IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les cryptomonnaies sont pires que des schémas de ponzi, d'après la banque centrale de l'Inde
Dont l'avis en la matière rejoint celui de la réserve fédérale américaine et de plusieurs analystes

Le , par Patrick Ruiz

314PARTAGES

18  3 
Rabi Sankar de la banque centrale de l'Inde est d'avis que les cryptomonnaies sont des systèmes de Ponzi et en suggère l'interdiction pure et simple. Sa sortie rejoint celle de la Réserve fédérale américaine. C’est une espèce de redite en termes de posture dans le lot des observateurs des cryptomonnaies. Elle divise cependant sur un certain nombre d’aspects. L’une des questions qui font surface est celle de l’utilisation du terme Ponzi. Ce dernier est-il adapté comme qualificatif du Dogecoin et des cryptomonnaies de façon générale ?

« Les cryptomonnaies ont été spécifiquement développées pour contourner le système financier réglementé et ne sont adossées à aucun flux monétaire sous-jacent. Nous avons également vu que les cryptomonnaies ne se prêtent pas à une définition en tant que monnaie, actif ou marchandise ; elles n'ont pas de flux de trésorerie sous-jacent ; elles n'ont pas de valeur intrinsèque ; qu'elles s'apparentent à des systèmes de Ponzi, et peuvent même être pires », précise-t-il.

Ces sorties se font dans un contexte de comparaisons entre le dollar (dont les banquiers font l’éloge de la stabilité) et le secteur relativement nouveau des monnaies cryptographiques. « La raison pour laquelle le dollar a une valeur est que le gouvernement américain a un monopole légal sur la production du dollar. Dans le monde des monnaies virtuelles et des cryptomonnaies, il existe des milliers de ces pièces de monnaie de type ordure. Des gens se sont littéralement fait escroquer pour des dizaines de milliards de dollars et la SEC s'est vue obligée de s’impliquer dans la répression de ce phénomène », indique le président de la Banque de la Réserve fédérale américaine.


Seulement, de Bitcoin à Dogecoin en passant par Ethereum, le constat est le même : le fait d’acheter tôt ne garantit pas de faire une plus-value au moment où l’investisseur sera désireux de procéder à une revente. Tout est une question de cotation à un instant t. Ainsi, un investisseur qui fait l’acquisition de l’euro contre des dollars à un moment où la cotation est faible peut en tirer une plus-value à un moment plus favorable de l’évolution des cours.

Le bitcoin a cours légalement au Salvador depuis la mi-parcours de l’année précédente. Le projet de loi du président Nayib Bukele du Salvador, afin de donner un cours légal au bitcoin dans son pays, a fait l’objet d’approbation le 9 juin par le Congrès du pays. Par 62 voix sur 84, le Salvador devient le premier pays à approuver une loi donnant cours légal au bitcoin. Cette dernière a pour objet la régularisation du bitcoin comme monnaie à cours légal, sans restriction avec pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction. La valeur d’une monnaie repose sur la confiance qu’on lui accorde. Quel avenir pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies si d’autres pays suivent l’exemple du Salvador ?

La sortie de Rabi Sankar intervient justement dans un contexte où le gouvernement indien envoie des signaux indiquant qu'il s'oriente vers la reconnaissance de l'actif virtuel numérique comme monnaie légale. La ministre des Finances du pays, Nirmala Sitharaman, a proposé de taxer les revenus issus du transfert de cryptomonnaies et de NFT dans le budget fédéral au début du mois.

Source : pièce jointe

Et vous ?

Le terme Ponzi est-il adapté comme qualificatif pour les monnaies cryptographiques ?
Que pensez-vous de la décision du Salvador d'adopter le bitcoin comme monnaie légale ? Est-ce un exemple à suivre ?

Voir aussi :

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies basés sur l'algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson
Les pirates informatiques à l'origine d'une présumée attaque par ransomware contre Kia exigent des millions de dollars en bitcoins, plusieurs services en ligne de la société auraient été touchés
Le bitcoin atteint une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars alors que le coût de la cryptomonnaie continue de grimper
La plupart des cadres financiers ne prévoient pas de détenir le bitcoin comme actif d'entreprise, d'après une enquête de Gartner, seuls 5 % prévoient de le faire en 2021

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 13:37
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
La privatisation même partielle du système monétaire, parce que c'est bien de cela dont il est question
Sur la papier, c'est tout l'inverse: n'importe qui peut créer des bitcoins, on est donc sur une socialisation du système monétaire. En pratique seuls quelques gros acteurs concentrent la création monétaire, et c'est un soucis.

Par contre, il ne faut absolument pas croire que le système monétaire est public! Le dollar américain, qui règne en maitre sur les marchés, est complétement géré par la FED. La FED est une sorte d'assemblée de banque privées, et pas du tout une banque centrale comme on peut espérer le comprendre naïvement.
Elle reçoit bien des objectifs du congrès américain, mais fait bien ce qu'elle veut...

