IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Banque centrale de l'UE dit que le bitcoin vit un dernier soupir artificiellement induit avant la route vers l'inutilité
Le scandale autour de la plateforme FTX renforce-t-il son image de Ponzi ?

Le , par Patrick Ruiz

133PARTAGES

14  0 
La valeur du bitcoin a chuté d'un pic de près de 70 000 dollars à un plus bas de 16 000 dollars depuis l'effondrement de la bourse de cryptomonnaies FTX, ce, avant de se stabiliser à environ 17 000 dollars. Cette forte variation du prix de la cryptomonnaie est venue raviver un débat qui a cours depuis des années : les cryptomonnaies sont-elles une gigantesque chaîne de Ponzi ? Sont-elles le socle d’une révolution monétaire amorcée ? Les avis divergent sur ces questions. D’ailleurs, des défenseurs des cryptomonnaies pointent du doigt la baisse de l’euro face au dollar américain comme un motif valable de remise en question de l’actuel système monétaire.

Les responsables de la BCE sont d’avis que les cryptomonnaies comme le bitcoin sont des schémas de Ponzi. C’est un avis qui rejoint celui de Rabi Sankar de la Banque centrale de l’Inde : « Les cryptomonnaies ont été spécifiquement développées pour contourner le système financier réglementé et ne sont adossées à aucun flux monétaire sous-jacent. Nous avons également vu que les cryptomonnaies ne se prêtent pas à une définition en tant que monnaie, actif ou marchandise ; elles n'ont pas de flux de trésorerie sous-jacent ; elles n'ont pas de valeur intrinsèque ; qu'elles s'apparentent à des systèmes de Ponzi, et peuvent même être pires. »

Ces sorties se font dans un contexte de comparaisons entre des monnaies soutenues par le système monétaire classique comme l’euro et le dollar (dont les banquiers font l’éloge de la stabilité). « La raison pour laquelle le dollar a une valeur est que le gouvernement américain a un monopole légal sur la production du dollar. Dans le monde des monnaies virtuelles et des cryptomonnaies, il existe des milliers de ces pièces de monnaie de type ordure. Des gens se sont littéralement fait escroquer pour des dizaines de milliards de dollars et la SEC s'est vue obligée de s’impliquer dans la répression de ce phénomène », indique le président de la Banque de la Réserve fédérale américaine.


Néanmoins, les fluctuations du cours de l’euro face au dollar américain servent de motif aux défenseurs des monnaies cryptographiques comme le bitcoin pour remettre en question l’actuel système monétaire. L'euro a un peu plus de 20 ans, mais déjà son histoire est mouvementée. Depuis sa création en 1999, la monnaie unique a connu des hauts et des bas. Après avoir surmonté une certaine fragilité initiale (en octobre 2000, l'euro ne valait plus que 0,85 dollar), l'euro a entamé une solide phase de remontée le conduisant à 1,60 à l'été 2008. Avec la crise financière de 2008, qui se transforme, dans la zone euro, en crise des dettes souveraines, la monnaie unique baisse, mais la politique de la Banque centrale européenne (BCE) et les efforts budgétaires des pays membres contribuent à la stabiliser. En 2022, en revanche, la baisse s'accélère et conduit la monnaie unique en automne en dessous de la parité avec le dollar.

Début 2022, deux événements font vaciller la monnaie unique. D'abord l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, puis l'annonce, aux États-Unis, d'un plan de relance massif de l'administration Biden en mars 2022, certes réduit depuis. L'euro, proche de 1,2 dollar à ce moment, entre dans une dynamique baissière et franchit un premier palier à 1,13 dollar. Sur fond de perspectives d'arrêt des livraisons de gaz russe et de la remontée des taux américains pour lutter contre l'inflation durant les mois d'été 2022, d'autres paliers cèdent successivement jusqu'à une relative stabilisation autour d'un euro pour un dollar en septembre 2022.

