IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk réfléchit sérieusement à la création d'une nouvelle plateforme de médias sociaux
A-t-il déclaré dans un tweet

Le , par Nancy Rey

958PARTAGES

9  0 
Les réseaux de médias sociaux n'ont jamais été aussi importants, surtout après l'invasion russe en Ukraine. Ces dernières semaines, Internet a été inondé de nombreuses photos et vidéos qui ont alimenté le conflit militaire par des rumeurs et une forte rhétorique politique. Mais même avant cela, les réseaux de médias sociaux ont fait l'objet d'un examen minutieux quant à leurs normes en matière de liberté d'expression et à la question de savoir s'ils offrent ou non une plateforme équilibrée pour la diversité des opinions et des perspectives. Parmi les personnes qui ont critiqué les réseaux de médias sociaux figure Elon Musk, PDG de Tesla et fondateur de SpaceX. Musk s'est exprimé à plusieurs reprises sur le rôle joué par les réseaux populaires, en particulier Twitter, qu'il a décrit comme la « place publique de facto ». Elon Musk a déclaré qu'il réfléchissait sérieusement à la création d'une nouvelle plateforme de médias sociaux dans un tweet publié samedi dernier.


Elon Musk « réfléchit sérieusement » à la création d'une nouvelle plateforme de médias sociaux, où la « liberté d'expression » sera la priorité. Le PDG de Tesla et SpaceX a lancé un sondage sur Twitter, apparemment pour faire connaître son concept. On pouvait y lire : « La liberté d'expression est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? ». Sur plus de deux millions d'utilisateurs de Twitter, 70,4 % ont répondu par la négative.

Le sondage a incité l'utilisateur de Twitter Pranay Pathole à demander à Musk : « Envisageriez-vous de créer une nouvelle plateforme de médias sociaux, @elonmusk ? Une plateforme qui consisterait en un algorithme open source, une plateforme où la liberté d'expression et l'adhésion à la liberté d'expression seraient la priorité absolue, une plateforme où la propagande serait très minime. Je pense que ce genre de plateforme est nécessaire ». Ce à quoi Musk a répondu : « J'y réfléchis sérieusement ».


Plus loin, l'homme d'affaires milliardaire a demandé à ses 79,2 millions de followers : « Étant donné que Twitter sert de facto de place publique, ne pas adhérer aux principes de la liberté d'expression mine fondamentalement la démocratie. Que faut-il faire ? ». Il a ensuite demandé si une nouvelle plateforme était nécessaire.

Les internautes ont ensuite largement partagé la déclaration de Musk, certains suggérant qu'il a « probablement déjà commencé à construire sa propre plateforme de médias sociaux » et que « ses tweets ne sont destinés qu'à "promouvoir" le nouveau projet auprès de son public cible ».


Un accord conclu en 2018 avec la Securities and Exchange Commission (SEC) exige que Musk obtienne l'approbation préalable d'autres dirigeants de Tesla avant de publier des tweets sur l'entreprise. Après que Musk ait demandé à ses followers sur Twitter en novembre s'il devait vendre 10 % de sa participation dans Tesla, la société de véhicules électriques a reçu une assignation de la SEC parce que la question du sondage a déclenché une chute des actions ; ce que le PDG a qualifié de « harcèlement ».

Plus tôt cette semaine, en réponse à Musk contestant l'assignation, un régulateur de la SEC a exhorté un juge fédéral à permettre que ses tweets continuent d'être examinés. « La motion de Musk visant à annuler l'assignation est défectueuse sur le plan de la procédure et sans fondement sur le fond », a déclaré la SEC. S'il lance sa propre plateforme, Musk rejoindrait une liste croissante de personnalités publiques et d'entreprises technologiques qui abandonnent les réseaux de médias sociaux établis et créent leurs propres plateformes, souvent au nom de la "liberté d'expression". L'ancien président Donald Trump, qui est interdit de Twitter depuis janvier 2021, a notamment lancé Truth Social en février dans le cadre du Trump Media and Technology Group.

Rumble, Parler, Gettr et d'autres services se sont également constitués en alternatives aux réseaux sociaux classiques. Parler a été retiré de l’Apple store au milieu d'allégations selon lesquelles des émeutiers du 6 janvier auraient utilisé la plateforme pour inciter à la violence. Il a été réintégré en avril après que l'entreprise a apporté des améliorations pour mieux détecter et modérer les discours de haine.

Si Musk décide d'aller de l'avant avec la création d'une nouvelle plateforme, il rejoindrait un portefeuille croissant d'entreprises technologiques qui se positionnent comme des champions de la liberté d'expression et qui espèrent attirer les utilisateurs qui ont le sentiment que leurs opinions sont réprimées sur des plateformes telles que Twitter, Facebook de Meta et YouTube de Google. Mais aucune de ces entreprises, y compris Truth Social de Donald Trump, Gettr et Parler n'a réussi à égaler la portée et la popularité des plateformes traditionnelles jusqu'à présent.