Donc quand le principal système monétaire mondial est déjà privé, je préfère de loin l'esprit des cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies ont bien des défauts, la philosophie d'origine n'en n'est pas un
8  2 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 16:29
Citation Envoyé par Kulvar Voir le message
Le bitcoin est autant une monnaie que si demain on payait en actions boursières.
Que crois-tu faire avec du dollar ? Il n'est plus adossé à l'or depuis les années 70.
Un dollar, c'est un titre de dette des USA envers un créancier, et on espère en permanence que les USA paieront leur dette un jour, et tant que cet espoir existe, le dollar vaut quelquechose. Le jour ou cet espoir s'effondre, le dollar s'effondre. Comme le bitcoin.

La différence c'est que si le bitcoin s'effondre, il ne causera pas une guerre mondiale.
8  3 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 12:27
Ces sorties se font dans un contexte de comparaisons entre le dollar (dont les banquiers font l’éloge de la stabilité)
https://smartasset.com/investing/inflation-calculator
https://www.statista.com/statistics/...ar-since-1640/
https://www.measuringworth.com/calcu...ativevalue.php
4  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 14:57
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Sur la papier, c'est tout l'inverse: n'importe qui peut créer des bitcoins, on est donc sur une socialisation du système monétaire. En pratique seuls quelques gros acteurs concentrent la création monétaire, et c'est un soucis.

Par contre, il ne faut absolument pas croire que le système monétaire est public! Le dollar américain, qui règne en maitre sur les marchés, est complétement géré par la FED. La FED est une sorte d'assemblée de banque privées, et pas du tout une banque centrale comme on peut espérer le comprendre naïvement.
Elle reçoit bien des objectifs du congrès américain, mais fait bien ce qu'elle veut...

Donc quand le principal système monétaire mondial est déjà privé, je préfère de loin l'esprit des cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies ont bien des défauts, mais certainement la philosophie d'origine.
J'ajouterais aussi que pour exercer certaines activités dans le système monétaire actuel, il faut une licence bancaire, ce qui n'est pas accordé à tout le monde.
4  0 
Avatar de _toma_
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 13:44
Rabi Sankar de la banque centrale de l'Inde
Tient, il a arrêté la musique ?
2  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2022 à 14:06
Citation Envoyé par _toma_ Voir le message
Tient, il a arrêté la musique ?
A une lettre prés, la confusion est vite arrivée ^^
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 18/02/2022 à 10:52
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Sur la papier, c'est tout l'inverse: n'importe qui peut créer des bitcoins, on est donc sur une socialisation du système monétaire. En pratique seuls quelques gros acteurs concentrent la création monétaire, et c'est un soucis.

Donc quand le principal système monétaire mondial est déjà privé, je préfère de loin l'esprit des cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies ont bien des défauts, la philosophie d'origine n'en n'est pas un.
Ça résume bien le problème que j'ai avec les cryptomonnaies en général. C'est un peu comme le communisme des monnaies.

Philosophiquement, c'est excellent, mais concrètement, c'est surréaliste.
Comme pour les NFTs, et la blockchain; La technologie est géniale, et offre de nouvelles possibilités mais l'utilisation qui en est faite est médiocre.
2  1 
Avatar de lino8288
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/02/2022 à 16:45
OK mais que penser de lehman brothers qui avait pignon sur rue et la respectabilité du monde de la finance
tout n'est il pas une question d'opinion ?
1  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/09/2022 à 10:41
Le monde avait déjà fait un analyse de qualité et ça depuis 2014! Ils sont à la traîne chez JP-Morgan.

https://www.lemonde.fr/blog/finance/...-ponzi-scheme/
0  0 
Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/09/2022 à 14:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La banque n'a pas intérêt à ce que les gens sortent leur argent des banques. Pour les banques il est important qu'on continue d'utiliser de la monnaie standard.
Je ne suis pas certain qui que ce soit, à la JP Morgan, y soit pour un compte chèque courant.
On y trouve plus des comptes en actions ou obligations ; donc tout sauf du cash.

De plus, il n'y a plus grand monde pour utiliser des crypto comme monnaie d'échange pour des biens ou des services.
Les échanges se font essentiellement de monnaies nationales à crypto et de crypto à monnaies nationales.
L'argent ne "sort" donc pas du système. Il change de mains.

La question est de savoir si l'échange est équitable entre les 2 parties ou si une des parties est un gogo.

On a tous un avis la dessus.

Pas certain que l'avis du PDG de la JP.Morgan soit 100% honnête, mais je pense qu'un gars qui se fait plusieurs dizaines de millions par an, n'a pas grand chose à faire de nos petits avis.
0  0