IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Alors que de plus en plus de marques se retirent de Twitter, SpaceX achète un gros package publicitaire Twitter

Le , par Stéphane le calme

108PARTAGES

3  0 
Elon Musk a apparemment décidé qu'une façon d'inspirer confiance dans Twitter en tant que plate-forme publicitaire est de devenir lui-même annonceur. Un média a rapporté que SpaceX avait acheté l'un des forfaits publicitaires haut de gamme de Twitter, précisant que SpaceX investit rarement dans la publicité sur Twitter, dans un contexte où SpaceX, une autre société d'Elon Musk, prévoit de commencer à faire la publicité de l'Internet par satellite Starlink auprès de clients en Espagne et en Australie. Selon des documents internes examinés par ce média, SpaceX a jusqu'à présent dépensé 160 000 dollars pour la campagne publicitaire Twitter et au total pourrait finir par investir jusqu'à 250 000 dollars.

Selon Musk, le fait que SpaceX achète ce package publicitaire n'a rien de spécial. Le PDG de SpaceX et de Twitter a contesté le qualificatif du média qui a décrit l'investissement publicitaire comme étant « important ».


L'entreprise aérospatiale d'Elon Musk, SpaceX, a commandé l'un des plus gros forfaits publicitaires disponibles auprès de Twitter, l'entreprise de médias sociaux qu'il vient d'acquérir dans le cadre d'un accord de 44 milliards de dollars et dont il est maintenant PDG. La campagne fera la promotion du service Internet par satellite détenu et exploité par SpaceX appelé Starlink sur Twitter en Espagne et en Australie, selon les enregistrements internes de l'entreprise de médias sociaux consultés.

La campagne publicitaire que SpaceX achète pour promouvoir Starlink s'appelle une « prise de contrôle » de Twitter. Lorsqu'une entreprise achète l'un de ces forfaits, elle dépense généralement plus de 250 000 $ pour mettre sa marque au sommet de la chronologie principale de Twitter pendant une journée complète, selon un employé actuel et un ancien employé de Twitter qui ont demandé à ne pas être nommés parce qu'ils n'étaient pas autorisés à parler au nom de l'entreprise.

Les utilisateurs devraient voir les messages de la marque Starlink les trois premières fois qu'ils ouvrent l'application Twitter le jour ou les jours de la campagne de rachat prévue en Australie et en Espagne. La campagne, qui a été achetée la semaine dernière, devait être diffusée dans les prochains jours d'abord en Australie puis en Espagne.

SpaceX n'a ​​généralement pas acheté de gros packages publicitaires à Twitter, ont déclaré les employés actuels et anciens.

Quelques heures après la première publication de cette histoire, Musk a écrit dans un tweet : « SpaceX Starlink a acheté un petit package publicitaire – pas grand – pour tester l'efficacité de la publicité Twitter en Australie et en Espagne. J'ai fait la même chose sur Facebook / Insta /Google ».


Selon des documents internes consultés par CNBC, SpaceX a jusqu'à présent dépensé plus de 160 000 dollars pour la campagne publicitaire Twitter pour Starlink en Australie et en Espagne.

Starlink utilise une constellation de satellites qui transmettent Internet aux abonnés payants qui doivent également obtenir des terminaux de SpaceX pour y accéder. SpaceX a développé Starlink dans le but de fournir une connectivité Internet haut débit aux personnes dans des endroits mal desservis, voire pas desservis du tout, par une infrastructure de câble ou de fibre optique.

En Ukraine, le service Starlink a fourni une connectivité essentielle à l'armée du pays et à certains civils alors que l'invasion brutale de la Russie a anéanti l'infrastructure de communication là-bas. Alors que SpaceX couvrait une partie du coût de la fourniture de ce service en Ukraine, Musk s'est plaint plus tard de la façon dont les dons nuisaient aux marges bénéficiaires de son entreprise.