Le bitcoin a cours légalement au Salvador depuis la mi-parcours de l’année précédente. Le projet de loi du président Nayib Bukele du Salvador, afin de donner un cours légal au bitcoin dans son pays, a fait l’objet d’approbation le 9 juin par le Congrès du pays. Par 62 voix sur 84, le Salvador devient le premier pays à approuver une loi donnant cours légal au bitcoin. Cette dernière a pour objet la régularisation du bitcoin comme monnaie à cours légal, sans restriction avec pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction. La valeur d’une monnaie repose sur la confiance qu’on lui accorde. C’est sur ce principe que les défenseurs des monnaies cryptographiques s’appuient pour les voir comme socle d’une révolution monétaire susceptible d’être accélérée par leur adoption à plus grande échelle par des pays.

Source : BCE

Et vous ?

En quoi les griefs des Banques centrales à l’endroit des cryptomonnaies sont-ils pertinents ?
Les défenseurs des monnaies cryptographiques ont-ils raison de dire que les griefs que les Banques centrales portent à l’endroit des cryptomonnaies sont les mêmes qu’ils peuvent opposer aux monnaies émises par l’actuel système monétaire ?
Une adoption plus large des cryptomonnaies par les pays est-elle susceptible de contribuer à éliminer les tares que les critiques soulèvent à leur encontre ?
Le terme Ponzi est-il adapté comme qualificatif pour les monnaies cryptographiques ?

Voir aussi :

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies basés sur l'algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson
Les pirates informatiques à l'origine d'une présumée attaque par ransomware contre Kia exigent des millions de dollars en bitcoins, plusieurs services en ligne de la société auraient été touchés
Le bitcoin atteint une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars alors que le coût de la cryptomonnaie continue de grimper
La plupart des cadres financiers ne prévoient pas de détenir le bitcoin comme actif d'entreprise, d'après une enquête de Gartner, seuls 5 % prévoient de le faire en 2021

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 13:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Wait & See.
Si ça se trouve le bitcoin existera encore après l'euro.
Il est possible que l'euro vive ses dernières années.
Le bitcoin ne sert strictement à rien, c'est simplement encore une fois une roulotte géante.
Je ne vos pas le lien avec l'Euro du tout.
9  3 
Avatar de GATEN
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 17:53
Citation Envoyé par mith06 Voir le message

Certain s'en servent même comme preuve de date.
En effet le hash d'un bloc te garantie cryptographiquement qu'un évènement associé est arrivé après la création du bloc.
Exemple si je prend une photo avec un HASH d'un bloc bitcoin visible tu peut "prouver cryptographiquement" que la photo à été prise après la création du bloc, et un aucun cas avant.
C'est l'équivalent de prendre une photo avec la une d'un journal visible
6  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 15:32
comme Ryu2000, je m'inquiéterais plus de l'avenir de l'euro que du bitcoin.
l'euro a de grave problème structurelle, a cause des taux de change de manière simple elle enrichit bien l'Allemagne mais appauvrit fortement les pays du sud
Par exemple, si les Allemands sont "deux fois plus bosseurs et productifs que les Italiens", alors le taux de change monte en faveur de l’Allemagne. Cela permet aux Allemands de vendre leurs voitures en Italie à un prix élevé. Les Allemands s’enrichissent, tandis que la majorité des Italiens doit se contenter d’une production automobile locale, les Volkswagen étant devenues inabordables.

Bref ce systeme finira par s'effondrer, quand les populations du sud ne pourront plus supporter les plans de recession
7  3 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 18:07
Pour ma part, je ne serai pas étonné outre mesure.

En effet, le calcul de la preuve étant de plus en plus cher, tant en ressources matérielles qu'en energie, il faut que le bitcoin soit a une certaine valeur pour que les fermes tournent.

Or cette valeur est fortement volatile et de moins en moins rentable.

Loin d'être tué par les banques centrales, le bitcoin a de grande chance de mourir par manque de calcul.
On pourra aussi noter les scandales de vols de bitcoin, fermeture d'espace d'échange et autre arnaques sur ce réseau. Une fois que les gogos qui ont investi de l'argent dedans se retire, la pyramide de ponzi s'écroule toujours.

Au passage, il restera des alternatives, l'etherum par exemple qui vient de migrer vers une solution plus économe avec succès.

