Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La commission d'enrichissement de la langue française s'attaque au vocabulaire de la cyberdéfense
Avec des équivalents français pour les anglicismes

Le , par Michael Guilloux

61PARTAGES

14  0 
Qui ne se sentirait pas bizarre en disant frimousse au lieu de smiley, fouineur au lieu de hacker, arrosage au lieu de spam, nuage au lieu de cloud ou encore mot-dièse au lieu de hashtag ? Probablement très peu de personnes. Mais ce sont les équivalents français proposés par la commission d’enrichissement de la langue française. Sa mission, outre l'enrichissement du vocabulaire spécialisé, est de favoriser l'utilisation de la langue française, notamment dans les domaines économique, juridique, scientifique et technique, mais aussi de participer au développement de la francophonie.

De manière régulière, la commission propose donc des termes français à utiliser en lieu et place de certains termes étrangers, anglicismes notamment, qui sont couramment utilisés dans la langue française. Tous ces termes sont publiés au Journal officiel de la République française et sont recommandés dans les communications en français. Mieux encore, ils sont d’un usage obligatoire dans l'administration et les établissements de l’État français, puisque le gouvernement estime qu’il n’y a aucune raison d’utiliser un mot étranger quand il existe un équivalent français.

Pour ses dernières séances de travail, la commission d’enrichissement de la langue française s’est consacrée au domaine de la cyberdéfense et propose des équivalents français pour une douzaine de termes anglais :

  • advanced persistent threat (APT) > cyberattaque persistante (CP) ;
  • computer network attacks (CNA) > lutte informatique offensive (LIO) ;
  • computer network defence (CND) > lutte informatique défensive (LID) ;
  • computer network exploitation (CNE) > cyberrenseignement ;
  • computer network operations (CNO) > opérations dans le cyberespace
  • cyber attack, cyberattack > cyberattaque ;
  • cyber defence, cyberdefence > cyberdéfense ;
  • cyberspace > cyberespace ;
  • cyber protection, cyberprotection > cyberprotection ;
  • cyber resilience, cyberresilience > cyberrésilience ;
  • cyber security, cybersecurity > cybersécurité ;
  • military cyber defence, military cyberdefence > cyberdéfense militaire

Par rapport aux précédentes publications, plusieurs termes français proposés dans cette liste ont la particularité d’être plus proches de leurs équivalents étrangers ; ce qui devrait donc faciliter leur adoption dans le langage courant. Il faut noter que cette nouvelle liste a été publiée au JO n° 0219 du 19/09/2017 de la République française.

Source : Legifrance

Et vous ?

Que pensez-vous des termes français proposés ?
Traduisent-ils tous fidèlement leurs équivalents étrangers ?

Voir aussi:

Jeux vidéo : une nouvelle liste d'anglicismes que vous ne devez plus utiliser en français a été publiée au Journal officiel de la France
Semaine de la francophonie : faut-il utiliser les anglicismes en informatique sans complexe ou au contraire les combattre ?
Top 10 des mots anglais d'internet que vous devez dire en français, ils ont été publiés au Journal officiel de la République française

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Oxiadust
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/09/2017 à 20:47
Citation Envoyé par issbr Voir le message
Avec tous le respect que je doit a la langue francaise, au francais et au monde francophone, mais l'informatique en géneral n'est pas fait pour la langue francaise.
Avec tout le respect que je dois à ton commentaire, mais l'informatique est un domaine universel donc adaptable à n'importe quelle langue. C'est comme dire que le mathematique, la robotique ou l'art ne sont pas fait pour la langue française. Vous voyez? ça ne fait pas de sens.
16  2 
Avatar de tpericard
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 8:57

Envoyé par issbr

Bonjour,

Avec tous le respect que je doit a la langue francaise, au francais et au monde francophone, mais l'informatique en géneral n'est pas fait pour la langue francaise.

Avec tout le respect que je dois à ton commentaire, ainsi qu'à la langue française, c'est vite oublier qu'il n'existe pas de langue universelle, ni de langue plus ou moins adaptée à tel domaine. Par contre, chacun a une langue maternelle ou d'adoption forte !

