IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Instagram bloqué en Russie pour « appels à la violence »
Le régulateur des communications de l'État recommande aux utilisateurs de passer aux « plateformes Internet compétitives » de la Russie

Le , par Stéphane le calme

105PARTAGES

12  0 
Les utilisateurs d'Instagram en Russie ont été informés que le service allait cesser lundi 14 mars à minuit heure de Russie après que son propriétaire Meta Platforms a déclaré la semaine dernière qu'il permettrait aux utilisateurs de médias sociaux en Ukraine de publier des messages tels que « Mort aux envahisseurs russes ».

La Russie a déjà sévi contre les organes d'information et les plateformes sociales dans le cadre de son invasion de l'Ukraine, contestant les rapports de décès externes qui dépassent de loin son propre décompte et s'opposant aux descriptions de l'invasion comme une guerre plutôt qu'une « opération militaire spéciale. »

L'agence de régulation des technologies et des communications Roskomnadzor a partiellement bloqué Facebook pour avoir prétendument restreint les comptes des médias d'État, puis a bloqué Twitter peu après. Elle a exigé que Wikipédia supprime des rapports prétendument faux sur les pertes parmi les troupes militaires russes et les civils ukrainiens, y compris les enfants.

Plus récemment, elle a bloqué l'accès à la BBC et à d'autres sites d'information pour « atteinte à la stabilité et à la sécurité de la Russie », ce qui a conduit le média britannique à diffuser ses émissions sur ondes courtes. La BBC a ensuite annoncé qu'elle suspendait le travail de ses journalistes et de son personnel de soutien en réponse à l'adoption de la loi.

« Cette législation semble criminaliser le processus de journalisme indépendant, a déclaré le directeur général de la BBC, Tim Davie, dans un communiqué. Notre service d'information BBC News en russe continuera à fonctionner depuis l'extérieur de la Russie. La sécurité de notre personnel est primordiale et nous ne sommes pas prêts à les exposer au risque de poursuites pénales simplement pour avoir fait leur travail. »

C'est dans ce contexte que Meta a fait une annonce vendredi dernier : ses plateformes Facebook et Instagram vont autoriser les publications qui appellent à la mort du président russe Vladimir Poutine et du président biélorusse Alexandre Loukachenko. Deux catégories additionnelles d’expressions politiques qui violent en principe la politique desdites plateformes en matière de discours haineux, mais qu’elles vont autoriser sont : les appels à la violence contre les soldats russes lancés sur le terrain de l’opération militaire en Russie et de façon générale ceux contre les citoyens russes. Les courriels indiquent que les appels à la violence contre les Russes sont autorisés lorsque la publication parle sans détour de l'invasion de l'Ukraine avec des mentions comme « mort aux envahisseurs russes ».

La manœuvre a donc fait suite au blocage de Facebook par le régulateur des communications russe. Motif : recensement d’au moins 26 cas de discrimination contre les médias et les ressources d'information russes depuis octobre 2020. En réponse, le président de Meta chargé des affaires mondiales, Nick Clegg, avait tweeté : « Bientôt, des millions de Russes ordinaires se retrouveront coupés d'informations fiables, privés de leurs moyens quotidiens de se connecter avec leur famille et leurs amis et privés de leur liberté d’expression. Nous continuerons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour restaurer nos services afin qu'ils restent disponibles pour que les gens puissent s'exprimer et s'organiser pour agir en toute sécurité. »

« Les cas de blocage d’accès à Facebook doivent être traités par les Nations Unies comme des crimes de guerre. C’est aussi dangereux que les menaces nucléaires : la liberté d’expression qui est un droit de l’Homme est menacée. Il est temps d'apprendre à nos enfants comment survivre en cas de telles catastrophes sur Internet », avait commenté un internaute. La décision russe de bloquer Facebook et Twitter est elle aussi fondée sur « la violation des droits fondamentaux des citoyens russes et la violation des principes clefs de la libre circulation de l’information. »

La décision a été accueillie avec indignation en Russie, où les autorités ont ouvert une enquête pénale contre Meta et les procureurs ont demandé vendredi à un tribunal de désigner le géant américain de la technologie comme étant une « organisation extrémiste ».

Aussi, un courriel du régulateur des communications de l'État a annoncé qu'Instagram allait être bloqué ce lundi 14 mars à minuit heure de Russie et a demandé aux utilisateurs de déplacer leurs photos et vidéos d'Instagram avant sa fermeture, les encourageant à passer aux « plateformes Internet compétitives » de la Russie.

Adam Mosseri, le responsable d'Instagram a déclaré que le blocage affecterait 80 millions d'utilisateurs : « Lundi, Instagram sera bloqué en Russie. Cette décision coupera 80 millions de personnes en Russie les unes des autres et du reste du monde, car environ 80 % des personnes en Russie suivent un compte Instagram en dehors de leur pays. Ceci est mal ».


Ce à quoi un utilisateur a répondu : « Le mal était d'autoriser les discours de haine à propos de la guerre. Malheureusement, cela a provoqué le blocage du gouvernement. Allez, un média indépendant de moins pour la Russie ». Un autre de lui faire écho en disant : « Instagram et Facebook font la promotion de la haine contre les Russes ordinaires qui partent dans le monde entier, nous devrions boycotter Facebook et Instagram à cause de cette décision de ne pas condamner la mère Russie de protéger ses propres intérêts, les États-Unis le font aussi ». Et un autre : « Il n'est pas acceptable que Meta permette "temporairement" à ses utilisateurs d'appeler à la haine et à la mort contre n'importe quel groupe de personnes ».


« Sommet de l'hypocrisie. Qu'en est-il des plateformes qui bloquent les Russes ? Microsoft, Coke, McDonald's, KFC, H&M, Oracle, Disney et autres. Cela n'a-t-il PAS privé des millions de Russes des services auxquels ils sont habitués ? Qu'en est-il des interdictions en Syrie, en Iran ou en Corée du Nord ? Veuillez faire une introspection »

Le message aux utilisateurs d'Instagram du régulateur des médias d'État, Roskomnadzor, décrit la décision d'autoriser les appels à la violence contre les Russes comme une violation du droit international. « Nous devons assurer la santé psychologique des citoyens, en particulier des enfants et des adolescents, pour les protéger du harcèlement et des insultes en ligne », a-t-il déclaré, expliquant la décision de fermer la plateforme.

En début de mois, des responsables ukrainiens ont demandé à l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), organisation clef dans le fonctionnement de l'internet, de déconnecter tous les sites russes du réseau informatique mondial. « Cher Monsieur le Président et Directeur général, en tant que représentant de l'Ukraine au GAC ICANN, je vous envoie cette lettre au nom du peuple ukrainien, vous demandant de répondre à un besoin urgent d'introduire des sanctions strictes contre la Fédération de Russie dans le domaine de la régulation des DNS, en réponse à ses actes d'agression envers l'Ukraine et ses citoyens », a écrit Nabok, Andriy, représentant de l'Ukraine à ICANN.

L'ICANN a rejeté la demande de Mykhailo Fedorov, vice-premier ministre ukrainien, de révoquer tous les domaines web russes, de fermer les serveurs racine DNS russes et d'invalider les certificats TLS/SSL associés en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Fedorov a formulé sa demande parce que l'assaut de la Russie a été « rendu possible principalement grâce à la machinerie de propagande russe qui utilise des sites Web diffusant continuellement de la désinformation, des discours de haine, encourageant la violence et cachant la vérité sur la guerre en Ukraine. »

Göran Marby, PDG de l'ICANN, a déclaré que son organisation est un organisme technique indépendant chargé de superviser le DNS et les identifiants uniques de l'internet mondial et qu'elle doit maintenir la neutralité. « L'ICANN est un facilitateur de la sécurité, de la stabilité et de la résilience de ces identifiants dans l'objectif d'un Internet unique, mondial et interopérable », a déclaré Marby.

