IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Neuralink de Musk fait l'objet d'une enquête fédérale pour violation potentielle de la législation sur le bien-être des animaux
Et le personnel se plaint de la précipitation des tests sur les animaux

Le , par Nancy Rey

103PARTAGES

6  1 
La société Neuralink d'Elon Musk, spécialisée dans les appareils médicaux, fait l'objet d'une enquête fédérale pour violation potentielle de la législation sur le bien-être des animaux. D’après des documents et des sources familières avec l'enquête et les activités de la société, le personnel interne se plaint de la précipitation des tests sur les animaux, ce qui entraîne des souffrances et des décès inutiles. Neuralink Corp développe un implant cérébral dont elle espère qu'il aidera les personnes paralysées à remarcher et à guérir d'autres maladies neurologiques.


L'enquête fédérale, qui n'a pas été signalée, a été ouverte ces derniers mois par l'inspecteur général du ministère américain de l'Agriculture à la demande d'un procureur fédéral, d’après deux sources ayant connaissance de l'enquête. Selon l'une des sources, l'enquête se concentre sur les violations de l'Animal Welfare Act qui régit la manière dont les chercheurs traitent et testent certains animaux.

L'enquête intervient à un moment où les employés sont de plus en plus mécontents des tests sur les animaux effectués par Neuralink, et se plaignent notamment que la pression exercée par le PDG Musk pour accélérer le développement a entraîné des expériences bâclées, selon un examen de dizaines de documents de Neuralink et d'entretiens avec plus de 20 employés actuels et anciens. Ces tests ratés ont dû être répétés, ce qui a augmenté le nombre d'animaux testés et tués, affirment les employés. Les documents de la société comprennent des messages, des enregistrements audio, des courriels, des présentations et des rapports inédits.

Les réglementations américaines ne précisent pas le nombre d'animaux que les entreprises peuvent utiliser pour la recherche, et elles laissent une grande marge de manœuvre aux scientifiques pour déterminer quand et comment utiliser les animaux dans les expériences. Neuralink a passé toutes les inspections de l'USDA de ses installations, comme le montrent les documents réglementaires.

Au total, l'entreprise a tué environ 1 500 animaux, dont plus de 280 moutons, cochons et singes, à la suite d'expériences menées depuis 2018, selon des dossiers examinés et des sources ayant une connaissance directe des opérations d'expérimentation animale de l'entreprise. Les sources ont qualifié ce chiffre d'estimation approximative, car l'entreprise ne tient pas de registres précis sur le nombre d'animaux testés et tués. Neuralink a également mené des recherches sur des rats et des souris.

Le nombre total de décès d'animaux n'indique pas nécessairement que Neuralink enfreint la réglementation ou les pratiques de recherche standard. De nombreuses entreprises utilisent régulièrement des animaux dans leurs expériences pour faire progresser la santé humaine et elles subissent des pressions financières pour mettre rapidement leurs produits sur le marché. Les animaux sont généralement tués lorsque les expériences sont terminées, souvent pour qu'ils puissent être examinés post-mortem à des fins de recherche.

Mais les employés actuels et anciens de Neuralink affirment que le nombre de décès d'animaux est plus élevé qu'il ne devrait l'être pour des raisons liées aux demandes de Musk d'accélérer la recherche. Grâce à des discussions et des documents de l'entreprise couvrant plusieurs années, ainsi qu'à des entretiens avec des employés, il a été possible d'identifier quatre expériences impliquant 86 porcs et deux singes qui ont été entachées ces dernières années par des erreurs humaines. Ces erreurs ont affaibli la valeur de recherche des expériences et ont nécessité la répétition des tests, ce qui a entraîné la mort d'un plus grand nombre d'animaux, ont déclaré trois des employés actuels et anciens. Les trois personnes ont attribué les erreurs à un manque de préparation de la part d'un personnel d'expérimentation travaillant dans un environnement sous pression.

Dans un message, un employé a écrit, au début de l'année, une missive pleine de colère à ses collègues sur la nécessité de revoir la façon dont la société organise les opérations sur les animaux afin d'éviter les "hack jobs". Selon l'employé, le calendrier précipité a pour conséquence que les employés, insuffisamment préparés et surchargés de travail, se démènent pour respecter les délais et apportent des changements de dernière minute avant les opérations, ce qui augmente les risques pour les animaux.

Musk a fait pression pour accélérer les progrès de Neuralink, qui dépend fortement de l'expérimentation animale, selon des employés actuels et anciens. Au début de l'année, le chef d'entreprise a envoyé à ses employés un article sur des chercheurs suisses qui ont mis au point un implant électrique permettant à un homme paralysé de marcher à nouveau. « Nous pourrions permettre aux gens d'utiliser leurs mains et de marcher à nouveau dans la vie quotidienne ! » a-t-il écrit au personnel à 6 h 37, heure du Pacifique, le 8 février. Dix minutes plus tard, il a enchaîné : « En général, nous n'avançons tout simplement pas assez vite. Cela me rend fou ! »

À plusieurs reprises au fil des ans, Musk a dit aux employés d'imaginer qu'ils avaient une bombe attachée à leur tête dans le but de les faire avancer plus rapidement, selon trois sources qui ont entendu ce commentaire à plusieurs reprises. À une occasion, il y a quelques années, Musk a dit aux employés qu'il déclencherait une "défaillance du marché" chez Neuralink s'ils ne faisaient pas plus de progrès, un commentaire perçu par certains employés comme une menace d'arrêt des opérations, selon un ancien employé qui a entendu ce commentaire.

Cinq personnes ayant travaillé sur les expérimentations animales de Neuralink ont déclaré qu'elles avaient fait part de leurs inquiétudes en interne. Elles ont déclaré avoir plaidé en faveur d'une approche de test plus traditionnelle, dans laquelle les chercheurs testent un élément à la fois dans une étude animale et tirent des conclusions pertinentes avant de passer à d'autres tests sur les animaux. Au lieu de cela, selon ces personnes, Neuralink lance des tests en succession rapide avant de corriger les problèmes des tests précédents ou de tirer des conclusions complètes. Le résultat : dans l'ensemble, davantage d'animaux sont testés et tués, en partie parce que cette approche conduit à des tests répétés.

Un ancien employé qui avait demandé à la direction, il y a plusieurs années, de procéder à des tests plus délibérés s'est vu répondre par un cadre supérieur que ce n'était pas possible, compte tenu des exigences de rapidité de Musk. Deux personnes ont déclaré qu'elles avaient quitté l'entreprise en raison de préoccupations liées à la recherche sur les animaux.

Les problèmes liés aux tests de Neuralink ont soulevé des questions en interne sur la qualité des données obtenues, ont déclaré trois employés. Ces problèmes pourraient potentiellement retarder l'offre de la société de commencer les essais sur l'homme, ce que Musk a dit que la société veut faire dans les six prochains mois. Ils s'ajoutent également à une liste croissante de maux de tête pour Musk, qui fait face à des critiques sur sa gestion de Twitter, qu'il a récemment acquis pour 44 milliards de dollars. Musk continue également de diriger le constructeur de voitures électriques Tesla et la société de fusées SpaceX.

La Food and Drug Administration américaine est chargée d'examiner les demandes d'approbation de l'entreprise pour son dispositif médical et les essais associés. En revanche, le traitement des animaux par la société au cours de ses recherches est réglementé par l'USDA en vertu de la loi sur le bien-être des animaux.

Délais non respectés et des expériences bâclées

L'impatience de Musk à l'égard de Neuralink s'est accrue alors que l'entreprise, lancée en 2016, a manqué ses délais à plusieurs reprises pour obtenir l'approbation réglementaire afin de commencer des essais cliniques sur des humains, selon des documents de l'entreprise et des entretiens avec huit employés actuels et anciens. Certains rivaux de Neuralink ont plus de succès. Synchron, qui a été lancé en 2016 et développe un implant différent avec des objectifs moins ambitieux en matière d'avancées médicales, a reçu l'approbation de la FDA pour commencer des essais sur l'homme en 2021. Le dispositif de l'entreprise a permis à des personnes paralysées d'envoyer des textos et de taper à la machine en réfléchissant seules. Synchron a également mené des tests sur des animaux, mais elle n'a tué qu'environ 80 moutons dans le cadre de ses recherches, selon des études sur l'implant Synchrons.