C'est pourquoi je trouve que les initiatives pour lutter contre le franglais moche et stupide sont plutôt bienvenues. Je préfère parler de courriel que d'email, d'arroseurs que de spammeur, d'équipe que de team, de nuage que de cloud, etc ..
Maintenant, libre à qui le veut de se croire dans le vent car il parsèmera son discours de mots étrangers ...

Bonne journée à tout le monde
10  0 
Avatar de Volgaan
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 10:40
Personnellement, je trouve le terme de "courriel" assez joli à l'oreille ! Une invention des Québecois, souvent bien plus doués que nous pour trouver des traductions potables aux termes anglais

Il m'arrive aussi à l'occasion d'utiliser "émoticônes" par exemple à la place de "smileys", mais je préfère majoritairement les termes anglais...

Par contre je suis opposé aux faux-amis anglais pour lesquels les traductions ont réellement leur place : "numérique" plutôt que "digital" (ça se rapporte aux doigts, en français), "chiffrement" plutôt que "cryptage" (bon OK, ce n'est pas réellement un faux-ami celui-là...), etc.

Donc oui, il y a des traductions françaises parfaitement valables ("informatique" en place de "computer science", en plus d'être parfois originales, voire exclusives à cette langue (par exemple "ordinateur"
10  0 
Avatar de _Bérenger_
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 10:21
Cette discussion est intéressante. Je pense qu'on est une majorité de francophones à vouloir utiliser des mots en français (ou en tout cas "compatibles" à l'oreille en français) mais le problème c'est qu'on est rarement satisfait de ce que propose les commissions : trop long, moche, différent du concept d'origine. Après je pense qu'il y a aussi un peu de mauvaise volonté de notre part pour l'adoption certains termes : courriel est parfaitement utilisable; frimousse, une fois la surprise passée, me semble une bonne idée. Et rappelez-vous que le sens originel d'"ordinateur" est bien éloigné de "computer".

Plutôt que de faire des rapports dans leur coin, les commissions serait bien inspirées de demander des propositions et des évaluations sur Internet, je pense qu'on pourrait converger vers des terminologies plus intéressantes que ce qu'une poignée de personnes dont on ne connaît même pas les compétences a décidé en passant moins de 5 minutes sur chaque terme.
9  0 
Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 19/09/2017 à 20:56
L'intention est bonne, voire noble; encore faut-il faire le travail correctement...

  • advanced persistent threat (APT) > cyberattaque persistante (CP) ;
Dans mes souvenirs, « threat » se traduit plutôt par « menace ».
  • computer network attacks (CNA) > lutte informatique offensive (LIO) ;
  • computer network defence (CND) > lutte informatique défensive (LID) ;
Pourquoi employer les vocables de « lutte offensive » ou « défensive » alors que les termes « attaque » et « défense » suffisent amplement. D'autre part, quid de la notion « computer network » ?
8  0 
Avatar de Oxiadust
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/09/2017 à 22:57
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Comme d'habitude, ces mots ne serons jamais utilisé dans le monde réel et on préférera rester sur les mots anglais.
Qui dit manche à balai au lieu de joystick ?

Dans le monde de l'entreprise, dans le langage courant on utilise de plus en plus de mots en anglais. On dit plus équipe mais team, on dit plus réunon mais "call" ou "conf call".
Au vue du résultat, les méthodes/la stratégie de "La commission d’enrichissement de la langue française" me semble inutile, c'est un gaspillage de ressource car personne ne vas utiliser ces mots. J'affirme cela avec les 20ans de reculs que l'on a.

Ceux qui ne sont pas d'accord avec moi, ne soyez pas hypocrite s'il vous plait, le smartphone à plus de 10ans mais vous utiliser pas le terme français "ordiphone". Inutile de nier l'évidence.
C'est bizarre, en France on aime ça utiliser les mots en anglais. Au Québec, on utilise de façon courante téléphone intelligent. Ordiphone ? c'est bien moche, je comprends que personnes ne veulent l'utiliser.
7  0 
Avatar de Damocles49
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 9:08
Citation Envoyé par issbr Voir le message
Bonjour,

Avec tous le respect que je doit a la langue francaise, au francais et au monde francophone, mais l'informatique en géneral n'est pas fait pour la langue francaise.
Mouais , je ne suis pas convaincu ... Enfin je préfère quand même "informatique" à "computer science"...

