Pôle emploi : le chômage chez les développeurs et informaticiens toujours à la hausse en septembre 2017,
Avec un taux de +9,18 % en un an

Le , par Malick, Community Manager
La récente hausse (+9,57 %) du chômage chez les développeurs et informaticiens constatée à la fin du mois d'août dernier et que nous vous annoncions semble se confirmer en cette fin du mois de septembre 2017. En effet, Pôle emploi a dernièrement publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi enregistré à la fin de ce mois de septembre en France. Cette publication, comme vous le savez, permet de faire un point sur l'évolution du chômage au cours de ces derniers mois en France et particulièrement chez les informaticiens et développeurs. Il convient toutefois de rappeler que les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) et C (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Les informations fournies par Pôle emploi montrent qu'à la fin du mois de septembre 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 475 600 sont sans emploi (catégorie A) et 2 140 300 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 615 900 personnes.

Cela dit, les statistiques relatives à l'évolution du nombre de demandeurs d’emploi en France métropolitaine se présentent comme suit :

  • Catégorie A : sur trois mois, il y a eu une légère baisse de 0,2 % (- 7600 personnes sans emploi). Sur un mois, un recul de 1,8 % (soit - 64 800 personnes sans emploi) a été enregistré alors que sur une période d'un an, on a enregistré un léger recul de 0,5 % ;
  • Catégories A, B et C : d'une manière générale, il a été constaté qu'à la fin du mois de septembre, le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté sur trois mois de 1,0 % (+ 53 300 personnes). Cependant, ce nombre a respectivement connu une chute de 0,5 % (- 30 100 personnes) en un mois et une nette croissance de 2,6 % en une année.

Du côté des informaticiens et développeurs, comment se présente la situation ? Cette dernière est-elle meilleure que celle présentée pour la France en général ? Il convient de rappeler, comme le montrent les statistiques du premier trimestre et du deuxième trimestre de l'année 2017 publiées par Pôle emploi, que le taux de chômage enregistré pour ce groupe est généralement en dessous du niveau général . Pour apporter des éléments de réponse à cette interrogation, nous nous sommes intéressés au nombre de demandeurs d’emploi dans le métier M1805 (Études et développement informatique) et son évolution est illustrée par le graphique ci-après :

Évolution mensuelle du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

L'exploitation du graphique ci-dessus indique que le nombre d’informaticiens et développeurs sans emploi (catégorie A) est passé de 17 410 à 17 440 en un mois, soit une légère variation à la hausse de 0,17 % (+ 30 personnes). Sur trois mois, on constate que ce nombre a évolué de +6,67 % (+ 1090 personnes) . Remarquons également que sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi dans cette catégorie a augmenté de 8,19 % (+1320 personnes par rapport au mois de septembre de l'année 2016 où on dénombrait 16 120 demandeurs).

Le nombre total de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi (sans emploi ou exerçant une activité réduite : catégories A, B et C), quant à lui, passe de 21 520 personnes à 22 010 en un mois, soit une hausse de 2,28 % (+490 personnes). Sur trois mois, il a également connu une hausse de 6,59 % (+1360 personnes). Signalons également que sur un an, ce nombre est en hausse de 9,18 % (+1850 développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi comparé au mois de septembre 2016 où on comptait 20 160 demandeurs).

En conclusion, l'analyse du graphique ci-dessus montre que sur les trois derniers mois, le nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi croît progressivement. L'analyse des statistiques sur l'année fait apparaître que le taux de chômage chez les développeurs et les informaticiens continue d'être plus important que le niveau général avancé par Pôle emploi, ce qui voudrait dire que le chômage chez les informaticiens avance plus rapidement.

Source : Pôle emploi - Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en septembre 2017

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment expliquez-vous cette tendance à la hausse du chômage des informaticiens ?

