IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Dogecoin : un schéma de Ponzi ? Oui, d'après le président de la Banque de la Réserve fédérale américaine
Opposé à des observateurs d'avis que le terme Ponzi est inadapté aux cryptomonnaies

Le , par Patrick Ruiz

342PARTAGES

16  0 
Le président de la Banque de la Réserve fédérale américaine vient de qualifier le Dogecoin de schéma de Ponzi. C’est une espèce de redite en termes de posture dans le lot des observateurs des cryptomonnaies. Elle divise cependant sur un certain nombre d’aspects. L’une des questions qui font surface est celle de l’utilisation du terme Ponzi. Ce dernier est-il adapté comme qualificatif du Dogecoin et des cryptomonnaies de façon générale ?

L’intervention du président de la Banque de la Réserve fédérale américaine fait suite au lancement d’un sondage sur Linkedin par le directeur juridique de Coinbase. Thème : comment prononcer le mot Doge ?


Sa sortie demeure en droite ligne avec un de ses avis formulés au cours de l’année précédente lors du Montana Eco Report. À la question de savoir s'il souhaitait que sa fille d'un an reçoive un bon du Trésor ou un bitcoin pour son prochain anniversaire, le président de la Banque de la Réserve fédérale américaine avait choisi la première option. Motif : les monnaies cryptographiques sont comme « une benne à ordures géante. »

Kashkari avait fait l'éloge de la stabilité du dollar par rapport au secteur relativement nouveau des cryptomonnaies : « La raison pour laquelle le dollar a une valeur est que le gouvernement américain a un monopole légal sur la production du dollar. Dans le monde des monnaies virtuelles et des cryptomonnaies, il existe des milliers de ces pièces de monnaie de type ordure. Des gens se sont littéralement fait escroquer pour des dizaines de milliards de dollars et la SEC s'est vu obligée de s’impliquer dans la répression de ce phénomène. »


Un avis partagé par certains observateurs de la sphère des cryptomonnaies

Le développeur Haskell Stephen Diehl, auteur de What I Wish I Knew When Learning Haskell, estime que Bitcoin est le Ponzi postmoderne :

« Un stratagème classique de Ponzi est une fraude financière dans laquelle des individus effectuent des manipulations bancaires ainsi que des manipulations des états comptables pour payer continuellement de nouveaux investisseurs grâce à d'anciens investisseurs tout en maintenant l'illusion des rendements. En termes économiques, investir dans un système de Ponzi est un jeu à somme négative et est une forme de jeu comme le poker ou la roulette. Le jeu est une consommation et contrairement aux entreprises productives, rien de valeur n'est créé à partir du processus. Il y a une réserve d'argent fixe et chaque personne qui fait un profit le fait nécessairement au détriment de quelqu'un d'autre qui perd. Tout gagnant unique est nécessairement payé par plusieurs perdants. Les jeux à somme négative ne génèrent pas, dans l'ensemble, de la richesse ou de l'utilité et redistribuent simplement les fonds d'entrée à différents participants. Il y a un rendement attendu négatif de s'engager dans cette classe d'activités.

« Dans le programme de vingt ans de Bernie Madoff, de nombreux investisseurs ont vraiment gagné de l’argent et investir dans des projets de Ponzi au bon moment peut en effet vous rendre très riche. Certaines personnes deviennent également extrêmement riches en jouant à la roulette, mais ce n'est pas le cas de la majorité et vous n'entendrez jamais parler de ceux qui ont tout perdu. C'est l'essence de la raison pour laquelle les stratagèmes de Ponzi sont illégaux et considérés comme une forme de fraude, ils sont une forme de jeu d'argent qui dépend de l'asymétrie de l'information et de la collusion où le reste de la société supporte les coûts et les externalités négatives pour aider les victimes lorsque la musique s'arrête inévitablement et qu'il n'y a plus de chaises.

« Bitcoin n'est pas différent. L'achat d'un bitcoin, c'est acheter une entrée dans une base de données comptable, une collection de bits extrêmement coûteuse. Il n'a aucune manifestation dans le monde réel, ne produit rien, n'a pas d'actifs, de revenus, de clients, de trésorerie ou de dividendes. La valeur actuelle nette du bitcoin est nulle et ne peut jamais être différente de zéro. Cette valeur provient uniquement d’une forme de spéculation récursive, une illusion selon laquelle davantage de victimes viendront à spéculer, perpétuant ainsi l’escroquerie et faisant monter la “valeur “ spéculée plus haut. C'est un contrat à terme avec un sous-jacent sur la crédulité humaine, un pari qu'il y aura plus d'imbéciles à l'avenir pour payer les imbéciles actuels. Einstein a dit un jour: “ Deux choses sont infinies: l'univers et la stupidité humaine; et je ne suis pas sûr pour ce qui concerne l'univers“ et dans l'étrange monde à l'envers d'aujourd'hui, vous pouvez désormais investir dans la thèse d'Einstein et cela s'appelle bitcoin.

« Une réserve de valeur ne peut pas être basée uniquement sur la foi en une réserve inépuisable d'imbéciles prêts à payer monotonement davantage pour quelque chose indéfiniment. Il devrait être intuitivement évident pour chaque écolier que ce jeu de chaises musicales ne peut pas durer éternellement et ne durera pas. La réalité a une manière de s'affirmer et à un moment donné, ce schéma épuisera le bassin des imbéciles qui se retrouveront en train de prendre une part pathétique dans l'illusion collective d'une non-monnaie totalement inutile dans le monde réel. Les bitcoins sont totalement inadaptés à des fins monétaires, ils ne soutiennent aucune activité économique, ne sont pas adaptés aux transactions en tant qu'unité d'échange et ne peuvent jamais remplir aucune fonction au-delà d'une bulle spéculative vide.

« Cette nouvelle classe d'escroquerie diverge de ce Ponzi classique d'une manière significative et juridiquement importante. Au lieu des salles enfumées, nous avons le brouillard d'obscurantisme post-vérité induit par notre nouveau paysage médiatique qui se nourrit d'illusion, de méfiance envers les experts et de confusion comme moyen d'obscurcir le mécanisme sous-jacent du schéma de redistribution des richesses. C'est l'essence de la raison pour laquelle nous appelons cette fraude un schéma “postmoderne“, les investisseurs sophistiqués comprennent parfaitement le mécanisme de la fraude et toutes les opérations sont effectuées en public, mais la fraude dépend de l'ignorance collective et / ou de l'excès de confiance sur le fait que des individus pourront jauger leur temps de sortie du marché correctement tandis que d'autres ne le feront pas. Ce n'est pas différent de l'erreur des joueurs qui croient d'une manière ou d'une autre que leur rotation de la roulette est en quelque sorte bénie par la chance. »

Le bitcoin et autres Dogecoin remplissent-ils les critères d’un schéma de Ponzi ?

Y a-t-il dans le cas des monnaies cryptographiques une structure de paiement qui garantit que l’argent d’investisseurs spécifiques est transféré à d’anciens investisseurs sur la base de leur ancienneté ? De Bitcoin à Dogecoin en passant par Ethereum, le constat est le même : le fait d’acheter tôt ne garantit pas de faire une plus-value au moment où l’investisseur sera désireux de procéder à une revente. Tout est une question de cotation à un instant t. Ainsi, un investisseur qui fait l’acquisition de l’euro contre des dollars à un moment où la cotation est faible peut en tirer une plus-value à un moment plus favorable de l’évolution des cours.

Le bitcoin a cours légal au Salvador depuis le début du mois en cours. Le projet de loi du président Nayib Bukele du Salvador afin de donner cours légal au bitcoin dans son pays a fait l’objet d’approbation le 9 juin par le Congrès du pays. Par 62 voix sur 84, le Salvador devient le premier pays à approuver une loi donnant cours légal au bitcoin. « La présente loi a pour objet la régularisation du bitcoin comme monnaie à cours légal, sans restriction avec pouvoir libératoire, illimité dans toute transaction. » La valeur d’une monnaie repose sur la confiance qu’on lui accorde. Quel avenir pour le bitcoin et les autres cryptomonnaies si d’autres pays suivent l’exemple du Salvador ?

Source : Linkedin

Et vous ?

Le terme Ponzi est-il adapté comme qualificatif pour les monnaies cryptographiques ?
Que pensez-vous de la décision du Salvador d'adopter le bitcoin comme monnaie légale ? Est-ce un exemple à suivre ?

