IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La société mère de Facebook, Meta, ne figure plus dans le Top 10 des entreprises les plus valorisées.
Meta a perdu 513 milliards de dollars de capitalisation boursière en quelques mois

Le , par Stéphane le calme

352PARTAGES

8  0 
La valeur marchande de Meta a chuté d'un montant supérieur à 500 milliards de dollars. Meta, qui était autrefois la sixième plus grande entreprise mondiale en matière de capitalisation boursière, ne figure même plus parmi les dix premières du classement. L'entreprise a été remplacée par deux sociétés de fabrication de puces informatiques comme Berkshire Hathaway de Buffett et Tencent, la société chinoise de commerce électronique. La déroute a également eu un impact sur la fortune personnelle de Zuckerberg. Sa valeur nette sur papier a chuté au cours des récentes difficultés de l'entreprise.

La société mère de Facebook, Meta, a été éjectée du top 10 des entreprises les plus valorisées au monde (capitalisation boursière) après une série de revers brutaux ces dernières semaines.

Le géant des médias sociaux de Mark Zuckerberg valait environ 565 milliards de dollars à la clôture du marché jeudi – une baisse étonnante par rapport à quelques mois plus tôt, lorsque Facebook se classait au sixième rang des entreprises les plus valorisées au monde.

Meta se classe actuellement au 11e rang, derrière d'autres entreprises technologiques telles qu'Amazon, Apple, Alphabet et Microsoft, selon Bloomberg. Tesla, Berkshire Hathaway, Nvidia, Taiwan Semiconductor Manufacturing Company et Tencent ont tous progressé dans le classement. Tesla Inc., avec une valeur marchande de 906 milliards de dollars, a pris la place de Meta en tant que sixième plus grande entreprise derrière le géant du commerce électronique Amazon.com Inc. Berkshire Hathaway Inc. de Warren Buffett suit le constructeur de véhicules électriques à 700 milliards de dollars, suivi par le fabricant de puces Nvidia Corp. à 613 milliards de dollars.


Les actions ont chuté de plus de 45 % depuis qu'elles ont atteint un sommet historique de 384,33 $ en septembre dernier, effaçant plus de 500 milliards de dollars de valeur marchande au cours de cette période. Le titre a chuté de plus de 30 % au cours des 30 derniers jours seulement.

Le récent ralentissement a coïncidé avec la publication d'un rapport trimestriel lamentable qui montrait que Facebook avait enregistré une baisse de sa base d'utilisateurs quotidienne moyenne pour la première fois dans l'histoire de l'entreprise. Zuckerberg a imputé la stagnation de l'activité des utilisateurs à la concurrence accrue de plateformes rivales telles que TikTok.

Meta a perdu plus de 200 milliards de dollars de valeur en une seule journée de négociation à la suite du rapport – ce qui était la plus forte baisse de valeur marchande d'une journée de toutes les actions de l'histoire des États-Unis, selon Dow Jones.

Facebook était autrefois une entreprise qui valait plus de 1 000 milliards de dollars, grâce à son système de suivi impeccable. Cependant, la nouvelle fonctionnalité d'Apple qui permet à ses utilisateurs de choisir de bloquer les traceurs publicitaires a neutralisé cette force de Facebook. Même la base d'utilisateurs de Facebook a commencé à diminuer après une vague de révélations de lanceurs d'alerte, montrant les effets néfastes des médias sociaux pour les jeunes utilisateurs.

Mark Zuckerberg a fondé Facebook il y a environ 18 ans. Il a décidé de renommer son entreprise. L'annonce a été faite durant l'édition 2021 de la Facebook Connect. Comme Google l'avait fait auparavant en présentant Alphabet, Meta est la maison-mère de différentes entreprises dont Facebook, WhatsApp, Instagram, Messenger et Oculus. « Notre marque était trop liée à un seul de nos services et ne reflétait pas tout ce que nous faisons », a expliqué le PDG du groupe. « Ce nouveau nom marque notre nouvel objectif : aider à donner vie au métavers. »

Le projet, en développement dans le département Facebook Reality Labs (qui s'occupe des technologies de réalité augmentée, virtuelle et mixte), compte actuellement 10 000 salariés aux États-Unis. Facebook a annoncé le recrutement dans les cinq prochaines années de 10 000 ingénieurs et développeurs supplémentaires en Europe. Un projet pour lequel Facebook a réservé 10 milliards de dollars rien que pour 2021, une addition qui sera donc plus salée les années à venir.

