IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une rémunération de 99 millions de dollars pour le PDG d'Apple Tim Cook ? Les actionnaires hésitent.
L'an dernier, son salaire était 1 447 fois supérieur à celui d'un employé moyen d'Apple

Le , par Stéphane le calme

318PARTAGES

7  0 
Un puissant groupe consultatif d'investisseurs a appelé les actionnaires à voter contre l'enveloppe de rémunération de 99 millions de dollars (88,45 millions d'euros) accordée l'année dernière au patron d'Apple, Tim Cook. Dans une lettre aux actionnaires, la société de conseil Institutional Shareholder Services (ISS) a écrit qu'il y avait « des inquiétudes importantes concernant la conception et l'ampleur de l'attribution d'actions » faite à Cook en 2021, ajoutant que la moitié de l'attribution « manque de critères de performance ».

ISS avait fait la recommandation pour la réunion des actionnaires de la société le mois prochain.

Cook, 61 ans, a une fortune personnelle de 2,3 milliards de dollars, selon Forbes, et a été un critique virulent des inégalités sociales et économiques. Il s'est engagé à donner sa fortune avant sa mort.

L'année dernière, Cook a reçu des actions d'une valeur de 82 millions de dollars, ainsi qu'un salaire de 3 millions de dollars, un bonus de 12 millions de dollars pour avoir atteint des objectifs et 1,4 million de dollars supplémentaires pour les voyages en avion, les cotisations au régime de retraite, les primes d'assurance et d'autres contributions. Sa rémunération totale s'élevait à 98,4 millions de dollars en 2021, contre 14,8 millions de dollars un an plus tôt. Le salaire de Cook était 1 447 fois supérieur à celui d'un employé moyen d'Apple, selon un dossier publié en janvier.

Selon ISS, la rémunération de Cook pour 2021 « a largement dépassé » celle fournie par des sociétés dans le même secteur l'année dernière. La dernière fois qu'ISS s'est opposé aux offres salariales d'Apple remonte à sept ans.

Selon le Financial Times, qui a eu accès à la lettre, l'ISS ne souhaite pas que Tim Cook reçoive une rémunération annuelle trop élevée. L'ISS s'oppose à une augmentation de Tim Cook cette année, le groupe le fait comprendre aux actionnaires : « Nous devons voter contre une rémunération qui atteint près de 100 millions de dollars en 12 mois ».

Officiellement, l'ISS n'a de pouvoir d'influence qu'auprès des actionnaires, il ne peut pas intervenir dans le vote final :

Les votes des actionnaires sur la rémunération des dirigeants d'Apple ne sont que consultatifs et n'obligent pas son conseil d'administration à prendre des mesures en réponse. Quelque 95 % des suffrages exprimés l'an dernier étaient en faveur d'Apple. Mais une manifestation majeure cette année pourrait faire basculer le conseil d'administration d'Apple, neuf ans après la dernière réaction salariale importante de Cook.

Le Financial Times note que si les actionnaires s'opposent au montant de la rémunération de Cook, cela pourrait potentiellement avoir un impact sur le conseil d'administration d'Apple. Et de noter qu'Apple a déclaré qu'il « continuera à considérer les commentaires des actionnaires et les résultats des votes "say on pay" lors de la prise de décisions de rémunération futures ». Pour mémoire, le "say on pay" est un vote à l'occasion de l'assemblée générale d'une entreprise cotée afin de valider la rémunération de ses principaux dirigeants. Ce dispositif existe en France depuis 2013, mais c'est le Royaume-Uni qui en est le pionnier au niveau mondial avec une application dès 2002.

Si la rémunération de Tim Cook n'a fait qu'évoluer depuis qu'il a pris ses fonctions de PDG, c'est principalement parce qu'il a réussi à faire atteindre à Apple de nouveaux sommets en bourse (avec une valorisation de 3 000 milliards de dollars) et que les produits rencontrent un franc succès auprès des consommateurs. La rémunération des dirigeants d'Apple a toujours été basée sur les performances de l'entreprise, si les résultats sont bons, les dirigeants sont récompensés.

Contrairement aux autres membres de l'équipe de direction, Tim Cook est également remercié par des actions boursières de grande valeur, plus le PDG reste longtemps à son poste, plus il en reçoit ! Lorsque Cook a signé son contrat avec Apple, il a été convenu qu'il obtiendrait 1 million d'actions à 50 % dès sa cinquième année à la tête d'Apple puis les 50 % restants à la fin de la dixième année.

Des performances qui dépassent les attentes des analystes

Apple a été l'un des grands gagnants de la pandémie. Le cours de son action a grimpé en flèche alors que le coronavirus poussait les travailleurs en ligne.

Apple Inc a mieux navigué que ses rivaux dans les problèmes de chaîne d'approvisionnement liés aux pandémies à la fin de l'année 2021, ce qui a probablement aidé le fabricant de l'iPhone à dépasser les objectifs de croissance du chiffre d'affaires de Wall Street de 6 % au début de l'année, estiment certains analystes.

En janvier, elle est brièvement devenue la première entreprise à être valorisée à 3 milliards de dollars, après que sa valorisation boursière ait augmenté de 1 000 milliards de dollars en moins de 16 mois. Le fabricant d'iPhone est devenu une entreprise de 1 000 milliards de dollars en août 2018 et, deux ans plus tard, est devenu la première entreprise à être évaluée à 2 000 milliards de dollars.


Apple a gagné plus d'argent que jamais pendant la période des fêtes. Le premier trimestre 2022 a connu une croissance dans la plupart des gammes de produits d'Apple, à l'exception notable des iPad, qui ont légèrement baissé d'une année sur l'autre. iPhone, Mac, services et appareils portables étaient tous en place.

« Les résultats records de ce trimestre ont été rendus possibles grâce à notre gamme de produits et de services la plus innovante à ce jour », a déclaré Tim Cook, PDG d'Apple. « Nous sommes ravis de voir la réponse des clients du monde entier à un moment où rester connecté n'a jamais été aussi important. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider à construire un monde meilleur - progressant vers notre objectif de devenir neutre en carbone dans notre approvisionnement chaîne et produits d'ici 2030, et faire avancer notre travail dans l'éducation et l'équité et la justice raciales ».

« La très forte réaction des clients à notre récent lancement de nouveaux produits et services a entraîné une croissance à deux chiffres des revenus et des bénéfices, et a contribué à établir un niveau record pour notre base installée d'appareils actifs », a déclaré Luca Maestri, directeur financier d'Apple. « Ces résultats d'exploitation records nous ont permis de retourner près de 27 milliards de dollars à nos actionnaires au cours du trimestre, alors que nous maintenons notre objectif d'atteindre une position nette de trésorerie neutre au fil du temps ».

Sa croissance en 2021 a aidé l'entreprise à ajouter 150 millions d'appareils actifs supplémentaires, malgré une pénurie de composants électroniques qui avait entraîné plusieurs problématiques au niveau de la production des smartphones. Lors d'une conférence téléphonique avec les investisseurs, le PDG d'Apple, Tim Cook, a révélé qu'Apple comptait désormais 1,8 milliard d'appareils actifs.

Il s'agit d'une hausse par rapport aux 1,65 milliard d'Apple signalés il y a un an et aux 1,5 milliard d'appareils actifs en janvier 2020. Alors que Cook n'a pas communiqué plus de détails concernant les ventes d'appareils, Apple a franchi le cap du milliard d'iPhone actifs il y a un an, après avoir vendu son milliardième iPhone en 2016, et avoir atteint les 900 millions d'utilisateurs actifs d'iPhone en 2019. Apple compte un appareil comme actif tant qu'il s'est engagé avec un service Apple au cours des 90 derniers jours, de sorte que le nombre de 1,8 milliard couvre une variété de matériel Apple.

Apple a enregistré un bénéfice trimestriel record pour le premier trimestre fiscal de la société, affichant un chiffre d'affaires de 123,9 milliards de dollars et un bénéfice record de 34,6 milliards de dollars. L'iPhone a connu un gros trimestre grâce aux ventes de vacances et a représenté à lui seul un chiffre d'affaires stupéfiant de 71,63 milliards de dollars.


Les services par abonnement ont bénéficié de la pandémie pour exploser des records ; étant confinés, nombreux sont les individus qui ont pu profiter par exemple de Netflix. Une situation dont ont profité les grandes enseignes technologiques et certaines ont fait de sérieux investissements en la matière. Il faut dire que le business model est très intéressant pour les entreprises, qui peuvent ainsi générer des revenus relativement fixes chaque mois. Apple, dans ce sens, ne fait pas figure d'exception puisqu'il a lancé lui aussi un certain nombre de services par abonnement.

La société a annoncé ses résultats du premier trimestre 2022 lors d'un appel aux investisseurs et à la presse. Lors de l'appel, le directeur financier d'Apple, Luca Maestri, a révélé que la société comptait désormais plus de 785 millions d'abonnés payants dans toutes ses activités de services.