Voir aussi :

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies basés sur l'algorithme Proof of Work sont un cauchemar suivant les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, selon Timothy Swanson
Les pirates informatiques à l'origine d'une présumée attaque par ransomware contre Kia exigent des millions de dollars en bitcoins, plusieurs services en ligne de la société auraient été touchés
Le bitcoin atteint une capitalisation boursière de 1000 milliards de dollars alors que le coût de la cryptomonnaie continue de grimper
La plupart des cadres financiers ne prévoient pas de détenir le bitcoin comme actif d'entreprise, d'après une enquête de Gartner, seuls 5 % prévoient de le faire en 2021

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 11:28
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Il faudrait une meilleure monnaie que le dollar. Ce qui pourrait être chouette c'est une monnaie échangeable en or.
Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes

Autre lien

Un échange de courriels déclassifiés entre l’ancienne secrétaire d’État américaine Hillary Clinton et son conseiller Sid Blumenthal montre que Clinton était totalement impliquée dans la conspiration occidentale ...
"Conspiration", c'est pas de moi, je cite. Parce qu'après on me traite de conspirationniste.
4  0 
Avatar de anykeyh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/07/2021 à 21:43
Citation Envoyé par bens9 Voir le message
On aimerait bien "cesser" mais la réalité est que le BitCoin et les autres monnaies numériques permettant un anonymat parfait est la solution idéale pour tous les truands.
Les ransomwares avec des rançons de plusieurs dizaines de millions d'euros explosent depuis l'avènement du bitcoin et c'est tout sauf un hasard...
https://www.npr.org/2021/06/10/1004874311/how-bitcoin-has-fueled-ransomware-attacks?t=1625338849979
Impossible de se faire payer une rançon de ce genre en euros ou en dollars.

Et ton raisonnement est totalement faux : quelle part d'activité illégale dans la totalité d'utilisation du dollar ? Infime.
Quelle part de illégale de l'utilisation du bitcoin dans la totalité de son usage = largement majoritaire à mon idée (vente de drogue, d'armes, rançons)

N'importe quoi, tu compares une monnaie avec une manière de réaliser des transactions, ça n'a strictement rien à voir.

Parce qu'une monnaie ça n'est pas de la finance ??? quelle blague.
Cela dit je suis d'accord sur le fait que le BitCoin n'est pas une danger pour l'économie, c'est un danger pour tous les gogos qui croient que c'est un nouvel eldorado où on gagne à tous les coups, et c'est un danger pour toutes les victimes des délinquants qui ont trouvé dans le bitcoin la solution idéale pour gérer et blanchir leur flux financiers. Et ça sera le repaire idéal de tous les fraudeurs fiscaux, si le Bitcoin avait existé au moment de l'affaire Cahuzac, il aurait pu continuer à exercer tranquillement ses fonctions de ministre sans être inquiété.
L'utilisation de Bitcoin de maniìere illegale est une très mauvaise idée. Facile a implementer car le reseau ne necessite pas de permissions; recevoir son argent est facile, le depenser sans plonger beaucoup moins.

D'ailleurs l'utilisation dans une optique illégale est très limité, peut-etre 1%. Ce chiffre va tendre vers 0%; Le plus gros des transactions en cryptomonnaie (80+%) concerne la finance decentralisé. Les pools de liquidité, le lending et la collateralisation d'assets, les exchanges.

Tu confonds pas mal de choses sur ce sujet. Le plus gros du traffic illégal est aujourd'hui toujours fait en dollars, via des sociétés écrans offshore. Ce qui est dur dans l'illicite aujourd'hui c'est pas de recuperer l'argent, c'est de le blanchir. Le bitcoin en tant que tels n'est pas l'asset le plus simple à blanchir, meme si l'effet de bulle et la demande actuelle permet d'écouler en P2P une partie.

Car le bitcoin n'est pas anonyme: il garantie le pseudonymat. Le travaille des enqueteurs est facilité car toute les transactions sont publiques et traçable (imagine un gros graphe avec des fleches partout). Du coup une fois que tu arrives a mettre un nom sur une addresse bitcoin, tu peux rapidement enqueter sur les comptes dont les transfert viennent / partent de ce compte.

Imagine:

M. Toulemonde, jeune sans histoire, achete de temps en temps de la cocaine. Il va voir son dealer, et paie en bitcoin chez cette personne, recupere le produit et se casse. Un jour il se fait chopper: rapidement, les enqueteurs remontent l'historique des transactions bitcoin du petit poisson grace à ce client: pas besoin de mandat pour verifier les comptes du boss, les registres sont en ligne accessible gratuitement.

Ils découvrent les comptes de plusieurs autres gros poissons; grace aux heures de transfert des sommes, ils peuvent commencer à imaginer l'agenda de ces personnes, recouper avec d'autres informations, verifier les alibis de chacuns...
Et puis tu as des addresses des exchanges et autre services, qui demandent des KYC. À partir du moment où tu transfert vers ces addresses alors ton addresse peut-etre lié a ton identité. Et si tu transfert à une personne qui a lui meme fait un transfert vers une plateforme qui demande des KYC, alors on peut remonter a cette personne et faire pression sur lui / verifier son agenda etc...

Tu ne me crois pas? https://www.bbc.com/news/world-50073092 : Hundreds arrested across 38 countries. Rien que ça, des centaines de pedophiles. Impossible à tracer si ils n'avaient pas utiliser bitcoin. D'ailleurs, tu n'entendra pas la NSA se plaindre de Bitcoin, ni la police. Cette excuse des transactions illicites viennent principalement des banques.

Il y a bien des mélangeurs de bitcoin (shuffler), mais cela ne fait que rendre la tache plus difficile, et non impossible. Si tu fais des transactions illicites à large volume sur bitcoin, tot ou tard tu auras des ennuis.

Le risque viendrait plutot de ZCash / Monero, et de ZK-SNARK, qui va devenir l'un des algorithme le plus important de ces 50 prochaines années ( les 50 ans precedant je vote Fast Fourier Transfer ).

Le vrai probleme pour les decideurs aujourd'hui, c'est que Bitcoin protege et balance autant que tu sois un politicien vereux ou un chef de mafia, alors que les monnaies fiduciaires sont à géometrie variable à ce niveau. Beaucoup ne voient pas d'un bon oeil de pouvoir etre exposé ainsi par des enqueteurs en herbes.

Ah, et J. Cahuzac l'aurait eu beaucoup plus mal avec Bitcoin. Il est tombé non pas parceque Tracfin a decouvert ses magouilles, mais car il a été balancé (enregistrement audio). Les enqueteurs ont eu la plus grande peine du monde pour remonter toute les infos et ses mouvements de compte, car il a fallu negocier les accès des comptes à la fois en suisse mais aussi à Singapour. Je suis persuadé qu'une partie de son magot n'a jamais été trouvé.
Va négocier avec les Philippines, le Panama ou d'autres pays qui sont très peu regardant sur la provenance des fonds et très scrupuleux sur le secret bancaire...
Ça se negocie contre des faveurs diplomatique ce genre de demande.
5  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 10:36
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
L'avantage c'est que le bitcoin ne dépend pas d'un état ou d'une banque centrale (t'évite des pressions étrangères et des problèmes comme la pénurie de dollar au Liban).
Le Salvador a sa propre monnaie qu'il maitrise bien mieux que le bitcoin, donc ce n'est pas vraiment un avantage sur ce point. Accepter le Bitcoin comme monnaie nationale ne change rien au fait que le dollar reste une monnaie de référence pour les échanges internationaux.
3  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/07/2021 à 11:35
Citation Envoyé par jerem488 Voir le message
L'interêt du bitcoin est que chacun gère son portefeuille, sans rendre de compte à qui que ce soit et pour une vie privée. Sans suivre l'état des comptes, ce que tu achètes avec ton argent, ou est-ce que tu es...
Bref ça résout un problème que l'on a pas dans la pratique. Le coté dépôt et gestion des transaction des banques marche très bien et n'a jamais eu de soucis majeur.

Citation Envoyé par jerem488 Voir le message
La seule interrogation actuelle est la gestion des crédits bancaire ? Car l'intérêt des bitcoins est de faire tomber les banques.
(Dans le cas ou ça arrive).... comment est-ce qu'on va faire des crédits ? Car la majorité des français ont au moins un crédit (à la consommation, voiture, maison).
On ne fait rien : le Bitcoin ne peut tout simplement pas tuer les banques. Au pire elles s'adapteront et proposeront de produits financiers en bitcoin plutôt qu'en Dollar ou en Euro. Et c'est bien tout le soucis de Bitcoin : c'est qu'il ne fait rien pour résoudre le principal problème des banque : assainir le système financier. Bien au contraire, il lui laisse les coudées franche avec encore moins de capacité d'intervention au niveau étatique. Et c'est bien la finance le cœur du problème bancaire, pas les dépôts et les transactions.

Citation Envoyé par TJ1985 Voir le message
J'ai trouvé ici :
beaucoup d'informations qui me semblent pertinentes sur le sujet. Notamment, l'usage croissant du bitcoin comme valeur refuge, la taille actuelle des échanges, les spécificités de l'Ethereum.
Demander a une personne qui gagne sa vie vendant son expertise blockchain ce qu'il en pense de l'avenir des cryptomonnaies, c'est a peu près aussi pertinent que demander à la direction de Philip Morris ce qu'il pense des effets du tabac.
J'ai écouté juste les dix première minutes et il y a déjà de très gros problèmes qui montrent clairement que son discours est biaisé. Il recours notamment à un classique de la mauvaise fois en présentant une courbe a échelle logarithmique comme étant la vraie description de l'évolution du cours.
4  2 
Avatar de Mat2gnay
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 12/07/2021 à 18:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il faudrait une meilleure monnaie que le dollar. Ce qui pourrait être chouette c'est une monnaie échangeable en or.
La valeur de l'or pourrait elle couvrir l'ensemble des échanges? Les flux capitaux n'ont il pas largement dépassé les valeurs des matières? Il serait amusant de calculer le pois en or du pib américain par exemple.
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 24/08/2021 à 9:22
Citation Envoyé par Mat2gnay Voir le message
La valeur de l'or pourrait elle couvrir l'ensemble des échanges? Les flux capitaux n'ont il pas largement dépassé les valeurs des matières? Il serait amusant de calculer le pois en or du pib américain par exemple.
https://www.bullionbypost.fr/cours-d...kaAmUEEALw_wcB

Donc 50 k$ par kilo d'or, en gros. Donc 22 B$ de PIB américain, en gros. Ca fait donc 440 mille tonnes d'or pour couvrir le PIB américain.

https://www.gold.fr/informations-sur...02800%20tonnes.

L'état américain possède 8 mille tonnes d'or, loin devant tous les autres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Réserve_d%27or

Les réserves totales des états sont à 30 mille tonnes d'or, soit 20% des réserves totales de la planète. Donc on a 150 mille tonnes d'or de réserve à travers le monde, de quoi couvrir à peu près un tiers du PIB américain.

https://www.tradingsat.com/actualite...s%20par%20jour.

6,6B$ de devises sont échangés chaque jour. Ca fait l'équivalent de 132,000 tonnes d'or. Donc, en fait si on repassait à des devises or, il faudrait échanger 88% des réserves en or mondiales chaque jour. Moui, et la marmotte...

