Pôle emploi : le chômage recule chez les développeurs et informaticiens à la fin du premier trimestre 2017
Mais est en hausse de 4,5 % en un an

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Pôle emploi a récemment publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi enregistrés au cours du mois de mars 2017 en France. Pour information, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) B (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Fin mars 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 508 100 sont sans emploi (catégorie A) et 1 995 700 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 503 800 personnes. En termes d’évolution du nombre de demandeurs d’emploi, en France métropolitaine, on a les statistiques suivantes :

  • Catégorie A : sur trois mois, on a une augmentation de 1,2 % (+41 000 personnes sans emploi). Sur un mois, on a une augmentation de 1,3 % (+43 700) et sur un an, on a un recul de 0,9 % (-31 900) ;
  • Catégories A, B et C : au total, le nombre de demandeurs d'emploi augmente sur trois mois de 0,7 % (+ 40 000). Ce nombre recule de 0,2 % sur un mois (–11 400) et progresse de 0,9 % sur un an.

En ce qui concerne les informaticiens et développeurs, avons-nous une situation un peu meilleure que celle présentée par la France en général ? Nous nous sommes en effet intéressés au nombre de demandeurs d’emploi dans le métier M1805 (Études et développement informatique), et on peut constater, comme le montre le graphique suivant, que depuis le début de cette année, le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse.


Évolution mensuelle du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

Le graphique ci-dessus indique que le nombre d’informaticiens et développeurs sans emploi (catégorie A) est passé de 16 270 à 16 000 en un mois, soit une baisse de 1,7 % (-270 personnes). Sur trois mois, il baisse de 2,4 % (- 400 personnes), sur un an par contre, il est en hausse de 3,8 % (+590 développeurs et informaticiens sans emploi par rapport à mars 2016).

Le nombre total de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi (sans emploi ou exerçant une activité réduite : catégories A, B et C), quant à lui, passe de 20 310 personnes à 20 070 en un mois, soit une baisse de 1,2 % (-240 personnes). Sur trois mois, il a également diminué de 2,4 % (-520), mais sur un an, il est en hausse de 4,5 % (+870 développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi).


Variations en pourcentage du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

En conclusion, le nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi en France a diminué ces derniers mois, mais va grandissant année après année. Comment cela peut-il donc s’expliquer ? Est-ce à cause des licenciements ou une possible multiplication de contrats de travail à temps partiel ? Ou peut-on imputer cela également à une forte croissance du nombre de diplômés sortant des écoles et universités ?

Sources : Pôle emploi, Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en mars 2017

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment les expliquez-vous ?

Voir aussi :

Étude sur les salaires des offres d'emploi : TypeScript, Go et Ruby sont les mieux payés, sur les 12 000 offres d'emploi postées en 2016 sur le portail Emploi de Developpez.com
Offres d'emploi en 2016 : Java largement en tête, suivi par JavaScript et PHP
Offres d’emploi développeur ou informatique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Kihmé Xs Kihmé Xs - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 11:48
Bon alors, concrètement, la pénurie de développeur en France, mythe ou réalité ?

A force de voir que l'on veut absolument se débarrasser des développeurs de plus de 35 - 40 ans, je commence à me poser des questions ?

Tous les jours on entend des politiques ou chef de projet qui nous disent qu'il y a une pénurie, mais tous les jours on constate que l'on se débarrasse des développeurs expérimentés et que ceux-ci ne retrouvent pas forcément de travail en temps que développeur...
Avatar de wolinn wolinn - Membre habitué https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:28
Ces statistiques me paraissent difficiles à interpréter si on ne mentionne pas le nombre de développeurs/informaticiens actifs.
Depuis 2010, il me parait possible que le nombre d'emplois de développeurs ait augmenté.
On ne sait pas si cette courbe représente réellement une augmentation en pourcentage.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:40
Les statistiques, c'est comme le bikini: ça donne des idées mais ça cache l'essentiel!!!

Voilà une citation de Coluche qui prend tout son sens...

PS: Au final, la réponse est dans l'évolution de votre salaire... Ces jours, les média en Suisse nous rejouent le feuilleton "Il y a pénurie d'ingénieurs et d'informaticiens locaux" (donc, il faut des permis de travail pour faire venir des polonais et des indiens pas chers!!!)... Et comme d'habitude, l'informaticien ne se valorise pas comme un kg de tomate... La rareté ne paie pas... Il y a pénurie mais étonnamment cela n'a pas pour conséquence une augmentation des salaires... Nous aurait-on menti???
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre habitué https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:41
Moins de 20.000 «chômeurs» est faible, donc oui la pénurie est bien là. Surtout que tu peux tout a fait être inscrit et travailler quand même. Idem pour ceux qui se lancent en indépendant, ils peuvent toucher leur indemnité tant qu'ils n'ont pas un revenue supérieur a ce dernier. De même il faudrait localiser ces «chomeurs», a Paris ce n'est pas la même histoire qu'au fin fond de la Lauzère (où autre).
Un dernier truc, il n'y a pas de baisse exceptionnel, c'est cyclique si on regarde les années passées, donc la seconde partie du titre est plus juste que la première.
Avatar de NSKis NSKis - Membre émérite https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:50
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Moins de 20.000 «chômeurs» est faible, donc oui la pénurie est bien là.
Est-ce qu'un aspect particulier t'aurait échappé??? La durée d'indemnisation du chômage est limité. Quand tu n'a plus droit à une indemnité, tu n'es plus chômeur et tu n'apparais plus dans la statistiques!!!

Dans le métier de l'informatique, on vire les plus de 40 ans et ces gars qui finissent en fin de droit parce qu'ils n'ont pas retrouvé de travail disparaissent par enchantement des statistiques!!!
Avatar de abbe2017 abbe2017 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 12:55
bonjour,

quelqu' un aurait-il la source des stats ? il faudrait moduler/filtrer par région et par âge pour analyser cette info importante.

une généralité n'est jamais bonne.
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 13:35
Citation Envoyé par Kihmé Xs Voir le message
Bon alors, concrètement, la pénurie de développeur en France, mythe ou réalité ?
Une pénurie localisée j'aurais tendance à dire.

Quand tu regarde les offres d'emploi tu as 2 bassins important :
- La région parisienne
- Le sud (Sophia et/ou Montpellier)

En dehors de ça y'a moins d'offre.

Je fait partit de ces gens qui refuse d'aller mettre un pied en RP et qui évite les SSII autant que possible, du coup les offres disponibles sont tout de suite moins nombreuses.

Concrètement , un jeune qui sort de l'école et qui n'est pas regardant , n'aura pas de problème à trouver de boulot (si il est pas trop nul) => pas de pénurie
Si on est un peu plus difficile , ca reste je pense plus facile que dans d'autre domaine sans pour autant être le plein emploi.
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 13:54
C.D.D. et période d'essais.
Peut-être que les tâches locales et internes de développement aurait pu être faites par un freelance/interim/artisan/TPE au lieu d'une entreprise (PME) d'ingénierie travaillant sur plusieurs projets et ayant toujours besoin de développeurs.
Avatar de FaridM FaridM - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 14:07
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Les statistiques, c'est comme le bikini: ça donne des idées mais ça cache l'essentiel!!!

Voilà une citation de Coluche qui prend tout son sens...

PS: Au final, la réponse est dans l'évolution de votre salaire... Ces jours, les média en Suisse nous rejouent le feuilleton "Il y a pénurie d'ingénieurs et d'informaticiens locaux" (donc, il faut des permis de travail pour faire venir des polonais et des indiens pas chers!!!)... Et comme d'habitude, l'informaticien ne se valorise pas comme un kg de tomate... La rareté ne paie pas... Il y a pénurie mais étonnamment cela n'a pas pour conséquence une augmentation des salaires... Nous aurait-on menti???
L'augmentation ne tombe pas du ciel non plus.
Si il y a 20 000 postes et 15 000 développeurs en poste, les salaires ne vont pas monter d'un coup.
Pour avoir une augmentation général, il faut que les développeurs se rendent compte qu'ils peuvent faire monter leur salaire, qu'ils arrêtent de dire oui à tout et commence à négocier.
Là seulement les salaires augmenteront.

Quand je vois des gens plus expérimentés que moi avec un salaire moins élevé de 5% ou 10%, comment je peux moi même demander un meilleurs salaire??
Avatar de Mimoza Mimoza - Membre habitué https://www.developpez.com
le 09/05/2017 à 14:18
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
La durée d'indemnisation du chômage est limité. Quand tu n'a plus droit à une indemnité, tu n'es plus chômeur et tu n'apparais plus dans la statistiques!!!
Si tu reste dans les statistique, tu deviens juste un «chômeur en fin de droit/longue durée» et tu ne disparait absolument pas.
Offres d'emploi IT
Ingénieur statisticien H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Responsable de projet logiciel H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Responsable de lot / architecte fpga H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil