IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple revient sur sa politique de travail à distance après le départ de son responsable de l'apprentissage automatique vers Alphabet
Et retarde sa semaine de travail de trois jours en personne

Le , par Nancy Rey

405PARTAGES

6  0 
L'un des détracteurs les plus en vue du retour au bureau d'Apple aurait décroché un nouveau poste au sein de DeepMind d'Alphabet, marquant ainsi le dernier drame en date dans les luttes pour le travail à distance de Big Tech. Ironiquement, cette décision intervient au moment même où Apple a décidé de revenir sur sa dernière initiative de retour au bureau.


Dans un mémo interne consulté par Bloomberg mardi, Apple a déclaré qu'elle retarderait son exigence de trois jours de travail au bureau, qui devait entrer en vigueur le 23 mai prochain. Le mémo indique que la récente recrudescence des cas de covid-19 est à l'origine de ce report et ne fournit pas de date précise pour une nouvelle tentative. Les employés d'Apple sont toujours tenus de travailler au bureau deux jours par semaine et devront désormais porter des masques dans les zones communes.

En parallèle, Ian Goodfellow, l'ancien directeur de l'apprentissage automatique d'Apple, qui a quitté l'entreprise de façon spectaculaire, du moins en partie à cause de ses restrictions en matière de travail à distance, rejoindrait DeepMind d'Alphabet. Des sources ont déclaré que Goodfellow rejoindrait DeepMind en tant que « contributeur individuel », lui qui avait déjà travaillé en tant que chercheur principal chez Google en 2019.

Ce changement de poste marque un coup dur pour Apple, une entreprise qui a du mal à apaiser les travailleurs en désaccord avec sa stratégie de retour au travail. Goodfellow, qui est le membre le plus ancien connu pour avoir quitté le navire à cause du travail à distance jusqu'à présent, a abordé la question directement dans une note au personnel consultée par la journaliste Zoë Schiffer. « Je crois fermement qu'une plus grande flexibilité aurait été la meilleure politique pour mon équipe », a écrit Goodfellow.

Le départ de Goodfellow est intervenu à peu près au même moment où un groupe d'employés d'Apple a écrit une lettre ouverte aux dirigeants de l'entreprise pour critiquer les politiques qui, selon eux, étaient « motivées par la peur ». « Nous ne demandons pas que tout le monde soit obligé de travailler à domicile. Nous demandons de décider nous-mêmes, avec nos équipes et notre responsable direct, quel type d'arrangement convient le mieux à chacun d'entre nous, que ce soit dans un bureau, à domicile ou selon une approche hybride. Arrêtez de nous traiter comme des écoliers à qui il faut dire quand être où et quels devoirs faire », peut-on lire dans la lettre.

Plus que jamais, les travailleurs sont prêts à abandonner leur entreprise pour la flexibilité du lieu de travail. Selon un rapport ADP d'avril, près des deux tiers (64 %) des travailleurs américains ont déclaré qu'ils envisageraient de chercher un nouvel emploi s'ils étaient contraints de retourner dans un bureau à temps plein.

Il convient de noter qu'Alphabet n'a pas non plus totalement adopté le principe du travail à distance. Google, la plus grande force de travail du conglomérat, est passé à une semaine de travail hybride en avril dernier, qui exigeait que les employés travaillent depuis leur bureau trois jours par semaine. Cela ressemble beaucoup à la proposition d'Apple, bien que des rapports précédents suggèrent que Google approuve plus régulièrement les demandes de travail à distance. En août dernier, l'entreprise aurait approuvé 85 % des demandes d'employés souhaitant travailler à distance ou déménager.

Source : Twitter

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Les employés d'Apple critiquent sa politique de télétravail dans une lettre ouverte avec pour motif qu'elle ne leur accorde que deux jours de travail à domicile, entrecoupés par un jour au bureau

La politique de retour au bureau d'Apple laisse de nombreux travailleurs mécontents, un expert en IA démissionne

Tim Cook informe ses employés de ce que la date de retour au bureau est fixée au 11 avril, dans un contexte où les personnes lancées en télétravail ne veulent plus retourner au bureau

Des employés d'Apple menacent de démissionner parce que Tim Cook leur a dit de revenir au bureau, ils seraient également contre le modèle de télétravail proposé par l'entreprise

Les patrons ne respectent pas leur propre recommandation de retour au bureau à l'endroit de leurs employés en télétravail en poursuivant depuis leur domicile, d'après les données d'un récent sondage

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/05/2022 à 14:34
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
je l'avais déja annoncé il y'a quelques mois, c'était prévisible.

si les conditions de travail ne sont pas intéressante, les meilleurs éléments se casse (et à raison !). C'est valable pour le salaire, le télétravail...
Cela sais produit avec une de mes boites, refu d'augmentation pendant 2 ans, les 3/4 de l'équipe sais barré moi y compris.