Voir aussi

Pôle emploi : le chômage en hausse chez les développeurs et informaticiens durant l'été 2017, soit une hausse de 9,57 % en un an
Pôle emploi : le chômage recule légèrement chez les développeurs et informaticiens au deuxième trimestre, mais grimpe de 7,8 % en une année
Pôle emploi : le chômage recule chez les développeurs et informaticiens à la fin du premier trimestre 2017, mais est en hausse de 4,5 % en un an


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Omote Omote - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 20:03
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
Avatar de Qu3tzalify Qu3tzalify - Membre régulier https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 23:26
Y'a t'il une corrélation avec le niveau d'études ? Est-ce que cette augmentation du chômage touche tous les niveaux (bac pro, bts, licence, iut, master, diplôme d'ingénieur ?) ?
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 23:29
Citation Envoyé par Omote Voir le message
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
Ha oui ?! J'avais cru lire ici même sur ce forum que c'était le même cinéma qu'en France....
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 10:23
Citation Envoyé par Qu3tzalify Voir le message
Y'a t'il une corrélation avec le niveau d'études ? [...]
M1805 :

  • Analyste cogniticien / cogniticienne informatique
  • Analyste concepteur / conceptrice informatique
  • Analyste d'application
  • Analyste d'étude informatique
  • Analyste de gestion informatique
  • Analyste décisionnel - Business Intelligence
  • Analyste développeur / développeuse
  • Analyste en cybersécurité
  • Analyste fonctionnel / fonctionnelle informatique
  • Analyste organique informatique
  • Analyste responsable d'application informatique
  • Analyste réseau informatique
  • Analyste télématique
  • Analyste-programmeur / Analyste-programmeuse informatique
  • Analyste-programmeur(se) d'étude informatique
  • Analyste-programmeur(se) de micro-informatique
  • Analyste-programmeur(se) en informatique industrielle
  • Analyste-programmeur(se) gestion informatique
  • Analyste-programmeur(se) scientifique informatique
  • Assistant / Assistante chef de projet informatique
  • Chef de groupe logicien informaticien
  • Chef de projet TMA - Tierce Maintenance Applicative
  • Chef de projet maîtrise d'oeuvre informatique
  • Chef de projet étude et développement informatique
  • Concepteur / Conceptrice d'application informatique
  • Concepteur / Conceptrice informatique
  • Concepteur / Conceptrice logiciel informatique
  • Didacticien / Didacticienne informatique
  • Développeur / Développeuse - jeux vidéo
  • Développeur / Développeuse Big Data
  • Développeur / Développeuse d'application
  • Développeur / Développeuse full-stack
  • Développeur / Développeuse informatique
  • Développeur / Développeuse multimédia
  • Développeur / Développeuse web
  • Développeur / Développeuse web mobile
  • Développeur(euse) de sécurité des systèmes d'information
  • Développeur(se) décisionnel - Business Intelligence
  • Homologateur / Homologatrice logiciel
  • Informaticien / Informaticienne analyste
  • Informaticien / Informaticienne d'application
  • Informaticien / Informaticienne de développement
  • Informaticien chargé / Informaticienne chargée d'étude
  • Ingénieur / Ingénieure analyste en système d'information
  • Ingénieur / Ingénieure analyste informatique
  • Ingénieur / Ingénieure d'application informatique
  • Ingénieur / Ingénieure d'intégration applicative
  • Ingénieur / Ingénieure d'étude en informatique de gestion
  • Ingénieur / Ingénieure d'étude et développement informatique
  • Ingénieur / Ingénieure d'étude informatique
  • Ingénieur / Ingénieure d'étude logiciel informatique
  • Ingénieur / Ingénieure de conception informatique
  • Ingénieur / Ingénieure de développement informatique
  • Ingénieur / Ingénieure de réalisation informatique
  • Ingénieur / Ingénieure développement logiciel informatique
  • Ingénieur / Ingénieure en développement d'applications
  • Ingénieur / Ingénieure logiciel informatique
  • Ingénieur / Ingénieure programme informatique
  • Ingénieur concepteur / Ingénieure conceptrice informatique
  • Ingénieur informaticien / Ingénieure informaticienne
  • Ingénieur(e) analyse programmation en informatique gestion
  • Ingénieur(e) analyste-programmeur(se)
  • Ingénieur(e) informatique développement en temps réel
  • Ingénieur(e) étude en application scientifique informatique
  • Intégrateur / Intégratrice d'application informatique
  • Lead programmeur / programmeuse - jeux vidéo
  • Paramétreur / Paramétreuse logiciel ERP
  • Programmeur / Programmeuse - jeux vidéo
  • Programmeur / Programmeuse d'applications
  • Programmeur / Programmeuse d'études
  • Programmeur / Programmeuse de maintenance informatique
  • Programmeur / Programmeuse informatique
  • Programmeur / Programmeuse logiciel de base informatique
  • Programmeur industriel / Programmeuse industrielle
  • Responsable d'application informatique
  • Responsable d'atelier de génie logiciel
  • Responsable d'étude informatique
  • Responsable de gestion de configuration
  • Responsable de projet informatique
  • Responsable des développements informatiques
  • Technicien / Technicienne programmation
  • Testeur / Testeuse informatique
  • Webmaster développeur / développeuse


Il semblerait que non, pourtant selon les principaux "réseaux" que je consulte que les annonces sont surtout pour des développeurs ayant un BAC+5.
Technicien en informatique et automaticien étant les moins demandés sachant que les niveaux d'études qui les concerne partent du BEP/BAC PRO au BAC+2.
Ce sont aussi les offres d'emplois les moins mis à jour ou republié, mais principalement des CDD ou contrat d'intérim.

Mon profil Pôle Emploi en à quatre de code ROME : M1805 + H1208 + I1401 + M1810 .
Du BAC+2 au BAC+4 sachant que j'ai le niveau d'étude BAC+5 pour avoir suivis les cours, TD et TP sans absences et participé aux épreuves d'examens.
En fait, je pourrai même y rajouter les code ROME : M1801 + M1802 + M1806 en disant avoir obtenu le BAC+5.
La thèse que je n'ai jamais pu faire... J'ai pas trouvé le code ROME...
Comme cela, je sais vraiment tout faire même ci je ne suis pas spécialisé pour un ensemble de tâches aux vues des règles du génie logiciel.

Intérimaire Pôle Emploi, formé pour le secteur publique ? La SNCF et l'Armée propose bien des trucs dans ce genre sans forcément imposé un concours. L'armée elle, comme la police et gendarmerie, fait de la discrimination sur l'âge même pour ne que suivre les séances de formations hors "killer instinct". Les finances publiques n'ont pas cela par exemple, enfin je crois bien que cela ne va pas durée...
- "Quoi ? Qui a dit la PNIJ ?"
Les bi nationaux vont peut-être résoudre le problème en ce qui concerne la fonction publique française, d'où Europe et Mondialisation...
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 11:33
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
M1805 :
[...]
Mon profil Pôle Emploi en à quatre de code ROME : M1805 + H1208 + I1401 + M1810 .
[...]
J'ai pas trouvé le code ROME...
[...]
Le code ROME ? C'est une vaste plaisanterie en tout cas en ce qui concerne l'informatique. Toujours en retard d'un métro et beaucoup trop segmenté: tes 2 exemples l'illustrent bien (ton cas multi code ROME ainsi que cette liste à la Prévert).
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 12:05
Oui, c'est pas faux.
En tous cas c'est valable sur toute l'Europe et peut-être même le monde entier.

Franchement, même en ayant appris à rédiger mon CV au format anglophone, je ne le fais pas...
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 13:45
Citation Envoyé par phili_b Voir le message
Le code ROME ? C'est une vaste plaisanterie en tout cas en ce qui concerne l'informatique. Toujours en retard d'un métro et beaucoup trop segmenté: tes 2 exemples l'illustrent bien (ton cas multi code ROME ainsi que cette liste à la Prévert).
J'ai eu des entretiens bizarres à ce sujet au niveau de ma qualification à l'ANPE. Car, justement, je ne voulais pas être cantonné dans un domaine trop étroit où je serais certain de ne jamais trouver un job. Je ne voulais même pas être limité à la seule informatique, ayant fait plein de choses dans mon existence. Mais cela ne plaisait pas aux bureaucrates soviétiques, il fallait que j'entre dans une petite case et que j'y reste. Or mon problème était de trouver un job et pas de complaire à ces bureaucrates inutiles pour justifier leur salaire.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 14:52
Citation Envoyé par Omote Voir le message
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
encore une fois c'est une argumentation qui est biaisée quand elle n'est pas carrément faussée..
oui on a certainement du mal à recruter des devs à Québec mais le marché de l'emploi n'est pas très grand et encore une fois n'est pas extensible à l'infini.
Parce qu'il y a un nombre d'entreprises limitées.
Il faut voir le nombre de postes qui sont réellement à pourvoir.
Si ce n'est qu'une cinquantaine et que dans une dimension strictement locale il n'y a que 50-100 candidats oui ça fait une problématique de l'emploi, un marché "en tension" comme on dit dans la novlangue..
Mais ça ne laisse pas de place à de nouveaux arrivants.

C'est comme la notion de réferentiel en science physique..je suis dans une voiture la perception du paysage que j'ai n'est pas du tout la même que si j'étais au bord d'une route à voir passer des voitures

Et en définitif j'en reviens à la même conclusion pour le marché de l'emploi français.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 15:05
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
[...]
Parce qu'il y a un nombre d'entreprises limitées.[...]
Je croyais pourtant que c'était le côté financier qui gérait les possibilités, même de l'embauche...

Utopie ou pas, Une base + des gratifications + des primes + heures sup, il faut bien les payer, salaires obliges...
Même les gouvernements ne "fabrique" pas des valeurs bancaire imaginaire qu'ils n'ont pas... L'espèce, il y en a pas infiniment et les moyens d'en avoir non plus.
Le bitcoins... Là vous savez surement mieux que moi...

Bénévolats ? Surement une expérience à vivre sans trop se soucier de l'avenir du monde...

Le gouvernement français impose au entreprise une croissance régulière. Ce qui fait que les TPE sont parfois en difficulté entre payer une amende et avoir un nouveau salarié. Les PME (en bonne santé) et GE elles payent volontiers les amendes...
Avatar de marsupial marsupial - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 17:18
Etes-vous cadres ?

Si oui, une bonne nouvelle pour les 30 mois à venir chez les jeunes et séniors, d'après le JT de TF1, je précise, plus d'embauches que de chômeurs.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 17:57
Étrange qu'une annonce pareille m'ait échappé...
Quel jour et heure s'il te plaît ?

Sachant que l'alerte offre ne fonctionne que lors quelle veux pour Laposte (j'en ai reçu mais pas dans la bonne zone géographique) et que celui de la SNCF refuse login et demande de réinitialisation de mot de passe (il y a pourtant des offres dans la zone souhaité donc courrier postale grâce aux informations données par des agents de la SNCF, mais aucune garantie d'une réponse ou réception.)... La question de la reconversion vient avec un grand nombres de refus et aussi de " l'âge et autres désagréments humain "...
Avatar de marsupial marsupial - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 19:11
Le JT d'un soir des vacances de la Toussaint, le Vendredi ou Samedi je ne suis pas certain.
Avatar de koyosama koyosama - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 22:57
Citation Envoyé par Omote Voir le message
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
Le truc c'est que le Visa est juste immonde pour l'avoir. Et je sais de quoi je parle.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 23:14
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Etes-vous cadres ?

Si oui, une bonne nouvelle pour les 30 mois à venir chez les jeunes et séniors, d'après le JT de TF1, je précise, plus d'embauches que de chômeurs.
Gaffe à cette notion de "cadre" ! Dans la vraie vie cela signifie seulement que vous cotisez à la caisse de retraite des cadres. Bien sûr par pour vous mais, dans la logique de la pyramide de Ponzi de la répartition, pour payer les retraites des cadres qui y sont. Donc on fait miroiter le "statut cadre" au plus simple technicien, mais c'est un miroir aux alouettes.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 04/11/2017 à 23:17
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
* Descartes: "je pense donc je suis"
* Bob l'éponge : "je pense donc j'essuie"
* l'infirmière : "je panse donc je suis"
* le menuisier : "je ponce donc j'essuie"
Avatar de koyosama koyosama - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 05/11/2017 à 4:00
Par exemple, je ne suis né pendant l'ère du block-chain. Ici au Canada, tu dois savoir au mininum faire du blockchain pour être recruter dans la banque maintenant.
Les skills changent trop vite et le support pour remettre les gens dans l'emploi ne suit pas.

