IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Même dans le métaverse, on n'échappe pas au fisc ; la plateforme Second Life commencera à faire payer aux joueurs les taxes de vente locales et nationales
Sur de nombreux achats dans le jeu

Le , par Nancy Rey

142PARTAGES

9  0 
Le métaverse est un nouveau nom pour une idée existante. Le métaverse qui est la combinaison d'aspects des médias sociaux, des jeux, de la réalité augmentée et virtuelle et du web qui forment un monde numérique immersif ; est passé en moins d'un an d'un terme de niche à un nom familier. Les conversations d'aujourd'hui sur le métaverse reflètent en grande partie les conversations qui ont eu lieu il y a près de 20 ans sur Second Life, le monde virtuel en 3D lancé par Linden Lab en 2003. Tout comme le métaverse n'est pas un concept nouveau, bon nombre des questions juridiques qui se posent à propos de ce monde virtuel naissant ont déjà été abordées auparavant, y compris dans le cadre de l'essor de Second Life. Second Life a annoncé qu'il allait commencer à faire payer aux utilisateurs américains la taxe de vente locale sur de nombreux achats dans le jeu, pour la première fois depuis son lancement. Cette décision pourrait constituer un frein important pour la robuste économie de jeu de l'univers en ligne et servir d'avertissement pour les autres métaverse naissants qui espèrent vendre des biens virtuels aux résidents américains.


Second Life a annoncé qu'il allait commencer à faire payer aux utilisateurs américains la taxe de vente locale sur de nombreux achats dans le jeu, pour la première fois depuis son lancement en 2003. En annonçant cette décision lundi, Linden Labs, le développeur de Second Life, a cité la décision de la Cour suprême de 2018 dans l'affaire South Dakota v. Wayfair, Inc. et Al. Cette décision a établi que les États et les localités pouvaient facturer la taxe de vente même pour les produits vendus par des entreprises en ligne qui n'ont pas de présence physique dans cet État. Suite à cette décision, Linden Labs déclare avoir « fait de son mieux pour protéger nos résidents de ces taxes aussi longtemps que possible, mais nous ne sommes plus en mesure de les supporter ».

Ainsi, à partir du 31 mars prochain, les utilisateurs de Second Life seront facturés pour les taxes locales sur les facturations récurrentes telles que les abonnements et les droits fonciers. Linden Labs continuera à absorber les taxes facturées sur les achats ponctuels, comme les changements de nom et les achats de L$ en monnaie de jeu. Mais ces coûts seront répercutés sur les utilisateurs « à un moment donné dans le futur », écrit Linden Labs.

« C'est une nouvelle que nous n'aimons pas partager, mais pour la santé de l'entreprise et de Second Life, nous ne pouvons plus continuer à absorber ces charges fiscales. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre soutien continu à Second Life », écrit Linden Labs.

Les impacts de ces taxes

Les taux spécifiques de la taxe sur les ventes peuvent varier considérablement d'un État à l'autre, et de nombreuses localités facturent des taxes sur les ventes supplémentaires en plus de cela. Les résidents de quatre États (le Delaware, le Montana, le New Hampshire et l'Oregon) ne paient aucune taxe sur les ventes, tandis que sept villes, dont Seattle, Chicago, Los Angeles et Oakland, en Californie facturent aux résidents plus de 10 % de taxes sur les ventes combinées de l'État et des localités pour chaque achat.

Ces taxes pourraient avoir un impact significatif sur les clients américains de Second Life, qui représentent près de la moitié de la base d'utilisateurs, selon les estimations de SimilarWeb concernant les visites sur SecondLife.com. Au total, Second Life génère toujours une activité économique d'environ 600 millions de dollars par an et verse aux utilisateurs plus de 80,4 millions de dollars par an en argent réel.

Alors que les utilisateurs américains doivent depuis longtemps payer des impôts sur le revenu pour tout l'argent du monde réel retiré de l'économie de Second Life, les frais supplémentaires liés à la taxe sur les ventes pourraient constituer un frein important pour de nombreux utilisateurs, mois après mois. « Je dois penser que cela aura un impact énorme sur l'économie de Second Life et la culture de la communauté dans son ensemble », écrit Wagner James Au, observateur de longue date de Second Life et journaliste.

