Vous ne devez plus dire « data scientist », mais plutôt « expert en mégadonnées »,
D'après la Commission d'enrichissement de la langue française

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le métier de data scientist a été élu le « métier le plus sexy du XXIe siècle », par le Harvard Business Review. Pour certains critiques cependant, il s’agit d’un label superflu ou d'un simple mot à buzz qui n'existe que pour saler son CV afin d'attirer l'attention des recruteurs. La Commission d’enrichissement de la langue française a décidé, pour sa part, de proposer une traduction qui lui semble la plus correcte du titre de data scientist et elle a choisi : « expert en mégadonnées ».

En effet, après le vocabulaire de la cyberdéfense la semaine dernière, l’ex-commission de la terminologie a poursuivi son travail d’enrichissement de la langue française et, cette fois, s’est consacrée à ce qu’elle désigne par vocabulaire de l’informatique et de l’internet. La nouvelle liste a été publiée au Journal officiel de la République française n° 0225 du 26 septembre 2017 et propose des équivalents français pour une dizaine de termes anglais, à savoir :

  • chief data officer (CDO) > directeur/directrice des données ;
  • dark net, darknet > internet clandestin ;
  • data scientist > expert en mégadonnées ;
  • deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;
  • infobox > cartouche ;
  • knowledge graph > graphe de connaissances ;
  • provisioning > provisionnement, allocation automatique ;
  • responsive design, responsive web design (RWD) > conception d'interfaces adaptatives, conception adaptative ;
  • user interface (UI) > interface avec l'utilisateur, interface utilisateur (IU), interface homme-machine (IHM) ;
  • web mail, webmail > portail de messagerie.

La Commission insiste sur la distinction entre deepnet (toile profonde ou abysse) et darknet (internet clandestin). Le premier désigne la partie de la toile qui n'est pas accessible aux internautes au moyen des moteurs de recherche usuels. Et le second est un ensemble de réseaux conçus pour assurer l'anonymat des utilisateurs par la mise en œuvre d'une architecture décentralisée ainsi que de logiciels et d'autorisations d'accès spécifiques ; par extension, l'internet clandestin désigne l'ensemble des activités, souvent illicites, qui y sont pratiquées.

En ce qui concerne le terme infobox (traduit par cartouche), il désigne une fenêtre présentant de façon synthétique et structurée des informations textuelles ou graphiques sur un sujet, qui apparaît notamment en marge de la page des résultats d'une recherche sur la toile. La Commission reconnait que dans le langage professionnel, les termes « encadré » et « infoboîte » sont souvent utilisés, mais elle ne les recommande pas.

Source : Legifrance

Et vous ?

Que pensez-vous des termes français proposés ?
Traduisent-ils tous fidèlement leurs équivalents étrangers ?
Considérez-vous par exemple le darknet comme un réseau clandestin ?

Voir aussi :

La commission d'enrichissement de la langue française s'attaque au vocabulaire de la cyberdéfense, avec des équivalents français pour les anglicismes
Semaine de la francophonie : faut-il utiliser les anglicismes en informatique sans complexe ou au contraire les combattre ?
Top 10 des mots anglais d'internet que vous devez dire en français, ils ont été publiés au Journal officiel de la République française


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Zirak Zirak - Membre du Club https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 14:13
Ils se devraient renommer leur commission en "commission Google Trad"...

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;
"J'ai été faire un tour dans l'abysse", on voit tout de suite de quoi je parle non ?
Avatar de SylvainPV SylvainPV - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 14:47
responsive design, responsive web design (RWD) > conception d'interfaces adaptatives, conception adaptative


J'ai dû écrire un bouquin entier pour expliquer la différence entre Responsive et Adaptive Web Design, et voilà comment ces ploucs décident de traduire RWD... Ces gens ne servent à rien à part entretenir la confusion.
Avatar de vanskjære vanskjære - Membre actif https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 15:14
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
"J'ai été faire un tour dans l'abysse", on voit tout de suite de quoi je parle non ?
Que tu un fils caché du commandant Cousteau?
Avatar de droper droper - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 15:15
Citation Envoyé par SylvainPV Voir le message
Ces gens ne servent à rien à part entretenir la confusion.
Totalement d'accord, et même les mots qu'ils donnent perdent trop souvent leurs racines et l'histoire d'où ils viennent... "logiciel", "courriel", "abysse", "expert en mégadonnées"... make no fucking sense to me.
Avatar de GilbertLatranche GilbertLatranche - Membre averti https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 18:53
J'approuve la traduction de data scientist, il y en a assez de ces termes utilisés juste pour permettre à un informaticien de se palucher.

Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.
Avatar de Darktib Darktib - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/09/2017 à 19:36
  • data scientist > expert en mégadonnées ;
statisticien c'est mieux je trouve.

D'ailleurs, comme on dit: "a data scientist is a statistician living in San Francisco"
Avatar de VivienD VivienD - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 11:29
Je vois que l'on persiste et signe...

  • deepnet, deep web, hidden web, invisible web > toile profonde, abysse ;

[...]
La Commission insiste sur la distinction entre deepnet (toile profonde ou abysse) et darknet (internet clandestin).
Encore heureux qu'ils insistent sur la distinction, mais «abysses», au pluriel, et «toile abyssale», et pas juste «toile profonde», auraient constitué des meilleures traductions.

  • infobox > cartouche ;

[...]
En ce qui concerne le terme infobox (traduit par cartouche), il désigne une fenêtre présentant de façon synthétique et structurée des informations textuelles ou graphiques sur un sujet, qui apparaît notamment en marge de la page des résultats d'une recherche sur la toile. La Commission reconnait que dans le langage professionnel, les termes « encadré » et « infoboîte » sont souvent utilisés, mais elle ne les recommande pas.
La commission ne recommande pas ces deux alternatives, sans doute parce que ce n'est pas elle qui les a pondues. Par ailleurs, étant donné que «cartouche» est déjà fort polysémique, est-il nécessaire d'en rajouter une couche, alors que le néologisme «infoboîte» avait le mérite d'être on ne peut plus clair?

  • user interface (UI) > interface avec l'utilisateur, interface utilisateur (IU), interface homme-machine (IHM) ;
  • web mail, webmail > portail de messagerie.
Là, la commission a raison d'entériner des traductions (officieuses?) qui ont déjà fait leurs preuves.

  • provisioning > provisionnement, allocation automatique ;
Quand j'entends ou lis «provisionnement», j'ai l'impression de faire face à un illettré qui sort des vocables comme «nominer» ou «inatteignable». Un peu de sérieux, que diable!

Citation Envoyé par GilbertLatranche Voir le message
[...]
Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.
J'espère bien!
Avatar de sirthie sirthie - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 11:35
Citation Envoyé par GilbertLatranche Voir le message
Et arrêtez de fantasmer, que ce soit à la rédac ou parmi les commentaires : les propositions de la commission n'ont jamais été des obligations.
Hors de tout fantasme, à l'heure où les discours des politiques est aux économies tous azimuts, il est à la fois navrant et choquant de voir que des gens sont (le contraire m'étonnerait) payés (je suppose pas des clopinettes) pour pondre ces âneries.
Avatar de Celira Celira - Modératrice https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 12:04
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
ya que les retraites qui se mettent a l'informatique qui utilisent ces mots la.