Source : Adam Mosseri

Et vous ?

Que vous inspirent ces appropriations respectives des notions de modération des contenus en ligne, de liberté d’expression, de libre circulation de l’information par les parties russe et américaine ?

Voir aussi :

Microsoft : l'invasion de l'Ukraine par la Russie est « illégale et injustifiée », l'entreprise dit soutenir les efforts humanitaires des Ukrainiens
Google a interdit samedi à l'organe de presse étatique russe RT et à d'autres chaînes de recevoir de l'argent pour les publicités diffusées sur leurs sites Web, applications et vidéos YouTube
AMD et Intel auraient suspendu leurs livraisons de processeurs à usage industriel à la Russie, TSMC pourrait leur emboîter le pas dans les prochaines heures
L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre
Apple interrompt toutes les ventes de produits en Russie, arrête les exportations et limite Apple Pay, en représailles au lancement de l'opération militaire russe en Ukraine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SofEvans
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  2 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  3 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
12  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:43
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Les sanctions servent à faire pression sur la politique d'un pays sans lui faire la guerre directement. Il n'y a pas si longtemps, on a laissé un pays grignoter petit à petit les territoires proches en espérant, qu'il finisse par redevenir raisonnable. Ca a donné 40-45 et ça a très mal fini. Poutine n'est pas une victime, c'est un dictateur. Le discours de certains selon lequel il faudrait laisser le pays vivre sa vie sans interférer me semble profondément déraisonnable.

Après on pourra toujours discuter de s'il ne vaudrait pas mieux lui faire la guerre directement, mais c'est un autre débat ...
israel grignote du terrain à la palestine depuis 70 ans... et c'est pas encore fini
9  1 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 12:48
par contre, ces mêmes entreprises n'ont jamais laissé tomber la propagande ukrainienne. Bah ouais, le camp soi-disant du bien fait aussi de la propagande
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:18
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Concrètement actuellement l'Europe va acheter du pétrole et gaz US (plus cher que le russe forcément) et l'Allemagne (et d'autres pays) vont acheter des avions de combat américain pour se "protéger de la menace rouge".
Et nous Français double peine on peut plus vendre des armes à la Russie, eux au moins ils nous respectaient et l'oncle sam ne pouvait pas faire le coup des sous marin...

Si cette guerre avait le mérite de nous rendre plus indépendant j'applaudirais mais la c'est juste nous rendre encore plus prisonnier des américains.
L'Europe veut désormais acheter aussi du gaz à l'Azerbaïdjan. Pays très démocratique qui à envahi le Haut-Karabagh, puis expulsé les Arméniens, avec le soutien de la Turquie, des armes d’Israël et le silence complice de l'Europe, l’Allemagne en tête.

Donc rien de moral dans ces histoires de boycott du gaz russe.
9  2 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 14:35
Anonymous de toute façon c'est une blague.

C'est un amas de tout et n'importe quoi qui font n'importe quoi parce qu'ils sont n'importe qui

Apres on verras mais si c'est encore comme des ONG genre greenpeace qui ne cible que des entreprise européenne pour ne jamais cibler les entreprise US, on sait ce que ca donnera
8  1 
Avatar de kunnskap
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/03/2022 à 12:56
Tout ça se résume donc à ce qui est souvent un dogme en entreprise, précurseur de beaucoup de décisions idiotes: regarde, regarde, c'est moi qui ai la plus grosse et pas toi.

Pathétiquement tragique. Le monde part en vrille.
6  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 11:02
Mais oui, j'irai même plus loin : déclarons la guerre à la Russie. Une guerre globale. Toutes nos problématiques seraient réglés en quelques heures : réchauffement climatique, surpopulation, chômage, crise...c'est la solution ! Une guerre thermos-nucléaire globale. Le spectacle serait grandiose !
11  5