Maestri a noté que la société a ajouté 165 millions d'abonnés payants à ses services au cours de la dernière année seulement. Tout cela s'est produit alors que la société a enregistré un chiffre d'affaires de 19,5 milliards de dollars au premier trimestre 2022, soit une augmentation de 24 % d'une année sur l'autre :

« En ce qui concerne les services, comme je l'ai mentionné, nous atteignons un record de revenus de tous les temps de 19,5 milliards en hausse de 24 % avec des records absolus pour les services cloud, pour les services de musique, de vidéo, de publicité et de paiement et un record du trimestre de décembre pour l'App Store. Ces résultats impressionnants reflètent l'élan positif que nous observons sur de nombreux fronts.

« Tout d'abord, comme je l'ai mentionné précédemment, notre base installée a continué de croître et a atteint un niveau record dans chaque segment géographique et catégorie de produits principale. Ensuite, nous continuons à voir un engagement accru des clients avec nos services. Le nombre de comptes payants sur nos magasins de contenu numérique a augmenté à deux chiffres et a atteint un nouveau record historique au cours du trimestre de décembre dans chaque segment géographique.

« Les abonnements payants continuent également d'afficher une très forte croissance. Nous avons maintenant plus de 785 millions d'abonnements payants à tous les services de notre plateforme, soit 165 millions au cours des douze derniers mois seulement. Et enfin, nous ajoutons de nouveaux services que nous pensons que nos clients vont adorer et nous continuons à améliorer l'étendue et la qualité de nos offres de services actuelles. Juste au cours de ce dernier trimestre, nous avons ajouté un nouveau contenu incroyable sur Apple TV+ sur Fitness+ et Apple Arcade et une toute nouvelle façon d'écouter de la musique avec Apple Music Voice. Nous avons également annoncé en novembre le programme bêta d'Apple Business Essentials ».

Apple a jusqu'à présent échappé à l'effondrement du cours de l'action subi par certains autres géants de la technologie, dont Meta, le propriétaire de Facebook, et Netflix. En janvier, la société a annoncé un chiffre d'affaires record de 123,9 milliards de dollars, en hausse de 11 % par rapport à l'année dernière et supérieur aux attentes des analystes.

Mais les actionnaires sont de plus en plus mécontents des accords de rémunération des PDG. L'année dernière, un nombre record d'entreprises du S&P 500 n'ont pas réussi à obtenir le soutien de 50 % des actionnaires pour leurs accords de rémunération des PDG.

Source : Financial Times

Et vous ?

Que pensez-vous de la rémunération du PDG d'Apple ?
Vous semble-t-elle méritée selon vous ou la trouvez-vous exagérée comme le groupe consultatif ISS ?

Voir aussi :

La société mère de Facebook, Meta, ne figure plus dans le Top 10 des entreprises les plus valorisées. Meta a perdu 513 milliards de dollars de capitalisation boursière en quelques mois
Apple a surpassé les objectifs de croissance du chiffre d'affaires de Wall Street de 6 % malgré les contraintes d'approvisionnement, soutenu par les fortes ventes de l'iPhone 13 dans le monde
Apple devient la première entreprise avec une capitalisation à 3 000 milliards de dollars, malgré les problèmes au niveau de sa chaîne d'approvisionnement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/02/2022 à 0:20
Quand on arrive à vendre une "chiffonette" Apple à 25 euros et que potentiellement des gens sont prêt à acheter alors pourquoi pas. Néanmoins, je pense qu'Apple au lieu de donner un tel salaire devrait rapatrier totalement toute sa production aux États-Unis.
8  0 
Avatar de herr_wann
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/02/2022 à 9:31
C'est un peu mesquin, ils pourraient arrondir à 100 millions !
6  0 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/02/2022 à 6:05
Citation Envoyé par Eric80 Voir le message
Des revenus de 100 millions sont délirants.

La partie salaire n est "que" de 3 millions, le reste étant des bonus et surtout des actions. C est très différent d un salaire contractuel!
Peu importe, Cette différence entre le haut de la pyramide et le bas est indécent. Et ridicule, la valeur des CEO est largement surestimer aux États-Unis. Avec le résultat que des compagnies comme GM sont incapable de produire des produits décents. Le même problème existe dans le domaine des jeux vidéos AAA.
1  0 
Avatar de sylsau
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/02/2022 à 14:51
Plutôt que de chercher à rabaisser le salaire de Tim Cook, il serait plus intelligent d'augmenter le salaire des salariés en bas de l'échelle. Cela réduirait l'écart de manière plus intelligente.
1  1 
Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 26/02/2022 à 0:14
Des revenus de 100 millions sont délirants.

La partie salaire n est "que" de 3 millions, le reste étant des bonus et surtout des actions. C est très différent d un salaire contractuel!
0  1