Pression sur les ventes de publicités Twitter

Musk est également le PDG du constructeur de véhicules électriques Tesla, en plus de ses responsabilités chez SpaceX et Twitter. Il s'est vanté que son constructeur automobile ne dépense pas d'argent pour la publicité traditionnelle comme la presse écrite, la radio, la télévision et les publicités en ligne. Au lieu de cela, Tesla recueille les gros titres des blogs de fans, des sites d'actualités et crée le buzz par le biais de clubs automobiles, d'événements de fans ou d'actionnaires et d'engagement sur les réseaux sociaux.

Musk se retrouve désormais dans la position de devoir vendre de la publicité en ligne en tant que «Chief Twit», ou plus formellement PDG, de Twitter, qui reste une importante plate-forme internationale de médias sociaux. Twitter comptait environ 237,8 millions d'utilisateurs actifs quotidiens monétisables avant l'accord de privatisation controversé de Musk. Musk a pour mission de générer au moins la moitié des revenus de Twitter auprès des abonnés, pas seulement de la publicité.

Une campagne, même de l'ampleur d'une « prise de contrôle », ne suffit pas à compenser la perte des multiples annonceurs qui ont récemment interrompu leurs dépenses sur Twitter ou qui ont fui la plate-forme lors de la prise de contrôle difficile de Musk.

Des entreprises telles que General Motors, Audi, Volkswagen, General Mills, Pfizer, United Airlines et d'autres ont suspendu leurs dépenses publicitaires sur Twitter pour le moment, en partie à cause d'une vague de discours de haine et de désinformation qui a sévi sur la plate-forme. La grande enseigne de la publicité Interpublic Group a recommandé aux clients de ses agences de faire de même. Twitter tirait auparavant environ 90% de ses revenus de la publicité.

Lorsque Musk a lancé puis rapidement suspendu un badge d'abonné payant sur Twitter la semaine dernière, cela a encore ébranlé la confiance des annonceurs dans la plate-forme. Le badge ressemblait à une coche bleue de vérification antérieure et coûtait aux utilisateurs 7,99*$ par mois. Des coches bleues acquises à bas prix étaient utilisées par des farceurs et des imposteurs pour se faire passer pour des marques, des politiciens et des célébrités et pour publier des messages peu flatteurs et inexacts.

Un compte créé à l'image de la société pharmaceutique Eli Lilly a causé un sérieux problème jeudi lorsqu'il a publié un message disant : « Nous sommes ravis d'annoncer que l'insuline est désormais gratuite ». Le tweet est devenu viral et est resté sur Twitter pendant au moins deux heures avant d'être supprimé. Le vrai compte d'Eli Lilly a tweeté plus tard : « Nous nous excusons auprès de ceux qui ont reçu un message trompeur d'un faux compte Lilly ».

Le cours de l'action d'Eli Lilly a fortement chuté après la publication du faux tweet, bien que les principaux indices boursiers aient été positifs à ce moment-là, le S&P 500 ayant connu son plus grand rallye en deux ans. Le constructeur automobile Tesla, dirigé par Musk, le concurrent de SpaceX Lockheed Martin, le sénateur Ed Markey (D-Mass.) et bien d'autres ont également été imités et mis au pilori sur la plate-forme.

Ce week-end, Musk a écrit dans un tweet : « Twitter génère un nombre considérable de clics vers d'autres sites Web/applications. De loin le plus gros moteur de clics sur Internet.*» Le nouveau PDG de Twitter a été rapidement corrigé par des experts en marketing et d'anciens employés de Twitter, et une note de correction a été ajoutée à son tweet. Il a ensuite supprimé le tweet.

Une ancienne employée de Twitter, Claire Díaz-Ortiz, l'a appelé en écrivant : « Ce sont des mensonges. J'ai travaillé sur @twitter 5 ans + écrit 2 livres sur le marketing des médias sociaux. C'est faux et @twitter le sait. Nous n'avons jamais fait de vente sur les clics, parce que nous avons un trafic beaucoup plus faible que Facebook, LinkedIn, etc. Twitter a d'autres atouts clés (et le marketing est bien plus que des clics) ».


