IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le bénéfice d'Apple chute de 11 %
Mais l'iPhone échappe au marasme économique

Le , par Nancy Rey

187PARTAGES

2  0 
Apple a récemment publié son rapport financier du troisième trimestre. Cette année, le géant de la technologie a fait état d'une baisse de près de 11 % de ses bénéfices au cours des trois mois se terminant en juin par rapport à la même période de l'année précédente, alors que l'entreprise doit faire face à un ralentissement économique et à des perturbations de la chaîne d'approvisionnement en Chine en raison de la politique du zéro-covid. Apple a annoncé jeudi des bénéfices et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes de Wall Street, en surmontant les pénuries de pièces détachées mieux que prévu et en bénéficiant d'une demande incessante pour les iPhones, alors même que l'inflation pousse les consommateurs à réduire leurs autres dépenses. L’entreprise a fait état d'un revenu record de 83 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 2 % par rapport à la même période l'année dernière.


Jeudi, Apple a fait état d'une baisse de près de 11 % de ses bénéfices au cours des trois mois se terminant en juin par rapport à la même période de l'année précédente, alors que l'entreprise doit faire face à un ralentissement économique et à des perturbations de la chaîne d'approvisionnement en Chine en raison de la politique du zéro-covid. Apple a déclaré que le chiffre d'affaires et le bénéfice pour le trimestre clos le 25 juin étaient de 83 milliards de dollars et de 1,20 dollar par action, ce qui dépasse les estimations de 82,8 milliards de dollars et de 1,16 dollar par action, selon les données de Refinitiv. Le bénéfice a chuté de 11 % à 19,4 milliards de dollars par rapport à l'année précédente.

Apple devrait donner une prévision pour le quatrième trimestre fiscal en cours lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, mais le directeur financier Luca Maestri a déclaré qu'il n'y avait pas eu de ralentissement de la demande pour les iPhones. Les investisseurs surveillent de près Apple et son PDG Tim Cook, car les indicateurs économiques deviennent négatifs. Par le passé, la base de clients fidèles et relativement aisés du fabricant de l'iPhone l'a aidé à mieux résister aux baisses que d'autres marques grand public.

Alors que les ventes d'iPhones et d'iPads ont dépassé les attentes, les revenus des services, des ordinateurs Mac et des accessoires ont manqué les objectifs de Wall Street. Les ventes sur le marché crucial de la Chine ont chuté de 1 %. Les difficultés économiques les plus récentes comprennent les perturbations de la chaîne d'approvisionnement dues aux blocages du COVID-19 en Chine qui ont affecté la production de certains produits Apple tels que les iPads et les Macs. Apple, comme beaucoup de ses homologues du secteur technologique, aurait ralenti les embauches et réduit les coûts en raison du climat économique difficile.

Les actions d'Apple ont clôturé jeudi en baisse d'environ 11 % depuis le début de l'année, soit un peu moins que l'indice général S&P 500 et moins que d'autres fabricants de matériel informatique grand public tels que Sonos et Samsung Electronics. Ce sera un test clé pour savoir si les efforts déployés depuis des années par Apple pour diversifier ses activités au-delà de l'iPhone ont porté leurs fruits.

Apple a déclaré que les ventes d'iPhone s'élevaient à 40,7 milliards de dollars, en hausse d'environ 3 % par rapport à l'année précédente et bien au-dessus du marché mondial des smartphones, qui a chuté de 9 % au cours du trimestre qui vient de s'achever, selon les données de Canalys. La croissance de l'activité de services de l'entreprise, qui a stimulé les ventes et les bénéfices ces dernières années, a été de 12 %, soit un taux inférieur au taux de 33 % de l'année précédente et un chiffre d'affaires de 19,6 milliards de dollars, inférieur aux estimations de 19,7 milliards de dollars. Apple a déclaré avoir désormais 860 millions d'abonnés payants à ses services payants ou aux logiciels payants de son App Store, contre 825 millions au trimestre précédent.

Apple avait dit aux investisseurs de s'attendre à une perte comprise entre 4 et 8 milliards de dollars en raison des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, bien qu'elle n'ait pas donné de prévisions de revenus globaux desquelles soustraire ces chiffres. Les analystes ont estimé que les perturbations ont le plus durement touché les ventes de Macs et d'iPads dont les sites d'assemblage étaient regroupés près des régions de Chine qui ont été mises sous séquestre par le COVID.

« Nos résultats du trimestre de juin ont continué à démontrer notre capacité à gérer efficacement notre activité malgré un environnement opérationnel difficile », a déclaré Maestri dans un communiqué.

Les ventes d'iPads et de Macs ont atteint 7,2 milliards de dollars et 7,4 milliards de dollars, contre des estimations de 6,9 milliards de dollars et 8,7 milliards de dollars. Les ventes de Mac ont représenté une contraction de 10 %, après des ventes record depuis 2020, d'abord grâce à l'essor du travail à domicile, puis grâce aux nouvelles puces processeurs propriétaires d'Apple.

Au cours de son dernier exercice financier, près d'un cinquième des ventes d'Apple provenait de sa région de la Grande Chine, après deux années de ventes en difficulté dans cette région. Mais Apple doit maintenant faire face à une croissance économique globale lente en Chine, où son chiffre d'affaires du troisième trimestre fiscal s'est élevé à 14,6 milliards de dollars, soit une baisse de 1 %.

Les résultats d'Apple interviennent alors qu'un certain nombre de sociétés technologiques ont eu du mal à maintenir une forte croissance face à la hausse de l'inflation et des taux d'intérêt, aux craintes d'une récession imminente et aux retombées de la guerre en cours en Ukraine. La société a refusé de communiquer ses prévisions de revenus pour le trimestre en cours en raison de l'incertitude économique. Toutefois, Maestri a déclaré qu'Apple s'attend à ce que la croissance de son chiffre d'affaires en glissement annuel s'accélère au cours du trimestre de septembre par rapport au trimestre de juin, en supposant que la situation macroéconomique et les impacts liés à la Covid sur ses activités ne s'aggravent pas. Il a ajouté que les contraintes d'approvisionnement devraient également être inférieures à celles du trimestre de juin.

Maestri a également souligné les efforts déployés par la société pour faciliter l'achat de ses produits par ses clients, notamment en développant les programmes de paiement à tempérament et de reprise dans le monde entier. En réponse à l'incertitude économique, le PDG Tim Cook a déclaré qu'Apple prévoyait elle-même de "continuer à embaucher des personnes et à investir dans certains domaines", mais qu'elle le ferait de manière "plus délibérée".

Source : Apple

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

voir aussi :

Des employés d'Apple menacent de démissionner parce que Tim Cook leur a dit de revenir au bureau, ils seraient également contre le modèle de télétravail proposé par l'entreprise

Une société américaine de surveillance affirme que l'iCloud d'Apple est un atout "phénoménal" pour les forces de l'ordre, selon des enregistrements secrets

Apple revient sur sa politique de travail à distance après le départ de son responsable de l'apprentissage automatique vers Alphabet, et retarde sa semaine de travail de trois jours en personne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !