Le Royaume-Uni établit des principes de cybersécurité pour les véhicules connectés et autonomes
Pour mieux les protéger contre les cyberattaques

Le , par Claude Michel, Membre émérite
Les véhicules intelligents s’invitent de plus en plus sur les routes britanniques, permettant ainsi aux conducteurs d'accéder aux cartes géographiques, informations de voyage et aux nouveaux services de radio numérique depuis le siège de conduite. Néanmoins, il y a un risque majeur de sécurité qui exige quelques précautions vis-à-vis de tous ces avantages. En effet, des pirates informatiques pourraient cibler ce type de véhicules pour accéder à des données personnelles, ou même prendre le contrôle de la technologie pour des raisons malveillantes ; sans compter les éventuels accidents découlant d’un problème avec la technologie. Cela dit, le gouvernement britannique veut aujourd'hui une génération de voitures connectées et autonomes mieux protégées contre les piratages informatiques.


C’est le ministère britannique du Transport qui vient annoncer « les nouvelles orientations » du gouvernement qui permettraient aux ingénieurs de concevoir des véhicules intelligents avec des protections renforcées contre le piratage informatique. Ces nouvelles orientations s’inscrivent dans un programme de travail plus vaste dans le cadre du projet de loi sur les véhicules autonomes et électriques, visant à créer un nouveau cadre pour l'assurance automobile autonome.

Cette législation vise à mettre la Grande-Bretagne au centre des nouveaux développements technologiques et de l’industrie des voitures autonomes, mais tout en s’assurant que la sécurité et la protection des consommateurs restent au cœur de l'industrie émergente. « Nos voitures deviennent de plus en plus intelligentes et la technologie de conduite autonome révolutionnera la façon dont nous voyageons. Les risques de piratage de la technologie pourraient être faibles, mais nous devons nous assurer que le public est protégé », déclare Lord Callanan, le ministre britannique du Transport. Huit nouveaux principes clés de cybersécurité ont donc été définis en collaboration entre le département de Transport et le centre de protection de l’infrastructure nationale. Les grandes lignes de ces principes sont les suivantes :

  • la sécurité organisationnelle est encadrée, dirigée et promue au niveau du conseil d'administration ;
  • les risques de sécurité sont évalués et gérés de manière appropriée et proportionnelle, y compris ceux spécifiques à la chaîne d'approvisionnement ;
  • les organisations doivent assurer un service après-vente et répondre aux incidents pour s'assurer que les systèmes sont sécurisés tout au long de la durée de vie du produit ;
  • toutes les organisations, y compris les sous-traitants, les fournisseurs et les tiers potentiels, travaillent ensemble pour améliorer la sécurité du système ;
  • les systèmes sont conçus en utilisant une approche de « défense en profondeur » (defence-in-depth) ;
  • la sécurité de tous les logiciels est gérée tout au long de leur durée de vie ;
  • le stockage et la transmission des données sont sécurisés et peuvent être contrôlés ;
  • le système est conçu pour résister aux attaques et répondre de manière appropriée lorsque ses défenses ou ses capteurs échouent.

Chaque principe est détaillé et expliqué avec d’autres sous-principes qui lui donnent plus de sens. Pour Mike Hawes, le directeur général de Society of Motor Manufacturers and Traders, ces nouveaux principes contribuent à l’amélioration de l’avenir de cette industrie, et limitent les dégâts provoqués par ce type de véhicules. « Nous sommes ravis que le gouvernement prenne des mesures pour assurer une transition sans heurts vers des voitures autonomes et connectées à l'avenir […]. Un ensemble cohérent de lignes directrices est une étape importante pour que le Royaume-Uni puisse être parmi les premiers et les plus sûrs marchés internationaux à saisir les avantages de cette nouvelle technologie passionnante » a-t-il déclaré.

Source : Le site du gouvernement britannique

Et vous ?

Que pensez-vous de ces nouveaux principes ?
Vont-ils vraiment limiter les risques de sécurité dans ce type de véhicules ?

Voir aussi

USA : les voitures autonomes pourraient, à terme, supprimer 25 000 emplois par mois, d'après un rapport de Goldman Sachs
Apple est autorisé à tester des voitures autonomes en Californie la première confirmation officielle que l'entreprise travaille sur cette technologie
Les voitures autonomes vont tout savoir sur les conducteurs et partager les informations avec les constructeurs et les compagnies d'assurance


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Capitaine_aizen Capitaine_aizen - Membre régulier https://www.developpez.com
le 08/08/2017 à 17:58
" le stockage et la transmission des données sont sécurisés et peuvent être contrôlés "

La bonne blague, miss May a la crypto dans le colimateur
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement java jee h/f
Sogeti - Régions - Midi-Pyrénées - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)
Expert Microsoft BizTalk Server
Aubay - Ile de France - Ile de France
Data scientist expérimenté H/F
Atos - Ile de France - Issy-les-Moulineaux (92130)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil