IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Un problème informatique de la FAA bloque les vols à travers les États-Unis
Le système a été rétabli après avoir interrompu tous les départs à travers le pays.

Le , par Nancy Rey

109PARTAGES

5  0 
Les vols à travers les États-Unis ont repris mercredi matin, plusieurs heures après que l'Administration fédérale de l'aviation (FAA) a été victime d'une panne informatique qui l'a obligée à interrompre tous les départs dans tout le pays pendant qu'elle s'efforçait de résoudre le problème. Plus de 10 000 vols ont été retardés jusqu'à présent et plus de 1 300 ont été annulés, selon FlightAware, dans le cadre de la première immobilisation nationale des vols depuis environ deux décennies. De nombreux responsables de l'industrie ont comparé cet arrêt des vols à ce qui s'est passé après les attaques terroristes du 11 septembre 2001.


La FAA a déclaré que les retards paralysants qui ont affecté des milliers de vols semblent avoir été causés par un problème dans le système de notification des missions aériennes, ou NOTAM, qui envoie aux pilotes les informations vitales dont ils ont besoin pour voler. Un fichier corrompu a affecté à la fois le système principal et le système de secours, a déclaré mercredi soir un haut fonctionnaire du gouvernement, ajoutant que les responsables continuent d'enquêter. « La FAA poursuit un examen approfondi afin de déterminer la cause profonde de la panne du système NOTAM (Notice to Air Missions). Nos travaux préliminaires ont permis de déterminer que la panne était due à un fichier de base de données endommagé. Pour l'instant, il n'y a aucune preuve d'une cyberattaque », a déclaré l'agence dans un communiqué.

Le secrétaire aux transports, Pete Buttigieg, a déclaré mercredi soir que la FAA allait continuer à déterminer la source de la panne et identifier les mesures à prendre pour éviter que cela ne se reproduise, et il s'est fait l'écho de l'agence en affirmant qu'il n'y a aucune preuve d'une cyberattaque. « L'une des questions que nous devons examiner dès maintenant et l'une des choses que je demande à la FAA est de savoir quel est l'état de l'art dans cette forme de trafic de messages ? Et encore une fois, comment est-il possible qu'il y ait un tel niveau de perturbation ?», a déclaré Buttigieg. Le président Joe Biden a ordonné une enquête après avoir été informé par Buttigieg.

La sénatrice Maria Cantwell qui dirige la commission du commerce, qui supervise la FAA, a déclaré qu'elle allait elle aussi se pencher sur la question. « La priorité numéro 1 est la sécurité. Alors que la commission prépare la loi de réautorisation de la FAA, nous examinerons ce qui a provoqué cette panne et comment la redondance joue un rôle dans la prévention de futures pannes. Le public a besoin d'un système de transport aérien résilient », a déclaré Cantwell dans un communiqué. De son côté, le principal républicain de la commission, Ted Cruz, du Texas, a déclaré que « l'incapacité de la FAA à maintenir en état de marche un important système de sécurité est totalement inacceptable et n'est que le dernier exemple de dysfonctionnement au sein du ministère des Transports ».

Les retards sont survenus quelques semaines seulement après que Southwest Airlines a provoqué le chaos dans les transports en annulant plus de 2 500 de ses vols pendant la période de Noël. Buttigieg a reconnu les frustrations des voyageurs, mais a déclaré que la sécurité passait toujours en premier. « C'est un système incroyablement complexe. Donc les pépins ou les complications arrivent tout le temps. Mais nous ne pouvons pas les laisser mener à ce niveau de perturbation, et nous ne les laisserons jamais mener à un problème de sécurité », a déclaré Buttigieg.

La FAA a levé l'interdiction d'atterrir vers 8 h 50 (heure de l’Est), et les opérations normales de trafic aérien ont repris progressivement. Mais à ce moment-là, les aéroports du pays étaient déjà bondés de voyageurs frustrés et de vols en attente. À midi, plus de 7 300 vols à l'intérieur, à destination et en provenance des États-Unis avaient été retardés, selon l'outil de suivi des vols en ligne FlightAware. Plus de 1 100 vols étaient annulés. Toute personne dont le vol a été annulé a droit à un remboursement complet, selon les directives du ministère des Transports. Les principales compagnies aériennes nationales, telles qu'American Airlines, United Airlines et Delta, ont déclaré qu'elles renonceraient aux frais des voyageurs qui souhaitent réserver un nouveau vol.