Vous connaissez le nombre de personnes qui disent "Courriel" de nos jours ?
Tous les gens qui programment pour un ministère ou une administration quelconque. J'ai déjà codé une application pour l'éducation nationale dans laquelle le mot "mail' (ou e-mail) était systématiquement remplacé par courriel
Citation Envoyé par Freem Voir le message
Dans ce cas, pourquoi adopterais-t-on des mots aussi moches que manager quand on a gestionnaire, team quand on à équipe, call quand on appel, et que ces mots sont bien connus et intégrés?
La réalité, c'est que l'anglais est à la mode, donc les gens qui essaient d'impressionner et de vendre l'utilisent, y compris quand ils ne savent pas s'en servir: qui n'a jamais vu de publicité dont la traduction (souvent signalée par une astérisque) est complètement foireuse?
ça... Le dernier diaporama de résultats/objectifs de ma boite était blindé de termes en anglais mal prononcés par le commercial qui faisait la présentation. Au moins en informatique, on peut se dire "oui, mais le concept/produit/truc-dont-il-est-question a été inventé par un anglophone, c'est normal qu'il ait un nom en anglais".
Alors qu'en ressources humaines "Team Managment", "Conf-call"...
Avatar de VivienD VivienD - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 12:15
Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
[...]
@RyzenOC : c'est une solution possible, faudrait demander à un allemand, je crois qu'ils le font souvent. Mais le problème, c'est qu'il faut quand même définir quelque chose. Est-ce qu'on garde l'orthographe anglaise et on conjugue selon les règles françaises ? Dans ce cas on apprend aux enfants encore plus de règles d'orthographe et de prononciation ? Pour les adjectifs, on les accorde ? "Publicités responsives" ? Dans ce cas on prononce le "s" ou pas ? Je ne suis pas sure que faire des termes transparents à chaque fois soit beaucoup plus simple au final. Si on ne définit rien, on va se retrouver avec autant de mots transparents que d'exceptions orthographiques/grammaticales à connaître.
En allemand, on a (très) souvent des doublons comme «Pointer/Zeiger» pour «pointeur», «downloaden/herunterladen» pour «télécharger» et «uploaden/hochladen» pour «téléverser»; le contraire a en fait rarissime. Toutefois, bien que les termes directement empruntés à l'anglais tendent à conserver leur prononciation originelle, ils doivent se plier au minimum syndical de la grammaire et de la syntaxe de la langue allemande, comme la terminaison «-n/-en» de l'infinitif, le préfixe «ge-» du participe passé (lorsque le verbe concerné n'est pas pourvu d'une particule inséparable), et la terminaison «-s» du génitif singulier pour les noms masculins et neutres (alors que les noms empruntés à l'anglais prennent déjà la terminaison «-s» au pluriel). En revanche, cela conduit à des horreurs comme «Ladys» et «Partys»...
Avatar de sirthie sirthie - Membre régulier https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 13:31
Citation Envoyé par Celira Voir le message
Tous les gens qui programment pour un ministère ou une administration quelconque. J'ai déjà codé une application pour l'éducation nationale dans laquelle le mot "mail' (ou e-mail) était systématiquement remplacé par courriel
Même chose en tout cas à la radio-télévision belge francophone de Belgique (RTBF), avec, parfois, de pures (et ridicules) inventions telles que PDMJisme (pas dans mon jardin + -isme) pour nimbyism.
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/09/2017 à 14:07
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Que pensez-vous des termes français proposés ?
pour faire très court , une langue c'est le vecteur d'une culture et de l'identité d'un peuple voire d'une région,d 'un pays etc

Sur l'identité d'un peuple, bref ce qui est transcendé par la langue, on peut disserter pendant longtemps là-dessus.

Ensuite un mot désigne une chose en particulier sans pour autant être cette chose , d'où l'intérêt de ce proverbe que j'apprécie: le mot chien ne mord pas
Parle-t-on de paradoxe pragmatique ?

Q'en pensez de ces termes française ? Euh qu'il y a le risque de perte de sens à la traduction

La problématique : la Technologie s'impose comme un Universel du monde actuel et de notre civilisation;
n'est-elle pas en contradiction avec ce que la culture des peuples ( donc la langue, l'expression linguistuque) a de particulier ?
Avatar de Escapetiger Escapetiger - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 30/09/2017 à 17:23
La commission a-t-elle été supervisée par notre Président ?



Source : http://www.lefigaro.fr/vox/politique...-la-france.php
Le dessin d'Ixene : «M.Macron, CEO de la France»

ps :
On peut toujours aller prendre des cours chez la Ministre actuelle des Outre-Mer, Annick Girardin, qui fut Secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, comme nous l'a si bien posté Glutinus en son temps...

https://www.developpez.net/forums/d1...lais-societes/
Moins de franglais dans les sociétés
Contacter le responsable de la rubrique Accueil