IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook est la pire entreprise de l'année, selon une enquête de Yahoo Finance,
Les résultats de l'enquête ont permis de mieux comprendre pourquoi la société a décidé de changer de nom

Le , par Bruno

146PARTAGES

8  0 
Facebook est la pire entreprise de l'année, selon une enquête de Yahoo Finance,
les résultats de l'enquête ont permis de mieux comprendre pourquoi la société a décidé de changer de nom

Chaque année, en décembre, Yahoo Finance sélectionne une entreprise de l'année, en fonction de ses performances sur le marché et de ses réalisations au cours de l'année en question. Cette année, les résultats de l’enquête ont permis de mieux comprendre pourquoi Facebook a décidé de changer de nom cette année pour devenir Meta. En effet, Facebook est la pire entreprise de l'année 2021 alors que Microsoft est l'entreprise de l'année 2021 de Yahoo Finance.

Troisième site web le plus visité au monde après Google et YouTube selon Alexa, Facebook est un réseau social qui permet à ses utilisateurs de publier des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, d'échanger des messages, joindre et créer des groupes et d'utiliser une variété d'applications sur une variété d'appareils.


Ces dernières années, la plateforme fondée par quelques étudiants de l’université de Harvard, donc Mark Zuckerberg, fait l’objet de plusieurs scandales et de poursuites judiciaires. Plus récemment, un nouveau sondage réalisé par SSRS a révélé que près des trois quarts de ses utilisateurs pensent que Facebook aggrave la société, et près de la moitié d'entre eux disent connaître quelqu'un qui a été persuadé de croire à une théorie du complot en raison du contenu du site.

Selon le sondage réalisé par SSRS, les utilisateurs de Facebook affirment, à 76 % contre 11 %, que Facebook rend la société pire, et non meilleure. Treize autres pour cent disent qu'il n'a aucun effet dans un sens ou dans l'autre. Cette appréciation largement négative est valable pour tous les sexes, tous les âges et toutes les races. Même les utilisateurs fréquents de Facebook, ceux qui déclarent utiliser le site au moins plusieurs fois par semaine affirment à 70 % contre 14 % que le réseau social nuit à la société au lieu de l'aider.

Ils affirment également que Facebook ignore les questions de sécurité au profit de la croissance. D'autres critiques, a l’instar de l'ancienne journaliste de CNN et militante Maria Ressa, affirment également que Facebook permet la diffusion de fausses informations. Ressa, qui est également prix Nobel de la paix, a reproché à Facebook de diffuser des informations erronées et mensongères empreintes de colère et de haine. La journaliste chevronnée et directrice du site d'information philippin Rappler a indiqué que le de plus grand distributeur de nouvelles au monde, est « biaisé contre les faits » et « biaisé contre le journalisme », ce qui constitue une menace pour la démocratie, car la plateforme continue de permettre aux mauvais acteurs de semer la désinformation.

Ce qui est particulièrement intéressant à propos de la société anciennement connue sous le nom de Facebook, c'est le nombre et la variété des raisons pour lesquelles les gens ne l'aiment pas. Elle a reçu 50 % de votes de plus que le deuxième, le géant chinois du commerce électronique Alibaba, non pas pour un délit unique, mais pour une litanie de griefs émanant de groupes de personnes qui n'ont peut-être pas grand-chose d'autre à se reprocher.

Les internautes reprochent à la plateforme de ne pas avoir contrôlé les informations erronées qui, selon les critiques, ont contribué à ce que les gens ne prennent pas au sérieux le potentiel de mortalité de la pandémie. Le président Joe Biden a déclaré en juillet que des plateformes comme Facebook tuent des gens en autorisant la désinformation sur le vaccin Covid-19 sur leurs services. Des professionnels de santé étayent ces propos du président américain ; à l’instar du docteur Nahid Bhadelia, une experte en maladies infectieuses, qui a déclaré : « Je pense que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans l'amplification de la désinformation, ce qui conduit les gens à ne pas se faire vacciner, ce qui les tue ».

La Maison-Blanche a intensifié sa lutte contre la désinformation sur les vaccins en juillet 2021, le président Biden a directement critiqué Facebook pour avoir permis à la désinformation sur les vaccins de se répandre et par conséquent d'augmenter le nombre de morts de la pandémie mortelle. Environ 30 % des personnes interogées dans le cade de l’enquête de Yahoo Finance ont déclaré que Facebook ou Meta pouvaient se racheter. L'un d'entre eux a déclaré que Facebook pourrait se racheter en reconnaissant et en s'excusant pour ce qu'il a fait et en faisant don d'un « montant important » de ses bénéfices à une fondation pour aider à réparer les dommages causés.

