IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emmanuel Macron veut faire augmenter le nombre de licornes technologiques françaises d'ici 2030,
Avec un nouvel appel à projets de 2,3 millions d'euros destiné aux 13 Capitales French Tech

Le , par Bruno

93PARTAGES

5  0 
Le président français Emmanuel Macron, qui considère que la croissance du secteur technologique du pays est cruciale pour ses projets de relance de l'économie globale, a déclaré vendredi qu'il espérait une augmentation du nombre de licornes ou de start-up technologiques françaises d'ici 2030.

Macron a déclaré qu'il souhaitait que le nombre de licornes technologiques françaises atteigne au moins 100 d'ici 2030, contre 27 actuellement. « Quel objectif je nous fixe ? D'essayer de développer 10 géants de la technologie en Europe, dans les cinq années à venir, et de porter le nombre de nos licornes à au moins 100 d'ici 2030, ce qui est faisable », a déclaré le président français, Emmanuel Macron, lors de la conférence VivaTech Paris.

Le président Emmanuel Macron avait déjà déclaré il y a un an qu'il souhaitait favoriser l'émergence de 10 géants technologiques européens évalués à au moins 100 milliards d'euros d'ici 2030. La déclaration de Macron a été applaudie par certains et décriée par d'autres qui le considèrent comme étant modeste. « En France, nous avons un bilan qui nous permet de dire que c'est crédible », a ajouté Macron lors d'un événement au palais de l'Élysée. Au total, la France compte 15 licornes en 2021, c'est-à-dire des start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars contre seulement trois en 2017.


Paris est traditionnellement à la traîne de New York, de la Californie et aussi de Londres en Europe en tant que pôle technologique et financier. Le ministre britannique de l'Économie numérique était allé jusqu’à déclarer : « le président Macron va s'étouffer avec ses croissants. », faisant ainsi allusion au fait que, les entreprises technologiques du Royaume-Uni ont reçu plus d'investissements en capital-risque au cours des cinq premiers mois de l'année que leurs rivales en France, en Allemagne et en Chine.

Plus de 950 entreprises technologiques britanniques avaient reçu 12,4 milliards de livres de financement privé, ce qui place le Royaume-Uni au deuxième rang, derrière les États-Unis, en ce qui concerne les investissements de démarrage.

Bruno Le Maire, Amélie de Montchalin et Cédric O ont présenté en mai 2021 la stratégie française pour le cloud. Il en ressort que la France choisit Google et Microsoft pour la protection des données sensibles. Après les échecs de Cloudwatt et Numergy lancés à l'initiative de Nicolas Sarkozy en 2012, le Gouvernement français présente des signes de résignation face au projet de cloud computing souverain et reconnaît la supériorité technologique des États-Unis dans ce domaine.

« Certaines des données les plus sensibles de l'État français et des entreprises peuvent être stockées en toute sécurité en utilisant la technologie cloud développée par Google et Microsoft, si elle est concédée à des entreprises françaises », avait déclaré le Gouvernement français. Le secteur technologique français a récemment enregistré plusieurs levées de fonds très médiatisées pour certaines entreprises. L'élection initiale de Macron à la présidence en 2017 a également coïncidé avec le lancement du site de start-up du secteur technologique "Station F" à Paris.

Début 2021, le gouvernement français annonce un investissement de 2,3 millions d'euros pour la French Tech et les start-up de l'index French Tech Next40/120 devraient créer 10 000 emplois en 2020.

French Tech est une initiative lancée en 2014 par le gouvernement pour soutenir l'écosystème français des start-up numériques. Cela devrait lui permettre d'atteindre une "souveraineté" technologique, encore inexistante à cause de la domination des géants américains de la Silicon Valley. Cependant, de grands "mastodontes" comme on en voit dans la Silicon Valley peinent toujours à émerger du lot de start-up faisant partir de ce programme. Toutefois, le gouvernement nourrit toujours des espoirs pour la French Tech et a annoncé le lancement d’un nouvel appel à projets (AAP) de 2,3 millions d'euros destiné aux 13 Capitales et Communautés French Tech.

Plus tôt cette année, la banque en ligne française Qonto a levé 486 millions d'euros (508,8 millions de dollars), la société de technologie et de gestion des données Castor a levé 23,5 millions de dollars, tandis que Shift Technology a clôturé l'année dernière une levée de fonds de 220 millions de dollars. Macron s'est également félicité du fait que Paris a accueilli des investissements de haut niveau dans le secteur technologique.

La société française d'informatique dématérialisée OVHCloud a été introduite en bourse l'année dernière, tandis que la plateforme française de diffusion de musique en continu Deezer prévoit également une introduction en bourse à Paris.

Pour certains, cela ne se fera pas facilement tant que la France continuera avec la « phobie » de l'anglais.



Source : Le président Emmanuel Macron à la conférence VivaTech Paris

Et vous ?

Quelle appréciation faites-vous de ce projet de Macron ?

Quels seraient selon vous, les obstacles à cette action du président Macron ?

Voir aussi :

Le Royaume-Uni bat la France en matière d'investissements technologiques, « Le président Macron va s'étouffer avec ses croissants », déclare Chris Philp, ministre britannique de l'Économie numérique

La France choisit Google et Microsoft pour la protection des données sensibles, Bruno Le Maire, Amélie de Montchalin et Cédric O ont présenté la stratégie nationale pour le cloud

Emmanuel Macron veut 10 géants de la Tech en Europe d'ici 2030 et Scale-Up Europe propose des recommandations pour y parvenir

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 18:27
Au jour d'aujourd'hui, la plus grosse levée de fonds dans la French Tech l'a été pour une startup qui vend des NFT liés à du Fantasy Football. Et globalement, l'utilité des startups qui attirent les gros investisseurs me semble personnellement plus que discutable.
7  1 
Avatar de loukoum82
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 17:04
Il ferait mieux de se concentrer sur les Licoornes que les Licornes
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 15:43
il ferait mieux d'investir dans l'éducation et d'abandonner la désastreuse stratégie éducative "de Lisbonne". histoire d'avoir des gens plus à l'aise pour créer des choses novatrices.
2  0 
Avatar de kilroyFR
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 23:06
La French Tech c'est a l'image de notre industrie. Catastrophique. Macron a bradé toutes nos industries et autres independances (nucleaire notamment) tout ca pour se diriger vers une startup nation. On rappelle que 9 startup sur 10 n'atteint jamais les 5 ans.
2  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 19:14
Le système socialiste français est totalement aberrant, il est bien plus pertinent de baisser l'impôt sur les sociétés et les charges sur les entreprises saines, qui vont donc se développer et embaucher plus, que de racketter les entreprises pour utiliser cet argent pour subventionner des startups, qui sont soit sans avenir, soit destinées à concurrencer les entreprises qui ont été rackettées, ce qui est scandaleux. La seule vrai raison d'existence de ce système de racket mafieux honteux c'est la corruption, pour toucher des dessous de tables, ou encore pouvoir subventionner la startup de tonton, et des neveux, de son amant, de sa maitresse, etc.
5  5 
Avatar de nadjim
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/06/2022 à 21:44
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Le système socialiste français est totalement aberrant, il est bien plus pertinent de baisser l'impôt sur les sociétés et les charges sur les entreprises saines, qui vont donc se développer et embaucher plus, que de racketter les entreprises pour utiliser cet argent pour subventionner des startups, qui sont soit sans avenir, soit destinées à concurrencer les entreprises qui ont été rackettées, ce qui est scandaleux. La seule vrai raison d'existence de ce système de racket mafieux honteux c'est la corruption, pour toucher des dessous de tables, ou encore pouvoir subventionner la startup de tonton, et des neveux, de son amant, de sa maitresse, etc.
Le système socialiste en France est mort depuis bien longtemps, et cela n'a rien à voir avec du socialisme. Sinon expliquez moi pourquoi les États-Unis subventionnent à coup de milliards des secteurs comme l'aéronautique ou l'agriculture. Après que les impôts des sociétés et les charges soient trop élevés c'est un autre sujet. En plus ce montant est tout simplement ridicule. Ce n'est pas avec quelques millions à se partager entre elles que cela va aider les licornes. Il serait plus intéressant d'essayer de les faire rester en France, plutôt que de les subventionner et les voir partir une fois qu'elles commencent à fonctionner correctement.
3  3 
Avatar de Mat.M
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/06/2022 à 18:21
Citation Envoyé par nadjim Voir le message
Ce n'est pas avec quelques millions à se partager entre elles que cela va aider les licornes
c'accord concernant les subventions et le crédit d'impôt octroyés par les services publics.
Mais le problème principalement c'est qu'il n'y pas d'acteur proéminent dans la French Tech comme il existe dans l'écosystème américain.
Mon ordinateur tourne avec Windows,je programme avec Visual Studio, le hardware de mon PC est asiatique,je joue à Fortnite,je gère mon business avec SalesForces,j'écoute du streaming sur Spotify donc en résumé la French Tech est un insuffisamment tournée vers l'économie de marché...donc en chiffre d'affaire ça gagne le minimum syndical comparativement au monde anglo-saxon.Qui émarge en milliards de dollars.
0  0