Cette décision a été perçue par certains comme une manœuvre de distraction. Selon eux, Zuckerberg s'est efforcé de rebaptiser l'entreprise pour faire oublier la série de scandales liés à Facebook et Instagram, mais aussi l'examen minutieux par le Congrès de l'impact des plateformes de médias sociaux sur les jeunes utilisateurs.

Le modèle commercial de Facebook repose principalement sur la diffusion de publicité, notamment :
  • vendre des publicités numériques en fonction des sites visités et du comportement des utilisateurs sur Internet ;
  • ou vendre des publicités en fonction de ce que les utilisateurs recherchent sur les moteurs de recherche.

C'est la raison pour laquelle les utilisateurs recevaient des publicités pour des produits dont ils ne savaient même pas qu'ils avaient besoin. Cependant, récemment Apple et Google, pour leur propre avantage, ont décidé de donner aux utilisateurs la possibilité de désactiver le suivi des publicités sur leurs supports. Les retombées ont conduit les annonceurs à transférer l'intégralité de leur budget publicitaire vers Google, répertoriant Facebook comme non rentable.

Malgré tout, la valeur nette de Zuckerberg, 37 ans, est d'environ 74 milliards de dollars. Meta, qui possède toujours Instagram et WhatsApp, a réalisé 39 milliards de dollars de bénéfices l'année dernière. Il n'est pas exclu que les bénéfices de Facebook continuent de baisser.

La tentative de Zuckerberg cette semaine de renommer les employés de Facebook en « Metamates » a largement subi les moqueries sur les réseaux sociaux. Le PDG assiégé a dévoilé le changement de titre lors d'une réunion générale qui a eu lieu mardi.

« Nous avons écrit nos valeurs d'entreprise actuelles en 2007. Elles ont été remarquablement durables, mais beaucoup de choses ont changé pendant cette période. Nous sommes désormais une entreprise distribuée. Nous avons une communauté mondiale et un impact de grande envergure », a écrit Zuckerberg dans un message qu'il a posté sur Facebook après la réunion. « Et nous sommes maintenant une entreprise métavers, qui construit l'avenir de la connexion sociale », a ajouté le PDG.

Le principal dirigeant de Meta a expliqué aux employés de l'entreprise que la directive de Meta, qui consistait à "aller vite", est désormais étendue à "aller vite ensemble", que l'expression "être audacieux" devient "construire des choses géniales" et que l'énoncé des valeurs comprend maintenant "se concentrer sur l'impact à long terme". La valeur d'entreprise de Facebook, "être ouvert", est désormais "vivre dans le futur", tandis qu'"être direct et respecter ses collègues" a été modifié en "être ouvert". Plus loin, Zuckerberg a ajouté qu'une autre directive stipule que le personnel de Meta devrait éviter de "se faire plaisir à mort". Mais ce n'est pas tout.

Le PDG va plus loin en expliquant au personnel que l'ordre de priorité lorsqu'on se considère soi-même, par rapport aux collègues et à l'entreprise, devrait être "Meta, metamates, moi". Zuckerberg a déclaré : « j'ai toujours pensé que pour que les valeurs soient utiles, elles doivent être des idées avec lesquelles les bonnes entreprises peuvent raisonnablement ne pas être d'accord ou mettre l'accent différemment. En travaillant chez Meta, nous nous engageons à appliquer ces valeurs à notre travail quotidien. Je pense que ces valeurs capturent la manière dont nous devons agir en tant qu'entreprise pour donner vie à notre vision ».

Il a expliqué que ce slogan se rapporte au "sens de la responsabilité que chaque employé de Meta doit observer pour la réussite collective et envers les autres en tant que coéquipier". En outre, Andrew Bosworth, qui devrait bientôt être promu de son rôle actuel de vice-président de la réalité augmentée (RA) et virtuelle (RV) chez Meta à celui de directeur technique, a affirmé sur Twitter que le nom "metamates" était en réalité une invention originale du célèbre physicien, auteur et spécialiste des sciences cognitives Douglas Hofstadter, qu'un employé avait "contacté à distance" pour trouver des idées. Le nom semble vouloir dire "constructeur de métavers".

"C'est le bon moment pour mettre à jour nos valeurs et notre système d'exploitation culturel", a écrit Zuckerberg sur sa page Facebook.

Zuckerberg semble tenir ferme sur ses ambitions concernant le métavers malgré tous les scepticismes, émanant même d'autres milliardaires comme Elon Musk. Avec tous les obstacles sur le chemin, comme une baisse d'un jour de 240 milliards de dollars en capitalisation et les scepticismes du public, Meta pourrait en fait réussir. Zuckerberg pourrait en fait pouvoir vivre dans sa version métavers même si l'entreprise perd encore plus d'argent en cours de route. La question demeure de savoir s'il pourra conserver toutes les personnes qui lui ont fait confiance pendant tout ce temps.

Et vous ?

Quelle lecture en faites-vous ?

Voir aussi :

Zuckerberg explique au personnel de Facebook qu'ils seront désormais connus sous le nom de "metamates", et annonce de nouvelles valeurs pour l'entreprise
Facebook change de nom et s'appelle désormais Méta. Zuckerberg espère qu'un milliard de personnes seront dans le métavers d'ici dix ans

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/03/2022 à 15:56
Trouvez-vous cette étude de Microsoft pertinente ?
Non, Windows et Meta vont désespérément tenter de trouver une application pratique à leur tentative de percée technologique et vont payer fondation et institution de sondage pour faire parler d'eux. Comme APPLE est lauréat du prix de l'éthique

Ce qui me gène le plus c'est qu'à demi mot cette étude n'a que pour but de faire culpabiliser les plus vieux d'entre nous en opposant bêtement les générations. Comment des gens qui n'ont même pas bosser dix ans dans leurs vies peuvent savoir que le META sera mieux que l'IRL ? Et dans quelle mesure cet avis n'est-il déjà pas influencé par leurs tendance à être plus influençable par les géants de la tech ?

Travailler dans le métavers est-il une chose que vous considérez ?
Grand dieu non.

Pensez-vous que le travail dans le métavers se produira naturellement ?
J'espère sincèrement que non parce que c'est déjà la merde avec les mails alors si le métavers perce ce sera la fin de la séparation vie persos et vie pro puisque le bureau sera partout ou un casque est dispo...
5  0 
Avatar de Kelfo
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 31/03/2022 à 16:05
Bravo ! Vous avez exactement réussi ce qu'espérait le groupe Facebook en changeant de nom.

Parler du métavers sans qu'il n'y ait aucun rapport avec la société Meta (qui pour le rappeler ne base pas une grande partie de son activité sur le métavers) tout en affichant vigoureusement leur logo

le Métavers (Pourquoi ?)
Bref pour revenir sur l'article, c'est une blague monumentale si la moitié des gens de ma génération pense travailler prochainement sur le métavers, bah je sais pas qui leur raconte des conneries pareille mais c'est absurde, y'a absolument rien de fait.

On croirait avoir découvert quelque chose d'incroyable, et bien non juste des milliardaires qui ont décidés d'investir là-dedans.
Franchement j'ai bien envie de voir leur réaction quand il vont se retrouver sur un vieux Windows 7 dès leur premier jour en entreprise.
5  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/02/2022 à 9:41
Dans ce top 11, il y'a juste TSMC, Aramco et peut etre Berkshire Hathaway (je sais pas trop ce que fais cette boite) qui sont réellement précieux, le reste c'est juste des boites qui brasse du vent et qui ont des alternatives très crédible en cas de faillite.

je suis pas surpris que meta baisse, elle va retrouver une valeur qui lui correspond réellement (pas grand chose), dans quelques année on aura la meme chose avec Tesla ou c'est ici carrément de la pure spéculation (meta engrange des bénéfices au moins)
6  2 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 01/04/2022 à 7:48
Je ne vais pas compléter les commentaires de prédécesseurs ave qui je suis très d'accord, je vais juste relever
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Selon un récent rapport publié par Microsoft, 51 % des personnes interrogées de la génération Z ont déclaré qu'elles s'attendaient à effectuer une partie de leur travail dans le Métavers au cours des deux prochaines années. Il est logique que les plus jeunes soient plus à l'aise avec l'idée qu'une nouvelle forme de technologie bouleverse complètement leur façon de faire les choses, puisqu'ils ont déjà connu plusieurs changements de paradigme de ce type au cours de leur courte vie.
Je suis prêt à parier que le Metavers ne sera pas sorti dans 2 ans. Ce qui décrédibilise la suite de l'étude.

Si on remplace Metavers par télétravail j'y crois plus.
A ceci pret que des rumeurs courent chez nous disant que les RH étudient des nouvelles propositions pour conserver l'attractivité de l'entreprise en limitant le recours au télétravail.
3  0 
Avatar de fodger
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/04/2022 à 14:37
C'est vraiment de la m... ?
3  0 
Avatar de totozor
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 05/05/2022 à 7:17
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Lors d'une vente en ligne le 30 avril, Yuga Labs a vendu des NFT appelés "Otherdeeds", qui, selon elle, pourraient être échangés contre des parcelles de terrain virtuel dans un futur environnement en ligne sur le thème de Bored Ape appelé "Otherside".
Donc ils ont vendu 285 millions de dollars un truc abstrait qui pourrait peut être permettre d'acheter un truc abstrait qui n'existe pas encore et qui visiblement pourra être acheté par un autre moyen?
C'est gens sont des génies du mal...
3  0 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/02/2022 à 10:31
Citation Envoyé par tanguy_c Voir le message
- Avoir un tronc commun pour certaines activités (Exemple : ne plus avoir à se déplacer pour aller visiter un appartement, ...)
je préfère le visiter en vrai avant d'acheter ou louer perso...
de plus en plus d'agences immobilière propose de visiter les appart en 3d, on a pas besoin de facebook ou de vr pour ça.