Ma boite actuel a été sympa avec le télétravail (3j/sem quand on veux), donc il n'y a pas eu de vague de départ.
Mais j'ai un ancien collègue qui est dans une boite différente. Ils on décidé d'interdire le télétravail, beaucoup de départ et impossible d'attirer les talents (qui veut aller dans une boite sans télétravail... personne)
Mmm...
Moi de mon côté, tout le monde est au bureau 5 jours par semaine depuis un bon moment déjà.
Pas de départ et tout se passe bien.

Je conçois que ce n'est pas pareil partout, mais vous aussi, ne croyez pas que la planète entière veut rester à la maison toute la journée...

Sinon, pour revenir à Apple, j'imagine bien Steve Jobs qui chierait probablement dans le cou de tous ceux qui ne veulent pas revenir au bureau.
Un peu comme dans la scène du film éponyme :

Jobs à un développeur qui donne un peu trop son opinion : "Tu prends tes affaires et tu dégages !"
Le mec sort désabusé.
Autre développeur : "Steve, c'était le meilleur programmeur de la division"
Jobs : "C'est le meilleur programmeur qui n'a aucun intérêt pour notre vision"
2  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/05/2022 à 10:27
je l'avais déja annoncé il y'a quelques mois, c'était prévisible.

si les conditions de travail ne sont pas intéressante, les meilleurs éléments se casse (et à raison !). C'est valable pour le salaire, le télétravail...
Cela sais produit avec une de mes boites, refu d'augmentation pendant 2 ans, les 3/4 de l'équipe sais barré moi y compris.

Ma boite actuel a été sympa avec le télétravail (3j/sem quand on veux), donc il n'y a pas eu de vague de départ.
Mais j'ai un ancien collègue qui est dans une boite différente. Ils on décidé d'interdire le télétravail, beaucoup de départ et impossible d'attirer les talents (qui veut aller dans une boite sans télétravail... personne)
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/05/2022 à 10:54
Bon là c'était assez prévisible... La suite logique des événements
0  0 
Avatar de urumaru
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 23/05/2022 à 10:02
Si les propos rapportés sont exact, il parle de SON équipe, pas de toute l'entreprise.

Donc il démissionne car il a sans doute trouvé un travail qui correspond mieux à SES attentes.

Car il intervient en tant qu'INDEPENDANT donc il ne veut plus manager d'équipe en étant un Directeur de service, et manifestement il ne souhaitait pas annoncer/obliger les membres de son équipe à travailler selon les conditions d'Apple.

Enfin, le phénomène de "GRANDE" démission est limité en Europe en regard des évènements aux US.

Il convient de ne pas généraliser un / votre cas particulier car comparer ce qui se passe en France et aux US...tsss, à la rigueur l'Europe et les US mais la encore les US n'ont pas la barrière de la langue, pas la même mentalité, etc.
0  0 
Avatar de Pothon
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 27/05/2022 à 3:05
Le travail à domicile (que j'approuve) désarçonne complètement le management. Toutes leurs règles apprises dans des écoles prestigieuses, toutes par terre ! C'est pourtant simple, ils n'ont qu'à écouter leurs gens et prendre des décisions en toute transparence. C'est fini le travail sous un coup de bâton ! Ouaih le management a peur !
0  0 
Avatar de vohufr
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/05/2022 à 10:06
De toute façon, le capitalisme sur le plan social c'est : 1 pas en avant, 3 en arrière...
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 14:43
Cette crise a contribué à renforcer le pouvoir des travailleurs de la technologie. Peut être pas par des syndicats ou des grèves, mais par des d'émissions
0  0 
Avatar de AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2022 à 17:21
Citation Envoyé par AaâÂäÄàAaâÂäÄàAaâÂäÄ Voir le message
Un bonne partie des personnes qui travaillent chez Apple peuvent littéralement trouver une nouvelle job en traversant la rue. Il y a un rapport de force qui est bien plus important que ce que vous connaîtrez jamais en France.
Je l'avais dit
0  0