(tous ces calculs sont à la louche, les données sont brutes, pas toutes de la même année, et les marges d'erreur non négligeables. Mais l'ordre de grandeur, lui, est juste).
2  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 17:25
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
En tout cas les USA arrêteraient d'imposer leur lois partout dans le monde, ce serait déjà pas mal.
Est ce mieux d'être a la merci d'un état qui pose certains problèmes mais au final est plutôt prévisible et offre une certaine stabilité, qu'à la merci de la spéculation absolument incontrôlée et sans limite. Vous avez deux heure.
Sortir du dollar roi ne me parait pas un mauvais objectif, mais si c'est pour le remplacer par quelque chose de si inefficace et vulnérable que les cryptomonnaies, non merci.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Et ensuite est-ce que l'évasion fiscale est vraiment lié à la monnaie que t'utilises ?
Est-ce que c'est plus facile de faire de l'évasion fiscale en euro ou en dollar ?
L’évasion fiscale seulement, probablement pas, ça se fait très bien en dollar. Mais une monnaie internationale de référence à la merci totale de la spéculation donnerait de l'espace créatif parfait à nos meilleurs financiers fou.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ma théorie :
- commencer à réfléchir à une alternative au dollar c'est dépasser la ligne rouge des USA
- Sarkozy a fait assassiner Kadhafi dans l'intérêt des USA (la France n'avait rien à gagner dans l'histoire)
C'est un peu simpliste. D'autres états, à plusieurs niveaux on envisagé, voire fait des transactions internationales hors dollar et n'ont pas eu leur tête au bout d'une pique. Tu bases une théorie lourde sur des indices ultra-légers. Un seul mail c'est rien parmi des milliers (dont beaucoup sont certainement contradictoires) que la présidence reçoit en permanence de source variés. Ça n'est même pas garanti qu'il ait reçu la moindre attention sérieuse.
De ce que l'on sait l'état major des USA était plutôt frileux a agir en Libye de peur de déstabiliser la région (à raison), C'est Sarkozy qui leur a forcé la main.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Saddam Hussein, Mouahamar Kadhafi, Bachar el-Assad étaient tous des amis de la France, Chirac et Jospin n'ont pas trahi Saddam Hussein (ils ne sont pas soumis aux USA), alors que Sarkozy et Hollande ont fait le sale boulot sous ordre des USA. (Sarkozy a fait assassiner Kadhafi et Hollande a aidé les terroristes en Syrie)
Kadhafi ami de la France ! Tu t'es renseigné avant d'oser la sortir celle là ? Il était tout sauf un ami, bien au contraire il était une bête noire. Sarkozy c'est justement celui qui l'a sorti de l'isolation diplomatique (infirmières, visite d'état, campagne électorale(?)...). Et il l'a amèrement regretté et c'est justement pour ça qu'il a lancé l'armée française quand il en a eu l'occasion avant même les USA dont l'état major était réticent.
1  0 
Avatar de cdubet
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/06/2021 à 13:27
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
C'était un phénomène , mais il contrôlait le flux migratoire de l'Europe. Un meilleur support financier de l'Europe aurait été plus intelligent que de le dégommer. Mais comme, il voulait offrir une monnaie universelle africaine et en plus un service de téléphonie gratuit, et que la France allait perdre le monopole sur la téléphonie en Afrique, il est devenu un homme à abattre.
Palmares de Kadafi:
2 avions civils detruits (https://fr.wikipedia.org/wiki/Attent...t_de_Lockerbie https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_UTA_772)
soutien a de nombreux mouvements terroristes (palestiniens, IRA ...)
Souhait de controler le Tchad (ce qui fait qu on devait envoyer des troupes pour contrer celles de Kadafi.)

Si Kadafi a été eliminé c est surtout de sa faute. Quand sa population s est rebellée contre lui (ca arrive a tous les dictateurs) il leur a publiquement annoncé qu il allait faire couler des rivieres de sang. Pas de bol pour lui, ce qui etait a usage interne (pour faire peur a ses opposants) a été utilisé par des droit-de-lhommiste comme raison pour intervenir (c est pas la premiere fois, cf somalie)
Ses troupes qui etaient parfaitement capable d eliminer des civils n ont evidement pas fait un pli face a une armee moderne et Kadafi a subi le sort de Mussolini (executé par ses compatriotes)

PS: la telephonie ca rapportait deja pas grand chose a l epoque. Si c est la raison, facebook (whatsapp) aurait du etre detruit
1  0 
Avatar de maarc
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/07/2021 à 18:51
"La démocratie, c'est très surfait" aurait déclaré Kim-Jong-Un.
1  0 
Avatar de WinNew
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/07/2021 à 11:02
Le discours des officiels US est une propagande dont l'objectif est de détruire le BitCoin. Le contrôle de la monnaie est un enjeu de pouvoir extrêmement important.

Il faut cesser d'associer BitCoin et activités illégales. Le dollar est plus utilisé que le BitCoin sur ce secteur. De tous temps les monnaies étatiques ont été utilisées dans des transactions illégales.

Le plus grand danger pour l'économie n'est pas le BitCoin, c'est la finance.

On critique la volatilité du Bitcoin, mais on ne critique pas le trading à haute fréquence.

Les US veulent créer une crypto monnaie pour surveiller (fliquer) toutes les transactions... pas pour s'opposer au BitCoin ! Bienvenue dans le monde de la cyber-surveillance totale. Avec le BitCoin, n'importe qui peut surveiller l'ensemble des transactions. Avec une crypto monnaie US, le citoyen ne verra rien, mais le gouvernement verra tout !

Il ne faut pas croire ces discours imprégnés de venin. C'est de la propagande d'État.
5  4