IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les employés de Facebook se préparent à des suppressions d'emplois allant jusqu'à 10% des effectifs
Tandis que l'entreprise nie en bloc : « nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment »

Le , par Stéphane le calme

192PARTAGES

4  0 
Les employés de Meta se préparent à des suppressions d'emplois après que de récents commentaires de dirigeants ont suggéré que l'entreprise prévoyait d'augmenter considérablement les attentes de performance et de « pousser vers la sortie » quiconque n'a pas réussi. La chef des ressources humaines de Meta, Lori Goler, a envoyé une note plus tôt ce mois-ci suggérant des réductions d'effectifs aux employés qui ne pouvaient pas répondre aux attentes alors que l'entreprise commençait à fonctionner avec « une intensité accrue », a appris Insider. Goler a ajouté que le licenciement des employés peu performants hors de Meta était la « bonne chose à faire ».

Les réductions d'effectifs pourraient atteindre 10% cette année, a déclaré une personne connaissant les conversations au niveau des directeurs.

« Ils n'ont pas encore commencé », a déclaré un employé à Insider à propos des licenciements, « mais ils arrivent ».

Un autre employé a décrit le sentiment d'une « chasse aux sorcières » planant au travail dans laquelle les responsables de l'ingénierie semblent chercher des personnes à renvoyer alors qu'ils mentionnent soudainement et fréquemment les attentes de performance dans les messages d'équipe.

Un autre employé a déclaré que Meta lui avait récemment fait une « offre de quitter » l'entreprise, essentiellement une indemnité de départ négociée. Cette personne a accepté la proposition, au lieu d'attendre d'être licencié plus tard cette année.

Les personnes qui ont parlé avec Insider ont demandé à ne pas être identifiées car elles n'étaient pas autorisées à parler publiquement de l'entreprise. Leurs identités sont connues d'Insider.

« Nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment », a déclaré un porte-parole de Meta. « Toute entreprise qui souhaite avoir un impact durable doit pratiquer une hiérarchisation disciplinée et travailler avec une grande intensité pour atteindre ses objectifs », a ajouté le porte-parole. « Les rapports sur ces efforts sont cohérents avec cette orientation et ce que nous avons déjà partagé publiquement sur notre style de fonctionnement ».

Selon un employé qui a consulté le mémo, le mémo de Goler invitait les managers à constituer des équipes performantes, à hiérarchiser impitoyablement et à tirer le meilleur parti du temps synchrone et asynchrone avec les équipes.

Les employés et les investisseurs obtiendront plus d'indices sur la santé des activités de Facebook lorsqu'il publiera ses performances financières du deuxième trimestre mercredi. Les actions technologiques ont connu un ralentissement généralisé au milieu de l'inflation et des craintes d'une récession. L'action de Facebook a chuté de 40% en seulement six mois alors qu'elle fait face à des défis publicitaires lancés par les changements de confidentialité d'Apple et approfondis par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Son segment métavers a perdu 10 milliards de dollars en un an.

Facebook, qui a changé l'année dernière son nom en Meta Platforms, a embauché de manière agressive au cours des deux dernières années. Facebook disposait de plus de 78 000 employés en mars, soit une augmentation d'environ 30 % par rapport à l'année précédente. L'entreprise voulait répondre à la demande des consommateurs dans le contexte de la pandémie et se refaire une image en tant qu'entreprise construisant « le métavers », un monde numérique immersif que Mark Zuckerberg considère comme l'avenir (même lointain) d'Internet et de son entreprise.

En 2020, Facebook a lancé un programme « d'attentes ajustées », permettant des mesures et des objectifs de performance plus flexibles. Les employés pourraient même choisir de fixer leurs propres objectifs en dessous des attentes pré-pandémiques. Mais à mesure que le boom de la pandémie s'estompe, l'entreprise s'éloigne de cette flexibilité.

Les employés de Meta ont précédemment déclaré qu'ils s'attendaient à des licenciements début mai après que l'entreprise a mis en place un gel partiel des embauches et un ralentissement des embauches à l'échelle de l'entreprise, a d'abord rapporté Insider.

Le directeur financier de la société, David Wehner, a écrit dans une note de service sur le gel des emplois permettrait à la société de « redéfinir les priorités du travail » et de « revoir l'affectation des effectifs ». C'était peu de temps après que Zuckerberg ait mentionné publiquement son sentiment que moins d'employés chez Facebook en feraient « une meilleure entreprise ».

À la fin du mois dernier, Zuckerberg a déclaré lors d'une séance de questions-réponses hebdomadaire que l'entreprise fixerait des « objectifs plus agressifs » dans le but d'éliminer les employés qui ne pourraient pas les atteindre. À peu près au même moment, Chris Cox, directeur des produits de Facebook, a envoyé une note indiquant que l'entreprise utiliserait « des équipes d'exécution plus légères, plus combatives et plus performantes ».

Il y a deux semaines, le responsable de l'ingénierie de Facebook, Maher Saba, a demandé à tous les managers dans un message interne de compiler les noms des personnes de leurs équipes considérées comme peu performantes, voire même avec des performances « stagnantes », à soumettre à l'entreprise pour examen, puis à les mettre sur un plan de performances. Saba a ajouté que le processus « évoluerait pour faire sortir les personnes incapables de se mettre sur la bonne voie ». « Si un subordonné direct a des performances stagnantes ou est peu performant, ce n'est pas ce dont nous avons besoin; il laisse tomber cette entreprise », a déclaré Saba. « En tant que manager, vous ne pouvez pas permettre à quelqu'un d'être un élément neutre ou négatif pour Meta ».

