Pôle emploi : le chômage recule chez les développeurs et informaticiens à la fin du premier trimestre 2017
Mais est en hausse de 4,5 % en un an

28PARTAGES

21  0 
Pôle emploi a récemment publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi enregistrés au cours du mois de mars 2017 en France. Pour information, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) et C (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Fin mars 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 508 100 sont sans emploi (catégorie A) et 1 995 700 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 503 800 personnes. En termes d’évolution du nombre de demandeurs d’emploi, en France métropolitaine, on a les statistiques suivantes :

  • Catégorie A : sur trois mois, on a une augmentation de 1,2 % (+41 000 personnes sans emploi). Sur un mois, on a une augmentation de 1,3 % (+43 700) et sur un an, on a un recul de 0,9 % (-31 900) ;
  • Catégories A, B et C : au total, le nombre de demandeurs d'emploi augmente sur trois mois de 0,7 % (+ 40 000). Ce nombre recule de 0,2 % sur un mois (–11 400) et progresse de 0,9 % sur un an.

En ce qui concerne les informaticiens et développeurs, avons-nous une situation un peu meilleure que celle présentée par la France en général ? Nous nous sommes en effet intéressés au nombre de demandeurs d’emploi dans le métier M1805 (Études et développement informatique), et on peut constater, comme le montre le graphique suivant, que depuis le début de cette année, le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse.


Évolution mensuelle du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

Le graphique ci-dessus indique que le nombre d’informaticiens et développeurs sans emploi (catégorie A) est passé de 16 270 à 16 000 en un mois, soit une baisse de 1,7 % (-270 personnes). Sur trois mois, il baisse de 2,4 % (- 400 personnes), sur un an par contre, il est en hausse de 3,8 % (+590 développeurs et informaticiens sans emploi par rapport à mars 2016).

Le nombre total de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi (sans emploi ou exerçant une activité réduite : catégories A, B et C), quant à lui, passe de 20 310 personnes à 20 070 en un mois, soit une baisse de 1,2 % (-240 personnes). Sur trois mois, il a également diminué de 2,4 % (-520), mais sur un an, il est en hausse de 4,5 % (+870 développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi).


Variations en pourcentage du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

En conclusion, le nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi en France a diminué ces derniers mois, mais va grandissant année après année. Comment cela peut-il donc s’expliquer ? Est-ce à cause des licenciements ou une possible multiplication de contrats de travail à temps partiel ? Ou peut-on imputer cela également à une forte croissance du nombre de diplômés sortant des écoles et universités ?

Sources : Pôle emploi, Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en mars 2017

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment les expliquez-vous ?

Voir aussi :

Étude sur les salaires des offres d'emploi : TypeScript, Go et Ruby sont les mieux payés, sur les 12 000 offres d'emploi postées en 2016 sur le portail Emploi de Developpez.com
Offres d'emploi en 2016 : Java largement en tête, suivi par JavaScript et PHP
Offres d’emploi développeur ou informatique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ed73170
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 14:30
La pénurie je n'y crois pas. Régulièrement des SSII m'appellent pour me proposer des missions en m'expliquant qu'il y a pénurie sur la technologie x ou y, et curieusement lorsque je leur annonce mon tjm (pourtant raisonnable), là il n'y a plus pénurie et elles m'informent qu'elles me rappelleront en cas... Ce matin il y en a encore une qui m'a contacté pour tenter de me faire baisser mon tarif.

Donc, si pénurie il y a, c'est une pénurie de gens sous-payés qui iront engraisser les SSII. Et puis tout le monde sait que le chômage de masse est bien utile aux entreprises car il permet de maintenir des salaires bas, et bien entendu de diminuer les salaires d'embauche.
13  0 
Avatar de Kihmé Xs
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 11:48
Bon alors, concrètement, la pénurie de développeur en France, mythe ou réalité ?

A force de voir que l'on veut absolument se débarrasser des développeurs de plus de 35 - 40 ans, je commence à me poser des questions ?

Tous les jours on entend des politiques ou chef de projet qui nous disent qu'il y a une pénurie, mais tous les jours on constate que l'on se débarrasse des développeurs expérimentés et que ceux-ci ne retrouvent pas forcément de travail en temps que développeur...
10  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 12:50
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Moins de 20.000 «chômeurs» est faible, donc oui la pénurie est bien là.
Est-ce qu'un aspect particulier t'aurait échappé??? La durée d'indemnisation du chômage est limité. Quand tu n'a plus droit à une indemnité, tu n'es plus chômeur et tu n'apparais plus dans la statistiques!!!

Dans le métier de l'informatique, on vire les plus de 40 ans et ces gars qui finissent en fin de droit parce qu'ils n'ont pas retrouvé de travail disparaissent par enchantement des statistiques!!!
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 20:50
Citation Envoyé par ed73170 Voir le message
snip
Ca... Pour t'appeler et te proposer une place "dynamique et motivante", ils sont nombreux. Quand ils se rendent compte qu'en plus d'avoir les bons mots-clefs sur ton linkedin, tu sais parler un langage qui plait, ils sont vraiment sous le charme(mes années en SSII payent, pour ça). Puis, quand ils te disent qu'ils vont certainement faire faire la culbute à ton salaire, et que tu annonces combien tu touches déjà, tu entends "gloups", et le contact est perdu à jamais. J'aime aussi les gens qui t'appellent pour une mission de 3 mois à Paris quand tu est en fixe à Montpellier. Comme dit la formule, ..... c'est même à ça qu'on les reconnait.

Il y a pénurie de gens qui (1)ont plein de mots-clefs à la mode sur leur CV, (2)qui savent embobiner en entretien, et (3)qui acceptent un salaire en dessous du marché. J'ai les deux premiers points, pas le troisième. Quand aux compétences réelles et à la productivité, tout le monde s'en fout. Ca n'est pas sexy.
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 13/05/2017 à 8:47
Citation Envoyé par yento Voir le message
(.../...) Ca cherche de la viande fraiche a pas cher. Et ça cherche activement parce que l’abattoir consomme un maximum de viande.
Dit autrement, le vrai coupable se situe du coté du client qui a des demandes absurdes. Les SSII ne font que se conformer à ce désir - sous peine de disparaitre.
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/05/2017 à 9:52
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
je n'ai jamais affirmé le contraire mais ce que je voulais écrire c'est que ce qui se passe c'est qu'on a de plus en plus de personnes qui font du recrutement que de développeurs compétents
Toute la difficulté est de définir "compétents". Parce-que des vieux de la vieille qui te montent une appli propre en un temps record - et dont personne ne veut, j'en connait quelques uns. Des jeunots incapables de faire un fizzbuzz mais que tout le monde s'arrache parce-qu'ils ont les bons mots-clefs dans leur vocabulaire, j'en ai croisé, aussi. Et des jeunots dont personne ne veut parce-qu'ils sortent d'une école pourrie, et vont de faire en une heure ce que les autres ne font pas en 40, aussi.
8  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 14:22
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Moins de 20.000 «chômeurs» est faible, donc oui la pénurie est bien là.
Il y a pénurie de "profil correspondant à nos attentes".
6  0 
Avatar de yolle
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 21:19
"(-240 personnes). Sur trois mois"

p'tain -240 quand même .... Champagne, c'est la fête. Le retour de la pénurie
Hollande doit être décu. Si il avait su que le chômage baisserait aussi vite, il aurait pu se représenter .

Citation Envoyé par MikeRowSoft Voir le message
Il y a pénurie de "profil correspondant à nos attentes".
Le mec du syntec à une théorie la dessus : "Le paradoxe du chômage dans l'informatique" C'est comme avec le physique quantique, avoir deux état différents en même temps.
7  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/05/2017 à 15:11
Citation Envoyé par Glutinus Voir le message
"Ha... Vous êtes freelance ? Et ça ne vous dit pas de rentrer en CDI dans notre SSII ? " dit la candide stagiaire RH de 22 ans.
Ou le sous-stagiaire de 20 ans sous les ordres de la stagiaire de 22 ans(authentique). Bon, moi je n'étais pas freelance, mais il m'avait vraiment traité comme uns sous-merde, au moment ou les autres SSII me faisaient les yeux doux de manière professionnelle. Il ne comprenait même pas pourquoi je demandais plus qu'un débutant. Il s'est ouvertement foutu de ma gueule parceque j'avais 2 langages de programmation sur mon CV("pourquoi 2? A quoi ça sert? Vous êtes vraiment cruche!". Et il s'est étonné que je bétonne sur son dossier à remplir(en gros, il fallait se farcir, à la main, un questionnaire qui reprenait le CV - mec t'as mon CV, tu te démerdes).

Après, un collègue à moi, qui venait de passer la cinquantaine, a eu encore pire : il passe un entretien chez un client, présenté par une SSII. Les 15 premières minutes se passent bien, il est tellement bon que le client, est sous le charme... puis la RH arrive, et dépose le stagiaire de 21 ans pour finir l'entretien. Et le stagiaire qui ressort les question bateau classiques "comment voyez-vous votre carrière dans 5 ans? 10 ans?" - ce à quoi mon collègue répond "mais enfin, à mon âge, ma carrière est derrière moi". Ce à quoi le stagiaire à répondu "eh bien alors cet entretien aussi. Au revoir" - sous le regard désespéré du chef d'équipe(client) et du commercial(SSII).
6  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 09/05/2017 à 12:40
Les statistiques, c'est comme le bikini: ça donne des idées mais ça cache l'essentiel!!!

Voilà une citation de Coluche qui prend tout son sens...

PS: Au final, la réponse est dans l'évolution de votre salaire... Ces jours, les média en Suisse nous rejouent le feuilleton "Il y a pénurie d'ingénieurs et d'informaticiens locaux" (donc, il faut des permis de travail pour faire venir des polonais et des indiens pas chers!!!)... Et comme d'habitude, l'informaticien ne se valorise pas comme un kg de tomate... La rareté ne paie pas... Il y a pénurie mais étonnamment cela n'a pas pour conséquence une augmentation des salaires... Nous aurait-on menti???
5  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web