Le premier signe indiquant qu'il s'agissait probablement d'un incident de grande ampleur est apparu vers 7 h 20, lorsque la FAA a envoyé un tweet ordonnant aux compagnies aériennes de suspendre tous les départs nationaux jusqu'à 9 h (heure de l'Est) "afin de permettre à l'agence de valider l'intégrité des informations relatives aux vols et à la sécurité" pendant qu'elle s'efforçait de rétablir le système NOTAM.

Tous les vols déjà dans le ciel ont pu atterrir en toute sécurité, a déclaré la FAA. « Les pilotes vérifient le système NOTAM avant de voler. Un avis aux missions aériennes avertit les pilotes des pistes fermées, des pannes d'équipement et d'autres dangers potentiels le long d'une route de vol ou à un endroit qui pourrait affecter le vol, a déclaré l'agence ».

Alors que le drame se déroulait, les experts en cybersécurité ont déclaré que la cause la plus probable était une mauvaise mise à jour logicielle. « La panne catastrophique du système de la FAA survenue aujourd'hui est un signe clair que le réseau de transport américain a désespérément besoin de mises à niveau importantes. Les Américains méritent une expérience de voyage de bout en bout qui soit transparente et sécurisée. Et l'économie de notre pays dépend d'un système de transport aérien de premier ordre », a déclaré Geoff Freeman, président et directeur général de l'U.S. Travel Association, dans un communiqué.

« Nous appelons les décideurs fédéraux à moderniser notre infrastructure vitale de transport aérien afin de garantir que nos systèmes sont en mesure de répondre à la demande de manière sûre et efficace », a-t-il ajouté.

Buttigieg a indiqué sur Twitter qu'il avait été « en contact avec la FAA ce matin au sujet d'une panne affectant un système essentiel pour fournir des informations de sécurité aux pilotes ».

Les implications de l’incident à l’étranger

Les retards de vols aux États-Unis ont eu un effet d'entraînement sur certains aéroports à l'étranger. L'exploitant de l'aéroport international Aéroports de Paris a déclaré que tous les vols des compagnies américaines avaient été retardés. Il a ajouté que les compagnies aériennes non américaines effectuaient leurs vols normalement, sans interruption.

Air France a déclaré que tous ses vols à destination des États-Unis n'étaient pas affectés par la panne informatique de la FAA et qu'ils se déroulaient comme prévu. Elle a ajouté qu'elle continuait à surveiller la situation.

Un porte-parole de l'aéroport de Gatwick, à Londres, a déclaré : « Pour autant que nous le sachions, nos vols à destination et en provenance des États-Unis sont toujours assurés en ce moment ».

Sources : FAA, Twitter (1, 2)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La FAA identifie une nouvelle défaillance critique de l'ordinateur de bord du 737 Max, qui a des effets similaires au dysfonctionnement du MCAS

Boeing découvre un nouveau problème logiciel sur le 737 Max, dont la remise en service pourrait être encore retardée après plusieurs mois cloué au sol

La Federal Aviation Administration (FAA) finalise son plan pour le retour du Boeing 737 MAX, mais quelques obstacles subsistent

Un expert en informatique déclare que les programmeurs ont besoin de plus de mathématiques, ajoutant que les écoles devraient repenser la façon dont elles enseignent l'informatique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/01/2023 à 10:53
Cela fait des années que des voix s'élèvent pour mettre en garde les autorités sur la vétusté du système en question.

Les autorités ont toujours repoussé la libération des budgets pour développer un nouveau système répondant aux exigences actuelles.

Vu les coûts qui vont être engendrés par cette journée de "pause forcée", il est fort à parier que les bourses vont soudainement se délier...
0  0