La menace de la faillite

Une transcription de la réunion du personnel avec Elon Musk montre différents employés qui tentent de savoir quelles devraient être leurs priorités pour aider Musk à maintenir Twitter à flot alors que l'économie reste instable. Musk a gardé ses réponses brèves et a déclaré que les principales priorités comprenaient l'augmentation de la base d'utilisateurs de Twitter d'un milliard (tout en monétisant de manière critique plus d'utilisateurs), la rémunération des créateurs sur la plate-forme et l'amélioration de la recherche sur Twitter. En bref, il a dit aux membres restants de son équipe « just go hardcore » (« allez y à fond ») pour rendre Twitter « plus convaincant », afin qu'il puisse vendre ce produit aux utilisateurs, ou bien de démissionner tout simplement. L'une de ses idées les plus importantes et les plus répandues, qui, selon lui, « est définitivement en train de se produire », consiste à peaufiner Twitter pour en faire une plate-forme de paiement numérique.

« Si vous avez un produit convaincant, les gens l'achèteront », a déclaré Musk au personnel. « Cela a été mon expérience chez SpaceX et Tesla ».

L'honnêteté brutale de Musk à propos d'une éventuelle faillite de Twitter a accru les doutes quant à la survie de la plate-forme au style de leadership de Musk. En plus d'avoir endetté Twitter de 13 milliards de dollars lorsqu'il l'a acheté, puis de perdre 4 millions de dollars par jour en revenus publicitaires, Musk doit maintenant faire face à des paiements d'intérêts qui, selon Reuters, totaliseront « près de 1,2 milliard de dollars au cours des 12 prochains mois ».

Ces paiements d'intérêts, a déclaré Reuters, représenteraient plus que le dernier flux de trésorerie de Twitter de 1,1 milliard de dollars en juin. Et l'équipe de Musk semble être bien consciente de ce risque, se sentant obligée de faire de bonnes performances et demandant à Musk comment il envisage de résoudre le problème de trésorerie.

« Nous devons absolument rapporter plus d'argent que nous n'en dépensons », a répondu Musk. « Si nous ne le faisons pas et qu'il y a un flux de trésorerie négatif massif, alors la faillite n'est pas hors de propos ».

Certains se demandent si Musk utilise le terme comme un moyen d'encourager le personnel qui se sent connecté à la plate-forme à tout donner pour sa survie. Il faut dire que Bloomberg a noté que Musk avait utilisé « la menace de ruine financière » dans le passé pour motiver ses employés. « Il essaie de transmettre l'idée que si les gens ne travaillent pas dur, Twitter se retrouvera dans une situation très difficile », a déclaré à Bloomberg une personne familière avec le style de gestion de Musk.

Bien sûr, la menace de faillite ne touche pas que le personnel. Bloomberg a déclaré que les investisseurs en dette et les évaluateurs de crédit étaient tout aussi préoccupés par les déclarations de Musk, envoyant des demandes de renseignements aux fonds spéculatifs et aux gestionnaires d'actifs pour voir si quelqu'un voulait racheter une partie de la dette de Twitter à des taux beaucoup plus bas. Les banques qui ont aidé à financer Twitter grâce à 6,5 milliards de dollars de prêts à effet de levier pourraient faire face à des milliards de pertes, selon les calculs de Bloomberg.

Alors que les banques évaluent les options disponibles dans ce contexte, Musk continue d'injecter de l'argent dans Twitter, vendant 4 milliards de dollars d'actions Tesla pour « sauver » Twitter, a rapporté le New York Times.

Sources : Elon Musk, Claire Diaz

Et vous ?

