IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La suppression des URL n'empêchera peut-être plus Facebook de suivre ses abonnées,
La fonction de suppression d'URL de Mozilla a aidé à supprimer automatiquement les paramètres de suivi

Le , par Bruno

157PARTAGES

5  1 
Les grandes plateformes de médias sociaux comme Facebook sont connues pour suivre leurs utilisateurs sans les en informer ni obtenir leur consentement explicite. Facebook a commencé à utiliser un schéma d'URL différent pour les liens du site afin de lutter contre les technologies de suppression d'URL que les navigateurs tels que Firefox ou Brave utilisent pour améliorer la confidentialité et empêcher le suivi des utilisateurs.

La prévalence du suivi par des tiers pour les utilisateurs d'Internet est devenue un problème majeur en raison du fait que c'est le genre de chose qui pourrait potentiellement finir par violer le droit à la vie privée. Si les récentes politiques de confidentialité d'Apple les en ont quelque peu empêchées, Facebook a tout de même réussi à continuer à suivre les utilisateurs malgré ces revers.


La fonction de suppression d'URL de Mozilla, lancée le mois dernier, a aidé les utilisateurs à supprimer automatiquement les paramètres de suivi des sites qu'ils visitaient, et Brave dispose également d'une fonction similaire à celle-ci. Tout cela étant dit, il est important de noter que Facebook a trouvé une solution de contournement en chiffrant ses liens de suivi. Au lieu du paramètre fbclid, simple et facile à repérer, Facebook a commencé à utiliser des liens chiffrés incroyablement complexes qui peuvent tromper et contourner les dépouilleurs d'URL.

Les utilisateurs espéraient peut-être obtenir un peu plus de confidentialité en ligne grâce aux URL strippers, mais malgré cela, il semble que Facebook ne se laissera pas faire sans se battre. La plateforme de médias sociaux n'aura tout simplement pas de modèle économique durable si elle n'est pas en mesure de collecter de grandes quantités de données de suivi auprès de tous ses utilisateurs, et elle continuera à trouver des solutions de contournement pour les diverses fonctions de renforcement de la confidentialité que les navigateurs web et d'autres entreprises technologiques tentent de mettre en place.

Facebook a commencé à utiliser un schéma d'URL différent pour les liens du site afin de lutter contre les technologies de suppression d'URL que les navigateurs tels que Firefox ou Brave utilisent pour améliorer la confidentialité et empêcher le suivi des utilisateurs. Certains sites, dont Facebook, ajoutent des paramètres à l'adresse web à des fins de suivi. Ces paramètres n'ont aucune fonctionnalité pertinente pour l'utilisateur, mais les sites s'en servent pour suivre les utilisateurs sur les différentes pages et propriétés.

Selon Facebook, le changement n'a rien à voir avec la suppression des URL et le suivi des utilisateurs, mais constitue une contre-mesure contre les robots scrapers. « Nous avons modifié l'identifiant de ces URL par mesure de protection de la vie privée, afin de dissuader les racleurs de collecter et d'utiliser à mauvais escient les identifiants Facebook des utilisateurs. Ces ID modifiés ne sont pas utilisés pour suivre les personnes, et n'ont pas été conçus pour empêcher les outils de navigation de supprimer les composants de suivi de l'URL », a déclaré un porte-parole de Meta.


Mozilla a introduit la prise en charge de la suppression des URL dans Firefox 102, qu'elle a lancé en juin 2022. Firefox supprime automatiquement les paramètres de suivi des adresses web, mais uniquement en mode de navigation privée ou lorsque la fonction de protection contre le suivi du navigateur est réglée sur strict. Les utilisateurs de Firefox peuvent activer la suppression des URL dans tous les modes de Firefox, mais cela nécessite une configuration manuelle. Brave Browser supprime également les paramètres de suivi connus des adresses Web.