Citation Envoyé par Oxiadust Voir le message
Avec tout le respect que je dois à ton commentaire, mais l'informatique est un domaine universel donc adaptable à n'importe quelle langue. C'est comme dire que le mathematique, la robotique ou l'art ne sont pas fait pour la langue française. Vous voyez? ça ne fait pas de sens.
Je suis entièrement d'accord avec vous , sauf que "ça ne fait pas de sens" est un anglicisme de l'expression "that doesn't make sense" , "cela n'a pas de sens" serait plus juste , mais là je pinaille...
5  0 
Avatar de Conan Lord
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 9:55
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Comme d'habitude, la 1/2 de ces mots ne serons jamais utilisé dans le monde réel et on préférera rester sur les mots anglais.
Dans le cas de ces termes précis, c'est faux. Cisco par exemple les utilise depuis au moins 5 ans sans problème. (Heureusement d'ailleurs qu'ils n'ont pas attendu l'avis de la commission.)
5  0 
Avatar de toutwd
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 12:01
Tous les linguistes vous dirons qu'une langue qui ne s'enrichissant pas d'autres langues est une langue "mourante".
Nous utilisons tous au quotidien des mots "importés" tel que ciao, qahwah, qarbecue, merguez, etc, etc, sans pour autant les remettre en cause et c'est bien comme ça.

Ceci étant dit, il est vrai que pour un non informaticien, les termes "de barbares" repris dans la liste sont tout à fait pertinent en Français alors pourquoi vouloir les imposer en Anglais, non
je ne vois pas l'intérêt, sauf à être obtus ou de ne pas aimer son pays...


advanced persistent threat (APT) > cyberattaque persistante (CP) ;
computer network attacks (CNA) > lutte informatique offensive (LIO) ;
computer network defence (CND) > lutte informatique défensive (LID) ;
computer network exploitation (CNE) > cyberrenseignement ;
computer network operations (CNO) > opérations dans le cyberespace
cyber attack, cyberattack > cyberattaque ;
cyber defence, cyberdefence > cyberdéfense ;
cyberspace > cyberespace ;
cyber protection, cyberprotection > cyberprotection ;
cyber resilience, cyberresilience > cyberrésilience ;
cyber security, cybersecurity > cybersécurité ;
military cyber defence, military cyberdefence > cyberdéfense militaire
Allez poser la question aux Anglophones, informaticien ou pas, de savoir s'ils veulent "s’imprégner de force" de termes Français...
5  0 
Avatar de _Bérenger_
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/09/2017 à 15:00
Citation Envoyé par toutwd Voir le message
Tous les linguistes vous dirons qu'une langue qui ne s'enrichissant pas d'autres langues est une langue "mourante".
Nous utilisons tous au quotidien des mots "importés" tel que ciao, qahwah, qarbecue, merguez, etc, etc, sans pour autant les remettre en cause et c'est bien comme ça.
Je pense que le problème ne vient pas de tous les mots anglais sans distinction.

Par exemple, pour "spam" ça ne me choque pas d'employer le terme anglais car d'une part il a une sonorité compatible avec le français, et d'autre part il a une origine bien spécifique (c'est une référence culturelle).

Pour "cloud", c'est un terme qui ne signifie pas grand-chose à l'origine, alors pourquoi chercher à le traduire ? Autant ne pas l'utiliser du tout et de parler directement avec des termes qui ont un sens précis (stockage/services internet/distants...). Mais ça n'enrichit rien du tout, traduit ou non.

Pour des mots tels que "call" au lieu d'"appel", c'est soit une paresse du gars qui lit trop d'anglais, soit un effet de mode. Pour des expressions complètes telles que "advanced persistent threat" c'est encore pire : si c'est pour utiliser autant de mots anglais, autant parler directement en anglais tant qu'on y est. Surtout que pour une fois, n'importe quelle traduction française sera de longueur équivalente ("menace avancée persistante", "menace cybernétique persistante" [et moi non plus je ne comprends pas quel est le raisonnement derrière la traduction de "threat" par "attaque"])
5  0