Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pôle emploi : le chômage en hausse chez les développeurs et informaticiens durant l'été 2017
Soit une hausse de 9,57 % en un an

Le , par Malick

21PARTAGES

18  0 
Pôle emploi a récemment publié son bulletin mensuel sur le nombre de demandeurs d’emploi à la fin du mois d'août de cette année en France. Cette publication permet donc de faire un point sur l'évolution du chômage au cours de ces derniers mois en France et particulièrement chez les informaticiens et développeurs. Il convient de rappeler que les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont classés en catégories A (sans emploi), B (ceux qui exercent une activité réduite courte : moins de 78 h dans le mois) et C (ceux qui exercent une activité réduite longue : plus de 78 h).

Les informations fournies par Pôle emploi montrent qu'à la fin du mois d'août 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 540 400 sont sans emploi (catégorie A) et 2 105 600 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 646 000 personnes. En termes d’évolution du nombre de demandeurs d’emploi, en France métropolitaine, on a les statistiques suivantes :

  • Catégorie A : sur trois mois, on a une augmentation de 1,3 % (+ 46 300 personnes sans emploi). Sur un mois, on a une augmentation de 0,6 % (+ 22 300) et sur un an, on enregistre un léger recul de 0,3 % ;
  • Catégories A, B et C : au total, le nombre de demandeurs d'emploi augmente sur trois mois de 1,5 % (+ 85 200). Ce nombre progresse respectivement de 0,4 % sur un mois (+ 24 600) et de 2,5 % sur un an.

En ce qui concerne les informaticiens et développeurs, comment se présente la situation ? Avons-nous une situation un peu meilleure que celle présentée par la France en général ? Signalons que le taux de chômage enregistré pour ce groupe est généralement en dessous du niveau général ; les statistiques du premier trimestre et du deuxième trimestre de l'année 2017 publiées par Pôle emploi en sont une parfaite illustration. Pour apporter des éléments de réponse à cette question, nous nous sommes intéressés au nombre de demandeurs d’emploi dans le métier M1805 (Études et développement informatique) et son évolution est illustrée par le graphique ci-après :

Évolution mensuelle du nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi par catégories (basés sur nos calculs à partir des données de Pôle emploi).

L'exploitation du graphique ci-dessus indique que le nombre d’informaticiens et développeurs sans emploi (catégorie A) est passé de 16 350 à 17 410 en un mois, soit une variation à la hausse de 6,48 % (+1060 personnes). Sur trois mois, on constate que ce nombre a évolué de +11,17 % (+ 1750 personnes) . Remarquons également que sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi dans cette catégorie a augmenté de 8,61 % (+1380 personnes par rapport au mois d'août 2016 où on dénombrait 16 030 demandeurs).

Le nombre total de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi (sans emploi ou exerçant une activité réduite : catégories A, B et C), quant à lui, passe de 20 650 personnes à 21 520 en un mois, soit une hausse de 4,21 % (+870 personnes). Sur trois mois, il a également connu une hausse de 7,87 % (+1570 personnes). Signalons également que sur un an, ce nombre est en hausse de 9,57 % (+1880 développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi comparé au mois d'août 2016 où on comptait 19 640 demandeurs).

En conclusion, l'analyse du graphique ci-dessus montre que sur les trois derniers mois, le nombre de développeurs et informaticiens demandeurs d’emploi croît progressivement. En analyse les statistiques sur l'année, nous remarquons que le taux de chômage chez les développeurs et les informaticiens est nettement plus important que le niveau général avancé par Pôle emploi, ce qui voudrait dire que le chômage chez les informaticiens avance plus rapidement.

Source : Pôle emploi - Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en août 2017

Et vous ?

Que pensez-vous des statistiques de Pôle emploi ?
Comment les expliquez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/10/2017 à 11:26
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Bah t'as au minimum les vieux informaticiens qui sont sur des technos obsolètes et qui n'arrivent pas à se recaser.
Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message

C'est paradoxal tout ça On nous aurait menti ?
Ou tout simplement, il y a une partie de ces chômeurs (mais aucune idée du pourcentage que cela représente) qui ne correspondent pas aux 50 / 80 000 postes de moutons à 18 pattes recherchés par les SSII, sans forcément être complètement obsolètes.

Sans parler des annonces sans vrai poste, ou des X annonces pour 1 même poste, Etc Etc
11  0 
Avatar de J@ckHerror
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/10/2017 à 11:12
Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
C'est paradoxal tout ça On nous aurait menti ?
non car il y a

Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
les vieux informaticiens qui sont sur des technos obsolètes et qui n'arrivent pas à se recaser.

Et t'as les gens qui ne veulent pas quitter leur monde natal.
Donc nous avons 21520 développeurs obsolètes ou qui ne veulent pas quitter leur monde natal !

Et pour le coup je pense vraiment que c'est ça, avoir des offres d'emplois ne veut pas dire qu'il n'y a pas de chômeurs... et il faut aussi parler des SSII qui ont des offres en permanence mais qui ne recrute pas vraiment, elle font juste de la veille pour ne pas rater le dev super qualifié qui acceptera une paye de stagiaire

J@ck.
10  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 06/10/2017 à 10:21
Citation Envoyé par PBernard18 Voir le message
J'entendais encore hier qu'une société en recherche d'embauche d'une trentaine de développeurs avait prospecté en Suisse, en Autriche et en France pour combler son déficit sans succès. Il y a vraiment un truc qui ne colle pas.
Une société qui cherche 30 développeurs, c'est soit une énorme boite, soit très inquiétant. Si elle est capable d'aller chercher dans 3 pays sans avoir de bureaux dans ces pays, là encore, c'est inquiétant -- ou alors elle a des besoins super-spécifiques et elle est prête à payer très cher.

À moins que ce ne soit une grosse SSII, auquel cas il est logique qu'elle est autant de postes, et que le fait de recruter n'importe où pour bosser ailleurs ne soit pas un problème.

Pour ce qui est du double discours, il s'explique en partie par l'inadéquation entre les offres et les demandes. Non, la plupart des gens ne sont pas intéressés pour bosser au SMIC à 2h de chez eux sur des technologies dont ils n'ont jamais entendu parler en engraissant un commercial inutile au passage. Mais pour comprendre ça, il faut aller plus loin que juste le graphique, et connaître les spécificités de la branche que l'on regarde.
10  0 
Avatar de steflinux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 03/10/2017 à 12:23
Une pénurie toujours aussi marquée dans le monde de l’IT | Publié le 02/10/2017 par Arnaud Martin sur Le Soir (lien).
Ca, c'est en Belgique, pas en France.

Et l'autre article cité mentionne : "Les entreprises pourraient être rapidement confrontées à une pénurie de main d'oeuvre dans le numérique."
Ce qui est bien, c'est que cela fait quinze ans que ce sont toujours les mêmes articles... et toujours au conditionnel.
Pour des temps futurs où la croissance européenne atteindrait 3%.

Bref, c'est le hoax du siècle, ces nouvelles imaginaires à base de pénurie d'informaticiens.

Une pénurie, comme en l'an 2000, ça se voit. Et je rappelle qu'en région parisienne, ce sont les logements qui manquent, en premier lieu.
Aujourd'hui en France, un éboueur passé chef de benne, avec des années d'ancienneté dans la fonction territoriale, gagne plus que beaucoup d'informaticiens.
Bref. La naïveté de certains commentaires me laisse pantois, face à un patronat, lui très bien organisé.

Et pénurie de quoi svp ? Et où ? Chez qui ? Ca, jamais d'info. L'essentiel des jobs, c'est soit du Javascript, du Java ou du PHP.
N'importe qui avec une formation scientifique peut y être formé en six mois (hum, disons pour atteindre le niveau théorique requis par les employeurs,
pour ne froisser personne).

Et puis, les vieux (>35 ans), du balai. Donc forcément, ça fait du monde chez Pôle Emploi. D'où les statistiques.
Il n'y a aucun paradoxe, mais bien une relation de cause à effet.
10  1 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/10/2017 à 11:31
Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
Nous sommes le 03/10/2017, une petite recherche Google Actualité suffit à remonter les news très récentes ci-dessous :
  • Une pénurie toujours aussi marquée dans le monde de l’IT | Publié le 02/10/2017 par Arnaud Martin sur Le Soir (lien).
  • A noter qu'il manquerait actuellement 50 000 développeurs dans l'Hexagone | Publié le 26/09/2017 avec Djamchid Dalili, fondateur de 3W Academy. - Tech & Co, du mardi 26 septembre 2017, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business (lien).
  • Une pénurie de main d'oeuvre à prévoir dans le numérique Une pénurie évaluée à 80.000 emplois | Publié le 22/09/2017 par Grégoire Normand, sur La Tribune (lien).


C'est paradoxal tout ça On nous aurait menti ?
Roulement de tambour... c'est l'heure du BINGO SSII !

[SPOILER]1. "SSII = marchands de viande"
2. "Mouton à 5 pattes..."
3. "... maîtrisant 10 technologies..."
4. "... expert à deux ans d'expérience..."
5. "... payé comme un débutant ..."
6. "... malléable / corvéable à merci."
7. "A 35 ans, si t'es pas chef de projet, t'as raté ta vie"
8. "Oui mais je suis pas sur Paris, hors de question de me prendre 45 minutes de RER et vivre dans une cage à lapin de 15 m²..."
9. "Passionné dans le web depuis mon plus jeune âge, je souhaite me reconvertir..."
10. "Secteur sous tension"
11. "Pénurie de talents..."
12. "... Selon le président de la Syntec."
13. "... d'après [insérer le nom d'une grosse SSII française]"
14. "N'allez surtout pas chez eux, ils paient mal, pratiquent l'esclavage et poussent à la démission [nombre de message sur developpez : 1 / dernière connexion il y a trois ans]"
15. "Ma mission ne me convient pas mais ma SSII refuse de me sortir"
16. "Cela fait 7 ans que je suis chez [entrer nom de l'entreprise], et je n'ai toujours pas été augmenté, je suis moins payé qu'un junior... comment faire ?"
17. "Ma SSII m'a pourtant promis de me passer chef de projet / de me donner une formation / de me donner tel avantage dans les 5 ans."
18. "A l'ère de l'informatique, pourquoi ne fait-on pas plus de télétravail ?"
19. "On me propose XXX K€, mais il y a un package de frais / déplacement / hébergement / intéressement / participation / cooptation / apport d'affaires compris ; et y aura un cocktail tous les 3 mois"
20. "Les RH / commerciaux ne comprennent rien à la technique"[/SPOILER]

Triplette de #11 !!

Citation Envoyé par Zirak
Ou tout simplement, il y a une partie de ces chômeurs (mais aucune idée du pourcentage que cela représente) qui ne correspondent pas aux 50 / 80 000 postes de moutons à 18 pattes recherchés par les SSII, sans forcément être complètement obsolètes.
Zirak nous apporte un tès bon #2
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/10/2017 à 18:08
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
"le bug de l'an 2000"
Tu galèjes completement. Presque toutes les banques hexagonales tournent sur COBOL, et en COBOL, tu tailles les zones mémoire comme tu veux. Pour gagner de la place, donc, les anciens avaient mis les années au format :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
01 OLD-DATE.
    05 OLD-YY   PIC 9(2).
    05 OLD-MM   PIC 9(2).
    05 OLD-AA   PIC 9(2).
Évidemment, c'est facile à remplacer par

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
01 NEW-DATE.
    05 NEW-YYYY PIC 9(2).
    05 NEW-MM   PIC 9(2).
    05 NEW-AA   PIC 9(2).
Dans une grande banque Française qui sponsorise le tennis, j'ai vu ça. 173000 programmes changés, avec des robots qui le font partout ou c'est facile, et qui envoient des alertes à des bipèdes quand ils ne savent pas gérer.

Sauf que toutes les données archivées, elles, ne pouvaient plus être utilisées dans les programmes. Donc il a fallu faire un grand système de reprise, avec des quantités de données astronomiques. Le risque était bien réel. Si rien n'a pété, c'est bien parceque des milliers de gens compétents ont tout géré comme il fallait. Et que les décideurs ont mis le pognon sur la table quand il le fallait(pour une fois que je ne râle pas contre eux, hein.....).

Je suis arrivé juste après. J'ai vu le résultat de ces actions de corrections. C'était juste 6% des lignes de code que je croisées qui étaient marquées "Y2K". Modifiées ou ajoutées lors de la correction du bug de l'an 2000. Donc tu as raté une vraie occasion de faire un vrai boulot utile.
8  0 
Avatar de Omote
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 20:03
Pendant ce temps, on a du mal à trouver des développeurs à Québec...
8  0 
Avatar de captaindidou
Inactif https://www.developpez.com
Le 03/10/2017 à 14:10
Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
Nous sommes le 03/10/2017, une petite recherche Google Actualité suffit à remonter les news très récentes ci-dessous :
  • Une pénurie toujours aussi marquée dans le monde de l’IT | Publié le 02/10/2017 par Arnaud Martin sur Le Soir (lien).
  • A noter qu'il manquerait actuellement 50 000 développeurs dans l'Hexagone | Publié le 26/09/2017 avec Djamchid Dalili, fondateur de 3W Academy. - Tech & Co, du mardi 26 septembre 2017, présenté par Sébastien Couasnon, sur BFM Business (lien).
  • Une pénurie de main d'oeuvre à prévoir dans le numérique Une pénurie évaluée à 80.000 emplois | Publié le 22/09/2017 par Grégoire Normand, sur La Tribune (lien).


C'est paradoxal tout ça On nous aurait menti ?
La vérité est ailleurs, Skully.

Il y a la vérité des SSII qui prétendent manquer de main d'oeuvre pour pousser le gouvernement à augmenter les quotas de permis de travail pour les étrangers, réputés plus disponibles pour l'entreprise, plus flexibles et jetables.

Il y a la vérité des chiffres qui extrapolent les chiffres de nos voisins à notre population active pour évaluer une pénurie virtuelle, autrement dit, une pénurie évaluée dans un contexte économique (de croissance principalement) identique à celui de nos voisins.

Il y a la vérité des statistiques qui ne visent pas forcément les mêmes métiers. Quand on parle de métiers du numérique, c'est une catégorie très vaste dans laquelle se croisent majoritairement des profils métiers éloignés de celui de développeur.

Et puis il y a la vérité des chiffres évoquée dans votre article, évalués objectivement par des rédacteurs compétents. C'est celle qui compte.
Un critère fiable : lorsqu'on manque vraiment de main d'oeuvre, on est prêt à embaucher voire former quiconque capable, au profil scientifique de préférence. C'est ce qui s'est passé au tournant du siècle dernier en France.
7  0 
Avatar de yolle
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/10/2017 à 21:40
Citation Envoyé par steflinux Voir le message
Aujourd'hui en France, un éboueur passé chef de benne, avec des années d'ancienneté dans la fonction territoriale, gagne plus que beaucoup d'informaticiens.Bref. La naïveté de certains commentaires me laisse pantois, face à un patronat, lui très bien organisé.
IL y a un paquet de métiers ou tu gagnes bien mieux ta vie que en info ... quant au patronat je ne m’inquiète pas trop pour lui

Citation Envoyé par steflinux Voir le message
L'essentiel des jobs, c'est soit du Javascript, du Java ou du PHP.
N'importe qui avec une formation scientifique peut y être formé en six mois (hum, disons pour atteindre le niveau théorique requis par les employeurs,pour ne froisser personne).
C'est devenu comme ca on prends un paquet de bac + 5 scientifique qui crèvent la faim , 3/6 mois de formation et Roule ... Promotion suivante .....

La pseudo pénurie permet :

- De Virer plus facilement : "Il y a une pénurie, t’inquiétes pas tu as un bon profil, tu retrouveras facilement, .....".
- De Facturer un Max aux clients: 'Il y a une pénurie, On ne peut pas baisser nos tarifs, On ne trouve pas de profils, ......".
- De refourguer N'importe quel profil aux clients : " Il y a une pénurie, c'est un scientifique, on lui à fait 6 mois de formation, .... ".
- De taxer de la subvention à l’État ; " il y a une pénurie, Nous on peut l'embaucher et le former mais faut nous aider financièrement avec des aides ..."
- De refourguer de la formation a l’État : '" il y a une pénurie, nous on a des formations a vous vendre pour former les chômeurs .....".
- De refourguer de l’école d’ingénieurs privés aux parents : " il y a une pénurie, Offrez 5 ans d’études payantes à vos enfants, leurs avenirs professionnel est assuré ....."

Le discours sur la pénurie permet aux viandards de maintenir un turnover important.

Bref c'est la pénurie.
7  0 
Avatar de Qu3tzalify
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 23:26
Y'a t'il une corrélation avec le niveau d'études ? Est-ce que cette augmentation du chômage touche tous les niveaux (bac pro, bts, licence, iut, master, diplôme d'ingénieur ?) ?
7  0