IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Emmanuel Macron veut 10 géants de la Tech en Europe d'ici 2030
Et Scale-Up Europe propose des recommandations pour y parvenir

Le , par Bill Fassinou

181PARTAGES

17  0 
Alors que le besoin d'une souveraineté numérique se fait de plus en plus ressentir en Europe, chaque président du bloc devrait proposer un plan d'action pour atteindre cet objectif. Du côté français, le président Emmanuel Macron a déclaré mardi qu'il souhaitait favoriser l'émergence de 10 géants technologiques européens évalués à au moins 100 milliards d'euros d'ici 2030. La déclaration de Macron a été applaudie par certains et décriée par d'autres qui le considèrent comme étant modeste.

Est-il possible en Europe de faire émerger 10 géants de la Tech valant au moins 100 milliards d'euros chacun en 10 ans ? Le président français Emmanuel Macron le pense et donne pour exemple l'évolution relativement rapide du climat technologique français entre 2017 et 2020. « En France, nous avons un bilan qui nous permet de dire que c'est crédible », a ajouté Macron lors d'un événement au palais de l'Élysée mardi. Au total, la France compte 15 licornes en 2021 – c'est-à-dire des startups valorisées à plus d'un milliard de dollars – contre seulement trois en 2017.



« Nous devons construire un écosystème et des champions européens plus forts, et les entrepreneurs doivent pousser les gouvernements à être plus efficaces pour rester dans la course face aux puissances américaines et chinoises », a-t-il ajouté. En effet, il a reçu en audience mardi à l'Élysée une dizaine de ministres européens des investisseurs et entrepreneurs du marché numérique français. Il a également reçu des membres d'un groupe baptisé Scale-Up Europe. Ce groupe comprend des startups européennes comme Bolt et Blablacar et des multinationales comme BMW. Ils ont présenté au président 21 recommandations.

Cela devrait aider les géants locaux de la Tech à émerger. Ce plan devrait aider la France à améliorer son agenda numérique pour sa présidence du Conseil de l'UE en janvier 2022. Parmi les 21 suggestions du rapport présenté au président Macron mardi, on retrouve notamment la création d’un « écosystème favorable à la cotation des entreprises technologiques sur les marchés boursiers européens », d’un « statut de Tech worker pour les talents européens, avec un contrat standardisé et la portabilité des droits sociaux sur le continent ainsi que l’aide à l’installation de ces talents », etc.

En outre, ils proposent également de créer un « cadre normalisé pour le transfert de brevets afin d’accélérer les transferts de technologie hors des universités, et entre les startups et les grandes entreprises » ou « de mettre en place un crédit d’impôt pour les entreprises européennes qui investissent dans les startups européennes ». Le président français a repris à son compte certaines des recommandations de Scale-Up Europe. Il a promis de soutenir ce que l'on appelle la "deeptech", c'est-à-dire les entreprises qui proposent des solutions reposant essentiellement sur la science et l'ingénierie.

Il a également approuvé la proposition de Scale-Up Europe de mettre en place un visa technologique européen et a déclaré qu'il promouvrait au niveau européen un plan visant à inciter les investisseurs institutionnels à investir davantage dans les startups. « La France essaiera d'apporter un maximum de réglementation et de progrès pendant sa présidence de l'UE », a déclaré Macron à l'auditoire. « Il n'y a pas de souveraineté sans champions locaux. La première souveraineté est industrielle, liée aux entreprises. La seconde est la régulation et les deux vont ensemble. Sans réglementation, il n'y a pas de normes », a-t-il déclaré.

Notons que ces objectifs s'inscrivent dans le cadre d'une initiative européenne que la France tente de mener pour améliorer le financement des startups, en particulier dans les dernières phases de leur croissance, pour les propulser dans une catégorie plus importante où elles peuvent attirer davantage d'investisseurs et de personnel de haut niveau. Macron a poussé pour faire de la France une "startup nation" depuis son arrivée au pouvoir en 2017, rendant le pays plus attractif pour les investisseurs étrangers grâce à des réformes du travail, par exemple.

En faisant l'état des lieux en Europe, l'on remarque que le bloc compte déjà deux entreprises de plus 100 milliers d'euros. Le premier est le géant néerlandais des équipements pour semiconducteurs ASML, d'une valeur de 243 milliards d'euros, et le deuxième, le spécialiste de l'informatique d'entreprise SAP, d'une valeur de 148 milliards d'euros. Le groupe de paiement Adyen et le fabricant de logiciels industriels Dassault Systemes sont proches, avec respectivement 58 et 52 milliards d'euros. Il suffirait d'augmenter de 10 % par an le nombre actuel d'entreprises technologiques régionales pour obtenir six groupes de plus de 100 milliards d'euros en 2030.

En d'autres termes, le bloc pourrait atteindre l'objectif de Macron sans l'aide de l'État. Si le plan du président français est perçu comme une bonne initiative par certains, d'autres estiment qu'elle est relativement modeste. Alors, pourquoi ne pas viser 20 ou 30 mastodontes, et choisir des secteurs où les gouvernements pourraient apporter leur aide ? L'année dernière, l'Europe aurait récolté 40 % de tous les capitaux investis dans le monde dans des tours de table de moins de 5 millions de dollars, contre 35 % pour l'Amérique. Les investisseurs en capital-risque semblent voir le potentiel de la région.

L'on estime donc que Macron devrait en faire autant. De son côté, le président français reste confiant et espère que les autres pays du bloc accompagneront les nouvelles réformes qu'il juge indispensables. « L'Europe doit renforcer le marché unique, construire un véritable marché unique numérique, terminer le travail pour le capital de marché et le financement de l'économie », a déclaré Macron. Les efforts français pour créer des licornes semblent cependant toujours éclipser par les équivalents américains. L'année dernière, Macron a déclaré que la France devrait compter 25 licornes d'ici 2025.

Source : Scale-Up Europe

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de l'initiative du président Emmanuel Macron ? Est-elle trop modeste ?
Pensez-vous qu'il soit possible de faire émerger 10 de la Tech de cette taille en Europe d'ici 2030 ?

Voir aussi



La Commission de l'UE se donne 10 ans pour couvrir toutes les zones habitées de l'Europe en 5G pour davantage d'autonomie numérique à l'horizon 2030

L'UE se fixe pour objectif 2030 de produire des semi-conducteurs de pointe, tandis que le Sénat US envisage un financement de 30 milliards $ pour stimuler le secteur de la fabrication de puces

Réduire les émissions de carbone de 50 % d'ici 2030 et atteindre le niveau zéro d'ici 2050 en exploitant la technologie par HPE et Tech for Good

L'UE veut construire son premier ordinateur quantique dans 5 ans. Ce plan sera-t-il suffisant pour concurrencer les autres nations ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 10:51
A la force de se croire être compétent dans tous les domaines, certains politiques finissent pas raconter des âneries!

L'émergence de géants de la technologie ne se décrète pas! Déjà qu'il n'y a jamais eu un seul gouvernement (qu'il soit de droite ou de gauche, de France ou d'ailleurs) capable de s'opposer efficacement à la décision d'une entreprise de délocaliser un de ses sites, ce n'est pas demain que les dires du sieur Macron vont se concrétiser!

La réalité est malheureusement têtue: Pendant longtemps, les géants de la techno sont nées aux USA, un marché de 350 millions de consommateurs auxquels s'ajoutent quelques milliards issus de pays "culturellement colonisés" (les USA peuvent commercialiser n'importe quoi, les européens vont l'acheter), aujourd'hui c'est en Chine qui dispose d'un marché de 1 milliard de consommateurs.

Et le continent européen? Contrairement aux beaux discours, ce n'est pas un marché unique mais un assemblage hétéroclite (un grec n'a pas les mêmes habitudes, les mêmes goûts qu'un danois ou un allemand), chaque pays essaie de marcher sur la tête de son voisin, la France est en concurrence directe avec l'Allemagne qui elle-même voit des parts de son économie disparaître au profit de la Pologne, etc.

And last but not the least, quand par chance ou hasard une startup développe une bonne idée qui a un avenir, elle est immédiatement rachetée par une entité non-européenne, exemple Skype!!!

Qui se rappelle que Skype a été fondé en 2003 au Luxembourg par un suédois et un danois puis développé par des programmeurs estoniens avant... d'être racheté par le "géant de la technologie AMERICAINE" Microsoft?
13  0 
Avatar de virginieh
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 11:26
Puis surtout des entreprises pour faire quoi et comment ?

Macron en a absolument aucune idée, mais il en faut 10 dans moins de 10 ans qui soient valorisées " à au moins 100 milliards d'euros d'ici 2030".

Pourquoi je vois venir des trucs comme Qwant, qui vont juste rhabiller des APIs américaines pour que les hauts cadres qui la dirigeront aient des salaires à coup de subventions de l'état et l’Europe parce que c'est de la "technologie européenne" ?
8  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 11:00
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
L'émergence de géants de la technologie ne se décrète pas!
Ben ouais, des investisseurs peuvent injecter plusieurs milliards dans une startup, le succès ne sera jamais garanti.
Il y a plein de facteurs qui entrent en compte, il faut des idées, il faut de la chance, etc.
Généralement quand une entreprise Française développe une bonne idée elle se fait racheter par une grosse entreprise US.