D'une certaine manière, Neuralink traite les animaux plutôt bien par rapport à d'autres centres de recherche, ont déclaré des employés lors d'entretiens, faisant écho aux déclarations publiques de Musk et d'autres dirigeants. Les dirigeants de la société se sont vantés en interne d'avoir construit un "Disneyland des singes" dans les locaux de la société à Austin, au Texas, où les animaux de laboratoire peuvent se promener, a déclaré un ancien employé. Dans les premières années de l'entreprise, Musk a dit aux employés qu'il voulait que les singes de son établissement de la baie de San Francisco vivent dans un "Taj Mahal des singes", a déclaré un ancien employé qui a entendu ce commentaire. Un autre ancien employé se souvient de Musk disant qu'il n'aimait pas utiliser les animaux pour la recherche, mais qu'il voulait s'assurer qu'ils étaient "les animaux les plus heureux" de leur vivant.

Les animaux se sont toutefois moins bien comportés lorsqu'ils ont été utilisés dans le cadre des recherches de l'entreprise, selon des employés actuels et d'anciens employés

Les premières plaintes concernant les tests de l'entreprise concernaient son partenariat initial avec l'université de Californie, à Davis, pour mener les expériences. En février, un groupe de défense des droits des animaux, le Physicians Committee for Responsible Medicine, a déposé une plainte auprès de l'USDA accusant le projet Neuralink-UC Davis d'avoir bâclé les opérations chirurgicales qui ont tué les singes et a rendu publiques ses conclusions. Le groupe affirme que les chirurgiens ont utilisé deux fois la mauvaise colle chirurgicale, ce qui a entraîné la souffrance et la mort de deux singes, tandis que d'autres singes ont souffert de différentes complications liées aux implants.

La société a reconnu avoir tué six singes, sur les conseils du personnel vétérinaire de l'UC Davis, en raison de problèmes de santé causés par les expériences. Elle a qualifié le problème de la colle de "complication" liée à l'utilisation d'un "produit approuvé par la FDA". En réponse à une enquête, un porte-parole de l'UC Davis a partagé une déclaration publique antérieure défendant sa recherche avec Neuralink et disant qu'elle a suivi toutes les lois et réglementations.

Un procureur fédéral du district nord de la Californie a transmis la plainte du groupe de défense des animaux à l'inspecteur général de l'USDA, qui a depuis lancé une enquête officielle, selon une source ayant une connaissance directe de l'enquête. Les enquêteurs de l'USDA se sont ensuite renseignés sur les allégations concernant les recherches sur les singes de l'UC Davis, selon deux sources au fait de la question et des courriels et messages.

L'enquête porte sur les tests et le traitement des animaux dans les propres installations de Neuralink, a déclaré l'une des sources, sans donner plus de détails. En 2020, Neuralink a internalisé le programme et a depuis construit ses vastes installations en Californie et au Texas.

Delcianna Winders, directrice de l'Animal Law and Policy Institute de la Vermont Law and Graduate School, a déclaré qu'il était "très inhabituel" que l'inspecteur général de l'USDA enquête sur des installations de recherche sur les animaux. Winders, une opposante à l'expérimentation animale qui a critiqué Neuralink, a déclaré que l'inspecteur général s'est principalement concentré ces dernières années sur les combats de chiens et de coqs lorsqu'il a appliqué l'Animal Welfare Act.

Source : Enquête fédérale ouverte par l'inspecteur général du ministère américain de l'Agriculture

Et vous ?

Que pensez-vous de Neuralink et de son projet ? Les objectifs vous semblent-ils réalisables au vu des progrès ?
Trop tôt pour tester sur les humains selon vous ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Des chercheurs ont exprimé leur horreur face à l'objectif d'Elon Musk de connecter les cerveaux humains aux ordinateurs au cœur de leur inquiétude se trouve « l'infusion de la Big Tech dans l'esprit»

Elon Musk espère que la puce Neuralink pourra être implantée dans un cerveau humain dans 6 mois et voudrait redonner la vue aux aveugles « même si quelqu'un était né aveugle »