Que pensez-vous des dépenses publicitaires de SpaceX sur Twitter ? Comment analysez-vous cette situation à la lumière des propos d'employés de Twitter qui affirment que SpaceX n'en dépensait pas autant sur sa plate-forme et d'Elon Musk qui maintient que sa société a fait pareil sur Facebook, Instagram et Google ? L'arbre qui cache la forêt ?
Cette stratégie est-elle susceptible d'attirer les annonceurs ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Elon Musk propose de transformer Twitter en banque pour éviter la faillite. Musk vise à augmenter le nombre d'utilisateurs de Twitter d'un milliard, puis à lier les comptes aux cartes de débit
Elon Musk licencie un ingénieur qui l'a corrigé sur Twitter. Eric Frohnhoefer, le développeur, avait remis publiquement en question l'évaluation de Musk dans un tweet d'excuses

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 20:50
Enfin... Les devs dans le monde entier ont les même habitudes.

Tu ne peux pas les prendre pour des divas pendant 5 ans et leur proposer l esclavage facilement.

En plus, les bons ont souvent des opportunités quoi qu'il arrive et parfois assez d'argent pour créer leurs opportunités.

Bref avec ce genre de message il va sûrement arriver a un tiers qui reste.. mais ça m'étonnerait qu'il garde les meilleurs.

Et attendons nous a voir pointer un produit twitter like dans les 2 mois par quelques dizaines d'employés le codage a déjà du commencer et je ne doute pas qu'un ou deux fond soit prêt à mettre quelques centaines de millions dedans.

Mastodon de par sa philosophie ne pourra jamais faire l'affaire donc il y a une place a prendre.
13  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 10:25
Je pense que le gars a fait une erreur
Et même en France tous les salariés ont une obligation de retenu et de loyauté envers leur entreprise.
Donc un licenciement aurait été validé je pense.

La il faut regarder le contexte.
On a un mec qui prétend mieux faire que twitter depuis plusieurs années.
A peine arrivé dans une boîte en état correct mais pas top, il mène une politique inhabituelle dont les résultats a court terme sont désastreux.
Au passage, au lieu d'accuser la hiérarchie passée des errements il n hésite pas à mettre en doute les compétences techniques des équipes et la qualité des produits. Or la qualité n'a jamais été un frein sur Twitter.

Il me paraît normal que les équipes lui fasse faux bond.

C'est dailleur pur cela que je pense qu'il va se prendre une belle claque dans les 2 mois avec une faillite retentissante. Parce que sans employé on ne produit plus... Et que sans voix discordante on fonce dans le mur a coup sur.

Je ne donne pas cher de Tesla aussi. Parce que là il est en train de politiser son discours, ce qui aux Etats Unis peut facilement te priver de subventions, de soutien... Et de ventes.

Quand il humilié un député en public... Il ne peut pas gagner derrière.

On verra alors que Tesla est valorisé 10 a 100 fois trop cher.
https://www.lesechos.fr/industrie-se...bourse-1358541

Cette boîte ne peut pas valoir 100 fois plus que Renault. Soyons sérieux.

La chute sera brutale je pense.
11  0 
Avatar de Pyramidev
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 17:44
Du coup, parmi ceux qui sont en congés, ceux qui ne lisent pas leurs courriels du boulot seront automatiquement virés ?

Très peu de développeurs voudront rester chez Twitter. Ceux qui cliqueront sur le lien le feront probablement car ils essaieront de trouver un autre job avant d'être virés.
Plus aucun développeur ne voudra postuler chez Twitter.
Soit Elon Musk est totalement idiot, soit son but est de détruire Twitter.
11  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 20:57
Explique moi pourquoi un dev bon irait bosser
Beaucoup d'heure
Pour un chef impulsif
Sans stratégie compréhensible
En gerant un existant sans soutien

Un bon boulot de dev c'est selon moi
Un projet intéressant
Des collègues intéressants
Une roadmap compréhensible et tenable
Entre 30 et 40h de travail max
Un management a l écoute
Un équilibre vie perso vie pro tenable dans le temps.

Pour moi les devs qui ont le choix fuieront cette ambiance toxique qui ne coche aucune de ces cases.
11  1 
Avatar de PomFritz
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/11/2022 à 23:50
ça m'a toujours bien fait marrer ces grands patrons donneurs de leçons sur le temps de travail. Ces types ont une armée de personnel qui s'occupe tous leurs petits problèmes sur un simple claquement de doigt. Beaucoup de gens pourraient en faire plus dans les mêmes conditions. Il faut faire attention à l'intérêt que sucite ce genre de taré qui risque de faire école pour s'aligner.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:45
Et ce qui était prédis continue de se passer.

Quand les équipes coeur et les senior qui pilote et coach tout le monde s'en vont... Tu es dans la merde comme manager.

C'est pas avec des junior ou les employés qui ne trouvent rien de mieux que tu crée un produit exceptionnel.

L'exemple de toxicité ce la relation mise en place en quelques jours est presque jouissif. Ça devrait couper les couilles de tous les managers mettant EM sur un piédestal.

Au final... Un manager sans son équipe ne peut pas grand chose.
8  0 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 20/11/2022 à 10:03
Au passage ça commence à râler chez les employés de twitter en Europe.
Il semble que recevoir un email disant

Conformément à votre volonté exprimée en ne cliquant pas sur "yes" dans l'email... Vous êtes licencié avec un préavis de 3 mois...

Ne soit pas une procédure de licenciement valide.

Sans rire.

Au passage ça démontre encore le modèle toxique de management.
Alors qu'il devrait s'activer a réussir la séparation avec les employés et gérer la boîte... Pour lui éviter de perdre des centaines de millions en procès... Il joue a faire de la code review.

Dans les 2 cas il n'a pas a jouer les petites mains.. mais a mettre en place des moyens pour que ça fonctionne.

Son incapacité a le faire est assez affligeante.

En même temps... Ça occupe vachement cette nouvelle série. Y a plein de rebondissement je trouve!
9  1 
Avatar de Erviewthink
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 8:56
Le premier point c'est que les enfants ne devraient pas avoir accès à twitter. Les parents sont irresponsables de laisser leurs enfants sur une plateforme comme celle-ci.
9  1 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/11/2022 à 21:31
Bonsoir

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Enfin, on a en France un principe "d'égalité des chances", quelque chose de très difficile à faire en vrai, mais dans tout les cas il faut bien une intervention de l'état dans l'éducation des enfants pour essayer de respecter un tant soit peu ce principe (ex : éducation obligatoire). Aussi imparfaite soit-elle, ça reste mieux que de tout confier aux parents. On parle de problème d'égalités des chances, mais certains parents ne sont pas spécialement plus riches que d'autres, ils sont juste beaucoup plus impliqués (voir trop) dans l'éducation de leurs enfant et le succès à l'école.

En soi si on veut être un peu plus précis, on peut dire qu'une partie de l'éducation se faire hors cercle familial à travers les relations sociales, en particulier avec les enseignant et les collèges de classe. Une grosse partie du programme scolaire constitue de la "culture général" mais j'ai plus de mal honnêtement à y voir une "éducation" dedans au sens où on l'entend dans le cadre ce tes propos et ma réponse.
L'état instruit. Les parents éduquent.