Les investisseurs US attirent les startups Françaises, apparemment les investisseurs US sont plus chaud à investir quand la société se trouve aux USA :
Ces start-up françaises qui transfèrent leur siège social aux Etats-Unis
« C'est beaucoup plus facile, pour les investisseurs américains, d'agir dans un cadre juridique et fiscal connu et bien balisé, que de s'aventurer en France », explique Curt Gunsenheimer, directeur associé chez Iris Capital. S'ils veulent être financés par ces acteurs, qui disposent de moyens bien plus importants que les fonds français, les entrepreneurs doivent ainsi se plier à ce desideratum. Certains parviennent cependant à obtenir le droit de conserver leur siège en France, à force de négociation. C'est le cas de Scality, qui a pu accueillir Menlo Ventures à son capital lors de sa dernière levée de 60 millions de dollars sans transférer son siège. « Nous en avons beaucoup discuté avec eux, explique le fondateur de l'entreprise Jérôme Lecat. Ils ont accepté parce qu'il y avait des fonds institutionnels français qui faisaient déjà le travail de due diligence juridique, et que leur rôle pouvait donc se restreindre à faire la due diligence commerciale. Mais le fait d'être une société française nous a fait passer à côté d'autres opportunités de financement. »
« La France essaiera d'apporter un maximum de réglementation et de progrès pendant sa présidence de l'UE », a déclaré Macron à l'auditoire.
Ah ouais apparemment la France présidera le Conseil de l'Union européenne de janvier 2022 à juin 2022, normalement en juin ce ne sera plus Macron.
2  0 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 11:12
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
A la force de se croire être compétent dans tous les domaines, certains politiques finissent pas raconter des âneries!

L'émergence de géants de la technologie ne se décrète pas! Déjà qu'il n'y a jamais eu un seul gouvernement (qu'il soit de droite ou de gauche, de France ou d'ailleurs) capable de s'opposer efficacement à la décision d'une entreprise de délocaliser un de ses sites, ce n'est pas demain que les dires du sieur Macron vont se concrétiser!

La réalité est malheureusement têtue: Pendant longtemps, les géants de la techno sont nées aux USA, un marché de 350 millions de consommateurs auxquels s'ajoutent quelques milliards issus de pays "culturellement colonisés" (les USA peuvent commercialiser n'importe quoi, les européens vont l'acheter), aujourd'hui c'est en Chine qui dispose d'un marché de 1 milliard de consommateurs.

Et le continent européen? Contrairement aux beaux discours, ce n'est pas un marché unique mais un assemblage hétéroclite (un grec n'a pas les mêmes habitudes, les mêmes goûts qu'un danois ou un allemand), chaque pays essaie de marcher sur la tête de son voisin, la France est en concurrence directe avec l'Allemagne qui elle-même voit des parts de son économie disparaître au profit de la Pologne, etc.
Faudrait déjà commencer par avoir une politique économique numérique crédible, que ce soit au niveau européen ou au niveau français.

il ne faut pas oublier aussi que les géants de la tech ont bénéficié d'un écosystème favorable en californie, et ce malgré les difficultés genre bulle internet, quand nous, nous étions encore en train ed regarder vers le passé. Conservatisme, quand tu nous tiens... Cela dit, il est possible que les mentalités soient en train de changer au niveau des décideurs politiques (européens notamment) ces derniers années... reste à voir si ça débouchera sur quelque chose, ou si comme d'habitude ça va faire un flop.
3  1 
Avatar de smarties
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 15:33
Si déjà l'état utilisait plus de services, logiciels français ou open source ça aiderait

Ensuite, si j'avais une super idée et qu'un investisseur venait me racheter ma société, je serais comme tout le monde : je lirais les conditions et je signerais si c'est en ma faveur
1  0 
Avatar de walfrat
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/06/2021 à 14:41
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

La France est championne d'Europe (voir du monde) de la bureaucratie et la technocratie . 220 000 articles de lois et décrets, 500 000 normes ... En France il y a un culture de la "surnormalisation" et "surlégifération" .
Très mauvaise initiative ! L'état français et son administration sont persuadés de pouvoir tout contrôlé ! L'état français est juste le dernier pays soviétique en fait ! Quand on se prendra une claque et que nos voisins viendront réclamer des comptes là on va douiller et on aura surtout l'air ridicule et non crédible
On a Airbus, et a cause de notre culture bureaucrate européenne qui coûte cher, on a pas fait une Boeing.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis, je sais très bien comme tout le monde ici qu'il y a des choses à revoir et tout le monde est d'accord là dessus.

Nous avons encore quelques poids français à l'international dans d'autres domaines mais il est clair qu'on c'est fait voler un certain nombre d'élément qu'on aurait pas dû par manque de volonté politique.

Ce que je vois encore qui m'agace c'est visiblement qu'on va encore ajouté plus de chose, plutôt que d'en enlever/simplifier. Je sais que vis-à-vis des lois c'est toujours plus simple d'empiler de nouvelle choses que d'enlever/simplifier, mais c'est quand même chiant.
1  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/06/2021 à 15:52
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Et moi, je ne veux plus de Macron Président en 2022 !
Dit comme ça, c'est tentant.

Et puis on regarde les alternatives.
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 14:03
Emmanuel Macron veut 10 géants de la Tech en Europe d’ici 2030
Et moi, je ne veux plus de Macron Président en 2022 !
4  4 
Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 14:09
On peut peut-être trouver ça nul, mais au moins c'est quelque chose, mieux que de juste regarder passivement!
3  3 
Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/06/2021 à 15:57
En 2031 on va se plaindre parce que ces geants aurons des situations de monopole.
0  0