Neuralink, la société d'Elon Musk confirme que des singes sont morts dans le cadre d'un projet de test de puces cérébrales, mais nie toute cruauté envers les animaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 06/12/2022 à 8:36
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
le personnel interne se plaint de la précipitation des tests sur les animaux, ce qui entraîne des souffrances et des décès inutiles.
C'est un peu ce que je craignais avec l'attitude de Musk, l'avenir n'a pas le temps d'attendre les normes, les règles, la loi ou l'éthique.
On nous glorifiera quand on aura réussi et tous nos péchés seront oubliés, donc fonçons tête baissée, nous lèverons la tête à la fin de la course en espérant pouvoir se regarder dans un miroir.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Au total, l'entreprise a tué environ 1 500 animaux, [...]s sources ont qualifié ce chiffre d'estimation approximative car l'entreprise ne tient pas de registres précis sur le nombre d'animaux testés et tués
J'étais relativement persuadé qu'une expérience scientifique devait tracer de façon précise ce qu'elle fait, sur qui/quoi, quel est le résultat obtenu pour chaque cas.
Sans faire ça comment peut-elle affirmer à la fin, qu'elle est un succès ou non?
Combien de résultats annexes ont peut-être été perdus parce que toutes ses expériences n'ont pas été suivies sérieusement?
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
le chef d'entreprise a envoyé à ses employés un article sur des chercheurs suisses qui ont mis au point un implant électrique permettant à un homme paralysé de marcher à nouveau. « Nous pourrions permettre aux gens d'utiliser leurs mains et de marcher à nouveau dans la vie quotidienne ! » a-t-il écrit au personnel à 6 h 37, heure du Pacifique, le 8 février. Dix minutes plus tard, il a enchaîné : « En général, nous n'avançons tout simplement pas assez vite. Cela me rend fou ! »
Qu'est ce qui te rend fou?
Que des Suisse aient fait mieux et plus vite que toi (que tes employés en fait)? Qu'ils "te volent" l'argent que tu ne gagneras pas?
De ne pas être dieu? (De ne pas pouvoir redonner la vue au aveugle, de ne pas pouvoir faire marcher un handicapé?)

En tant que patron envoyer deux messages à 10 minutes d'intervalles montre à quel point il ne maitrise ni ses émotions ni sa communication.
Il gère des personnes qui ne se sentent déjà pas très droits dans leurs bottes et il en rajoute une couche en disant faites plus vite (quitte à faire pire).

Quand on fait des expériences, prendre du recul est primordial, il permet de découvrir des effets inattendus.
Dans ma société quand on développe un produit, nous avons deux équipes qui analysent les résultats d'un essai, celle qui a demandé l'essai et qui vérifie qu'il a l'effet attendu, une qui archive et analyse tous les résultats, les résultats obtenus on 3 rôles : confirmer les conclusions de la première équipe (l'une de ses conclusions doit être la même que celle de l'équipe 1), confirmer/affiner les modèles existants, émettre de nouveaux modèles.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
[...]Musk a dit aux employés d'imaginer qu'ils avaient une bombe attachée à leur tête dans le but de les faire avancer plus rapidement, [...] Musk a dit aux employés qu'il déclencherait une "défaillance du marché" chez Neuralink s'ils ne faisaient pas plus de progrès
Arrive-t-on au moment où on peut dire que ce gars est un psychopathe?
Ce chantage et cette menace est scandaleuse.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Synchron, qui a été lancé en 2016 et développe un implant différent avec des objectifs moins ambitieux en matière d'avancées médicales, a reçu l'approbation de la FDA pour commencer des essais sur l'homme en 2021. Le dispositif de l'entreprise a permis à des personnes paralysées d'envoyer des textos et de taper à la machine en réfléchissant seules. Synchron a également mené des tests sur des animaux, mais elle n'a tué qu'environ 80 moutons dans le cadre de ses recherches, selon des études sur l'implant Synchrons.
La recherche a une dynamique très différente de l'industrie, une des raisons pour lesquels les ingénieurs sont souvent de mauvais chercheurs.
Ils sont trop concentrés sur le ROI et le planning, quitte à s'assoir sur la méthodologie.
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Neuralink traite les animaux plutôt bien [...]Les dirigeants de la société se sont vantés en interne d'avoir construit un "Disneyland des singes" [...] Musk a dit [...]qu'il voulait que les singes de son établissement vivent dans un "Taj Mahal des singes"
Oui enfin la "vie de rêve" n'est pas un contrepoids du manque d'éthique et de méthodo de Musk.
C'est cool de leur donner une belle vie mais à la fin tu les abats sans y avoir rien gagné. Ai au moins le minimum de décence en donnant de la valeur à leur mort. (Et je trouvé encore ce propos dérangeant.)