Microsoft est l'entreprise de l'année 2021 selon Yahoo Finance

Au cours des 52 dernières semaines, le cours de l'action Microsoft a grimpé en flèche de 45 %, dépassant facilement l'indice S&P 500, qui a augmenté de 21 %, sans parler de ses rivaux Apple et Amazon, qui ont vu leurs cours augmenter de 23 % et 5,5 %, respectivement. Les rapports financiers de la société ont été tout aussi impressionnants que sa capitalisation boursière. Au cours des 12 derniers mois, le géant du logiciel a déclaré un chiffre d'affaires impressionnant de 176 milliards de dollars, soit une augmentation de près de 20 % d'une année sur l'autre.

Ce qui est vraiment impressionnant, c'est que, sous la direction de Satya Nadella, l'entreprise de 46 ans se diversifie et prospère dans de nouvelles activités, notamment le cloud computing, les applications de connectivité comme Teams et les applications sociales comme LinkedIn.

Il est tout aussi remarquable que Microsoft ait prospéré en évitant les réactions négatives du public ou l'examen antitrust auxquels ont été confrontés ses homologues de Big Tech comme Amazon, Facebook et Apple. C'est pour ces raisons et bien d'autres que Yahoo Finance a désigné Microsoft comme l'entreprise de l'année pour 2021.

Bill Gates et Paul Allen ont fondé Microsoft en 1975, créant ce qui allait devenir le système d'exploitation le plus utilisé au monde. Gates est resté PDG pendant des décennies jusqu'à ce qu'il se retire en 2000 et que Steve Ballmer prenne les rênes. Le duo a permis à Microsoft de passer à travers un certain nombre de versions de produits et de défis majeurs, le plus important étant la bataille antitrust de Microsoft avec le ministère de la Justice qui a duré jusqu'en 2002. Et si Microsoft est un géant de la technologie renaissant en 2021, la distraction causée par son combat antitrust et une série d'erreurs ont fait qu'il a passé des années à se battre pour être pertinent parmi ses pairs de Big Tech.

Microsoft n'a pas réussi à pénétrer le marché des smartphones, bien qu'elle ait dépensé plus de 7 milliards de dollars pour acheter Nokia. Si LinkedIn a enregistré de bons résultats, les capacités de Microsoft en matière de réseaux sociaux sont toujours éclipsées par celles de Facebook. Ses capacités en matière de moteur de recherche sont également éclipsées par celles de Google.


Chiffre d'affaires Microsoft 2021 dans l'ensemble des secteurs

Mais en 2010, la société a lancé Azure, une version de Windows alimentée par le cloud, et elle n'a pas regardé en arrière. Elle est aujourd'hui l'un des plus grands fournisseurs de services cloud au monde, offrant les services les plus récents et se classant au deuxième rang en termes de part de marché, derrière Amazon Web Services.

Ces efforts ont toutefois obligé Microsoft à se réinventer. Plutôt que de vendre des logiciels individuels, elle a commencé à vendre des abonnements qui génèrent des revenus récurrents. Si les ventes individuelles génèrent plus de revenus à court terme, les abonnements rapportent globalement plus d'argent.
Ses produits Office, par exemple, sont désormais principalement disponibles en tant que produits basés sur le cloud pour des applications commerciales et grand public. Au cours du premier trimestre de l'exercice 2022, cela s'est traduit par une croissance des revenus de 18 % et de 10 % pour les activités commerciales et grand public, respectivement.

« Pendant si longtemps, Microsoft a résisté au cloud computing, à l'ouverture de ses logiciels et à leur exécution sur d'autres appareils parce qu'ils pensaient que cela cannibaliserait Windows, parce que c'était leur « machine à profits », a déclaré Scott Snyder, de l'Université de Pennsylvanie. « À l'époque, tout le monde considérait le cloud comme une activité naissante », a déclaré Snyder, auteur de Goliath's Revenge : How Established Companies Turn the Tables on Digital Disruptors.
Mais Nadella, qui a contribué à développer l'activité cloud de Microsoft avant de devenir le troisième PDG de l'entreprise en 2014, a vu l'opportunité. Et c'est le cloud qui a poussé Microsoft à dépasser la barre des 2 000 milliards de dollars en 2021, selon les analystes.

Alors que Microsoft détenait environ 20 % des parts du marché mondial du cloud en 2020, derrière les 41 % d'Amazon, l'éditeur de logiciels gagne lentement du terrain sur le Everything Store. L'activité cloud de Microsoft a été particulièrement inarrêtable l'année dernière. Au cours des quatre derniers trimestres, le segment a explosé avec des augmentations d'une année sur l'autre de 34 % au deuxième trimestre, 23 % au troisième trimestre, 30 % au quatrième trimestre et 36 % au premier trimestre fiscal 2022.

La croissance de Microsoft dans le domaine du cloud ne montre aucun signe d'affaiblissement. L'entreprise propose désormais des versions en cloud de l'infrastructure informatique, des services d'hébergement Web et d'Office, ainsi que des versions sur site de ses logiciels de serveur.


Pour certains analystes, Microsoft atteindra une capitalisation boursière de 3 000 milliards de dollars, et ceci n’est plus qu’une question de temps. Alors que Nadella et sa société pourraient se reposer sur leurs lauriers en vendant leurs offres de cloud à leur base de clients existante, Microsoft continue d'innover. En avril, la société a acheté le pionnier de l'IA Nuance Communications pour 19,7 milliards de dollars, une opération qui profitera à tous les domaines, des soins de santé de Microsoft à ses offres d'engagement des clients.

L'entreprise se lance également dans l'espace naissant des métavers avec son logiciel Mesh Teams. L'idée est de permettre à des collègues situés aux quatre coins du monde de participer à des réunions virtuelles en utilisant des casques de réalité augmentée et de réalité virtuelle, ainsi que leurs ordinateurs portables, créant ainsi un sentiment de présence et donnant l'impression que tout le monde se trouve dans la même pièce.

Microsoft (MSFT) a connu une année étonnante. Après près de 50 ans d'existence, le géant de la technologie a franchi la barre des 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière en juin, rejoignant ainsi un club exclusif comprenant Apple et, pendant un bref instant, Alphabet, la société mère de Google. Au 6 décembre, la valeur de Microsoft atteignait le chiffre stupéfiant de 2,4 billions de dollars selon Yahoo Finance.


Il n’existe aujourd’hui aucune garantie que la trajectoire actuelle de Microsoft se maintiendra. Après tout, de nombreux rivaux espèrent la faire tomber de son piédestal, qu'il s'agisse d'AWS d'Amazon, de Slack, de Workspace de Google, de PlayStation de Sony, de SalesForce ou d’Apple.

Selon certaines sources, Apple, malgré de nombreuse plainte antitrust, est sur le point de franchir une nouvelle étape importante. Le fabricant de l'iPhone est sur le point de dépasser une valeur marchande de plus de 3 000 milliards de dollars, ce qui en fait la première société cotée en bourse à atteindre une telle valeur. L'action d'Apple a augmenté d'environ 11 % la semaine dernière, prolongeant son gain de plus de 30 % depuis le début de l'année, car les investisseurs restent convaincus que les consommateurs continueront à payer le prix fort pour les iPhone, les MacBook et les services tels que Apple TV et Apple Music.

Créée en 1976 dans le garage de la maison d'enfance de Steve Jobs en Californie par Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne17, Apple est aujourd’hui une multinationale américaine qui crée et commercialise des produits électroniques grand public, des ordinateurs personnels et des logiciels. Parmi les produits les plus connus de l'entreprise se trouvent les ordinateurs Macintosh, l'iPod, l'iPhone et l'iPad, la montre Apple Watch, le lecteur multimédia iTunes ou des logiciels à destination des professionnels tels que Final Cut Pro et Logic Pro.

Et vous ?

« Microsoft est l'entreprise de l'année 2021 », quel est votre avis à ce sujet ?

Que pensez-vous de cette position de Facebook comme la pire entreprise du monde ? Partagez-vous cet avis ?

Croyez-vous que Facebook peut se racheter auprès des internautes du monde entier ? Comment ?

Voir aussi :

Apple est sur le point de devenir la première entreprise de 3 000 milliards de dollars au monde, Microsoft vaut aujourd'hui environ 2 600 milliards de dollars

Facebook est « biaisé contre les faits » et constitue une menace pour la démocratie, selon la lauréate du prix Nobel de la paix Maria Ressa

Biden déclare que les plateformes comme Facebook tuent les gens avec les fausses informations COVID-19, plus de pression dans la lutte de la Maison Blanche contre la désinformation sur les vaccins

Meta, anciennement connu sous le nom de Facebook, et Microsoft lancent Meta Workplace, un partenariat visant à intégrer l'accès et l'engagement pour le lieu de travail et les équipes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ChemOuRoussOuJadot
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 20/12/2021 à 8:46
Yahoo est la pire entreprise, ils auraient pû acheter Google pour 1 million et maintenant ils crachent sur une entreprise qui a réussi à faire ce que Yahoo n'a pas réussi à faire.

Donc je pense que Mark se contrefiche des leçons de morale de Yahoo.
2  9