USA : les robots vont détruire plus de 6 millions d'emplois dans le secteur du commerce au détail
Dans les 10 prochaines années, d'après une étude

Le , par Christian Olivier, Chroniqueur Actualités
Une étude récente menée par le cabinet financier Cornerstone Capital Goup révèle que rien qu’aux États-Unis, entre 6 et 7,5 millions d’emplois sont menacés de disparition dans les 10 prochaines années à cause de l'accroissement de l'automatisation du travail dans le secteur du commerce au détail. L'étude présente aussi les raisons qui vont favoriser cette tendance.

Sachant qu'actuellement environ 16 millions de travailleurs évoluent dans ce secteur d'activité, le rapport se sert de cette valeur comme référence pour en déduire qu'au moins 38 % de la main-d’œuvre dans le commerce au détail vont disparaître durant les 10 prochaines années, car la situation va évoluer vers le déclin plutôt que vers l'augmentation du nombre d'emplois dans ce secteur. Toujours d’après le cabinet, le secteur du commerce au détail pourrait même perdre plus d’emplois que l’industrie manufacturière, à cause de l'automatisation.

« Les gens achètent de plus en plus les produits et les services dont ils ont besoin en utilisant leurs smartphones, leurs tablettes ou leurs ordinateurs. En combinant ce phénomène avec le développement du commerce en ligne et de l’automatisation du travail, il est certain qu’il y aura de moins en moins de travail pour les personnes dans le secteur du commerce au détail, » prédit John Wilson, le chef du département recherche chez Cornerstone.


Cependant, ça ne veut pas dire que vous verrez bientôt des robots discuter tranquillement avec des clients dans une boutique. Dans un premier temps, ce sont surtout les personnes qui travaillent à la caisse qui seront remplacées par des automates parce que, toujours d’après le rapport, « le travail à la caisse est considéré comme le travail le plus facile à reproduire (ou gérer) par un robot. » S'il faut noter que 73 % environ des personnes qui exercent cette activité sont des femmes, on comprend très vite que ce sont en majorité les femmes qui seront les plus affectées par cette situation.

« Être efficace dans le monde du travail revient à faciliter le travail en supprimant certaines tâches, ce qui veut aussi dire moins de choses à faire pour les autres. »

Remplir les étagères ou faire l’inventaire des stocks sont des activités qui parfois, nécessitent une main-d’œuvre conséquente. Cependant, elles peuvent être grandement facilitées et certaines tâches supprimées grâce à l’automatisation. Le temps n’est pas encore venu où le robot va remplacer l’homme pour remplir les étagères, mais la technologie permet déjà de réduire le nombre de personnes nécessaire pour accomplir ce genre d’activité.

D’après le groupe de réflexion américain Fung Global Retail & Technology, le secteur du commerce au détail est déjà en train de connaitre des mutations désastreuses quand on sait que d’ici la fin de l’année 2017, environ 3300 magasins mettront la clé sous la porte à cause du remodèlement excessif du paysage urbain et de l’expansion asphyxiante du e-commerce.

Toutefois, en se projetant un peu plus loin dans le futur, l’automatisation de ce secteur entrainera, à coup sûr, plus de pertes d’emplois que la fermeture des boutiques dans les dix années à venir.


Plusieurs facteurs sont à l’origine de l’expansion de l’automatisation dans le secteur du commerce au détail. Mais dans certains cas, l’automatisation peut aussi devenir une nécessité pour la survie et le développement d’une entreprise.

La hausse des salaires contribue également à l’automatisation, car plus les salaires des travailleurs sont élevés, plus le coût lié à l’achat des robots devient compétitif et tentant pour les entreprises. Il faut donc faire attention aux effets pervers de la hausse du salaire minimum initiée par les États ou les gouvernements.

La concurrence accrue dans le milieu du commerce électronique est également un facteur dont il faut tenir compte. Elle exige que les entreprises impliquées soient aussi efficaces que possible pour pouvoir résister et se développer. C’est pourquoi des sociétés comme Amazon ont massivement adopté la robotisation de certaines tâches pour optimiser leur chaîne de production.


Source : CNN

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir Aussi

USA : chaque nouveau robot supprime six emplois et réduit les salaires, d'après une étude du bureau national de recherche économique

La robotique pourrait entraîner la disparition de près de la moitié des emplois aux USA, les travailleurs qualifiés ne sont pas épargnés


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 25/05/2017 à 12:37
Citation Envoyé par Christian Olivier  Voir le message
Qu'en pensez-vous ?

Citation Envoyé par Christian Olivier  Voir le message
« Les gens achètent de plus en plus les produits et les services dont ils ont besoin en utilisant leurs smartphones, leurs tablettes ou leurs ordinateurs. En combinant ce phénomène avec le développement du commerce en ligne et de l’automatisation du travail, il est certain qu’il y aura de moins en moins de travail pour les personnes dans le secteur du commerce au détail, » prédit John Wilson, le chef du département recherche chez Cornerstone.

Les gros font faire disparaître les petits.
On peut toujours aller chez des petits commerçants (boucherie, boulangerie, fromagerie, papeterie, librairie, etc) mais c'est plus pratique pour les gens d'aller dans des grandes surfaces ou commander sur internet.
Déjà à la base, une grande surface embauche beaucoup moins de personnel (par rapport aux ventes).
Et les employés de grande surface sont payé au minimum, et ils sont pas augmenté, une opératrice de caisse qui fait ça depuis 15 ans gagne pas beaucoup plus qu'une nouvelle opératrice de caisse.

On commence à remplacer ce types d'emplois par des automates.
Un petit commerçant fait bosser relativement beaucoup de personne et génère un petit bénéfice.
Un gros commerçant fait bosser relativement peu de personnes et génère énormément de profits.

Donc la situation et de pire en pire.
En plus la qualité est plus basse dans les gros magasins, c'est tout de la merde industriel.
Il faudrait faire exactement l'inverse.
Faudrait faire beaucoup plus d'artisanal et de local.
Avatar de NSKis NSKis - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 25/05/2017 à 14:16
Un exemple de plus qui démontre que notre société humaine marche sur la tête: A l'origine, l'économie était au service de l'être humain, aujourd'hui l'économie est au service d'elle-même!!!

Exemple actuel: La disparition des boulangeries artisanales remplacées par la vente de pain industriel en grande surface. La pâte est mise en forme en Pologne ou en Roumanie, puis surgelée et acheminée par camion dans nos contrées, le pain est ensuite cuit à la demande. Résultat: Un pain dégueulasse qui moisit en moins de 24 heures!!!
Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 25/05/2017 à 17:42
Citation Envoyé par NSKis  Voir le message
Résultat: Un pain dégueulasse

Ouais et en plus il y a une uniformisation des variétés cultivées, par conséquent il y a un manque de diversité (et les plantes ne sont pas adapté à la région de culture, par conséquent elles nécessitent l'utilisation d'engrais, de pesticide, de fongicide, d’insecticide, etc, parce qu'elles ne savent pas se défendre).

Le blé industriel c'est de la merde et c'est pour ça qu'il y a de plus en plus de gens intolérant au gluten.
C'est pareil pour le maïs et le soja qui sont bien souvent OGM.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil