IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Deux développeurs Python Core restent en Ukraine,
Comme beaucoup de jeunes programmeurs masculins

Le , par Bruno

429PARTAGES

7  0 
Python a été créé au début des années 1990 et est maintenant un projet open source maintenu par une fondation et une communauté de développeurs. L'Ukraine compte l'une des plus grandes populations de programmeurs informatiques au monde, parmi lesquels les programmeurs Python. L'Ukraine est également un centre important pour le langage de programmation Python, qui est à la base de sites tels que YouTube, Google, Facebook et Amazon.

Serhiy Storchaka, un développeur ukrainien, deuxième contributeur récent le plus prolifique à Python et le dixième de tous les temps, selon Langa a été confronté à un choix impossible lorsque la Russie a envahi son pays. Comme beaucoup de jeunes programmeurs masculins en Ukraine, il a décidé de rester. Andrew Svetlov, un autre développeur Python influent, spécialisé dans le support des réseaux asynchrones, reste également en Ukraine.


Storchaka vit à l'extérieur de Konotop, une ville du nord-est de l'Ukraine qui est occupée par les forces russes. Il a tweeté le 26 février : « Des chars russes étaient sur la route à 2 km de ma maison, et des véhicules blindés russes passaient devant mes fenêtres. Il est fort probable que je me retrouve en zone occupée, où la loi ne s'applique pas. » Svetlov se trouve à Kiev, où les troupes russes ont encerclé la ville. Aucun d'eux ne voulait quitter son pays, même face au grand risque que cela représente pour eux. Mais alors que la crise militaire s'est aggravée vendredi et pendant le week-end, la communauté des développeurs Python s'est mobilisée pour aider les jeunes membres de la famille de Storchaka.

En communiquant avec la famille de Storchaka par le biais de Google Translate, Langa a réussi à obtenir un logement temporaire pour la nièce et le meilleur ami de Storchaka, âgés de 11 ans. Ils ont traversé la frontière polonaise en bus avec leur mère et ont rencontré Langa, qui a parcouru plus de 300 km jusqu'à Varsovie pour récupérer les clefs et obtenir des produits de première nécessité pour la famille.

Serhiy Storchaka n'est pas un nom connu en dehors de la communauté des programmeurs Python, mais dans ses rangs, « il est difficile de surestimer l'impact des contributions de Serhiy », a déclaré à Thomas Wouters, directeur général par intérim de la Python Software Foundation. Storchaka a été confronté à un choix impossible lorsque la Russie a envahi son pays.

Selon un classement récent de la société d'analyse RedMonk, Python est devenu, à égalité avec Java, le deuxième langage de programmation le plus populaire au monde après Javascript. Selon Stack Overflow, un forum pour les programmeurs informatiques, il devrait dépasser Javascript en matière de trafic d'utilisateurs au rythme de croissance actuel. Storchaka n'est qu'un des nombreux développeurs Python originaires d'Ukraine, et l'un des nombreux Ukrainiens travaillant dans le secteur technologique.

Des centaines de milliers d'Ukrainiens ont fui le pays depuis l'invasion de la Russie le 24 février, provoquant des retards et des engorgements à la frontière. Les hommes âgés de 18 à 60 ans sont interdits de quitter le pays. Les multinationales installées en Ukraine prennent des mesures pour aider leurs employés.

« Nous faisons tout notre possible pour aider les employés et leurs familles qui sont directement touchés par cette tragédie », a déclaré Activision Blizzard dans une lettre. « Si vous ou un collègue avez besoin de soutien, n'hésitez pas à vous adresser à votre responsable ou aux responsables locaux des RH. Je tiens également à vous rappeler que notre programme d'aide aux employés est disponible pour ceux qui ont besoin d'un soutien émotionnel pendant cette période difficile. »

SAP, le géant des logiciels d'entreprise a également déclaré mercredi qu'il avait suspendu toutes ses opérations en Russie travaille avec Qualtrics pour aider les organisations à but non lucratif et les gouvernements régionaux à comprendre les besoins les plus pressants des personnes qu'ils servent et à les acheminer vers des logements et des fournitures essentielles sur le terrain. L’entreprise a également proposé de convertir ses bureaux en Europe en entrepôts et en logements pour les réfugiés. Pour les employés de SAP qui ont choisi de quitter l'Ukraine, l’entreprise apporte un soutien financier et logistique.

Selon certains analystes, les sanctions économiques contre la Russie sont un mécanisme important dans les efforts pour restaurer la paix. SAP est en échange constant avec les gouvernements du monde entier, « nous avons toute confiance en leurs conseils et nous soutenons pleinement les actions entreprises jusqu'à présent. Nous cessons toute activité en Russie alignée et en outre, nous interrompons toutes les ventes de services et de produits SAP en Russie ».

Les multinationales occidentales ont cessé pour la plupart de faire des affaires en Russie. En début de semaine, le vice-premier ministre ukrainien Mykhailo Federov a demandé à Xbox et PlayStation de « bloquer temporairement » les comptes russes et biélorusses et de mettre fin à leur participation aux événements d'e-sport. Il a ensuite demandé à un certain nombre de développeurs, dont Epic Games, Nintendo, Rockstar et Tencent, de suspendre leurs jeux en Russie.

Federov a également appelé PayPal à prendre des mesures plus radicales et à se fermer entièrement en Russie. Les sociétés américaines de cartes de paiement Visa, Mastercard et American Express, ainsi que les fournisseurs de paiements mobiles Apple Pay et Google Pay, ont bloqué plusieurs institutions financières russes en raison des sanctions gouvernementales. Il n'a pas été possible d'apprendre immédiatement si l'une d'entre elles a bloqué de nouveaux comptes russes.

Amazon, Apple, Airbus, Boeing, Disney, Google, Ford et Nike, ainsi que des entreprises de services financiers, de divertissement et de pétrole, entre autres, ont limité la disponibilité de leurs services et produits en Russie. Spotify a fermé son bureau en Russie pour une durée indéterminée. Les géants des puces électroniques AMD, Intel, TSMC et GlobalFoundries ont suspendu leurs expéditions de composants vers la Russie. Dell, HP et Lenovo ont également cessé d'expédier des produits dans le pays. Cette décision intervient après que les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions à la Russie pour l'occupation de l'Ukraine.

Plus récemment, Cogent Communications, un fournisseur américain d'accès Internet qui achemine des données sur des connexions intercontinentales, a coupé les liens avec ses clients russes en raison de l'invasion de l'Ukraine, comme l'a rapporté le Washington Post. La société américaine est l'un des plus grands fournisseurs de dorsales Internet au monde et dessert des clients dans 50 pays, dont un certain nombre d'entreprises russes très en vue. « Malgré la récente demande de l'Ukraine de déconnecter la Russie de l'Internet mondial, la Russie reste en ligne. Toutefois, à partir de 17 heures GMT aujourd'hui, la Russie est connectée au monde par l'intermédiaire d'un opérateur de télécommunications international en moins. »

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Oracle et SAP suspendent leurs activités en Russie en raison de l'invasion du pays, les sanctions économiques contre la Russie seraient un mécanisme important dans les efforts pour restaurer la paix

Activision Blizzard et Epic Games interrompent la vente de jeux en Russie, en réponse à la demande du vice-ministre ukrainien de se fermer entièrement de la Russie

La société de paiement en ligne PayPal a cessé d'accepter de nouveaux utilisateurs en Russie Moscou a réagi aux sanctions en empêchant les investisseurs étrangers de quitter le pays

Le principal FAI américain à la Russie interrompt ses services dans ce pays, invoquant une invasion non provoquée de l'Ukraine

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de cdubet
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/03/2022 à 10:00
Des gens courageux. Surtout que pour une bonne partie d entre eux, la mort est au bout du chemin (je pense que personne de sensée pense que l ukraine est capable d arreter l armee russe. ca va continuer comme en Afghanistan avec de la guerilla (et des represailles russes))
Sur le plan francais, on devrait plus les soutenir (en leur envoyant plus que quelques dizaines de missiles anti char) et repenser notre defense (quand on voit l ukraine devoir former en catastrophe ses citoyens au maniement d armes, on se dit que l armee de milice suisse (avec les citoyens armés chez eux) a du bon
1  0