Un utilisateur des forums de la communauté Second Life, Teresa Firelight, a expliqué comment les taxes locales californiennes vont ajouter environ 20 dollars par mois à leurs 202 dollars d'investissements mensuels actuels dans des régions et des parcelles de Second Life. Cette augmentation pourrait les obliger à réduire leurs dépenses pour d'autres avatars (ou "alts"), qui sont chacun assortis d'un abonnement premium mensuel de 8,25 dollars. « De plus, il y a le facteur ennui... être ennuyé par une taxe peut me donner envie de réduire encore plus mes alts premium lorsqu'ils arrivent à expiration », écrit Firelight. Si ce nouveau coût pourrait constituer un choc pour les utilisateurs américains de Second Life, ceux d'Europe paient depuis 2007 des taux de taxe sur la valeur ajoutée allant de 17 à 27 % sur les achats effectués dans Second Life.

Le problème des taxes n'est pas nouveau non plus dans Second Life. Au début de l'histoire du jeu, Linden Labs a essayé de créer un système d'imposition compliqué qui déduisait automatiquement plus de L$ des utilisateurs qui construisaient plus d'objets dans le monde (utilisant ainsi plus de ressources du serveur de Linden Labs). Cette tentative a donné lieu à une révolte fiscale organisée dans l'univers, ce qui a conduit Linden Labs à adopter son système actuel, qui consiste à faire payer les utilisateurs directement pour les terrains par le biais d'une redevance mensuelle.

L'expérience de Linden Labs pourrait servir d'avertissement à d'autres grandes entreprises qui se précipitent pour lancer leurs propres offres de métavers. Cela inclut les entreprises qui utilisent des technologies dites "Web3", comme les cryptomonnaies et les NFT, pour alimenter leurs économies virtuelles. Outre l'exposition éventuelle à la taxe de vente locale, les cryptomonnaies peuvent être imposées comme un revenu ou une plus-value lorsqu'elles sont gagnées, vendues ou converties sous une autre forme. Les NFT, quant à elles, sont susceptibles d'être taxées comme des objets de collection, ce qui entraîne un taux d'imposition maximal de 28 % sur les plus-values aux États-Unis. Et l'IRS commence à sévir contre l'application des gains basés sur les cryptomonnaies grâce à une disposition du projet de loi bipartisan sur l'infrastructure de l'année dernière.

Sources : Décision de justice, Second life

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La vision de Meta pour le métavers est une "vieille idée" qui n'a "jamais fonctionné", d'après Phil Libin, le PDG d'une entreprise technologique

87 % des utilisateurs pensent que le métavers va sérieusement compromettre leur vie privée, néanmoins 74 % envisagent de l'utiliser une fois qu'il sera à leur disposition, selon NordVPN

Réalité virtuelle : le casque VR d'Apple pourrait coûter 3000 dollars, comporter des écrans 8K, et plus d'une douzaine de caméras

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sanderbe
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 22:41
Bonsoir,

Même dans le métaverse, on n'échappe pas au fisc ; la plateforme Second Life commencera à faire payer aux joueurs les taxes de vente locales et nationales sur de nombreux achats dans le jeu

Quel est votre avis sur le sujet ?
Punaise, même dans les jeux vidéos on se fait sucrer de l'argent réel . Y'a de vrais sado-maso à croire ... A se tarif la , rien de bien mieux que de jouer aus Sims 1 à 4 ... en plus pénard en plus !

Cela précipitera la chute de second life tout simplement. Vu l'ancienneté du jeu, je ne donne pas cher que celui ci disparaissent avec de telles pratiques.
1  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/03/2022 à 12:17
Je suis surprise que Liden l'ABS ait absorbé les coûts pendant aussi longtemps, ce sont de vrais missionnaires.
0  0 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/04/2022 à 7:43
Vous ne pouvez pas acheter une maison réelle, que diriez-vous d'une maison virtuelle ??

Je déteste cette chronologie.
0  1 
Avatar de Arya Nawel
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/04/2022 à 10:04
Quel serait l'équivalent virtuel de la Boston Tea Party ?
0  1