IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk est menacé par le chef de l'agence spatiale russe pour avoir fourni Internet aux Ukrainiens,
« Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j'ai été heureux de vous connaître », Musk

Le , par Bruno

147PARTAGES

6  0 
Dimanche 8 mai, Musk a publié sur Twitter une note que Rogozin, le directeur de l'agence spatiale fédérale russe Roscosmos, aurait envoyée aux médias russes. La note affirmait que du matériel pour le système satellite-internet Starlink de SpaceX avait été livré à des marines ukrainiens et à des « militants du bataillon nazi Azov » par l'armée américaine. « Elon Musk est donc impliqué dans l'approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire », a écrit Rogozin, selon une traduction anglaise que Musk a postée.

« Et pour cela, Elon, vous serez tenu responsable comme un adulte, peu importe combien vous jouerez les imbéciles ». Cela ressemble beaucoup à une menace, comme Musk l'a reconnu dans un tweet. « Si je meurs dans des circonstances mystérieuses, j'ai été heureux de vous connaître », a-t-il écrit. La mère de Musk, Maye, n'a pas apprécié cette réponse désinvolte et a tweeté « Ce n'est pas drôle », accompagné de deux émojis en colère. L'entrepreneur milliardaire a répondu : « Désolé ! Je vais faire de mon mieux pour rester en vie. »


Starlink est le programme de SpaceX projetant de fournir une connexion Internet à haut débit depuis l’espace. Avec Starlink, Musk a pour objectif de déployer une couverture Internet très rapide à l'échelle mondiale afin de connecter les utilisateurs au-delà de la portée des réseaux à large bande existants en envoyant des milliers de satellites en orbite terrestre basse. Starlink a déjà lancé des centaines de satellites (plus de 800) et a commencé à tester un service bêta en Amérique du Nord.

Les tests du réseau Starlink ont commencé depuis l’année dernière, en commençant par les employés de l'entreprise. Le service Internet par satellite américain a été approuvé au Royaume-Uni depuis le début de l’année précédente et les utilisateurs reçoivent déjà leurs kits. En France, c’est depuis la mi-parcours de l’année 2021 que le service est disponible pour un coût de 99 dollars par mois, et ce, malgré les oppositions de la France Insoumise. Kuiper d’Amazon est un autre projet d’Internet satellitaire en cours de gestation et dont les objectifs sont les mêmes que ceux de Starlink en matière d’expansion à l’échelle mondiale.

Il ne semble pas que Musk soit terriblement inquiet pour sa sécurité, ce qui n'est pas surprenant étant donné que Rogozin est enclin à l'hyperbole. Par exemple, le chef de Roscosmos a suggéré à plusieurs reprises que la Russie pourrait quitter le programme de la Station spatiale internationale (ISS) si les sanctions imposées à la suite de l'invasion n'étaient pas levées, mais les affaires continuent plus ou moins comme d'habitude sur le laboratoire orbital.

Musk et Rogozin se sont déjà lancé des piques. En 2014, par exemple, Rogozin a fait remarquer que les États-Unis devraient utiliser un trampoline pour amener leurs astronautes à l'ISS. Une référence au fait que la nation était, à l'époque, complètement dépendante des vaisseaux russes pour les missions orbitales avec équipage. (Rogozin, qui était le vice-premier ministre russe à l'époque, était furieux des sanctions imposées peu après que la nation ait envahi et annexé la Crimée, qui était un territoire ukrainien).

En mai 2020, SpaceX a mis fin à cette dépendance en lançant deux astronautes de la NASA vers l'ISS lors de sa mission historique Demo-2. Juste après ce décollage, Musk a livré une riposte à Rogozin, qui avait été préparée depuis six ans : « Le trampoline fonctionne ! »

SpaceX, Musk et l'Agence américaine pour le développement international se sont montrés ouverts à l'idée d'envoyer des terminaux Starlink en Ukraine, pour aider le pays à maintenir une partie de son infrastructure de communication pendant l'invasion en cours de la Russie. Les responsables ukrainiens ont demandé un tel équipement fin février, peu après le début de l'invasion.


« Selon nos informations, la livraison et le transfert aux forces armées ukrainiennes des boîtiers de réception et de transmission Internet de Starlink ont été effectués par le Pentagone. Ainsi, Elon Musk a participé à l’approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire. Et tu devras répondre de tes actes comme un adulte, Elon, peu importe à quel point tu joues l’idiot. »

Et ces appareils sont utilisés, assure Mykhailo Fedorov, le vice-premier ministre et ministre de la Transformation numérique de l’Ukraine. Dans un tweet partagé le 2 mai, il indique qu’il y a près de 150 000 personnes qui utilisent chaque jour Starlink pour se connecter à Internet. Ces appareils peuvent être alimentés par une source d’alimentation autonome.

Les médias britanniques ont également rapporté que le réseau Starlink aidait l’unité militaire ukrainienne spécialisée dans les drones à piloter des appareils utilisés contre l’armée russe. Des images de soldats volontaires étrangers montrent également que Starlink est utilisée par l’armée.

« Il s’agit d’un soutien crucial pour l’infrastructure de l’Ukraine et la restauration des territoires détruits. L’Ukraine restera connectée quoiqu’il arrive », se félicite Mykhailo Fedorov. Selon certains médias américains, près d’un tiers sur les 5 000 kits de connexions fournis à l’Ukraine ont été financés par le gouvernement américain.

Et vous ?

Que pensez-vous des déclarations du chef de l'agence spatiale russe qui s'apparentent à des menaces ?

Must devrait-il prendre ces menaces au sérieux ?

Voir aussi :

Elon Musk dit que Starlink est actif en Ukraine en pleine opération militaire russe qui perturbe Internet, l'UE entend se doter de sa propre constellation de satellites pour l'Internet haut débit

Que s'est-il passé après l'arrivée du service Internet par satellite de Starlink en Ukraine ? Les drones ukrainiens utiliseraient Starlink pour pilonner les chars russes

La France Insoumise s'oppose au lancement en France de Starlink, l'Internet d'Elon Musk, et demande un moratoire d'un an, durant lequel une consultation nationale sera menée auprès des Français

Le patron de SpaceX, Elon Musk, prévient que son système Starlink pourrait être visé en Ukraine, étant le seul système de communication non russe qui fonctionne encore dans le pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Fagus
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:51
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libre sans trop d'impots. Certains arrivent à émmerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir tu peux décrocher des milliard. De plus évidemment le gouvernement soutiens ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine
Le libéralisme est sans doute un bel idéal, mais plus européen qu'américain. De mémoire, il y a peu, le budget de space X c'est au moins 80% de commande publique, versus 1/3 pour Ariane. Sans compter que l’émergence aux USA est aidée par un marché assez protectionniste (je ne parle même pas de la Chine), et que les impôts aux USA peuvent aussi être très élevés pour les particuliers. (Par contre, la bienveillance face à l'optimisation fiscale des multinationales...)

À la base, le crédo de starlink c'était de lancer une flotte de taille délirante pour un segment de marché très petit : le segment solvable de la population qui vit à la campagne sans le haut débit terrestre. Si l'armée américaine n'avait pas toujours été derrière et que les acteurs boursiers sont un minimum lucides, ça ne pourrait pas marcher.

Comme dit plus haut, si les Américains avaient annoncé le lancement de 40k satellites militaires et occuper l'essentiel d'une orbite, ça aurait fait plus de tollé que l'histoire de la libre concurrence et d'un milliardaire génial.
5  0 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 11:56
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[B][SIZE=4]
Que pensez-vous des préoccupations chinoises ? Vous semblent-elles légitimes ?
Partagez-vous la conjecture militaire développée par China Military sur l'usage de Starlink par l'armée américaine ?
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.

Le truc avec les USA c'est qu'ils sont plus malin que les chinois et les russes, ils vous font croire que vous êtes du bon côté, du côté "démocratique" (USA : pays avec la plus grande population carcérale du monde, il faut se poser les bonnes questions) alors qu'en fait, comme le dit la propagande russe et chinoise, ce sont bel et bien les Américains qui accule les autres pays du monde à accepter son hégémonie sur les autres.
7  4 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:01
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain. Je sais plus dans quel post sur le site j'avais développé la théorie.

Comme l'espace n'est pas susceptible d'appropriation et qu'il est interdit d'y apporter de l'armement, bien sûr qu'un guguss avec un passeport américain allait créer une super boite pleine de gentille intention, dont je me demande encore avec quel argent elle fonctionne : imaginez vous le truc : c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet, comment une société commerciale peut faire çà dès 2015 alors que le lancement commercial n'a pas eu lieu avant 2019 ????

Comme d'habitude on vous vend le truc bien : les pauvres en Afrique pourront enfin s'abonner à TIK TOK et les méchants ne seront plus méchant !!

Mais très vite la peinture tombe et on voit bien qu'effectivement, le premier objectif de cette ruée vers l'espace est bel et bien l'occupation stratégique de l'espace par saturation pour s'assurer l'hégémonie sur cet espace. C'est tout de suite moins noble... (d'ailleurs à quel moment il est noble de vouloir envoyer du netflix par satellite mais c'est une autre question...).

Pire encore et la j'ai frémis : effectivement en cas de panne au sol, ce mégalomane de Musk détient la meilleure roue de secours pour internet !! Je sais pas pour vous mais ce serait dieu le père que je méfierais quand même.
Heu, je n'aime pas les USA, mais sur ce coup ils sont simplement pragmatique.

Tu veux de qu'on t'autorise à lancer 40k satellites et qu'en plus on finance ? Ok mais on veut aussi pouvoir s'en servir militairement.

Du simple pragmatisme, et n'oublie pas que les forces tel que la Chine et l'Inde par exemple peuvent détruire un satellite avec un missile, imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera, et le plus grand perdant sera donc ... les USA, et d'autres dont certains éléments vitals ne dépendant uniquement que de Starlink.
3  2 
Avatar de abriotde
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 13:36
Depuis le début je dis que Musk est juste un pantin du conglomérat militaire américain
Non, c'est juste ce qu'il se passe quand on laisse les gens libres sans trop d'impôts. Certains arrivent à émerger. En bourse, si tu est connu pour être efficace et tout réussir, tu peux décrocher des milliards. De plus, évidemment, le gouvernement soutient ses entreprises mais pas plus que la France, l'Europe ou la Chine. C'est simplement que les USA savent le faire et que Musk sait utiliser l'argent intelligemment.

Imagine qu'ils en détruisent ne serait-ce qu'une centaine une fois la constellation déployé, ça risque de faire tellement de débris que c'est l'ensemble du système qui s'effondrera
Eh bien ce n'est pas aussi simple, car comme l'a dis Musk "l'espace est vide". Il y a plein de satellites mais la densité est faible. Et même s'ils bougent vite, la probabilité qu'ils ont de se cogner est faible, d'autant plus faible, que Starlink fonctionne à basse altitude, à une altitude où les déchets ne peuvent pas rester longtemps (à cause des micro-frottements avec l'atmosphère). Alors bien sûr les déchets sont un problème pour un satellite qui est amorti sur 20 ans et et qui n'a pas de remplaçant. Mais pour une constellation comme Starlink, où chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... La donne est différente. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellite (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.

C'est le principe qui fait la robustesse d'un réseau décentralisé multi-agent... Comme internet. Il est facile de le mettre à plat s'il y a des points centraux, mais sinon...
3  2 
Avatar de emilie77
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:08
Citation Envoyé par Jules34 Voir le message
c'est déjà plus de 10 000 machins en orbite, 42 000 en projet
Le volume dans lequel ils sont dispersés est énorme.
Même sur une seule surface, ils seraient encore dispersés.
Imaginez seulement 10 000 voitures à la surface de la terre...
En plus la surface encore augmentées de centaines de kilomètres de rayon supplémentaire et des machins qui peuvent se déplacer à différentes hauteurs
1  1 
Avatar de walfrat
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/05/2022 à 14:32
Mais pour une constellation comme Starlink, ou chaque fusée en lance 60 en payant la facture avec un autre gros satellite... la donne est différentes. Même avec beaucoup de débris, sur 40 000 satellites, la destruction n'est pas si simple sachant qu'avec 1 000 ou 2 000 satellites le réseau est encore fonctionnel. Il existe des missiles anti-satellites, mais 1 missile détruit 1 satellites (et même s'il évolue pour en détruire 2 ou 3 cela ne change pas la donne) et coûte extrêmement cher et ne peut pas être lancé facilement à grande cadence... Détruire 100 satellites ne met pas le système à plat loin de là et n'est pas du tout facile.
Ce n'est pas l'impression que m'avais donné certains articles sur des manœuvres en urgences pour cause de débris de satellites. Après possible que ça ne concerne pas la même orbite que celle de Starlink pour le coup.
0  0 
Avatar de commandantFred
Membre actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2022 à 23:51
Evidemment, un pays qui contrôle l'information, ne reconnait pas la liberté d'expression, qui bannit quantité de sites étrangers ne risque pas d'apprécier l'accès direct, sans intermédiaire à l'internet US depuis n'importe quel point de son territoire...

Les gens qui ont connu la guerre froide savent combien il était difficile voire impossible d'accéder à l'information dans ces pays.

L'internet joue parfaitement son rôle en empêchant les manipulations de masse contrôlées par les gouvernements. En même temps,, il propage la haine des groupes radicaux, celle des pays spécialisés dans la désinformation. On lui doit les fameuses fake news, probablement le brexit, la Catalogne, la radicalisation des gilets jaunes, les mouvements anti vaccins et dieux sait quelles horreurs (terrorisme). La liste est infinie.

Notez qu'il existe des sites de fact checking. Voir cette page à ce sujet :
https://www.internetsanscrainte.fr/d...e-faire-pieger

L'internet est encore un adolescent imprévisible, en crise permanente, où se déroulent des conflits d'opinion dont certains sont amplifiés par des budgets militaires ou para militaires. En France, je dirais que le secteur nucléaire collabore probablement avec des puissances étrangères pour écraser ses concurrents en passant par les forums, Youtube, les réseaux sociaux...

Toutes ces forces essayent de dominer l'information parce qu'elles ne peuvent pas la réduire au silence. A ce titre, l'anonymat a quelques bons côtés si on considère les ennuis que peuvent coûter une opinion dissonante sur la "guerre" en Ukraine pour quelqu'un qui a le mauvais passeport.

Merci à l'internet, merci à Musk et à Obama à qui on doit le concept de "fake news". Et tant pis si c'est D. Trump qui l'utilise le plus.

Voir l'histoire de Socrate qui disait que la langue était la meilleure et la pire des choses...
0  0