Les enfants sont de qui ? Des parents ou de l'état ? On devrait parler d'instruction nationale et non pas d'éducation nationale.
8  0 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/11/2022 à 8:59
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
De multiples équipes d'ingénierie « cruciales » au sein de Twitter ont démissionné complètement ou presque, a déclaré un autre employé qui a requis l'anonymat pour parler sans la permission de Musk. Par exemple, l'équipe qui maintient les bibliothèques du système central de Twitter que chaque ingénieur de l'entreprise utilise est partie après jeudi. « Vous ne pouvez pas faire fonctionner Twitter sans cette équipe », a déclaré l'employé.
Pendant la crise du covid mon entreprise à laisser partir quiconque voulait partir avec la garantie de pouvoir revenir quand la situation sera plus stable et si l'employé le désire.
Problème : des clés de voutes de certains projets sont partis, ont soit trouvé un travail mieux reconnu et payé ou alors se sont reconverti dans un métier plus proches de leurs valeurs.
Problème 2 : On a remplacé ces gens par des vampires aux dents longues qui rayent le parquet mais qui ne sont pas forcément compétents.
Constat : on a remplacé des gens passionnés par des incompétents qui rejettent toujours la faute sur les autres. Les opérationnels sont démotivés voir dégoutés. Certains projets ont l'air d'avancer (selon les indicateurs) alors qu'ils reculent techniquement. La chute va être violente pour tout le monde.

Voici une attitude de dictateur:
1. Vous pouvez faire ce que vous voulez tant que vous restez raisonnables.
« En ce qui concerne le travail à distance, il suffit que votre responsable prenne la responsabilité de s'assurer que vous apportez une excellente contribution. Il est également attendu que vous ayez des réunions en personne avec vos collègues à une fréquence raisonnable, idéalement une fois par semaine, mais pas moins d'une fois par mois ».
2. Avant de te laisser le temps de réfléchir : tes gars peuvent faire ce qu'ils veulent et ce que tu veux mais si je suis pas content d'un de tes gars, il saute et toi avec.
Vingt minutes plus tard, Musk a envoyé un courriel de suivi disant : « Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable qui prétend faussement que quelqu'un qui lui rend compte fait un excellent travail ou qu'un rôle donné est essentiel, qu'il soit à distance ou non, sera sorti de l'entreprise ».
Voilà comment on met en place l'autocensure et un système ultra restrictif sans l'écrire.
On laisse des frontière floue de ce qui est acceptable (excellent contribution, excellent travail, rôle essentiel) on met un peu de donnée factuelle mais qui n'a rien à voir (idéalement 1 fois/semaine, au moins 1fois/mois), on exige la perfection (excellente *3, essentiel) on suggère que c'est facile (il suffit de...) et j'atteins le point Godwin où je dis que Musk vient de créer les SS.

« si vous pouvez vous présenter au bureau et que vous ne vous y présentez pas, démission acceptée »
« Au risque d'énoncer une évidence, tout responsable [...] sera sorti de l'entreprise »
« Les managers m'enverront les listes d'exceptions pour examen et approbation »,[...]toute personne [...] met sa tête sur le billot, elle aussi.
D'ailleurs si tu fais un pet de travers tu es responsable de ta sortie de l'entreprise.
Je ne sais pas à quel point ceci est légal aux US mais quand j'entends les jeunes me dire qu'ils vont partir aux US pour rejoindre l'Eldorado informatique je penses avoir bien raison de leur suggérer d'évaluer les conditions sociales et pas que les $$$.

" [...]Les gens ne veulent pas sacrifier leur santé mentale et leur vie de famille pour rendre l'homme le plus riche du monde plus riche », a déclaré l'ancien employé
Mais la décision pourrait ne pas être aussi facile à prendre pour d'autres. [...] Les employés d'autres pays travaillant aux États-Unis risquent également de perdre leur visa de travail s'ils quittent l'entreprise.
Quand ça arrive au Qatar on appelle ça de l'esclavagisme.
Quand ça arrive au US c'est du libéralisme.

Quel est votre avis sur le sujet ?
Musk est un tyran aux ailes d'ange (défenseur absolue de la liberté d'expression) mais ça reste un tyran.
Il surfe sur son image de visionnaire mais un jour la tête tombera et le jour où ça arrivera, rien ne se passera parce qu'il pourra vivre confortablement même après avoir perdu 99% de sa fortune.
Quand on a autant d'argent le risque est une chose qui n'existe plus vraiment.
7  0