Surtout que quand on demande des formations, on t'envoie ch*** au passage. Donc c'est bibi qui s'y colle durant son temps libre.
Avatar de Terin Terin - Membre habitué https://www.developpez.com
le 05/11/2017 à 16:40
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Par exemple, je ne suis né pendant l'ère du block-chain. Ici au Canada, tu dois savoir au mininum faire du blockchain pour être recruter dans la banque maintenant.
Les skills changent trop vite et le support pour remettre les gens dans l'emploi ne suit pas.

Surtout que quand on demande des formations, on t'envoie ch*** au passage. Donc c'est bibi qui s'y colle durant son temps libre.
Faire du blockchain ? J'ai du mal à comprendre l'engouement autour du blockchain, on en parle comme une révolution, c'est un concept pourtant très ancien et basique. C'est juste la technologie à la mode j'ai l'impression ?

Je pense qu'une partie du chômage viens du turnover et de l'autre des mauvais choix de carrière, beaucoup après les études se spécialise sur une technologie, un framework, ou un domaine précis attiré par la forte demande et les promesses de haut salaire. Mais après plusieurs années les technologies sont dépréciés, l'offre change et il faut s'adapter.
Avatar de koyosama koyosama - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 05/11/2017 à 17:23
Citation Envoyé par Terin Voir le message
Faire du blockchain ? J'ai du mal à comprendre l'engouement autour du blockchain, on en parle comme une révolution, c'est un concept pourtant très ancien et basique. C'est juste la technologie à la mode j'ai l'impression ?

Je pense qu'une partie du chômage viens du turnover et de l'autre des mauvais choix de carrière, beaucoup après les études se spécialise sur une technologie, un framework, ou un domaine précis attiré par la forte demande et les promesses de haut salaire. Mais après plusieurs années les technologies sont dépréciés, l'offre change et il faut s'adapter.
J'ai parlé avec un expert à Toronto qui implément justement dans une des banques canadienne. Et enfin il m'a rien appris de nouveau à part que tout le monde veut le mettre en place. Surtout que je suis surpris car les banques ont tendances à être réfrataire au changement. Enfin après les banques sont la chose la plus étrange que je n'ai jamais vu. Ils ont des choses sympas comme le e-transac (tu envoie de l'argent sur un email) ou encore les retraits un putainde belle interface, et d'un coup tu vois le vieux système debit/credit ou encore l'interface pourri en java dans le back-office, tu mets des jours à envoyer de l'argent chez eux (généralement, c'est signe que le service derrière est asssez inéficace).

Donc voilà ce que j'ai appris sur le blockchain:
  • Une trace de toutes transactions
  • Réduction des backups maintenant que la transaction est stocké partout
  • Une lutte efficace contre la fraude parce que ce n'est pas changeable
  • Comprendre mieux le marché des crypto-currencies


Attention, ils ont utilisent des blockchains plus professionels avec cryptages, performances et companie. Il ya plein d'autre façon d'utiliser le blockchain, mais je pense que la fiabilité de la transaction est un des premiers facteurs.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 05/11/2017 à 21:03
Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Je croyais pourtant que c'était le côté financier qui gérait les possibilités, même de l'embauche...
c'est exact ; c'est pour cela qu'en France ou au Québec le marché de l'emploi et le potentiel économique des entreprises présente en définitif des périmètres restreints