La recherche ne peut pas avancer à tout prix où on revient à des heures sombres de l'histoire de la médecine (et je ne parles pas que des recherches nazis)
7  1 
Avatar de escartefigue
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/12/2022 à 14:14
@Erviewthink : c'est pourtant écrit en gros

Citation Envoyé par Bill Fassinou  Voir le message
[B][SIZE=4]Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk spécialisé dans les implants cérébraux, ferait l'objet d'une enquête fédérale pour de potentielles violations de la législation américaine sur le bien-être des animaux, l'Animal Welfare Act. Un rapport d'enquête portant sur des documents et des sources internes suggère que les tests sur les animaux sont effectués trop rapidement, ce qui fait souffrir les animaux inutilement et cause leur mort. L'Animal Welfare Act, qui régit le traitement et l'utilisation des animaux dans la recherche scientifique et les tests, est le principal objet de cette enquête.

J'ai mis en rouge les passages que vous n'avez pas lus ou pas compris, j'espère que comme ça ce sera plus clair
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/12/2022 à 9:47
Citation Envoyé par totozor Voir le message
J'étais relativement persuadé qu'une expérience scientifique devait tracer de façon précise ce qu'elle fait, sur qui/quoi, quel est le résultat obtenu pour chaque cas.
Sans faire ça comment peut-elle affirmer à la fin, qu'elle est un succès ou non?
Justement tout ce qui fait la particularité d'Elon Musk c'est qu'il est plus sur de l'ingénierie que de la recherche. Il avance rapidement en mode fail and retry. Le soucis, c'est que ce qui marche bien pour les fusées, pose des problèmes quand il y a des vies en jeu.
5  2 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/12/2022 à 17:15
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne sais pas comment ça va évoluer, mais pour l'instant ils disent que Neuralink pourrait permettre à des aveugles de retrouver la vue et à des gens paralysé de marcher.
Et "ils disent" depuis 2019 au moins que AutoPilot sera autonome "dans quelques mois".

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient.
4  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/12/2022 à 13:34
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Je ne sais pas comment ça va évoluer, mais pour l'instant ils disent que Neuralink pourrait permettre à des aveugles de retrouver la vue et à des gens paralysé de marcher.

Bon après est-ce qu'il y a suffisamment de riches aveugles pour que ça devienne rentable ?
Peut-être que ce sera utilisé pour autre chose…
Le truc c'est que Neural Link fait beaucoup parler de lui car c'est fait par Musk, mais il y a déjà plein de projet dans le genre qui sont bien plus avancés et sécurisés que "Neural Link".
Comme toujours avec sa communication tonitruante Musk fait croire qu'il est un pionnier, anors que la vérité c'est qu'on l'a pas attendu et qu'il est carrément en retard, du coup il se permet de faire n'importe quoi pour aller plus vite.
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/12/2022 à 14:41
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Mais comme les projets d'Elon Musk attirent beaucoup d'investisseurs, ses entreprises ont moyen d'investir dans la recherche et le développement, peut-être que certaines rattraperont leur retard.
Peut-être, ou peut-être que si les sociétés qui avaient des résultats n'étaient pas dans l'ombre de la communication de Musk elle auraient plus de soutien et donc d'encore de mailleurs résultats.
Dans tous les cas ça quand une société attire toute la communication au point ou la concurrence devient difficilement audible, ça n'est pas un fonctionnement sain.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Niveau cruauté envers les animaux, l'industrie alimentaire fait largement pire.
D'ailleurs, il y a des criminels qui ont tué des dizaines de personnes, donc si j’assassine quelqu’un, j'espère bien que la police ne va pas en faire tout un plat.
2  0 
Avatar de technick
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 13/12/2022 à 0:43
Je ne defends pas l'experimentation animale loin de là mais peut on mettre en parallèles les 170 millions de poulets tuées par semains par les americans ? en 2020 : 3,72*millions de bovins abattus toujours par les americains. Les combats de certains sont parfois étranges.
1  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/12/2022 à 21:03
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce sont les actionnaires qui y croient.
Oui, c'est bien à eux que je pensais, et c'est bien à eux que Musk s'adresse avec ses effets d'annonce.
2  1 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/12/2022 à 19:41
alors que Musk a annoncé au début du mois qu'il pensait que Neuralink implanterait l'un de ses dispositifs dans un cerveau humain dans les six prochains mois
bon, faudra quand même attendre le retour des "bêta"-testeurs. Avec un peu de bol (et quelques "incidents", la version finale arrivera en même temps que celle de l'Autopilot et le départ pour Mars Reste plus qu'à attendre ses conseils d'investissement crypto sur Twitter pour pouvoir se payer tout ça!
0  0 
Avatar de pierre.E
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/12/2022 à 21:04
"derrière chaque grande fortune, il y a un grand crime". chateaubriand
1  1