Citation Envoyé par tanguy_c Voir le message
- Permettre à des gens qui ne peuvent pas se déplacer d'avoir un référentiel ou tout le monde va pour rencontrer du monde, aller dans un cinéma virtuel, ...
C'est une très mauvaise solution. Traitons le probleme à la source, pourquoi "des gens ne peuvent pas se déplacer" ? si c'est des personnes dépendantes/handicapé, il faut remettre en cause notre modèle de société si la seul solution pour qu'il ait une vie social c'est le métavers
si c'est des personnes tous le temps occupé qui bosse H24 la aussi, c'est pas le métavers qui va les sauver...

c'est peut etre moi qui suit déconnecté mais les relations a distance/virtuel pour moi ne valent pas grand chose. rien ne remplace de vrai relations physique, pas meme 10000 amies Facebook. Ca va juste faire encore plus de dépressif cette histoire
4  2 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/02/2022 à 15:37
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
J'ai passé des dizaines d'heures à jouer en ligne avec des gens, avec au final juste une connexion vocale et certains font partis de mes meilleurs amis, alors que cela fait 10 ans qu'on ne joue plus ensemble. J'imagine que cela peut faire pareil avec la VR, au final, si on tombe sur des personnes avec qui on a des atomes crochus, et qu'on prend le temps d'approfondir la relation. Il n'y a pas de raison de penser que se soit impossible avec la VR.

J'ai joué longtemps avec peut être en tout 75 personnes, je suis resté ami avec 2 d'entre elles et j'ai gardé contact avec une dizaine. L'important, comme d'habitude est de faire du qualitatif plutôt que du quantitatif.

Personnellement je vois beaucoup d'interêt à la VR mais je ne pense pas que cela va s'imposer comme mode de communication principal...
J'ai vécu le même genre d'expérience, mais la question que je me pose ce n'est pas "est-ce que je peux rencontrer des gens bien via la VR", mais plutôt "Est-ce que je souhaite que Meta (ou tout autre GAFAM) et littéralement toute sa régie publicitaire soient des témoins/voyeurs de mes relations avec les gens?" ou encore "Est-ce que je souhaite rencontrer des gens à travers Meta?" Ma réponse est bien évidemment "non".

Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
La VR permettrai de faire visiter N personnes en même temps le bien, à 3h du mat' si tu veux, ça reste utilise pour faire un premier filtre : Tu visites en VR 100 appartements pour faire un premier tri et 5 en réel.
Ou de faire des repérages pour les cambriolages. Bon okay, je sors
2  0 
Avatar de vanquish
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 31/03/2022 à 16:26
Trouvez-vous cette étude de Microsoft pertinente ?
Le rapport en source semble surtout parler de télétravail ; le Covid ayant eu un impact sur les mentalités. Il n'y est quasi pas question de métavers.
Il n'est question de métavers, que dans un encadré où on parle des gens qui serait "ouvert" à l'utiliser ou "envisage" de l'utiliser.

Je ne suis pas certain du sens à donner au mot "envisager", car ce n'est pas forcément "s'attendre à".
Perso, je peux envisager et être ouvert à l'utiliser, mais je ne m'attend pas du tout, mais alors pas du tout, à le faire.

Surtout 31.000 personnes : c'est des clics sur internet et non un vrai sondage sur une population aléatoire.
Je vois mal un mécanicien auto ou un jardinier envisager travailler dans le matavers, fut-il de la génération Z.
C'est donc au mieux, 51% des gens travaillant en bureau et non 51% des gens.

Seuls 13% disent ne pas savoir ce qu'est le métavers - ça me parait très faible et montre encore que l'on affaire à une population très ciblée.
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 31/03/2022 à 22:12
J'ai l'impression que la plupart des jeunes (de ma génération, donc naissance entre 1995 et 2005 environ) que je connait, ne connaissent même pas la définition précise du métaverse. Donc encore une étude bidon réalisé pour créer artificiellement une demande (notamment des investisseurs).
2  0