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Le PDG de Twitter nomme Elon Musk comme son twitteur préféré, malgré les multiples scandales de ses tweets

Tesla et son PDG Elon Musk sanctionnés par les autorités fédérales pour leurs actions antisyndicales "illégales" à l'usine de Fremont, Musk est sommé de supprimer un tweet menaçant

Trump vs Twitter : le Président américain signe son décret contre les réseaux sociaux, qu'il accuse de censure et biais politiques

Le réseau social TRUTH de Trump admet qu'il est basé sur Mastodon, qui avait menacé de poursuivre le site pour avoir prétendument violé sa licence open source

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de bcag2
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 10:59
Pourquoi une nouvelle plateforme, il n'a qu'à se créer une instance mastodon
2  0 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 12:35
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
« La liberté d'expression est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère rigoureusement à ce principe ? »
[...]

Le sondage a incité l'utilisateur de Twitter Pranay Pathole à demander à Musk : « Envisageriez-vous de créer une nouvelle plateforme de médias sociaux, @elonmusk ? Une plateforme qui consisterait en un algorithme open source, une plateforme où la liberté d'expression et l'adhésion à la liberté d'expression seraient la priorité absolue, une plateforme où la propagande serait très minime. Je pense que ce genre de plateforme est nécessaire ». Ce à quoi Musk a répondu : « J'y réfléchis sérieusement ».
Qu'appellent-ils la liberté d'expression?
La propagande ne fait elle pas partie de la liberté d'expression?
Comment veulent ils faire de la liberté d'expression une "priorité absolue" avec "une propagande très minime"?

Censurer la propagande? On se retrouve devant une police de la vérité.
Permettre à chacun de s'exprimer et de contredire l'autre? On s retrouve à un combat de propagande (Twitter?)
Filtrer les utilisateurs? Sur base de quoi? On coupe une partie de la liberté d'expression.

"La liberté d'expression est essentielle au bon fonctionnement d'une démocratie."
Oui mais les règles aussi et c'est toute la difficulté de l'exercice.
Et quand on donne des règle à une population suffisamment grande certains individus vont vouloir jouer avec les limites. C'est la que la réponse à apporter devient un sujet délicat.
4  2 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/03/2022 à 20:52
Vraiment où vont nous mener la folie des grandeurs de ces milliardaires?
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 9:17
Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Il dit qu'il aime bien la liberté d'expression, on verra si les critiques de ses produits et de ses entreprises seront visibles sur son réseau social.
Et de toute façon rien ne garanti le succès, ça pourrait finir comme Google+.
2  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 10:07
Il s'est récemment exprimé sur la censure dans les médias sociaux. Il veut une plateforme qui ne bloque pas, n'interdit pas ou ne supprime pas les opinions avec lesquelles il est d'accord.

Il devrait demander à Voat comment la "non censure" a fonctionné.
3  2 
Avatar de ouistitis
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 11:19
Dans le même style, une plateforme Diaspora* ?
1  0 
Avatar de daerlnaxe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 9:33
y'a MEWE qui est pas mal pour le peu que j'ai utilisé.

Et pour ce qui est d'un alt à Twitter, je ne suis sur l'oiseau bleu que parce qu'il y a des sites d'information et des sites communautaires qui y sont, sans ça je m'en passerai. Par exemple je ne sais jamais rien de ce qu'il se passe au niveau de ma ville (Marseille) à moins d'être sur Twitter, je peux avoir un concert qui va me ravager les oreilles jusqu'à 3h du matin à moins d'1km. Si je ne suis pas sur Twitter l'absence d'affichage etc fait que je ne vais pas le savoir... Donc ça joue aussi énormément sur la "popularité" de ce type de plateformes.

A mon sens il devrait y avoir déjà d'un côté des plateformes d'état, voire de la vie politique aussi, avec 0 censure. Et de l'autre des RS pour le reste des gens avec le minimum de censure.
1  0 
Avatar de daerlnaxe
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/03/2022 à 9:21
j'ai vu ça sur Twitter il critiquait l'absence de liberté d'expression. A voir...

A mon sens le concept de RS est à revoir totalement, tant pis si on me pique l'idée mais un noyau sur lequel on établi son compte, ses alias et un système modulaire vers des sites intégrants un interfaçage (optionnel), une transparence des données transmises et surtout aucune collecte de données relatives à l'identité réelle de la personne. Voire une plateforme qui contacterait la personne si elle marquait "Juliette.Dupuis". Et selon même refuser les comptes pros individuels, juste les comptes en relation avec une entreprise pour les annonces. En clair je me connecte avec ce compte, je choisis moi même d'interface avec Developpez.net qui est "friendly" en intégrant un module d'identification en option avec ma plateforme.. C'est segmenté, tonton David ne saura pas ce que je dis ici, et je choisis mon alias à utiliser ici qui vient du noyau.. comme ça je peux être daerlnaxe sur tous les sites d'IT et jeux vidéos, et B@st@rdR0xx0rK1llT@R3um sur un autre site.

J'ai eu cette idée il y a plusieurs années y'a des trucs qui vont en ce sens genre disqus je crois et google un peu... Mais au final tu ne sais pas ce que tu transmets et t'es juste un commentateur bien souvent.
0  0