Les deux navigateurs Web utilisent des listes de paramètres de suivi connus pour cette fonctionnalité. Les listes doivent être mises à jour lorsque les sites modifient les paramètres de suivi. Facebook aurait pu modifier le système qu'il utilise, mais cela ne lui aurait donné qu'un recours temporaire. Il semble que Facebook utilise désormais le cryptage pour suivre les utilisateurs.

La seule façon de se protéger véritablement de l'omniscience de Facebook est de se déconnecter de son compte Facebook et de vider régulièrement son cache et ses cookies. Cependant, certaines études ont montré que Facebook peut continuer à suivre es utilisateurs même si ces derniers ne sont pas connectés, de sorte que de nombreux utilisateurs pourraient ressentir le besoin de supprimer complètement leur profil Facebook.

En 2019, Facebook répondait à une enquête du sénateur Josh Hawley et du sénateur Chris Coons qui ont demandé à Facebook de « respecter » les décisions des utilisateurs de garder leurs emplacements privés. Dans une lettre datée du 12 décembre de cette année, Facebook a expliqué comment il était capable d'estimer les emplacements des utilisateurs, emplacements dont il se sert pour effectuer des publicités ciblées, même lorsqu'ils ont choisi de refuser le suivi de localisation via le système d'exploitation de leur smartphone.

Facebook a déclaré que même lorsque le suivi de localisation est désactivé, il peut déduire les emplacements généraux des utilisateurs en se servant d'indices de contexte tels que les emplacements qu'ils marquent sur les photos ainsi que les adresses IP de leurs appareils. Bien que ces données ne soient pas aussi précises que si Facebook les collectait avec le suivi de localisation activé, la société a déclaré qu'elle utilisait les informations à plusieurs fins, notamment pour alerter les utilisateurs lorsque leurs comptes ont été consultés dans un endroit inhabituel et limiter la propagation de fausses informations.

La croissance fulgurante de Facebook au cours de la dernière décennie s'est arrêtée, mais la plateforme de médias sociaux compte toujours des milliards d'utilisateurs. Bien qu'elle ne parvienne pas à cibler les jeunes, qui préfèrent TikTok, Facebook réussit tout de même à extraire beaucoup de valeur puisqu'elle s'adresse désormais principalement aux utilisateurs plus âgés qui ne sont pas très au fait de la technologie.

Facebook suivrait « secrètement » les utilisateurs d'iPhone, même après le refus de ces dernies. Selon les utilisateurs des produits d’Apple, le fait qu'Apple ait compris que les gens désirent avoir une vie privée sur Internet a porté ses fruits. En effet, d’après les statistiques de 2021 sur le sujet, 96 % des utilisateurs d'iPhone ont refusé le suivi des applications depuis le lancement d'iOS 14.5. D’après Zak Doffman, spécialiste de la cybersécurité, Facebook continue à suivre, et ce, de manière discrète les utilisateurs sur iPhone un éventuel refus de l’utilisateur.

Depuis que la mise à jour a été prise en compte sur iOS 14.5, les propriétaires d'iPhone ont refusé en masse le suivi des données. Selon Flurry Analytics, 96 % des utilisateurs du monde entier ont cliqué sur « demander à l'application de ne pas suivre » lorsqu'ils y ont été invités.

« Bien qu'il soit difficile de quantifier l'impact pour les éditeurs et les développeurs à ce stade avec autant d'inconnues, nous avons relevé, lors des tests, une baisse de plus de 50 % des revenus des éditeurs d'Audience Network lorsque nous avions retiré la fonction de personnalisation des campagnes d'installation des publicités mobiles », indique l’entreprise de Mark Zuckerberg. « En réalité, l'impact pour Audience Network sur iOS 14 pourrait être bien plus important, c'est pourquoi nous travaillons sur des stratégies à court et long terme pour soutenir les éditeurs dans ces changements ».

Désactiver ou supprimer son compte Facebook ?

La désactivation d'un compte est très différente de sa suppression. Lorsqu'une personne désactive son compte, son profil disparaît de la vue d'autres personnes, mais pas de Facebook. En fin de compte, Facebook considère la désactivation comme un signe qu'un utilisateur peut revenir pour réactiver son compte à un moment donné, ce qu'il peut faire en se connectant simplement à la plateforme. Alors que la suppression d'un compte est permanente, la désactivation a pour but de permettre aux utilisateurs de revenir sur leur compte, avec les connexions d'amis préexistantes et d'autres paramètres intacts, comme s'ils n'étaient jamais partis.

Lorsque les gens désactivent leur compte, « du point de vue de Facebook, tout ce que vous dites, c'est "Je ne veux pas utiliser le produit de médias sociaux de Facebook" », a déclaré Nii Ahene, directeur de la stratégie chez Tinuiti, une agence spécialisée dans la publicité sur Facebook et d'autres plateformes. Donc, dans son évaluation de la perspective possible de Facebook sur le sujet, l'extension logique de cela est quelque chose comme, « Nous allons encore créer ce profil autour de vous ».

Si les comptes désactivés ne sont pas visibles par les autres, Facebook les traite comme un compte actif. Cela signifie que la politique de l'entreprise en matière de données (qui permet d'ajouter de nouvelles données aux comptes) s'applique aux comptes désactivés de la même manière qu'aux comptes actifs. Et cela signifie que si les gens ont choisi d'arrêter le partage de certaines données hors Facebook, leurs choix en matière de confidentialité restent également en place pendant la désactivation. Cependant, s'ils ont désactivé leur compte avant janvier 2020, date à laquelle les contrôles sur les données d'activité hors Facebook ont été rendus disponibles, Facebook pourrait toujours ajouter des données partagées par les annonceurs à leurs comptes mis en pause.

Mais Bennett Cyphers, technologue à l'Electronic Frontier Foundation, une organisation de défense de la vie privée numérique, a déclaré que Facebook devrait envisager de suspendre automatiquement la collecte des données liées aux comptes désactivés. « Cela devrait être un signal clair que cette personne ne veut pas qu'ils collectent et monétisent les données la concernant », a-t-il déclaré.

La fusion du lien de suivi avec l'URL globale rend difficile la suppression du lien sans le tuer. Les utilisateurs soucieux du respect de la vie privée n'auront peut-être pas d'autre choix que de supprimer leur compte, car il semble peu probable que Facebook soit capable de construire un modèle économique qui ne repose pas entièrement sur la collecte illicite et sournoise des données des utilisateurs.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Facebook admet qu'il continue de suivre l'emplacement des utilisateurs même lorsqu'ils désactivent l'accès à leur localisation, le réseau social explique pourquoi

Facebook suivrait « secrètement » les utilisateurs d'iPhone, même après le refus de ces utilisateurs

Voici pourquoi Facebook continue à collecter les données des personnes même lorsque leurs comptes sont désactivés et à établir leurs profils

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sanderbe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/07/2022 à 15:57
Bonjour,

La suppression des URL n'empêchera peut-être plus Facebook de suivre ses abonnées, la fonction de suppression d'URL de Mozilla a aidé à supprimer automatiquement les paramètres de suivi

Quel est votre avis sur le sujet ?
Le pistage "url"ique mis en place par Facebook est bien pervers. Une extension dans une url, pour savoir d'ou vient l'user ... Même sans cela , ils arrivent encore a tracker l'utilisateur. Donc avec une fonction de plus ou de moins , cela change pas grand chose.
1  0 
Avatar de moldavi
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/07/2022 à 23:55
Bonjour.

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Les grandes plateformes de médias sociaux comme Facebook sont connues pour suivre leurs utilisateurs sans les en informer ni obtenir leur consentement explicite.
C'est autorisé en France sans ni l'information, ni le consentement ?
0  0