT.Net, VBA, C++, Python...)

Le tout mixé avec des critères de géographie, de H/F, d'âge, d'ancienneté etc...
3  0 
Avatar de phili_b
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 04/11/2017 à 11:33
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
M1805 :
[...]
Mon profil Pôle Emploi en à quatre de code ROME : M1805 + H1208 + I1401 + M1810 .
[...]
J'ai pas trouvé le code ROME...
[...]
Le code ROME ? C'est une vaste plaisanterie en tout cas en ce qui concerne l'informatique. Toujours en retard d'un métro et beaucoup trop segmenté: tes 2 exemples l'illustrent bien (ton cas multi code ROME ainsi que cette liste à la Prévert).
2  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/11/2017 à 23:14
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Etes-vous cadres ?

Si oui, une bonne nouvelle pour les 30 mois à venir chez les jeunes et séniors, d'après le JT de TF1, je précise, plus d'embauches que de chômeurs.
Gaffe à cette notion de "cadre" ! Dans la vraie vie cela signifie seulement que vous cotisez à la caisse de retraite des cadres. Bien sûr par pour vous mais, dans la logique de la pyramide de Ponzi de la répartition, pour payer les retraites des cadres qui y sont. Donc on fait miroiter le "statut cadre" au plus simple technicien, mais c'est un miroir aux alouettes.
2  0 
Le code payé par les citoyens devrait être disponible pour les citoyens !
Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie
Rustls, une bibliothèque TLS écrite en Rust, surclasse les performances d'OpenSSL
Apprendre à gérer votre parc de machines virtuelles/conteneurs ou votre Datacenter avec PROXMOX
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web