IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les investisseurs paient des millions de dollars pour des terrains virtuels dans le métavers,
Alors que le prix des "parcelles" a grimpé de 500 % au cours des derniers mois

Le , par Bill Fassinou

233PARTAGES

9  1 
Le métavers est l'une des trois tendances qui font actuellement rage dans le monde numérique, après le Web3 et les NFT. Un nombre sans cesse croissant de sociétés d'investissement misent sur l'immobilier numérique dans le métavers, un marché virtuel émergent. Des "terrains virtuels" se vendent à plusieurs centaines de milliers de dollars et quelqu'un aurait récemment payé 450 000 dollars pour être le voisin du rappeur américain Snoop Dogg dans un monde virtuel appelé Sandbox. Mais même les partisans de ces projets avertissent les investisseurs potentiels qu'il s'agit d'une entreprise risquée.

Le métavers se popularise davantage et le prix des terrains virtuels explose

Selon une définition, un métavers est un monde virtuel dans lequel les gens peuvent créer des avatars et les faire interagir avec d'autres. Si vous avez déjà joué à un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, ou MMORPG, comme Fortnite ou World of Warcraft - ou vu "Ready Player One" de Steven Speilberg - vous en avez une idée générale. Mais les univers de jeu ne sont pas vraiment de véritables métavers. Ils sont, en réalité, des modélisations sous forme d'une carte, dans laquelle vous pouvez acheter des "terrains" et créer n'importe quoi, des bâtiments et des marchés virtuels aux jeux interactifs et aux écrans de cinéma.



Le métavers est devenu encore plus populaire auprès du public pendant le dernier trimestre de l'année dernière lorsque Facebook a annoncé qu'il allait consacrer plus d'efforts à la réalité virtuelle, notamment à la création d'un univers parallèle virtuel. Il a même changé sa raison sociale en Meta Platforms pour refléter cette nouvelle vision. Maintenant, les entreprises, dont la société torontoise Tokens.com, et les investisseurs privés dépensent des millions de dollars pour acquérir des terres dans le métavers. De plus, depuis que Facebook a révélé son intention de se lancer dans la réalité virtuelle, les terrains auraient pris de la valeur.

« Le métavers est la prochaine itération des médias sociale », a déclaré Andrew Kiguel, PDG de Tokens.com, qui investit dans l'immobilier du métavers et les NFT. Pour lui, posséder un terrain dans le métavers, c'est comme posséder un bien immobilier à New York il y a 200 ans. « Vous pouvez aller à une fête foraine, à un concert de musique ou à un musée », a-t-il déclaré. Maisons, magasins, concerts, défilés de mode - comme celui que Tokens.com organise sur le métavers basé sur la blockchain Decentraland - sont autant d'événements qui peuvent être organisés dans ces mondes virtuels et auxquels vous pouvez "assister" grâce à votre avatar.

Aujourd'hui, les gens peuvent accéder à ces mondes à travers un écran d'ordinateur normal, mais Meta et plusieurs autres entreprises ont une vision à long terme de la construction d'univers immersifs à 360 degrés, auxquels les gens auront accès grâce à des casques de réalité virtuelle comme l'Oculus de Meta. Un récent rapport du gestionnaire de cryptoactifs Grayscale estime que le monde numérique pourrait devenir une entreprise de 1 000 milliards de dollars dans un avenir proche. Ici, de grands artistes, dont Justin Bieber, Ariana Grande et DJ Marshmello, organisent des concerts rassemblant les avatars de milliers de personnes.

Tokens.com a récemment dépensé près de 2,5 millions de dollars pour acquérir un terrain à Decentraland, l'un des mondes les plus populaires du métavers. « Les prix ont augmenté de 400 à 500 % au cours des derniers mois », explique Kiguel. La société de "développement immobilier virtuel" Republic Realm y a dépensé la somme record de 4,3 millions de dollars pour une parcelle de terrain virtuel. Janine Yorio, PDG de Republic Realm, a déclaré que sa société a vendu 100 îles privées virtuelles l'année dernière pour 15 000 dollars chacune. Depuis, les prix ont flambé et les îles valent désormais des centaines de milliers de dollars.

« Aujourd'hui, elles se vendent environ 300 000 dollars chacune, ce qui correspond par coïncidence au prix moyen d'une maison en Amérique », a-t-elle déclaré. Le boom des terres virtuelles est stimulé, en partie, par l'augmentation de la popularité et de la connaissance du public des actifs numériques uniques connus sous le nom de NFT ou jetons non fongibles, que vous pouvez acheter, échanger et récompenser dans le métavers. Les jeux migrent vers le métavers par le biais des NFT et utilisent le "play-to-earn" pour attirer de nouveaux utilisateurs. Le Web3 participe également à l'émergence des plateformes de métavers.

