IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Joe Biden signerait la loi répressive contre TikTok si le Congrès venait à l'adopter. Mais Donald Trump s'y oppose
Car sans TikTok « Facebook et Zuckerschmuck doubleront leur chiffre d'affaires »

Le , par Stéphane le calme

732PARTAGES

4  1 
Le président Joe Biden a déclaré qu’il signerait la législation qui donne à ByteDance, la société chinoise propriétaire de TikTok, environ six mois pour se désinvestir de l’application populaire de vidéos courtes. Alors que l'administration Trump a précédemment poussé le propriétaire de l'application à vendre ses activités américaines sous peine d'interdiction, l'ancien président semble défendre la plateforme - s'inquiétant que son absence puisse renforcer Facebook.

Dans un mouvement sans précédent, le Comité du Commerce de la Chambre des États-Unis a voté à l’unanimité (50-0) pour approuver un projet de loi qui obligerait ByteDance, propriétaire de TikTok, à vendre l’entreprise ou à perdre l’accès au marché américain. Cette décision fait suite à des inquiétudes croissantes concernant la sécurité nationale et la protection des données des utilisateurs.

Le projet de loi, intitulé “Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act”, vise à aborder les risques immédiats pour la sécurité nationale posés par TikTok et établit un cadre pour que le pouvoir exécutif protège les Américains contre les applications contrôlées par des « adversaires étrangers » à l’avenir. « Si une application est jugée exploitée par une entreprise contrôlée par un adversaire étranger, comme ByteDance Ltd., qui est sous le contrôle de la République populaire de Chine, l’application doit être cédée dans les 180 jours, est-il indiqué sur une note de comité.

Si le projet de loi est adopté par la Chambre et le Sénat et signé par le président Biden, TikTok pourrait éventuellement être retiré des magasins d’applications aux États-Unis si son propriétaire ne vend pas. Il perdrait également l’accès aux services d’hébergement Web basés aux États-Unis. « Si l'application n'est pas cédée, il sera interdit aux entités aux États-Unis de distribuer l'application via un marché ou un magasin d'applications et de fournir des services d'hébergement Web », indique la note du comité.

Après l'approbation à l'unanimité du commité, la Chambre des représentants des États-Unis prévoit de se prononcer par vote mardi ou mercredi sur ce projet de loi. De son côté, Biden a déclaré aux journalistes : « si le Congrès l’adopte, je le signerai ». Le projet de loi est confronté à une issue incertaine au Sénat, où certains législateurs ont déclaré qu'ils souhaitaient apporter des modifications à la législation.


Trump s'oppose au projet de loi

L'ancien président Trump a signalé jeudi son opposition à une législation qui pourrait interdire TikTok aux États-Unis, malgré son soutien antérieur à l'interdiction de l'application de médias sociaux.

Dans un message publié sur Truth Social, le candidat à la présidence pour les élections de novembre a affirmé qu'une interdiction de TikTok profiterait à Facebook et à son fondateur, Mark Zuckerberg, qui occupe le poste de PDG de sa société mère, Meta. « Si vous vous débarrassez de TikTok, Facebook et Zuckerschmuck doubleront leur chiffre d'affaires », a déclaré Trump. « Je ne veux pas que Facebook, qui a triché lors des dernières élections, fasse mieux. C'est un véritable ennemi du peuple ! »


Facebook a banni Trump en janvier 2021 à la suite des émeutes du Capitole, au cours desquelles des centaines de ses partisans ont tenté d'empêcher la certification des résultats de l'élection de 2020. Ses comptes ont été rétablis en février 2023.

L'ancien président a passé des mois à diffuser de fausses affirmations sur l'élection sur les médias sociaux avant l'insurrection.

En 2020, alors que Trump était encore au pouvoir, il a promis d'interdire à l'application de médias sociaux basée sur la vidéo d'opérer aux États-Unis et a émis un ordre demandant à ByteDance de se désengager des activités de TikTok aux États-Unis. L'ordonnance a toutefois été bloquée par la suite devant les tribunaux.

TikTok ayant gagné en popularité ces dernières années, les législateurs des deux bords s'inquiètent de plus en plus des risques que l'application fait peser sur la confidentialité des données et la sécurité nationale.

Le conflit a commencé en décembre 2019, quand la Cour fédérale de Californie a accusé le réseau social d'avoir transféré des données privées d'utilisateurs à des serveurs en Chine. De plus, ByteDance était à ce moment-là soupçonné par Washington de partager ces données avec Pékin. À cette période, Mike Pompeo, qui était le secrétaire d'État américain, avait laissé entendre que son gouvernement pourrait suivre l'exemple de l'Inde. En effet, l'Inde a interdit TikTok en juin 2019 dans le cadre d'une purge des applications chinoises. Le gouvernement indien avait alors évoqué un comportement malveillant quant à la collecte des données de ses citoyens.

Dans une lettre, un groupe de sénateurs républicains avait demandé à l'administration Trump de mettre en œuvre des actions le plus rapidement possible. Ils accusaient TikTok de censurer certains contenus et redoutaient que le Parti communiste chinois se serve de son contrôle sur l'application « pour déformer ou manipuler les discours politiques afin de semer la discorde parmi les Américains et d'obtenir le résultat électoral qu'il escompte ». D'ailleurs, des utilisateurs de l'application ont affirmé qu'ils ont en partie « saboté » le meeting de Donald Trump de Tulsa, en réservant des places en ligne sans avoir l'intention de s'y rendre.

Trump est en froid avec Zuckerberg

Trump a déjà eu l'occasion de s'opposer au PDG de Meta.

L'ancien président a qualifié Zuckerberg de « criminel » sans preuve et l'a accusé d'avoir changé le cours de l'élection de 2020 grâce à ses dons passés. Rien ne prouve que les dons passés de Zuckerberg étaient partisans. Depuis, Donald Trump a été inculpé dans quatre affaires criminelles totalisant 91 chefs d'accusation, dont des accusations liées à l'ingérence dans les élections.

En 2022, l'ancien président a déclaré que « l'énergumène », en référence à Zuckerberg, était venu dîner à la Maison Blanche pendant sa présidence et qu'il lui avait « léché les bottes toute la nuit ».

Zuckerberg a déjà critiqué Trump par le passé, se disant « profondément ébranlé et dégoûté » par certains messages incendiaires de l'ancien président sur Facebook.

Musk est d'accord avec Trump

Le dernier message de Trump sur TikTok a attiré le soutien d'un PDG très en vue : Elon Musk, qui a récemment rencontré Trump à Palm Beach, en Floride. Après la rencontre, le milliardaire a indiqué sur X qu'il ne ferait pas de dons à Trump ou à Biden.

« La déclaration de Trump est exacte », a indiqué Elon Musk sur X, anciennement Twitter.

Musk n'est pas non plus un fan de Zuckerberg. Les deux hommes sont en conflit depuis 2016, lorsqu'une erreur de lancement de la fusée SpaceX a ruiné un satellite de Facebook.

Puis, en 2018, dans le contexte du scandale Cambridge Analytica, Musk a supprimé ses comptes Facebook SpaceX et Tesla. Il a publié un message public à ce sujet avec le hashtag #deletefacebook et a tweeté que Facebook lui donnait « la chair de poule ».

Les tensions n'ont fait qu'augmenter depuis lors, Musk allant même jusqu'à défier Zuckerberg lors d'un combat en cage. Une fois que Zuckerberg a accepté et a demandé à Musk de nommer un lieu et une heure, Musk a semblé hésiter et a fini par abandonner cette idée.

La tentative de TikTok qui se retourne contre elle

Les commentaires de Trump sur TikTok sont intervenus alors que les utilisateurs de l'application s'insurgent contre une proposition de loi bipartisane qui interdirait l'application aux États-Unis ou forcerait ses propriétaires à la vendre à une entreprise non chinoise. Pour tenter d'obtenir du soutien, l'application a demandé à ses utilisateurs d'appeler le Congrès pour protester contre le projet de loi.

« TikTok risque d'être fermé aux États-Unis », indique la notification push. « Appelez votre représentant maintenant ». Un message dans l'application demande ensuite aux utilisateurs de « s'exprimer maintenant - avant que votre gouvernement ne prive 170 millions d'Américains de leur droit constitutionnel à la liberté d'expression ». Il fournit également aux utilisateurs un raccourci pour appeler le bureau de leur représentant s'ils saisissent leur code postal.

Il semble toutefois que cette initiative se soit retournée contre elle. Après que les utilisateurs ont inondé le Congrès d'appels, les 50 législateurs d'un groupe de la Chambre des représentants ont tous voté en faveur du projet de loi.

Dans un post sur X, le représentant Mike Gallagher, qui préside le comité restreint qui a présenté le projet de loi, a déclaré que les notifications push « interféraient avec le processus législatif » : « Nous avons ici un exemple d'une application contrôlée par un adversaire qui ment au peuple américain et qui interfère avec le processus législatif du Congrès ».

La Maison-Blanche soutient l'idée, comme l'avait fait Trump lorsqu'il était président.

Un porte-parole de TikTok a déclaré que la législation avait un « résultat prédéterminé » : « une interdiction totale de TikTok aux États-Unis ». La société a lancé une campagne pour tenter d’empêcher l’avancement du projet de loi jeudi avant le vote en envoyant des notifications aux utilisateurs les exhortant à appeler le Congrès pour « arrêter la fermeture de TikTok ».

En plus de nommer spécifiquement ByteDance et TikTok dans la législation, le projet de loi prévoit également un processus permettant au président de nommer d'autres applications qui présentent des risques pour la sécurité nationale en raison des liens avec des adversaires étrangers, notamment la Chine, la Russie, la Corée du Nord et l'Iran.

Sources : Donald Trump, Joe Biden

Et vous ?

Quelle est votre opinion sur la décision du président Biden de signer le projet de loi sur TikTok ?
Pensez-vous que les préoccupations de sécurité nationale justifient une telle mesure ?
Comment évaluez-vous l’argument de Trump selon lequel l’interdiction de TikTok pourrait bénéficier à Facebook ?
Croyez-vous que la cession de TikTok par ByteDance résoudra les problèmes de sécurité soulevés ?
Quel impact pensez-vous que l’interdiction de TikTok aurait sur la liberté d’expression en ligne ?
Comment la proposition de législation sur TikTok reflète-t-elle les tensions entre les États-Unis et la Chine ?
Quelles pourraient être les conséquences à long terme d’une telle interdiction pour les utilisateurs et les entreprises technologiques ?
Quelle est votre réaction aux commentaires de Mike Pence sur l’influence de la Chine sur les jeunes Américains ?
Que pensez-vous de la comparaison faite par Rand Paul entre l’action du Congrès et les pratiques des communistes chinois ?
Selon vous, quelle devrait être la réponse appropriée du gouvernement américain face aux applications appartenant à des entreprises étrangères ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/03/2024 à 14:14
Citation Envoyé par Morganbleu Voir le message
Tik tok est Chinois, la Chine ne souhaite pas interdire tik tok mais prévient de bloquer short si les usa bloque tik tok.
Votre titre est faux, est ce volontaire ?
Le titre indique que TikTok, bien que chinois, est interdit en Chine. Il n'y a rien de faux, même si ça semble étrange.
6  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/04/2024 à 21:15
ce que tiktok est capable de faire, il faut considerer sur facebook, insta, whatsapp et tout les autres le font aussi et carrement android
7  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 02/04/2024 à 12:40
Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
Personnellement, je pense que légiférer sur Tiktok est un bon angle d'attaque, un bon premier pas qui ne devrait pas être ignoré/minoré par la présence d'autres acteurs problématiques sur le marché.
Si on mettait une fraction de l'entrain dont les gens font preuve pour relativiser le problème à le résoudre, peut-être que quelque chose aurait été entrepris en Europe depuis ces années.
Une loi bien faite ne légifère pas sur un service en particulier, elle légifère sur des techniques utilisés par des services.
C'est comme ça pour tout : Par exemple, si l'on remarque qu'une voiture Peugeot possède un gros dysfonctionnement au niveau des freins à cause d'un alliage de mauvaise qualité, on va légiférer pour avoir les moyens d'interdire et de contrôler l'utilisation de cet alliage pour l'usage en question, pour toute les voitures. On ne va pas "interdire ou légiférer sur Peugeot". Avec TikTok c'est pareil. Si le gouvernement étasuniens veut légiférer juste sur TikTok, c'est pour des intérêts géostratégiques, qui sont une fin en soi, pas un "bon début".
6  1 
Avatar de Prox_13
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/03/2024 à 10:02
TikTok, X et Facebook, c'est bonnet blanc et blanc bonnet. La seule différence est le propriétaire, dans quelles poches vont l'argent, mais le but est bien le même: Rendre ses utilisateurs addicts aux contenus proposés.

Le principal souci de TikTok est le format qu'il propose, qui fait des ravages sur les capacités de concentration/attention.
Le principal souci de X est la bulle politique dans laquelle il enferme ses utilisateurs.
Facebook j'ai arrêté d'y toucher depuis le Covid, pour des raisons évidentes à l'époque.

Franchement ça dégoute de voir que les gens essaient de défendre l'un contre l'autre quand les trois sont aussi merdiques les uns que les autres. On dirait les élections présidentielles
4  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:39
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le Trumpisme est beaucoup plus sérieux et profond que ce que tu en comprends.
Éclaires ma lanterne, parce que là, comme ça, c'est pas évident.
5  1 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/03/2024 à 16:25
Tout ceci est une mascarade. il y a juste un moyen d'influence et de richesse ultra populaire sur lequel il n'ont aucun controle.

Le pretexte de protection du peuple americains me fait sourire.
Les americiaisn sont juste des vaches a lait dans les faits et considérés comme tels aux plus hauts niveau du gouverment depuis toujours.
Ils savent qu'il peuvent tous oser tant que le peuple est derriere eux.. meme si c'est basé sur des fake news
3  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 1:21
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
TikTok c'est dangereux pour le cerveaux, X( avec Musk ) c'est dangereux pour le pouvoir.

Le premier doit être supprimé, ça n'est parce que ça peut exister que ca doit être autoriser à exister.

Le second relève de la liberté d'expression et doit être préservé à tout prix. C'est le dernier espace oú s'informer pour ceux qui n'ont pas déjà pleins de marques pages dans leurs favoris. Google ne permet plus de s'informer, ni Bing, ni DucDuckGo (c'est Google et Bing), ni tous les autres.
Le problème c'est que les lois qui protègent d'une censure de X sont les mêmes lois qui protègent d'une censure de TikTok. Et c'est totalement logique ; s'y l'on commence à mettre une valeur morale sur la liberté d'expression, on cours droit à l'absence de libertés d'expression. La libertés d'expression, ça commence par respecter celle des autres.

Le net est en train de disparaitre. Tu ne peux plus aller au delà de la dixième page de recherche même si on te dit que ta recherche a généré des centaines de milliers de résultats. Et tu tournes en rond sur les même sites, plus de surprises, plus de blogs, plus rien. Ils ont détruit l'internet, ils le filtrent et limitent ce que l'on peut voir, l'internet tel qu'il existait encore il y a 5 ans n’existe plus.
X est le dernière espace qu'ils n'ont pas compromis.
Je suis d'accord concernant l'appauvrissement du web à cause des moteurs de recherches. Par contre X n'est pas le dernier espace de libertés d'expression, il y en a beaucoup d'autre, sur de nombreux sujets. Par contre c'est sûr que sans avoir de marques pages, c'est compliqué. En fait je n'utilise que rarement les moteurs de recherche, tellement ils sont devenus pourris, la plupart des sites intéressants sont invisibilisés.

D'autre part, X avec Musk, ça a surtout été un beau sabotage ; il est de plus en plus difficile de le consulter avec une instance différente : https://status.d420.de/rip
Le but de Musk est qu'il faille obligatoirement avoir un compte et s'y connecter pour lire les Tweets. La politique qu'il applique va totalement contre la vie privée, bien plus qu'avec ses prédécesseurs.
3  0 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 9:23
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Essayer de faire comprendre ca à un démocrate c'est peine perdu.
Les démocrates ont un rapport au réel et à la vérité qui est très particulier. Est vrai ce qui leur fait plaisirs de croire comme étant vrai, et est faux ce qui leur déplait.
Ils subissent un tel endoctrinement, le système c'est engouffré si profondément à l’intérieur de leurs cerveaux, que leur rapport au réel relève quasiment de la psychiatrie.
C'est pas genre la politique en général ça, celle qu'on nous vomi en public j'entend ?

Et j'y inclus aussi la presse, le militantisme etc qui sont jonchés de toute cette mauvaise foi.
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 14:03
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Quand je parle des démocrates, je parle surtout des électeurs democrates. Qui sont quand même largement plus atteind que tous les autres.
Alors que dire des électeurs républicains, capables de voter Trump !
6  3 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/03/2024 à 16:22
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
Le vote Trump demande plus d'intelligence que le vote Biden. Deja parce que tu dois faire un effort pour passer au dela de la propagande de 95% des medias. Ca demande d'etre capable de penser un minimum par sois même.
Le vote Biden tu te laisses porter sans réfléchir par la propagande, c'est facile, tu t'auto-convainc à bon compte que tu es quelqu'un de bien, d'intelligent, qui fait tout comme il faut parce que les medias te flatte Alors qu'en fait tu n'as fait aucun effort pour comprendre quoi que ce soit.

Quand tu choisis Trump tu as tout le système contre toi, les médias, une bonne partie des republicains, la finance, les néo-conservateur, les minorités agissantes, l'OTAN, et j'en passe... Ca demande un minimum de caractère et des capacités à argumenter pour faire face.
Avoir du caractère n'a jamais été un critère d'intelligence.
Le vote Trump demande d'avoir du caractère... bof. Tu te laisses mener par les complotistes, tu laisses ton naturel raciste (pour la plupart d'entre) s'exprimer sans risque (le vote est secret aux USA aussi) et tu planes en entendant Trump dire que les USA sont les maîtres du monde, et tu es super content de pouvoir polluer tout ce que tu veux, puisque ton maître à penser à déclarer que le changement climatique n'existe pas.

Je ne dirais pas ici ce que je pense de ce genre d'individu, c'est politiquement incorrect et interdit pas la modération.
4  1