Lors des prochains résultats de Meta, Brian Nowak, un analyste de premier plan chez Morgan Stanley, a déclaré qu'il s'attendait à une nouvelle révision des revenus de Facebook, estimant que la société atteindrait environ 120 milliards de dollars de revenus cette année, contre une estimation précédente de 125 milliards de dollars. Mais il s'attend à ce que le rival de la société TikTok, Reels, commence à gagner du terrain, avec un chiffre d'affaires qui doublera l'année prochaine pour atteindre 2,6 milliards de dollars, a-t-il ajouté.

Le meilleur espoir jusqu'à présent est que le deuxième trimestre « soit la marche la plus basse » du récent manque de croissance des utilisateurs et des revenus de Facebook, a déclaré Mark Shmulik, analyste chez Bernstein, dans une note. « Les attentes pour Meta se sont tempérées », a-t-il ajouté.


Douzième meilleur lieu de travail pour développer sa carrière aux USA, selon LinkedIn

LinkedIn a publié une liste des 50 meilleures entreprises aux USA pour développer sa carrière.

Citation Envoyé par LinkedIn
Le monde du travail continue de se transformer sous nos yeux. Alors que les professionnels ont changé d'emploi à un rythme sans précédent en 2021, les entreprises ont dû intensifier leurs efforts pour attirer et retenir les talents, qu'il s'agisse d'offrir plus d'opportunités d'être promus et d'acquérir de nouvelles compétences ou d'augmenter la flexibilité. Ces changements ont mis les employés et les demandeurs d'emploi aux commandes, les incitant à repenser ce qu'ils attendent d'un employeur aujourd'hui.

Notre liste LinkedIn Top Companies 2022 est le 6e classement annuel des 50 meilleurs lieux de travail pour développer votre carrière, le tout basé sur des données LinkedIn uniques. Ce sont les entreprises qui offrent la stabilité dans notre monde du travail en constante évolution - celles qui non seulement attirent les travailleurs, mais les retiennent.

Pour établir le classement de cette année, nous avons examiné les données de LinkedIn sur sept piliers, chacun révélant un élément important de la progression de carrière*: capacité à progresser, développement des compétences, stabilité de l'entreprise, opportunité externe, affinité avec l'entreprise, diversité des genres et diversité des formations. Vous pouvez en savoir plus sur notre méthodologie au bas de cet article.

Cette liste est censée être une ressource pour vous, guidant les professionnels à chaque étape - qu'il s'agisse d'un changement de carrière, d'un retour sur le marché du travail après une interruption ou d'un investissement dans de nouvelles compétences. Dans chaque entreprise, vous trouverez des informations sur les rôles et les compétences recherchés, les meilleurs emplacements et bien plus encore. Vous pouvez également explorer les emplois ouverts (dont beaucoup sont des postes à distance) et les personnes que vous connaissez peut-être dans l'entreprise. Si une entreprise attire votre attention, suivez sa page d'entreprise et/ou activez les alertes d'emploi pour rester au courant des opportunités futures.
Amazon s'est classé n°1 sur la liste, suivi d'Alphabet (la société mère de Google) et de Wells Fargo. IBM s'est contenté de la sixième place et Apple de la neuvième. Meta est arrivé en douzième position.

Source : Insider

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?
Position méritée dans le classement de LinkedIn pour Meta selon vous à la lumière de ces éléments ? Dans quelle mesure ?
Des situations comme celle-ci remettent-elles en question la pertinence de ce type de classement ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Alphabet, maison-mère de Google, ralentira l'embauche et les investissements dès le second semestre 2022, évoquant les « perspectives économiques mondiales incertaines »
Microsoft aurait licencié des employés dans le cadre d'un ajustement structurel, de nouvelles embauches seraient prévues
Brad Smith de Microsoft : les entreprises américaines traversent une « nouvelle période » au cours de laquelle moins de personnes entrent sur le marché du travail
Trouver un bon job 2022 ? Amazon, Alphabet, IBM et Apple seraient les meilleures sociétés pour travailler dans la tech, d'après une étude de LinkedIn

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de totozor
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/07/2022 à 7:31
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Et vous ?
Quel est votre avis sur le sujet ?
Citation Envoyé par LAROUSSE
girouette
nom féminin
(ancien scandinave vedrviti, avec influence de l'ancien français girer, tourner)
1. Instrument muni d'une flèche, mobile sur un pivot, placé au sommet d'un édifice pour indiquer la direction du vent.
2. Familier. Personne changeante, inconstante, versatile dans ses opinions ou ses avis : Une girouette politique.
26 juillet : Les employés de Facebook se préparent à des suppressions d'emplois allant jusqu'à 10% des effectifs, Tandis que l'entreprise nie en bloc : « nous n'avons aucun plan de licenciement pour le moment »
28 juillet : Mark Zuckerberg déclare que Meta va "réduire progressivement" le nombre de ses employés au cours de l'année prochaine
2  0