Une entreprise de hi-tech américaine peut vendre ou effectuer des prestations sur un marché de 300millions de consommateurs + le reste de la planète
Donc qu'une entreprise américaine embauche 10 ou 20 informaticiens cela ne change rien au niveau du chiffre d'affaire, le marché est vaste...
Et ça permet d'industrialiser un projet informatique de mettre des testeurs, des architectes etc...
pour ce qui est du marché français les ressources sont plus limitées
Quoique les américains eux aussi ont tendance à vouloir maitriser leurs coûts et délivrer des visas H1B à des indiens et autres
Les USA c'est pas l'eldorado forcément ; cependant il y a des mégas boites dans la Silicon Valley

@mr Chauve-Souris il y a aussi Black et Decker: je ponce donc je suis
Mais ne dérivons pas du sujet principal merci !
Avatar de foetus foetus - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 06/11/2017 à 0:23
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Les skills changent trop vite et le support pour remettre les gens dans l'emploi ne suit pas.
Pour troller un peu , les jeunes diplômés et ceux qui ont suivi une formation privée eux sont toujours à jour ... et idéalement avec un stage de 6 mois.

Et tout le monde le sait : au bout de 2-3 ans, on est déjà expert si tu n'as pas foiré ta carrière. Donc soit tu t'écartes de la technique tout doucement soit ton C.V. expert t'ouvre des portes.

Sinon si tu t'accroches à la technique, il y a les freelances, auto-entrepreneurs, ... qui est la voie du salut ... ou de garage
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 06/11/2017 à 11:07
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Par exemple, je ne suis né pendant l'ère du block-chain. Ici au Canada, tu dois savoir au mininum faire du blockchain pour être recruter dans la banque maintenant.
Les skills changent trop vite et le support pour remettre les gens dans l'emploi ne suit pas.
oui mais rien ne prouve que ça soit une technologie pérenne ( cf Orange qui lance sa banque en ligne est-ce que c'est économiquement viable ?)
Rien ne prouve que cette tech soit utilisée encore dans 10ans parce que ça n'apporte rien et que ça coûte trop cher à mettre en oeuvre..

Donc moralité les "skills" dont on nous parle ils évoluent soit disant à toute vitesse- ben oui c'est bien connu les choses vont très vite mais j'utilise toujours un ordinateur personnel de conception des années 80...avec souris et clavier

Et la morale de cette histoire c'est à se demander si on ne ferait pas mieux de se former au préhistorique COBOL.
Tant que le bancaire l'utilisera ben on aura du boulot
Avatar de jordymed jordymed - Candidat au Club https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 9:40
cf Orange qui lance sa banque en ligne est-ce que c'est économiquement viable ?
Je peux vous assurer que sur le marché africain, Orance Banque sera plus que viable. Avec les difficultés de pénétration de la carte bancaire sur le marché africain et la facilité avec laquelle Les opérateurs Telecom (dont Orange) ont réussi à organiser des transferts de fond et des achats à partir d'un mobile, ce n'était qu'une question de temps avant qu'Orange ne lance sa banque...
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 11:19
Citation Envoyé par jordymed Voir le message
Je peux vous assurer que sur le marché africain, Orance Banque sera plus que viable. Avec les difficultés de pénétration de la carte bancaire sur le marché africain et la facilité avec laquelle Les opérateurs Telecom (dont Orange) ont réussi à organiser des transferts de fond et des achats à partir d'un mobile, ce n'était qu'une question de temps avant qu'Orange ne lance sa banque...
Marché très concurrentiel car il y a déjà, pour cela, les Western Union et Moneygram installés depuis des boutiques ou des sociétés financières car ce sont des licences et non des agences.
Avatar de GAMRUN GAMRUN - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 12:04
Bonjour

Je ne comprend peut être pas le graphique mais n'y a-t il pas une erreur de chiffre sur ce graphique la ligne rouge ...
Avatar de Escapetiger Escapetiger - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 15:33
Citation Envoyé par Qu3tzalify Voir le message
Y'a t'il une corrélation avec le niveau d'études ? Est-ce que cette augmentation du chômage touche tous les niveaux (bac pro, bts, licence, iut, master, diplôme d'ingénieur ?) ?
En France c'est sûr, nous sommes un pays où un cadre avec plus de vingt ans d'expérience est systématiquement (re)présenté via son diplôme (de grande école "classe A", etc).