« Les communautés décident en dernier ressort de ce qui se passe dans le métavers. Essentiellement, le Web 2.0 permet aux utilisateurs de pénétrer dans des espaces déjà créés. Les utilisateurs du Web 3.0 participent à l'apparence des choses et à ce qu'ils sont capables de vivre, qu'il s'agisse d'un parc d'attractions, ou d'une galerie d'art, d'un concert ou d'un magasin. C'est aux utilisateurs de décider de ce qu'ils veulent construire ou ce avec quoi ils veulent interagir, ce qui distingue le Web 3.0 d'une plateforme de médias sociaux commerciaux pilotée par les entreprises », explique Kiguel.

Certains préviennent que l'investissement dans le métavers est risqué

Ce à quoi nous assistons est soit une opportunité de plusieurs milliards de dollars de construire un nouveau monde qui n'est pas limité par les lois de la physique et un début précoce d'expériences numériques immersives et communautaires qui ne sont pas liées à un lieu, soit une grosse "escroquerie" commerciale dans un terrain de jeu élitiste pixellisé. Les mondes virtuels sont conçus de façon à ce que chaque plateforme de métavers dispose d'un nombre limité de terrains. Un métavers ne se contente pas de continuer à croître ; il a un certain district et une certaine taille, qui sont programmés dans son fonctionnement.

Cela crée de la rareté et permet de s'assurer qu'une seule société ou un seul individu n'achète pas toutes les terres de cette zone. Dans le cas échéant, cela réduit la valeur de ses propres biens. Selon Kiguel, se promener dans le métavers ressemble un peu à un rêve lucide. L'expérience visuelle serait à la fois absurde et familière. Vous pouvez "interagir" avec votre environnement et les autres avatars, mais vous restez confortablement détaché. Kiguel explique que certaines personnes ont du mal à se faire une idée de ce qui est numérique. Ils pensent que "si ce n'est pas physique, ce n'est pas réel pour moi".

La nouvelle génération, cependant, pense différemment. « En ce qui concerne ce que nous faisons, pensez à ce que vous faites défiler sur Facebook ou Instagram, et qu'un bloc sur cinq est une publicité. Quelqu'un paie de l'argent à ces sociétés pour faire de la publicité. Dans le métavers, tout ce que nous faisons est de préacheter un espace que les visiteurs vont regarder et voir. Nous pouvons utiliser cela comme espace publicitaire dans des royaumes où des millions de gens vont se promener », a déclaré Kiguel. Tout comme la propriété dans le monde réel, Kiguel a déclaré que le métavers se résume à un seul mot : emplacement.

« Lorsque vous entrez dans le métavers, il y a des zones où les gens se rassemblent - ces zones auraient certainement beaucoup plus de valeur que les zones où il n'y a pas d'événements en cours », a-t-il déclaré. Ce dernier est certain que ces zones très fréquentées attirent les gros dépensiers. « Pensez au jeu de société Monopoly. Nous venons d'acheter Boardwalk et ses environs. Les zones où les gens se rassemblent ont beaucoup plus de valeur pour les annonceurs et les détaillants qui doivent trouver des moyens d'accéder à ce groupe démographique », a-t-il ajouté. Par exemple, Snoop Dogg construit un manoir virtuel sur un terrain de Sandbox.

Et récemment, quelqu'un a récemment payé 450 000 dollars pour être son voisin. « Je pense qu'il est absolument important de savoir qui est votre voisin. C'est vrai pour presque tout, non ? C'est comme un club et vous voulez être entouré de personnes qui partagent les mêmes intérêts », a déclaré Yorio. Acheter un terrain virtuel est assez simple - soit directement sur la plateforme, soit par l'intermédiaire d'un développeur. Les investisseurs construisent sur leur terrain et le rendent interactif. « Vous pouvez le décorer, vous pouvez le modifier, vous pouvez le rénover. C'est du code », explique Yorio.

Mais Yorio prévient que l'investissement dans l'immobilier numérique est une affaire risquée. « [C'est] très, très risqué. Vous ne devez investir que le capital que vous êtes prêt à perdre. C'est hautement spéculatif. C'est également basé sur la blockchain. Et comme nous le savons tous, la crypto est très volatile. Mais cela peut aussi être massivement gratifiant », met-elle en garde.

Mark Stapp, professeur et directeur pour la théorie et la pratique de l'immobilier à l'Arizona State University, est d'accord. « Je ne mettrais pas d'argent là-dedans que je ne me soucie pas de perdre. Je ne le ferais certainement pas. Si cela continue comme ça, il s'agira très probablement d'une bulle. Vous achetez quelque chose qui n'est pas lié à la réalité », a déclaré Stapp.

Source : Rapport de Grayscale (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des dépenses exorbitantes dans les terrains virtuels ?
Que pensez-vous de l'avis de Yorio selon lequel ce type d'investissement est risqué ?
Que pensez-vous du terme "immobilier numérique" ? Êtes-vous prêt à investir là-dedans ?
Le Web3, le métavers et les NFT semblent être liés. Que pensez-vous de ce trio ? Parviendront-ils à s'imposer à l'avenir ?

Voir aussi

Intel pense que le métavers aura besoin d'une capacité de calcul mille fois supérieure à celle disponible actuellement, ce que les ordinateurs d'aujourd'hui ne peuvent tout simplement pas offrir

Séoul va devenir la première ville à entrer dans le métavers. À quoi ressemblera la première ville du métavers ?

Elon Musk : « le métavers n'est pas convaincant et le Web3 relève plus du marketing que de la réalité », il pense que le Web3 est concept "nébuleux"

Apple semblerait ne pas être intéressée par l'idée du métavers proposée par Mark Zuckerberg et n'y participerait pas, malgré son intention de sortir son propre casque de réalité mixte

Facebook change de nom et s'appelle désormais Méta. Zuckerberg espère qu'un milliard de personnes seront dans le métavers d'ici dix ans

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 14:59
Mon test du "metavers" :

- Infiniment moins bien que Second life à tous les points de vue, et les univers sont infiniment moins riches et amusants.
- Très moche comparé aux autres comme par exemple Second life.
- Plus cher que second life pour les créateurs.
- vos données du Metavers, c'est à dire la moindre chose que vous ferez ou écrirez sera analysée pour créer un profil de ciblage marketing, et vos données seront revendues par Facebook aux annonceurs et aux sociétés qui font des "études", voir scandale cambride Analytica.
14  1 
Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 19:15
Tant qu'il y aura des gogos et gens qui ne savent pas quoi faire de leur pognon...

Après ça rejoint ce sujet : https://www.developpez.com/actu/3301...de-jeux-video/

Un terrain dans le metavers c'est jamais qu'une suite d'impulsion électriques qui peuvent être reproduites et dupliquées à l'infini... Quel intérêt ?

Moi j'ai un terrain, avec une maison, de la pelouse, un jardin, j'en tire un plaisir... Mais une série d'octets ? (même si je suis développeur !)
12  1 
Avatar de Jules34
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 16:30
Ici, de grands artistes, dont Justin Bieber, Ariana Grande et DJ Marshmello,


"si ce n'est pas physique, ce n'est pas réel pour moi", La nouvelle génération, cependant, pense différemment
, on va vers de gros problème alors. Autant les cryptomonnaies je peux encore comprendre. Mais concrètement pour un jeune d'aujourdhui c'est quoi l'avantage de faire ça plutôt que de faire tourner un serveur Minecraft avec ses potes sur une bécane pourrie et faire ce qu'on veut dessus ?

La liberté ça s'apprend autant que ça se "désapprend". Ce n'est pas parce que les jeunes, qui n'ont pas conscience d'être des cibles marketings largement manipulée approuvent le truc que le feux est vert...
10  1 
Avatar de marsupial
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 15:10
Quel gâchis !
9  1 
Avatar de NVCfrm
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 18:59
Un coin de génials escrocs et blanchiments. Inutile d'essayer de convaincre les abusés du contraire. Ils n'écouteront pas et ne l'apprendront qu'à leurs dépens. Bien qu'il y a des naïfs qui ne réalisent jamais qu'ils sont abusés ou manipulés parce qu'on les laisse fructifier afin d'attirer des pigeons plus gras.
7  1 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/01/2022 à 10:43
"Investisseurs" ? Le mot ne me paraît pas approprié. J'aurais plutôt dit "gogos". Voire "gogols".
4  1 
Avatar de Washmid
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/01/2022 à 17:01
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Par exemple, Snoop Dogg construit un manoir virtuel sur un terrain de Sandbox.

Et récemment, quelqu'un a récemment payé 450 000 dollars pour être son voisin.
Ça veut dire que si snoop doc se connecte plus il peut se mettre 450 000 dollars où je pense ?

Soit je percute pas un truc, soit il est complètement débile, c'est pas possible...
3  1 
Avatar de Pocus
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 16:31
Oh punaise, je me suis dit que je n'y comprenais rien en tant que brontosaure de l'informatique , mais je vois que mes e-collègues pensent la même chose, cela à qq chose de rassurant.

P... les gens sont trop c... quand même. Moi qui ai joué à je ne sais plus combien de MMO, je les trouve complètement débile de mettre du pognon dans cela. Zuckenberg est vraiment un des types ayant le plus fait de mal à une génération.
1  0 
Avatar de arnofly
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/01/2022 à 17:00
Metavers ? Un truc débile pour demeurés, qui colle assez bien à la société d'aujourd'hui.
1  0 
Avatar de Hanoi85
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/01/2022 à 8:13
Peut être que Zuckenberg pourra loger les centaines de milliers de sans-abris des US, dans son "métaverre" ? ;-)
0  0