Au passage, pour le coté décentralisé, on s’aperçoit que le système repose en définitive sur quelques fermes de serveur dans le monde. Donc le bit coin est en fait un colosse aux pieds d'argile.
5  2 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 02/12/2022 à 12:21
Je ne suis pas spécifiquement pro-bitcoin, mais il est clair que la banque centrale européenne sert ses intérêts. Il est difficile d'accorder du crédit à une organisation qui est à la fois juge et partie. Surtout avec les projets d'euro numérique.

Les responsables de la BCE sont d’avis que les cryptomonnaies comme le bitcoin sont des schémas de Ponzi. C’est un avis qui rejoint celui de Rabi Sankar de la Banque centrale de l’Inde : « Les cryptomonnaies ont été spécifiquement développées pour contourner le système financier réglementé et ne sont adossées à aucun flux monétaire sous-jacent. Nous avons également vu que les cryptomonnaies ne se prêtent pas à une définition en tant que monnaie, actif ou marchandise ; elles n'ont pas de flux de trésorerie sous-jacent ; elles n'ont pas de valeur intrinsèque ; qu'elles s'apparentent à des systèmes de Ponzi, et peuvent même être pires. »
Il me semble que pour les défenseurs des cryptomonnaies, c'est précisément la qualité principale.
3  1 
Avatar de tobias45
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 23:28
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il sert à acheter sans être contrôlé par les banques ni les gouvernements.
Mais aujourd'hui il est principalement utilisé pour faire de la spéculation.
Il semble que la dernière partie ne soit pas tout à fait exacte. En fait, il y a les deux aspects mais pas au même endroit. Dans les pays riches, c'est le côté spéculation qui domine. Dans le reste du monde, c'est soit l'usage transfert de valeur qui est utile, soit l'usage "monnaie non trafiquée par l'état et sans banques nécessaires" qui est utilisé. Par exemple, j'ai des collègues qui l'utilisent pour envoyer de l'argent en Afrique, ça évite les 10 à 20% (!) de frais des services type "Western Union". Dans des pays comme le Nigéria, où plus de 30% de la population utilise le bitcoin, c'est le troisième usage qui domine.
La plupart du temps, les gens imaginent que ce n'est que de la spéculation (et je l'ai longtemps cru aussi), parce que c'est le seul truc que l'on voit de notre fenêtre. Mais le monde réserve des surprises quand on regarde plus loin...
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/12/2022 à 20:29
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
c'est surtout que si vous revendez vos bitcoins il y a des impôts à payer faut pas perdre de vue ça
Évidement que si tu fais une plus-value, elle est imposable. C'est le cas pour n'importe quel autre actif (devises, actions, produit bancaire, immobilier, ...). Les Crypto-monnaies n'ont pas de raison particulières de passer au travers.
2  0 
Avatar de youtpout978
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/12/2022 à 12:28
Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message

Loin d'être tué par les banques centrales, le bitcoin a de grande chance de mourir par manque de calcul.

Le bitcoin peut très bien marcher sans la puissance de calcul actuel, le seul truc qui pourrait être inquiétant c'est la centralisation.
2  1 
Avatar de youtpout978
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/12/2022 à 21:00
Citation Envoyé par Uther Voir le message
Evidement que si tu fais une plus-value, elle est imposable comme pour n'importe quel autre actif (immobilier, actions, placement bancaire, devises, ...). Les Crypto-actifs n'ont pas de raison d'être différents des autres valeurs.
Surtout que celle-ci est effective à partir du moment que la crypto est transformé en devise réelle ou en achat par l'intermédiaire d'une cb crypto.
Tu peux faire le choix de la flat tax dessus.
1  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/12/2022 à 13:35
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
la dette n'a rien à voir avec la tenue de l'euro et de sa parité,?
Comment ça la dette n'a rien à voir avec la tenu?

Si tu fais tellement de dette que l'on commence à considérer que tu deviens insolvable, tu t'imagines que ça n'a aucun impact sur le désir de conserver ou non ta monnaie?
Citation Envoyé par Mat.M Voir le message
est-ce que vous avez lu ce que j'ai écris précedemment

A quel sujet?
1  0