Plusieurs publications informatiques, économiques, lobbyyistes (le SYNTEC...) croisent les résultats de l'INSEE, de la DARES, les offres d'emploi, les BMO (Besoin en Main-d'Oeuvre) de Pôle-Emploi, etc. (je n'ai pas tous les liens de suite).

Les Bac +5 :
Il s'avère que le diplôme d'ingénieur est plus que jamais la voie royale surtout en sortie d'école et plutôt jeune (2 ans d'expérience, rapport qualité/prix etc.), que le master suit juste après y compris chez des grandes entreprises (plutôt SSII/ESN)
qui sont obligées d'assouplir leurs critères de sélection face à la demande et le maintien de la rentabilité de leur business model, essentiellement de la facturation à la journée (le TJM).

Les Bac +8 :
Les docteurs en informatique, math, statististique, etc. sont très courtisés (ENFIN) cf. Data Scientist, etc. et constituent un marché de niche en plein explosion avec le fameux "Big data".

Pour les autres (licence, dut, bts) c'est selon la région (région parisienne n°1, rhône-alpes n°2, etc), leur expérience, leur capacité à se "vendre", a être mobile.

Je pense que les bac pro peuvent intégrer des postes de hot-line, d'administration avec quelques années d'expérience, au sein d'équipes étoffées (selon l'employeur, le bassin d'emploi, leur "soft skills" / qualité relationnelle, communication écrite/orale ...), pour le développement je laisse mes collègues répondre - par exception, on connaît tous un p'tit génie IT autodidacte, tombé dans la potion magique vers ses 12 ans et qui s'en sort (mais pas tout seul, contexte familial favorable, rencontres déterminantes, école 42 pourquoi pas, etc.).

Plus généralement, les plus diplômés (Bac +5) et jeunes sont très recherchés et, à l'autre bout du "spectre", c'est toujours très difficile pour les seniors "techniques" (arguments en vrac : coût salarial, dynamisme, malléabilité, non-formés aux dernières techno, mobilité, etc.) d'où cette distorsion du marché du travail.
Avatar de joue l'autre joue l'autre - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 16/11/2017 à 16:25
Un article qui nous balance plein de chiffres, notamment des nombre de demandeurs d'emploi qui augmentent sur un ou trois mois et un pourcentage de chômage...
..mais tout est relatif : l'emploi dans la profession augmente-t-il aussi ou non en nombre de postes ?

Puis question analyse des chiffres et du graphique, avez-vous remarqué une augmentation brutale chaque année en septembre-octobre suivi d'une diminution plus lente jusqu'à juin ?
1) n'est-ce pas surtout un chomage de jeunes diplômés ? (combien sortent chaque année ?)
2) la société aurait tendance à absorber partiellement et à son rythme ces arrivées sur le marché OU certains quittent la profession / leur code ROM ;-) au cours de l'année (novembre à août)
qu'en est-il des départs en retraite ?

Bref, merci pour ces chiffres,
mais faudrait plutôt les confronter à d'autres (Big Data) que chercher à décortiquer ceux de pôle emploi isolément (Data Mining), non ?

Pour la pénurie, oui, en RP, on ne trouve pas par exemple de spécialiste Delphi junior bac +2... les compétences ça s'aquiert et il faudra former en interne celui qui inspire confiance
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/11/2017 à 14:09
Citation Envoyé par joue l'autre Voir le message
Un article qui nous balance plein de chiffres, notamment des nombre de demandeurs d'emploi qui augmentent sur un ou trois mois et un pourcentage de chômage...
..mais tout est relatif : l'emploi dans la profession augmente-t-il aussi ou non en nombre de postes ?
C'est, effectivement, la seule chose qui compte : y a-t-il eu ou non augmentation du nombre des postes de travail (donc pas seulement pour l'informatique, mais on peut affiner pour chaque catégorie professionnelle) ? Parce que le "nombre de chômeurs" c'est intégralement bidon vu qu'on les radie comme un rien. C'est l'URSSAF qui a le meilleur fichier à ce niveau (pour les salariés) avec le montant des salaires en prime.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil